Accueil Finance La Réunion : surcoût et retard pour la nouvelle route du littoral

La Réunion : surcoût et retard pour la nouvelle route du littoral

0
55
PARTAGER

A la Réunion, la nouvelle route du littoral, chantier pharaonique censé désengorger un axe routier vital pour l’île, sera livrée avec 6 à 7 ans de retard et un coût supplémentaire de 600 millions d’euros, selon le conseil régional.

Des travaux entamés en 2014, mais pas achevés avant 2028 …

Entamé en 2014, ce chantier titanesque reliant Saint-Denis (nord) à La Possession (ouest) devait être livré en 2020-2021. Il ne sera cependant pas terminé avant 2027 ou 2028, et le montant des travaux atteindra finalement 2,2 milliards d’euros au lieu du 1,6 milliard initialement prévu, a indiqué mercredi Huguette Bello, présidente du conseil régional, au cours d’une assemblée plénière spéciale de la Région.

La Réunion n’a pas la capacité financière  d’achever les travaux, selon les élus

Les élus régionaux ont d’ailleurs estimé que la Région n’avait pas la capacité financière de finir seule la route. Ils ont décidé de « négocier auprès de l’Etat une contribution financière complémentaire ».

Près d’un milliard d’euros d’indemnités pourrait être versé à Bouygues et Vinci

Par ailleurs, la collectivité régionale risque aussi d’avoir à verser près d’un milliard d’euros d’indemnités diverses au groupement de BTP (Bouygues et Vinci) attributaire du marché de construction de cette route « interminable », a souligné Huguette Bello.

Ces montants sont « aussi irréalistes que scandaleux » a estimé la présidente de Région. La collectivité va poursuivre les tentatives de conciliation avec le groupement et « portera ces affaires en justice », si un accord n’est pas trouvé.

En septembre 2019, le groupement Vinci-Bouygues et leurs filiales locales (GTOI et SBTPC) avaient demandé la résiliation du marché de 298 millions d’euros hors taxes en raison du manque  sur l’île des roches nécessaires pour consolider l’ouvrage, et de l’impossibilité d’exploiter une carrière.

Digue ou viaduc ? That’s the question

Au cours de cette séance spéciale, la Région devait notamment déterminer si les 2,7 km manquants pour terminer l’ouvrage devaient être construits en digue ou en viaduc, comme le reste de l’ouvrage. Mais à l’unanimité, majorité et opposition comprises, les conseillers régionaux ont décidé d’attendre de nouvelles expertise pour prendre une décision.

Un ouvrage gigantesque construit sur la mer

Baptisée nouvelle route du littoral (NRL), l’ouvrage long de 12,7 km construits sur la mer est destiné à remplacer l’actuelle route à quatre voies entre Saint-Denis (nord) et la côte ouest.

Cet axe de circulation, vital pour l’économie de l’île, régulièrement saturé, est également souvent fermé en raison de chutes de rochers venant de la falaise instable qui le surplombe, ou quand les conditions de mer sont dangereuses.

Notre avis par le blogauto.com

Ce chantier sans fin avait provoqué l’agacement d’Emmanuel Macron, qui avait en octobre 2019 déploré: « nous n’avons collectivement pas su être au rendez-vous ». Reste que l’ouvrage  est vital pour l’économie locale avec une moyenne de plus de 66 000 usagers potentiels par jour.

Mais le défi est énorme : baptisée « route la plus chère du monde », la  nouvelle route doit remplacer l’actuelle nationale construite sous une falaise. Vingt et une personnes y sont décédées depuis 1976 à la suite de chutes de blocs rocheux.

Sources : AFP

 

Poster un Commentaire

55 Commentaires sur "La Réunion : surcoût et retard pour la nouvelle route du littoral"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
C Ghosn
Invité

Me semblait que c etait l autoroute du Monténégro qui était la route la plus chère du monde . ??

Mathieu
Invité

Hors sujet mais juste pour dire que je quitte le site à cause de ces vidéos qui se lancent automatiquement et me pourchassent quand je descends la page. C’est extrêmement désagréable et cela gâche votre travail. C’est du gâchis

wizz
Membre

cette vidéo pénible sert à payer leur travail, à payer les couts de fonctionnement, à faire que ce site puisse rester gratuit…

il y a des sites qui ne font pas chier avec des pubs envahissantes, mais qui sont payants. Tu regardes le titre, les premières lignes, avant qu’un popp-up ne t’invite à t’abonner, ou à payer la consultation.

bref, au choix…

ema__
Invité

sauf que LBA n’a pas réussi à rendre ce contenu vidéo attractif, ni ergonomique, malgré les promesses.
ça reste insupportable, en particulier sur smartphone.

Thibaut Emme
Admin

@ema_ et croyez bien que tout cela a été remonté. Mais, les circonstances ont fait que ce chantier a été intégré dans un plus grand chantier en cours…
Nous sommes désolés du désagrément (surtout sur mobile où cela mange 1/3 de l’écran malgré nos demandes à passer en miniature en dessous d’une certaine résolution).
Nous sommes aussi lecteurs de notre propre site…
Je ne peux (en mon nom propre) que vous demander encore un peu de patience.
Et Wizz a raison, à un moment, il y a une infrastructure à payer et des revenus de moins en moins rémunérateurs. Délicat équilibre.

gigi4lm
Invité

Oui, @Wiss a raison mais proposez à ceux qui le désire (ou le peuvent) une version payante sans pub, bref le choix.
Peut être prévu dans « le grand chantier en cours » ?

Thibaut Emme
Admin

Je fais remonter l’info (déjà évoqué de mémoire) 🙂

Alphasyrius
Invité

Je viens nettement moins souvent sur le site depuis qlq temps, et plus du tout sur mon telephone car c’est inbuvable.
A priori, on n’est pas nombreux dans ce cas : si la pub est toujours la, cela signifie que le nombre de vues par jour n’a pas baisse, ou que les revenus sont en hausse donc bien joue…

AXSPORT
Invité

Une version payante sans SGL ?

Stabak
Invité

Pour l’avoir vu en vrai en 2016 lorsque les premiers piliers étaient posés en mer, puis de nouveau en 2019, avec les tabliers et environ 8 Km de posés, je peux assurer que ce chantier est titanesque. C’est comme une viaduc de Millau sans haubans et plus bas, mais sur 12km…

amiral_sub
Invité

plus bas en altitude, mais sous l’eau c’est profond

Nithael70
Invité

« En septembre 2019, le groupement Vinci-Bouygues et leurs filiales locales (GTOI et SBTPC) avaient demandé la résiliation du marché de 298 millions d’euros hors taxes en raison du manque sur l’île des roches nécessaires pour consolider l’ouvrage, et de l’impossibilité d’exploiter une carrière. »
Quand ils ont repondu à l’appel d’offre, ils n’ont pas fais d’etude de faisabilité avec chiffrage?

michedf
Invité

La facture lé la

lym
Invité

A défaut de la Dodo!

Klogul
Invité

c est clair 🤣

wpDiscuz