Accueil VW Volkswagen propose 2,5 milliards d’€ pour Europcar

Volkswagen propose 2,5 milliards d’€ pour Europcar

0
12
PARTAGER

Volkswagen a décidé de jeter son dévolu sur le loueur français Europcar. Déjà approuvée sur le fond, l’offre se concrétise avec une proposition à 2,5 milliards d’euros, en collaboration avec deux autres partenaires.

Désormais, ce rachat est soumis à l’accord de l’Autorité des marchés financiers. Une fois racheté Europcar Mobility Group, VW en posséderait 66%. 27% iraient au fonds britannique Attestor et 7% à la plateforme de mobilité néerlandais Pon. Le tout serait réunit au sein d’un holding de droit luxembourgeois.

Selon l’AFP, c’est une acquisition par VW et non une fusion. En clair, cela ne deviendra une filiale du groupe VW. Néanmoins, les associés se réservent le droit d’examiner ultérieurement cette option.

Pour VW, ce rachat doit leur permettre d’acquérir ou renforcer des compétences dans le domaine de la gestion de flotte, mais également de développer les solutions de mobilité. On sait que cette sacro-sainte mobilité électrique à marche forcée passera par des offres couplées de location. Autant avoir sa solution interne.

Pour Europcar, cela permettra de continuer le changement déjà amorcé de la société. L’apport de Pon, plateforme de mobilité est l’un des aspects. VW, Attestor et Pon se veulent rassurant, le siège social d’Europcar reste à Paris et le nombre de salariés plein temps sera maintenu…pendant 12 mois à compter de la réalisation de l’achat.

Retour vers le futur

De façon ironique, c’est un retour en arrière pour Europcar et Volkswagen. En effet, la société fondée en 1949 par Raoul-Louis Mattei, sous le nom de « l’Abonnement Automobile » a commencé à être reprise par VW à partir de 1988. En 1999, c’est une filiale 100% VW. Sous la férule allemande, Europcar devient le 1er loueur européen au milieu des années 2000.

C’est à cette période que VW décide de lancer un grand plan d’économies de coûts et de désinvestissement. En 2005, la société d’investissement Eurazeo négocie avec VW. Cela abouti au rachat en 2006 pour 3,083 milliards d’euros, comprenant une reprise de dettes de 1,82 milliard.

Le Covid est passé par là. Début 2021, Eurazeo décide de se séparer du loueur en difficulté au profit des créanciers du groupe, des fonds américains et britanniques. Avec ce rachat, VW repart dans la course aux offres multi-segments que se livrent les grands constructeurs mondiaux.

Notre avis, par leblogauto.com

Etre adossé à un grand constructeur rassure sur la santé d’un loueur comme Europcar. Pour VW en revanche, c’est le signe de l’échec de la tentative de se passer d’une marque comme Europcar pour son propre réseau de location.

Avec la « nouvelle mobilité » (alias l’évolution à marche forcée de l’automobile), avoir un réseau de location, des offres de services en physique ou numérique, sera indispensable. En plus, cela permet de « refourguer » ses VE au loueur si jamais on a un peu d’invendus.

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Volkswagen propose 2,5 milliards d’€ pour Europcar"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Darkargos
Invité
Pour ceux qui louent souvent ça peut être une bonne nouvelle car en allant chez Europcar on sera presque certain de se retrouver avec une voiture du groupe VW entre les mains. Rarement décevantes sur une courte durée. Combien de fois j’ai dû me battre avec des équipes d’agence pour faire respecter la catégorie de voiture louée et leur expliquer que non Fiat Panda n’est pas l’équivalent d’une Clio (vécu en Espagne) où qu’une Dacia Sandero n’est pas l’équivalent de la belle Golf catégorie compacte bien mise en avant sur le site internet (vécu en Allemagne). Les seules bonnes surprises… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

C est le grand boulversement dans la loc de voiture. Maintenant les voitures s’ouvrent avec le telephone.
Tt cela permet de baisser les couts de gestion des voitures en loc.
Allez voir chez virtuo ou autres nouveaux acteurs. Vous aurez de belle BMW et merco pour peu cher vs les acteurs actuels.

Kaizer Sauzée
Invité

Pratique pour refourguer ses invendus (golf 8…).
Les parcs des loueurs pro en sont déjà pleins de leurs chars d’assaut.

Darkargos
Invité

Ou plutôt mauvaise nouvelle pour les marques autres que VW qui usent et abusent des ventes aux loueurs parce que personne ne veut de leur camelotte.
https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/renault-et-opel-vendent-beaucoup-aux-loueurs-pas-tres-rentable_665118

sweeck
Invité

Ce serait intéressant de connaitre les fournisseurs du parc actuel chez europcar. J’ai été voir par curiosité et j’ai vu beaucoup de stellantis (fiat, peugeot, alfa) ou alliance renault-nissan-daimler, un peu de Hyundai ou toyota, mais jamais de vw. Et si c’est bien ça on peut parier sur des débouchés en moins pour les autres et en plus pour vag.

Dom
Invité

Europcar est une marque très connue mais en fin de vie …
le IBM , le KODAK ( connus dans le monde entier mais que personne ne veut ) de la location voiture.
Les anciens Avis Budget et tous les nouveaux lui bouffent tous ses clients…. dans la location particuliers/vacances.

Kaizer Sauzée
Invité

Pour travailler avec les loueurs aux professionnels, Arval, ALD et autres, bien plus importants que les loueurs classiques, je peux te certifier que la grande majorité de leur parc automobile est d’origine allemande.

AXSPORT
Invité

Souvent des ridicules Citroen C3 Airtruc 3 cylindres pour ma part…..

La purge sur autoroute….

Jdg
Invité

Holding au Luxembourg lol
C’est beau l’UE quand même.

darkargos
Invité

Stellantis et l’Alliance sont au Pays-Bas. Mutualisation des pertes, privatisation des profits, rien n’a changé depuis 2008.

C Ghosn
Invité

1.24 Le Diesel l’ami.
5.20 Les 20 Marlb
13€ le ricard en 1l

Vient faire les courses…

lym
Invité

Pour les loueurs, courte ou longue durée, c’est surtout se procurer des véhicules qui pose pb! Alors en courte durée on les pousse plus loin et en longue durée les clients prolongent à coups d’avenants car la relève ne sort plus d’usine.
A moyen terme, j’attends la révolution des vignettes jaunes en 2024 (le sénat, sentant le roussi venir, voulait repousser à 2030 en juillet… mais non!) et on verra si à long terme l’avenir sera toujours à la « nouvelle mobilité ».

Actuellement, comme ce fut le cas en Chine, elle passe en tout cas moins par les TC.

wpDiscuz