Accueil Constructeurs Au fait, c’est quoi un SUV ?

Au fait, c’est quoi un SUV ?

0
0
PARTAGER

On en parle un peu partout dans les médias, certains discours politiques, etc. Les SUV sont à la mode, tant dans la rue, les concessions, que les conversations. Mais, au fait, c’est quoi vraiment un SUV ?

Si on remonte aux origines du terme SUV (de l’anglais Sport Utility Vehicle), c’est un véhicule, non pas sportif utilitaire, mais « utile pour la pratique du sport ». En clair, c’est un véhicule avec de l’emport, mais aussi des capacités à sortir des sentiers battus. Cette capacité pouvant être via une transmission quatre roues motrices, une suspension surélevée, ou les deux à la fois.

Le prototype du SUV, c’est le Jeep Wagoneer, sorti en 1963 aux Etats-Unis. Ce Wagoneer, c’est en fait un véhicule à l’allure de break, monté sur des suspensions surélevées, de gros pneus tout-terrain et ayant une transmission 4×4, spécialité de la marque Jeep depuis la fameuse Willys du Débarquement. Le côté break est pratique pour le volume du coffre immense qu’il offre. Et la transmission 4×4 surélevée permet de passer dans des chemins cahoteux, là où les autres voitures resteront plantées.

Au fil du temps, différents concurrents au Wagoneer apparaissent. Mais, l’Europe fait de la résistance avec ses breaks, et finalement peu de transmission intégrale. Il faut attendre le Toyota Rav 4 pour voir les prémisses de la folie SUV en Europe. Suivront le Mercedes Classe M, le BMW X5 et d’autres 4×4 dit de luxe. Depuis, chaque marque a un ou plusieurs SUV dans sa gamme et chaque magazine automobile affiche son classement des meilleurs SUV.

Une définition très vague

Donc, un SUV c’est un break surélevé ? Eh bien, non. Pas que cela en fait. En effet, la définition d’un SUV n’a jamais été très précise et n’importe quel véhicule avec du coffre et pouvant aller hors de la route peut être taxé de SUV. D’ailleurs, c’est tellement vague que ces véhicules, à la croisée de plusieurs genres automobiles sont aussi souvent appelés « crossovers » ou CUV (Crossover Utility Vehicle en anglais).

Aux USA, on fait la distinction entre les SUV sur châssis de pickup des Crossovers sur châssis de berline conventionnelle. En Europe, SUV ou crossovers désignent les mêmes véhicules, très souvent de simple véhicules tractions surélevés.

En Europe, cette mode a été totalement lancée par le Nissan Qashqai en 2007, plus de 10 ans après le Rav4. Jusqu’alors, les berlines classiques, ou les breaks, continuaient de bien se vendre en Europe. Depuis, les crossovers se taillent la part du lion en termes de ventes automobiles neuves. Depuis le début de 2021, les SUV représentent plus de 40% de part de marché en Europe. En France, le succès est identique et nos constructeurs nationaux s’y sont mis avec de grands succès de vente comme le Peugeot 3008, Peugeot 2008, Renault Captur ou même le dernier Renault Arkana, « SUV coupé ».

La position de conduite et l’espace intérieur, les atouts charme des SUV

Car, oui, non content d’avoir créé un segment à eux-seuls, les CUV se sous-divisent désormais en sous-segment. Ce qui mélange encore une fois les silhouettes et les appellations. Certaines berlines décident même d’afficher les codes des crossovers sans réellement en être. Inversement, des crossovers tentent de dynamiser leur style pour faire plus berline.

En attendant, les SUV permettent aux constructeurs automobiles d’augmenter leur marge avec ses véhicules « à la mode ». Ce sont aussi souvent ces véhicules qui ont les meilleures finitions et les dernières motorisations hybrides rechargeables. Une façon de faire un peu oublier qu’ils sont montrés du doigt comme étant plus polluants que la berline équivalente. Sur ce sujet, il y a débat si on prend en compte le volume de chargement bien souvent supérieur dans un SUV.

Quant à la pratique facilitée du sport grâce au SUV, on l’a vite oublié au profit d’une position de conduite et d’un style « massif » plus sécurisants pour les passagers.