Accueil Ford Ford : bénéfices supérieurs aux attentes grâce aux trucks

Ford : bénéfices supérieurs aux attentes grâce aux trucks

0
17
PARTAGER

C’est tellement rare par les temps qui courent – covid et pénurie de puces – qu’il convient de le mettre en avant ! Ford a annoncé mercredi avoir enregistré au troisième trimestre des bénéfices plus élevés que prévus. Mieux encore : le constructeur a relevé ses prévisions de bénéfices pour l’ensemble de l’année. La méthode « miracle » ? : Ford a bénéficié d’une forte demande pour ses trucks … dotés de moteurs thermiques …

Ford sauvé par sa bonne gestion des approvisionnements en semi-conducteurs

Ford a déclaré que la disponibilité accrue de puces et l’augmentation des expéditions de lots de véhicules au troisième trimestre lui ont permis d’afficher des bénéfices, des revenus et des flux de trésorerie plus élevés par rapport au trimestre précédent.

Alors que la pénurie mondiale de puces électroniques a empêché les constructeurs automobiles d’achever l’assemblage de certains nouveaux véhicules, Ford semble quant à lui mieux gérer mieux la pénurie de puces que ses rivaux.

L’amélioration des approvisionnements de semi-conducteurs de Ford en Amérique du Nord a contribué à augmenter les expéditions dans la région de 67 % par rapport au deuxième trimestre et à augmenter les marges EBIT en Amérique du Nord à 10,1 % pour le trimestre. Au cours des trois premiers trimestres de l’année, la marge EBIT de Ford en Amérique du Nord était de 9 % ; l’objectif du constructeur automobile est d’atteindre 10 % pour l’ensemble de l’année à partir de 2023.

Ford devant General Motors en terme de revenus au 3eme trimestre

Avec un chiffre d’affaires de 35,7 milliards de dollars, Ford a généré plus de revenus que son concurrent General Motors au cours du 3eme trimestre. Lequel a annoncé un chiffre d’affaires trimestriel de 26,8 milliards de dollars.

Le nouveau portefeuille de véhicules de Ford tels que la Mustang Mach-E, le F-150 redessiné, le Bronco et le Maverick stimulent les ventes.

Versement d’un dividende trimestriel

Le constructeur a annoncé qu’il rétablirait l’octroi d’un dividende trimestriel, versant aux actionnaires 10 cents par action ou 400 millions de dollars au total au quatrième trimestre.

Hausse importante des expéditions en gros

Lors d’un appel aux résultats après la clôture du marché boursier, le directeur financier John Lawler a déclaré que Ford s’attendait à ce que les volumes d’expédition en gros du quatrième trimestre augmentent de 10 %, après avoir bondi de 30 % entre le deuxième et le troisième trimestre. Ce type d’expédition est principalement destiné aux revendeurs.

Le bénéfice net de Ford enregistré durant la période est de 1,8 milliard de dollars, contre 2,4 milliards de dollars un an plus tôt.

Le bénéfice d’exploitation ajusté s’est quant à lui établi à 3,0 milliards de dollars, contre 3,6 milliards de dollars l’année précédente. Ford a relevé ses prévisions de bénéfice d’exploitation ajusté pour l’exercice complet entre 10,5 et 11,5 milliards de dollars.

Le bénéfice par action s’élevait à 45 cents, contre 60 cents il y a un an.

Vers la fabrication sur commande ?

Même si Ford a réussi à regagner du terrain au troisième trimestre, « le succès de Ford au prochain trimestre dépendra de sa capacité à capter la demande différée une fois que ses véhicules d’entrée de gamme comme le Maverick seront plus largement disponibles chez les concessionnaires, et si les consommateurs apprennent peu à peu la patience en adoptant l’approche de Ford en matière de fabrication sur commande », estime pour sa part Ivan Drury, analyste pour le site d’information automobile Edmunds.com.

Les dirigeants de Ford ont récemment souligné la tentative du constructeur automobile de passer à un modèle de fabrication sur commande, où les clients commandent des véhicules en ligne, puis les reçoivent d’un concessionnaire une fois qu’ils sont construits. La société a rapporté mercredi que, hors commandes pour le Bronco, sa banque de commandes s’élève à 100 000 unités.

Notre avis, par leblogauto.com

En février dernier, Ford avait annoncé réduire davantage et de manière drastique la production de son pick-up F-150, modèle phare et véritable locomotive des ventes du groupe automobile US.

Comme nombre de ses concurrents, il était alors en effet confronté à des problèmes d’approvisionnements engendrés par une pénurie mondiale de puces électroniques.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec les fournisseurs pour faire face aux éventuelles contraintes de production liées à la pénurie mondiale de semi-conducteurs et nous travaillons à prioriser les lignes de véhicules clés pour la production, en tirant le meilleur parti de notre allocation de semi-conducteurs », avait alors déclaré Kelli Felker, responsable mondial de la fabrication et des communications chez Ford.

Si Ford a été durement touché par la pénurie de puces au début de l’année, les données financières et la production ont connu une amélioration au troisième trimestre.

« Notre défi est maintenant de briser les contraintes de production et d’augmenter la disponibilité pour répondre à cette demande incroyable », a déclaré Jim Farley, DG de Ford, soulignant la gamme de produits renouvelée du constructeur automobile, y compris les projections selon lesquelles la Mustang Mach-E tout électrique pourrait voir une demande mondiale d’environ 200 000 ventes par an.

Sources : Reuters, Detroit News

Classification trucks aux USA : ici

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Ford : bénéfices supérieurs aux attentes grâce aux trucks"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

“…grâce aux trucks“ bah comme quoi le baril du pétrole n’est pas si haut que ça !? 😉
Ça consomme combien, au fait, un “truck“ ?

michedf
Invité

Un F250 V8 Triton on est sur du 24 litres en ville. Apres depuis l’intergation des boites 10 vitesses ca a du baisser.

SGL
Invité

Merci

Francois
Invité

Un F-150 a une consommation mixte (45% autoroute, 55% ville) qui va de 12,4 l/100 km (5 litres V8) à 9,4 l/100 km (3,5 V6 PowerBoost).

Le fait intéressant pour Ford est qu’un acheteur de pick-up dépense en moyenne près de 50 000 dollars, il s’agit du double par rapport à 2010.

MOTÖRHEAD
Invité

SGL, On s’en fout de combien consomme un truck, il y a du pétrole on le consomme en essence ou diesel, comme vous-même

SGL
Invité

Sauf que quand je fais du 6 l/100, je roule déjà comme un bourrin avec la Hdi… Et 12 l/100 avec la GTi de 30 ans.
Le carburant est cher… Pas pour tout le monde.
Le réchauffement préoccupe… Pas pour tout le monde.

AXSPORT
Invité

Bon et bien débarrassez vous de votre 309….

AXSPORT
Invité

Soyez logique

SGL
Invité
Mais je suis logique. On nous dit de garder longtemps les voitures… Elle a plus de 30 ans. Elle ne supporte uniquement que du 98, le plus chère ! … Je paye ma pollution. Elle extrêmement maintenant peu en rase campagne …et je ne suis pas le chantre de l’écologie… J’avoue être un gros « pollueur » mais j’essaye de limiter la casse. J’avoue être un gros « pollueur » mais j’essaye de limiter la casse. J’accepte les hausses de carburant parce que pour X raisons, il faut qu’ils augmentent… C’est inévitable ! PS : j’ai dit, quand je conduis… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Une vraie girouette……..

SGL
Invité

M’enfin, j’ai le même discours depuis 10 ans… Vous pouvez vérifier.
Je n’ai jamais changé d’avis… C’est être une girouette !?

versdemain
Invité

L’évolution de Ford est vraiment très spéciale.

Dans la plupart des pays du monde, Ford va très mal, et coupe des pans entiers de son activité, avec des ventes en forte régression. Il perd de l’argent, trop de concurrence.

Mais dans le même temps, Ford fait des bénéfices énormes en vendant, aux US, des veilles technologies basées sur l’ancien monde sur de très grosses voitures thermique très chère, trucks v8…

Je pense que cela ne durera qu’un temps.

amiral_sub
Invité

ça c’est sur, seuls les gilets jaunes peuvent croire que le pétrole restera bon marché.

amiral_sub
Invité

d’ailleurs aux US les ventes des Fseries et autres pickup vont probablement souffrir avec le prix à la pompe qui grimpe, ils sont à ~4$/gallon ces jours ci. Toyota va encore rafler la mise avec sa gamme hybride parfaitement adaptée. Comme en europe. Pas faute aux constructeurs européens et américains d’avoir été prévenus que le pétrole ne resterait pas bon marché. Les constructeurs américains (hormis tesla) sont dans une impasse : ils sont bons dans les gros 4×4 et mauvais dans les voitures raisonnables

Francois
Invité
Je vais être plus nuancé que vous. Comme je l’explique plus haut, les pick-ups n’échappent pas à l’évolution. Un F-150 de 450 chevaux qui ne consomme « que » 9,4 l/100 km en conduite mixte, c’était impensable il y a 10 ans. L’hybridation, la carrosserie en alu (ne jamais oublier ce point) et une boite à 10 vitesses peuvent faire ensemble des miracles. En ce qui concerne les véhicules réellement sobres, le Maverick « de base », hybride en clair, descend à 5,6 l/100 km mais cela reste un pick-up qui répondra aux besoins de beaucoup d’Américains (genre je remorque occasionnellement ou je dois… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

Merci pour ces informations (du Texas?). Sauf retournement étonnant, le pétrole restera durablement cher. On avait vu en 2008 les ventes de pickups s’effondrer (temporairement lorsque le pétrole avait atteint son record). Mais les futurs Rivian, le cybertruck, le F150 lightning ont un boulevard devant eux. Également les berlines « raisonnables » comme les toyota hybrides. Les acheteurs de tous les pays savent quand même que le glouglou à la pompe coûte cher, surtout lorsqu’ils roulent 25 000 km/an.

wpDiscuz