Accueil Ford WRC Espagne 2022 : Neuville gagne, Evans entretient l’espoir

WRC Espagne 2022 : Neuville gagne, Evans entretient l’espoir

0
1
PARTAGER

Le rallye de Catalogne a vu Thierry Neuville s’imposer. Mais, il a surtout vu la course au titre continuer entre Ogier et Evans. Ce dernier peut encore espérer.

Tout se jouera donc une nouvelle fois à Monza du 19 au 21 novembre. Et comme l’an passé, le titre se jouera entre Elfyn Evans et Sébastien Ogier. En 2020, Evans arrivait 14 points d’avance sur Ogier. Cette année, on inverse les rôles et c’est Ogier qui arrive en avance, avec 17 points sur le Gallois.

En Espagne, Neuville et Wydaeghe ont été un cran au-dessus des autres. Certes sur la première journée, Evans a résisté. Cependant lors du samedi, Neuville a creusé l’écart et comptait 16 secondes d’avance avant d’aborder le dernier jour. Dernier jour qu’il a aussi dominé, s’adjugeant même la 2de place de la Power Stage avec 4 points de bonus à la clé.

Derrière, on a longtemps pensé qu’il y aurait Evans devant Ogier. Mais, le samedi soir, le Français ne comptait qu’une seconde sur Sordo qui lui avait repris plus de 5 secondes sur la journée. Ogier voyait juste puisque l’Espagnol et sa i20 ont signé les 4 meilleurs temps du dimanche, prenant définitivement l’option sur le podium et prenant même les 5 points de bonus de la dernière spéciale.

Dans les cartons, il y a Katsuta qui a cassé sa Toyota dès la première spéciale. Une fois reparti le samedi, il a plutôt bien couru puisqu’il n’a perdu « que » 1 minute 46 sur Neuville. Est-ce les changements incessants de copilote qui le perturbe ? Sans doute un peu.

Quant à Tänak, il a attendu l’ES4 pour se sortir et abîmer sa Hyundai. Suffisamment pour ne pas repartir. Sinon il y a eu pas mal d’abandons et d’accidents dans les catégories inférieures. Mais pour le WRC tout n’a pas été un long fleuve tranquille puisque Ogier comme Evans aurait pu y laisser des plumes dans des touchettes. Quant à Neuville, il a connu une frayeur mécanique ce dimanche matin, à quelques encablures de l’arrivée.

Pour Fourmaux, ce rallye ne fut pas de tout repos. Après 10 premières spéciales avec un manque de rythme (1 min 32 de perdue et une 6e place au général), Adrien et Alex Coria ont dû dépanner leur Ford Fiesta dans l’ES11. Près de 9 minutes de perdu dans l’affaire et une deuxième moitié de rallye passée à cravacher. Dommage car dans l’ES8, ils signent le deuxième temps derrière Neuville et auraient pu signer le scratch vu le rythme.

Une fois repassée par la case service, la Fiesta est repartie sur un rythme mondial dimanche, mais trop tard. Fourmaux termine 16e à 12 min 53. Sans cette ES11, ils auraient terminés 6e, devant Greensmith. Dans les « petits jeunes », Rovanperä a été un cran en retrait par rapport à la tête de course et termine 5e à 1 min 31. Mais, il a montré une bonne attitude sur asphalte, lui qui est plus typé graviers. De bon augure pour plus tard. Oliver Solberg (fils de Petter) termine pour sa part 7e à 4 min 26 dans une Hyundai. Quelques déconvenues mais un niveau intéressant, à confirmer.

Sami Pajari champion du JWRC 2021

En WRC2, Hutunen a dû abandonner, Bulacia ne marque pas de point. Ostberg profite de l’absence de Mikkelsen pour revenir à sa hauteur à 126 points. Le titre se décidera entre ces deux-là.

La Catalogne était aussi le théâtre du final du championnat Junior WRC (JWRC). Ils étaient plusieurs à pouvoir être titré, surtout avec les points doublés et 1 point par meilleur temps. Cela donne tout de même 69 points au maximum. Au final, et à mesure des erreurs de ses concurrents, c’est le Finlandais Sami Pajari, qui est arrivé en Espagne avec 3 petits points d’avance qui est couronné ! Comme quoi un Finlandais peut gagner sur asphalte. Désormais, il a le choix entre une Ford Fiesta Rally2, une inscription gratuite pour le WRC2 en 2022, ainsi que cinq engagements WRC2 gratuits et 200 pneus Pirelli. Ou bien cinq courses entièrement financées avec une Fiesta Rally3 dans le WRC3 2022.

Résultat du rallye WRC de Catalogne 2021

POSDRIVERCO-DRIVERTEAM / CAR
1 T. NEUVILLE M. WYDAEGHE i20 Coupé WRC
2 E. EVANS S. MARTIN Yaris WRC
3 D. SORDO C. CARRERA i20 Coupé WRC
4 S. OGIER J. INGRASSIA Yaris WRC
5 K. ROVANPERÄ J. HALTTUNEN Yaris WRC
6 G. GREENSMITH C. PATTERSON Fiesta WRC
7 O. SOLBERG C. DREW i20 Coupé WRC
8 N. SOLANS M. MARTI i20 Coupé WRC
9 E. CAMILLI M. VILMOT C3
10 N. GRYAZIN K. ALEKSANDROV Fabia EVO

Classement du championnat pilotes WRC 2021

17 points d’avance, 30 à distribuer pour le premier du rallye (25 points) et le vainqueur de la Power Stage (+5 points). Un podium à Monza et Ogier est assuré de coiffer une huitième couronne mondiale WRC quel que soit le résultat d’Evans.

Sinon, il faudra faire les comptes dimanche 21 après l’arrivée. Une 4e place et 2 points dans la PS lui donnerait aussi le titre. Malheur à celui qui fera une « boulette » en Italie. Ogier a de la marge mais pourra compter sur Neuville, Tänak ou autres pour lui savonner la planche.

POSDRIVERTOTAL
1S. OGIER204
2E. EVANS187
3T. NEUVILLE159
4K. ROVANPERÄ140
5O. TÄNAK128
6C. BREEN76
7T. KATSUTA68
8D. SORDO63
9G. GREENSMITH60
10A. FOURMAUX42

Classement du championnat constructeurs WRC 2021

Toyota n’est pas encore mathématiquement titré. Mais, un constructeur pouvant marquer 52 points par weekend (25 + 18 + 5 + 4) et Toyota ayant 47 points d’avance, les probabilités de voir Hyundai titré sont extrêmement faibles. Il faudrait que les trois Toyota engagées ne puissent absolument pas rallier l’arrivée… Autant dire que Toyota est champion.

POSMANUFACTURERTOTAL
1TOYOTA GAZOO RACING WRT474
2HYUNDAI SHELL MOBIS WORLD RALLY TEAM427
3M-SPORT FORD WORLD RALLY TEAM185
4HYUNDAI 2C COMPETITION58

Illustration : Hyundai

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "WRC Espagne 2022 : Neuville gagne, Evans entretient l’espoir"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

Neuville est un cran au dessus des autres. Tout petit cran certes mais il il y a toujours ce petit grain de sable qui voit le championnat lui échapper depuis longtemps. En 2022 il aura un sac de sable en moins gérer ou sur moins de courses.
Autant Evans est douloureux à voir piloter autant Solberg est.. distrayant…chez 2C il y La Carpe et le Boulet

wpDiscuz