Accueil Electriques NW Groupe : borne de recharge ultrarapide liée à batterie

NW Groupe : borne de recharge ultrarapide liée à batterie

0
39
PARTAGER

Une station de recharge ultrarapide de véhicules électriques couplée à une batterie de stockage d’énergie a été inaugurée vendredi près de Rennes et permettra de lever « la peur d’être à court de jus », selon la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Un système de borne de recharge pour lever la crainte d’être à court de jus

Ce dispositif situé à Vézin-le-Coquet, dans la campagne rennaise, breveté par la société NW Groupe, a la particularité d’associer une borne de recharge rapide à une unité de stockage d’électricité.

« Ce couplage de batterie, la JBox, avec une borne de recharge, IECharge, va permettre, y compris dans des territoires ruraux un peu éloignés, d’assurer des recharges rapides de véhicules électriques et de lever cet obstacle », la peur « d’être à court de jus », a estimé Mme Pompili.

Mobilité électrique partout et pour tout le monde

« L’idée est de montrer que des bornes de recharge, il y en aura partout et pas seulement au coeur des villes, de montrer que la (…) mobilité électrique c’est pour tout le monde », a-t-elle déclaré. Pour faire 300 km, il faut charger la batterie 10 à 15 minutes à cette borne d’une puissance de 160kW.

« On a la volonté de développer la recharge ultrarapide partout en France pour permettre aux gens d’avoir l’assurance de se recharger rapidement », a indiqué pour sa part Philippe Barbe, directeur du développement de NW Groupe. Actuellement, une station-service autoroutière sur deux est équipée d’une borne de recharge ultrarapide et elles devraient l’être toutes d’ici fin 2022.

Electricité pompée sur une batterie de stockage

« La principale originalité c’est que cette borne de recharge est raccordée directement à du stockage d’énergie, c’est une première mondiale. Elle ne va pas pomper l’électricité directement sur le réseau électrique mais sur notre batterie de stockage. On peut soutirer l’énergie la nuit pour alimenter des véhicules électriques le jour », a déclaré Philippe Barbe, directeur du développement de NW Groupe.

La JBox développée par NW Groupe permet ainsi d’améliorer l’efficacité de la gestion de l’énergie. Le système permet d’équilibrer le réseau électrique en se chargeant lorsque la production est trop importante et en réinjectant l’électricité lorsque la consommation est trop importante.

Dispositif compact tout-en-un, la JBox est – nous dit-on – facile à installer et à connecter au réseau de distribution local. L’IECharge, une borne de recharge pour véhicules électriques, est directement branchée sur la solution. Celle-ci permet à la batterie de relâcher la pression sur le réseau pendant la charge d’un véhicule à grande puissance – jusqu’à 320 kW, soit 16 fois plus rapidement que les points de charge habituels.

Sources : AFP, NW Group

 

Poster un Commentaire

39 Commentaires sur "NW Groupe : borne de recharge ultrarapide liée à batterie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
georges
Invité

De moins en moins écolo, reste moins de pollution en roulant.

Invite
Invité

Plutôt très écolo, 100 % électrique, 0 pollution

lym
Invité

En doublant les pertes de conversion et de stockage elec avec une batterie ravitaillant… une autre batterie!
Super écolo, mais à condition d’être un super crétin.

Klogul
Invité

je pense que vous n avez pas compris l ecologie c est l effecience.

Comme marque dessous cette solution n est pas efficience (15% de perte dans chaque sens)

Emmanuel
Invité
La batterie évite surtout de devoir tirer des câbles de gros diamètres pour alimenter uniquement des bornes électriques. Il existe un paquet de bornes annoncées comme étant des 50 kW mais qui ne peuvent distribuer que 30 à 32 kW ! Parce qu’elles sont alimentées en triphasé 36 kVA, le maximum disponible dans la zone d’installation !!! si l’opérateur veut passer à 100 ou 150 kW alors il faut de nouveaux câbles … et là, ça peut vite coûter cher, et prendre du temps d’installation. Il y a aussi Kallisto qui a choisi de fonctionner différemment en installent des bornes… Lire la suite >>
wizz
Membre
emmanuel Il y a quand même des limites avec ces batteries tampon On part sur le principe d’une recharge de la voiture à 50kW, tout en étant relié au réseau que par 30kW (je fais grace du rendement, pour simplifier la compréhension pour tout le monde) Cela veut dire que la batterie doit délivrer une puissance complémentaire de 20kW, avec des électrons qu’elle doit stocker aux moments où la borne n’est pas sollicitée à recharger une voiture élec Fournissant une puissance de 20kW, alors à chaque heure de fonctionnement, elle délivre une quantité d’énergie de 20kWh. Si on suppose que… Lire la suite >>
wizz
Membre
Le raisonnement précédent est valable pour une borne de 50kW, alimentée par du réseau à 30kW Mais que se passerait il si c’est une borne de 150kW, toujours alimentée par du réseau à 30kW? On voit donc que la batterie tampon doit délivrer une puissance complémentaire de 120kW La borne recharge une voiture élect puissante à 150kW en 1/2h. La batterie tampon va donc délivrer une énergie de 60kWh, qu’elle aura précédemment eu le temps de se recharger avec le courant du réseau à 30kW 2h pour se recharger, et 1/2h de fourniture complémentaire à la borne, soit un ratio… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité
D’après ce que j’ai compris des explications lues sur un forum dédié VE, les tampons s’appellent JBox, sont des stockages de 1 MWh et il y en a déjà 150 d’installés sur le territoire français (Iles lointaines et ensoleillées comprises). donc largement de quoi faire tampon pour de nombreuses charges avant la panne sèche, sachant que ces batteries sont connectées au réseau pour être chargées. NW est producteur d’électricité décarbonée (éolien et solaire), tout comme Kallisto, NW doit privilégier sa production pour alimenter son réseau de stations. Espérons juste qu’il y aura des toits au dessus des bornes, parce que… Lire la suite >>
wizz
Membre
Oui emmanuel tuTas lu des infos, qui prises séparément sont très bien. Mais parfois, il faut prendre ces infos ensemble, et voir s’il y a quelque chose qui cloque ou pas Voici 2 choses: -« Il existe un paquet de bornes annoncées comme étant des 50 kW mais qui ne peuvent distribuer que 30 à 32 kW ! Parce qu’elles sont alimentées en triphasé 36 kVA, le maximum disponible dans la zone d’installation !!! » -« les tampons s’appellent JBox, sont des stockages de 1 MWh  » Super! Avec une batterie tampon de 1MWh, on peut aider la borne 50kW (ps: alimentée par… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité
Ce type de station n’est pas alimentée avec un bête câble triphasé 36 kVA comme une entreprise ou une boutique installée dans une zone artisanale ou commerciale de petite ville dans laquelle le syndicat de l »énergie régional installe des bornes. Les batteries NW sont aussi utilisée par pour du stockage tampon d’énergie. Energie provenant des moyens de production NW (solaire et éolien) ou EDF (solaire, éolien, nucléaire) ou d’autres producteurs ayant des besoins de stockage. Et puisqu’il existe des batteries contenant de l’électricité en attente de vente, autant la vendre à des clients qui ne négocieront pas le tarif à… Lire la suite >>
wizz
Membre

c’était toi qui disait que ce genre de technologie permet d’offrir des bornes de recharge puissante 50kW ou plus, tout en ayant des cables d’alimentation modeste tout juste 30kW…

sur cela, je montrais que ce n’est pas possible (sauf usage rare, pas continu)

panama
Invité

Pas idiot car je suppose que la batterie est chargée en heures creuses, et qu’elle peut éventuellement redistribuer du courant au réseau si nécessaire.
Tout cela doit avoir un coût dont on ne parle pas ici, c’est dire qu’il doit être astronomique

Invite
Invité

La fonction de la box est de stocker l’électricité afin d’équilibrer offre et demande sur le réseau . Raccorder une ou 50 bornes de charge sur la box est une fonction offerte par la box de stockage sans aucun impact sur le réseau . Bravo a l’équipe NW Groupe !

wizz
Membre

1 ou 50 bornes de recharge branchées sur cette box, ce n’est pas la même chose.
Soit cette box devra être 50 fois plus puissante, 50x plus de capacité…
Soit chacune des 50 bornes branchées sur cette box devra partager sa puissance, sa capacité… Grossomodo, 160kW à partager avec 50 voitures, soit 3.2kW chacune, c’est comme si on branche sa voiture électrique sur une prise 220V 16A…

gigi4lm
Invité

Un coût astronomique … oui. Mais moins qu’une raffinerie de pétrole.

wizz
Membre

oui gigi
mais il faut aussi comparer à « iso-service rendu » :

-une raffinerie, c’est un service rendu à combien de millions de véhicules ?

-et si on doit investir en ces bornes de recharge, avec leur batteries tampons, pour autant d’automobilistes, combien en faudrait il d’argent?

Thibaut Emme
Admin

Gneu l’oeuf la poule toussa 😉 1,1 % du parc !

Emmanuel
Invité
Ces installations sont prévues en dehors des autoroutes le long des axes régionaux : une petite dizaine sont prévues en Bretagne, et les installations seront financées et gérées par la Région. D’après une personne travaillant dans le milieu de la recharge VE, une station complète avec 4 bornes jusque 320 kW ( 1x 50 ; 2x 150; 1 x 320) serait proposée à 500 000 € , la batterie seule c’est 200 000 € Pour info, une borne avec 150 kW c’est environ 100 000 à 150 000€ installation et liaison au réseau incluses. Donc tarif correct, 150 stations prévues… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Je confirme que mon post est un peu provocateur mais lorsque l’on parle de VE on insiste toujours sur ce qui se passe avant la prise mais rarement pour le VT dont on ne retient que ce qui sort de l’échappement.
Et portant ce qui se passe en amont est loin d’être négligeable en coût et en conséquences environnementales :
– Recherche de nouveaux gisements
– Forage création et exploitation de la raffinerie
– Transport par pipeline
– « Re transport » par camions jusqu’aux points de distributions.

Thibaut Emme
Admin
Pour l’environnement certes. Pour le coût….mouais. Quand on prend le « coût » du pétrole dans son ensemble (jusqu’au baril), c’est en gros 50 centimes le lite final d’essence. 3 à 4 centimes de marge de raffinage, 10 à 12 centimes de transport et distribution (tout compris), soit en gros 63 à 66 centimes d’€ par litre d’essence hors-taxe. Ca, c’est si l’Etat ne mettait aucune taxe. Ensuite, on ajoute la TICPE essence 66,29 centimes d’euros par litre pour du E10 soit 129 ç 132 centimes et on ajoute la TVA (20%) soit 1,55 € le litre. Bon, quand le baril augmente… Lire la suite >>
bzep
Invité

Il ne faut pas se faire d’illusions… L’Etat devra toujours faire tourner la machine France (justice, education, armée, santé, force de l’ordre…) de plus: on lui en demande toujours de plus en plus à cette machine France (subventions en tout genre, aide aux entreprises …) Tout ça pour dire que si l’état diminue les taxes essence, il augmentera ailleurs les taxes ou les impôts !

Klogul
Invité

taxe au kilometre pour les ves comme en angleterre

Thibaut Emme
Admin
L’état ne diminuera pas les taxes carburant. Actuellement, 1 centime de plus sur l’essence rapporte en gros 400 millions d’euros à l’état sur 1 an… Si on ne prend pas la TVA mais « juste » la TICPE, on a 60,75 €/hl de gazole. 1 litre de gazole, c’est 10,74 kWh. Donc pour la TICPE gazole, on a 5,65 centime par kWh. Regardons l’électricité. On a la TCFE (taxe sur la conso finale d’élec) à 0,00995/kWh ainsi que la CSPE (contrib au service public d’élec) de 0,02250/kWh soit 3,245 centimes par kWh. Mais, il y a aussi une taxe fixe qui ne… Lire la suite >>
Klogul
Invité

ils vont etre « oblige » de remettre le tipce car une perte de 17 milliards car ils ne veulent travailler les sujets de fond (salaire des hauts fonctionnaire, diminution de moitie des deputes/senateurs/ministre)

Thibaut Emme
Admin

Les carburants liquides ne vont pas disparaître comme cela 😉
Vous imaginez que l’Etat va dire « en 2030, les véhicules thermiques sont interdits de rouler » ? 😉 40 millions dans le parc roulant…on n’est pas encore dans « I, robot » 😀

bzep
Invité

Faites le calcul, même en ne les payant plus votre solution est une goute dans la mer…

Amazon
Invité

Quelle capacité de batterie ? 1 Mwh? Combien de recharge/ jour?
Comment rentabiliser un tel investissement sans subvention ?

deftarg
Invité

La vraie question, c’est plutot le rendement final. Il y a une perte pour charger la 1iere batterie, pour conserver cette énergie, et pour charger la batterie finale du V.E. ensuite. Car charger une batterie avec une batterie, c’est pas super optimal.

Donc pour 1KW/H « pris » du réseau général, combien on en retrouve dans la batterie du V.E. ?

Thibaut Emme
Admin

Toujours meilleur que de faire du H2 «  » » »vert » » » » mais chuuuuuuuut la hype en ce moment c’est l’hydrogène….

Dgr
Invité

Beau marketing …sauf que cela ne fonctionne pas à vezin. … j y étais ce jour

bzep
Invité

Ah zut, espérons que ce ne sont que des problèmes de réglage de démarrage ou de réglage (?)… Car l’idée est séduisante.

Emmanuel
Invité

La première station Kallisto c’est 2 bornes à coté de Compiègne. Il a fallu plusieurs semaines pour qu’une borne soit parfaitement fonctionnelle, et la seconde ne l’ai pas encore complètement alors que le chantier d’installation date de fin 2020 !
Parfois Murphy s’en mèle !

wpDiscuz