Accueil Actualité Royaume-Uni : la panique aggrave les pénuries d’essence

Royaume-Uni : la panique aggrave les pénuries d’essence

0
96
PARTAGER

Les pénuries d’essence au Royaume-Uni sont dues à des « achats de panique purs et simples », a affirmé lundi sur la BBC le président de l’association des stations d’essence britanniques (PRA).  Parallèlement, d’après la presse locale, le gouvernement envisage de faire appel à l’armée pour livrer du carburant.

Pénurie d’essence : panique à bord au Royaume-Uni

« L’un de nos membres a reçu un conteneur à midi et dès la fin d’après-midi il avait totalement disparu » dans les voitures des gens, a ajouté Brian Madderson, un responsable de la PRA.

Les stations étaient principalement à court d’essence dans les zones urbaines du pays tandis que l’Irlande du Nord semble pour l’instant épargnée par le problème.

Sur Sky News, Brian Madderson a attribué cet effet de panique à une « fuite d’un rapport confidentiel de BP pendant une réunion du gouvernement » qui a « été diffusé mercredi » et suivi « d’achats de panique jeudi, vendredi, samedi »  et dimanche, a-t-il déploré.

Plus de la moitié des stations à sec

La ruée vers l’or noir a amené la PRA a avertir que jusqu’à deux tiers de ses membres de près de 5 500 sites indépendants sur un total de 8 000 stations de rechargement dans le pays étaient à court de carburant dimanche, « les autres presque à sec ».

Ces derniers jours et malgré des appels du gouvernement à ne pas paniquer, les stations-service ont été prises d’assaut en raison de ruptures de stocks qui touchent aussi les rayons de produits agroalimentaires.

Un porte-parole de Royal Dutch Shell a admis que le géant pétrolier « constate une demande en hausse aujourd’hui à certaines stations d’essence, avec des queues plus longues. Nous adaptons nos calendriers de livraison ».

Londres met de l’eau dans son whisky sur sa politique post-Brexit

Face aux pénuries qui s’aggravent, dues essentiellement à un manque de chauffeurs routiers, Londres s’est finalement résolu samedi à amender sa politique d’immigration post-Brexit et à accorder jusqu’à 10 500 visas de travail provisoires.

Ces permis de trois mois, d’octobre à décembre 2021, doivent pallier un manque criant de chauffeurs routiers et des difficultés d’approvisionnement  dans d’autres secteurs clés de l’économie britannique.

Exemption temporaire des règles de la concurrence

Le ministre des Entreprises et de l’Énergie Kwasi Kwarteng a pour sa part indiqué dimanche dans un communiqué qu’il avait temporairement exempté le secteur des distributeurs de carburant des règles de la concurrence afin qu’ils puissent livrer en priorité les zones qui en ont le plus besoin.

Recours  à l’armée : une dangereuse solution miracle ?

 

M. Madderson a nuancé l’amélioration que pourraient amener les chauffeurs de l’armée : « ce n’est pas aussi facile que vous pensez car les chauffeurs de poids lourds sont très spécialisés » et les camions citernes transportent un « liquide très inflammable à travers le pays » qui nécessite des procédures appropriées de chargement et déchargement.

Pénuries de chauffeurs en Europe continentale

Sur le fait de faire revenir des chauffeurs européens qui sont rentrés dans leur pays avec la pandémie et le Brexit, M. Madderson a fait valoir qu’il y avait aussi des pénuries de chauffeurs en Europe continentale.

Il a relevé le problème des arriérés permis de conduire de poids lourds qui n’ont pu être passés pendant les confinements: « il y a 40 000 demandes en instance de permis de poids lourds la part de Britanniques« .

M. Madderson s’est toutefois montré optimiste, disant espérer que le problème sera partiellement résorbé « d’ici la fin de la semaine ».

Notre avis par leblogauto.com

Brexit, coronavirus et tutti quanti … un cocktail  qui pourrait être détonant …

Sources : AFP, PRA

Poster un Commentaire

96 Commentaires sur "Royaume-Uni : la panique aggrave les pénuries d’essence"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

C’est Top le Brexit ! 😉 😀

amiral_sub
Invité

bizarrement on n’entend plus trop les adeptes du frenchxit…

Frédéric LANGLOIS
Invité
Si si, on les entends toujours … à demander le Frexit ! Il faut dire que chez eux, tout est de la faute de l’Europe ! En effet, le programme des Asselineau et autres Philippot se résument à : – « quelles sont vos solutions pour le pouvoir d’achat des Français ? » Réponse : « le FREXIT » – « quelles sont vos solutions pour lutter contre l’insécurité ? » Réponse : « le FREXIT » – « quelles sont vos solutions pour en finir avec les Gilets Jaunes ? » Réponse : « le FREXIT » – « quelles sont vos solutions pour mieux former nos jeunes ? » Réponse : « le… Lire la suite >>
SGL
Invité
Oui OK @ Frédéric LANGLOIS, ce sont des populistes qui disent ça. Cela dit beaucoup trop de pays européens donnent des mauvais exemples pour faire l’Union européenne. Comme la politique de 16 ans de Merkel qui a commercé à fond grâce à un Euro faible avec la Chine au détriment des autres pays européens… Et qui achète encore trop de matériels militaires aux USA, qui plus est ! L’Angleterre, je n’en parle pas, c’est pour ainsi dire un état des États-Unis, depuis 1945. L’Europe politique n’existe pas (je suis pour l’Europe.) chacun se la joue perso et contre l’autre voisin.… Lire la suite >>
zafira500
Invité

« À quand les États-Unis d’Europe ? »
A ce train là, jamais.
N’oublies pas aussi de citer les pays de l’ex-bloc soviétique, plus occupés par leur intérêts personnels – et le pognon de Bruxelles – que par la construction européenne.

zafira500
Invité

@Frédéric LANGLOIS

– « Quelles sont vos solutions pour en finir avec l’évasion fiscale? »
Réponse : « le FREX… euh??? »

Thibaut Emme
Admin

Ils ont encore du PQ et des pâtes, ou ils sont aussi cons que nous ?

SGL
Invité

Leurs grands-parents et arrière… On connut cela de 1940 à 43, l’Anglais sait se serrer la ceinture.

seb
Invité

@SGL, C’est vrai que chez nous on n’a pas connu ça, c’était le pleine consommation pour tout le pays en 1940 et 1943…

SGL
Invité

Ça dépend du degré de collaboration 😉
Non plus sérieusement, à la campagne, c’était plus facile, les Anglais sont insulaires, dans les villes françaises, c’était plus compliqué… Les vives étaient confisquées pour la Wehrmacht, comme pour les hommes, un de mes grands-oncles était parti au STO.
Beaucoup de vives de la GB venaient des USA par cargos quand ils n’étaient pas coulés par les U-Boots, entre la fin 1941 et le printemps 1942, c’était très dur pour les Anglais plus que les Français.

SGL
Invité

Très bons reportages (allemands) sur les sous-marins sur Arte actuellement.
Avec les U-boots allemands qui ont failli étrangler l’Angleterre.

labradaauto
Invité

merci SGL, je vais fouiller alors les replay vu que ma télé est éteinte depuis le début de l’été 2020. Sur les sous-marins ça m’intéresse. La connotation politique des marchés quant à la domination d’une partie du monde par l’autre et les alliances ou allégeance influent sur absolument le devenir des Nations, leurs sujets.

SGL
Invité
@labradaauto, ce qui va être intéressant à suivre, c’est le résultat à terme des pénuries. Les Anglais se sont admirablement comportés quand ils étaient dos au mur face à des pénuries et blocus… Et souvent seul, sans ou peu d’aide venant de l’extérieur. Les Allemands savent aussi se débrouiller avec les blocus et pénuries, ils ont inventé les caoutchoucs synthétiques pendant la Première Guerre mondiale, le pétrole synthétique lors de la 2eme. Chaque pénurie provoque une réaction positive par des inventions. L’abondance du pétrole depuis 1945, a eu plus d’effets négatifs pour la France et l’Europe. (l’effet « nicotine »… Lire la suite >>
SGL
Invité

J’ai l’impression que les gens ne se rendre pas compte qu’historiquement comment le sentiment du Blocus en général est entré dans l’esprit des Britanniques, ça commence par la période de Napoléon 1er.
Cela n’empêche que si la situation en France n’était certes pas à la fête (c’était l’occupation), mais la situation n’était pas insulaire, surtout dans les campagnes, donc la situation n’était pas totalement comparable à un blocus pur et dur de celle des Britanniques.
La notion de blocus est presque une habitude chez eux.

Emmanuel
Invité

@SGL
Vous aviez de la famille qui vivait à la campagne pendant l’occupation ?
J’espère que vous avez eu l’occasion de les interroger sur leurs conditions de vie avant leur « départ pour un monde meilleur »

Je pense que vous auriez une autre vision de la situation.
Il ne faut pas confondre gros paysan qui a collaboré (et c’est retrouvé avec des lessiveuses de billets à blanchir dans l’immobilier et l’or à la fin de la guerre) et petits paysans dépouillés de leurs animaux ou habitants des campagnes non paysans dont les maris / frères / fils / pères étaient prisonniers en Allemagne.

SGL
Invité
Oui en Normandie à Dieppe principalement Mais il ne faut déformer mes propos je n‘ai jamais parlé de « club med » d’abord ! Il y a trente ans, j’ai voyagé en Europe, j’ai rencontré des anciens, Anglais, Autrichiens. (donc allemands à l’époque) Mes grands-oncles m’ont raconté le débarquement raté de Dieppe, un autre était marin à Mers-el-kebir puis Toulon, j’ai des milliers de récits en tête et donc je témoigne par intermédiaire en connaissance de cause. Mes grands-parents s’engueulaient en disant que la vie était bien plus facile qu’en ville.J’ai entendu cela pendant plus de dix ans. J’ai entendu cela pendant… Lire la suite >>
Amazon
Invité

il faut revoir « Le Sucre »! Un délice de bêtise, de cupidité, et de veulerie avec des acteurs hors-norme!

Elisabeth S
Invité

Attention.le.prix du PQ pourrait flamber ! Ceci n’est pas une blague!

Thibaut Emme
Admin

Je commence à ramasser des feuilles de châtaigner alors…

Emmanuel
Invité

Le chêne c’est bien aussi, moins piquant.
Par contre il faut éviter les feuilles de saules pleureur
#j’suisparti

Plus sérieusement, à l’ancienne, avec une planchette en bois, qu’on nettoie ensuite avec du sable.

Amazon
Invité

Les bogues ça marche aussi, juste moins confortable

SGL
Invité

L’erreur encore une fois de trop être dépendant du pétrole (ça a déjà failli coûter cher pendant la 2e guerre mondiale) … Leurs réserves de la mer du Nord étaient presque épuisées depuis les années 2000.
Le nucléaire et EnR vont devenir vitaux pour le GB.

Emmanuel
Invité

@SGL
Pour le nucléaire c’est bon une centrale EPR a été commandée à EDF, d’ici 14 ou 15 ans elle devrait être en route !
Par contre le tarif de vente de l’électricité va piquer (109£ le MWh).

SGL
Invité

Le nucléaire devrait être plus compétitif suivant son développement, pour les EnR, les bonnes places seront bientôt déjà prises + l’augmentation des matériaux.
Le temps de constructions des centrales EPR peut être divisé par 4 suivants l’expérience acquise.
En fait, pour faire du nucléaire pas trop cher et rapidement… Il faut en faire d’abord !

seb
Invité

En 2007,on a commencé la construction d’un EPR en France, en 2009, on a commencé la construction d’un EPR en Chine. En 2018 on a branché l’EPR chinois sur le réseau, en 2019 on prévoit la mise en service de l’EPR français pour mi-2022.
Est ce qu’il faut diviser par 4 par rapport aux 9 ans de construction des chinois ou par rapport aux 15 ans (minimum) des français? 🙂

amiral_sub
Invité

si on les fait en série ça ira de plus en plus vite. Si on n’en construit plus, tout cela n’aura pas servi à grand chose. L’EPR Finlandais va etre très prochainement mis en service

SGL
Invité

Bah oui @amiral_sub à raison
Si l’on ne fait qu’une seule centrale EPR en France 100 % des coûts de développement seront pour l’unique centrale… Cela voudrait dire que l’on entérine les pertes monstrueuses sur un exemplaire !
Grace à l’expérience… Si l’on ne met pas trop de temps pour relancer la construction (c’est le risque entre deux périodes trop longues) on doit pouvoir baisser les prix de manière considérable !
On a déjà perdu trop de temps pour lancer la 2e EPR !

Emmanuel
Invité
@amiral_sub a partir de combien ça va de plus en plus vite ? un en Finlande => pas encore en route => 11 ans de retard coût réel d’environ 8 milliards, EPR vendu 3 milliards ! un en France => pas encore en route => 10 ans de retard coût multiplié par 5 à 6 (3,3 -> 19 milliards) un en Chine => en route en 2018 => 5 ans de retard un en Chine => en route en 2019 => 4 ans de retard d’après la Cour des Comptes, il y aurait eu, aussi, des surcoûts en Chine, couverts… Lire la suite >>
SGL
Invité

L’EPR Finlandais a été commencé comme Flamanville.
Si au moins un décalage de 5 ans avait existé.
Les équipes d’une phase terminée auraient pu changer de chantier avec l’expérience du premier.
Il ne peut pas avoir d’effet de série gagnante.

Emmanuel
Invité
@SGL EPR en Finlande : signature du contrat en décembre 2003, démarrage du chantier en septembre 2005 EPR en France : réflexion sur le projet en 2002 EDF dépose sa proposition de MOE en 2004, enquête publique à l’été 2006, autorisation de construction en avril 2007 => valable 10 ans. Donc la mise en route doit avoir lieu avant avril 2017. EDF ayant prévu 5 ans de travaux, donc un démarrage en 2012 ! Démarrage du chantier : décembre 2007 par Areva Donc non, les 2 chantiers n’ont pas démarré ensemble, il y a un décalage de 2 ans entre… Lire la suite >>
SGL
Invité
Enfin, 2 ans, c’est rien … Je parle de 5 ans comme un minimum, d’autres ici, parle de finir une à 100 % avant de passer à l’autre. J’ai toujours entendu que les délais ne pouvaient pas être respectés avant même la signature, c’était du commercial après, il s’est greffé les problèmes d’un prototype + la perte de compétence de la France d’avoir fait une trop grande pause de construction des centrales. Mais si tout se passe bien à partir d’aujourd’hui (des fois, les bonnes nouvelles arrivent), après les mises en service des EPR, on oubliera vite ses problèmes si… Lire la suite >>
SGL
Invité
@seb, j’ai travaillé pendant dix ans dans le milieu du nucléaire, d’après beaucoup d’avis d’ingénieurs du milieu et de l’ASN En France, on aurait tendance à enc…. Les mouches dans la construction. (tellement mieux !) Les précédentes centrales n’étaient pas faites avec le même soin qu’aujourd’hui. En Chine, la mentalité est tout autre, la construction est faite en marche forcée et l’expérience acquise dans les grosses constructions en béton est remarquable depuis 30 années de travaux publics pharaoniques…. Chose que l’on a perdue à l’inverse de la France. L’EPR chinois a eu ses problèmes… Dont les responsabilités étaient françaises malheureusement,… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité
@SGL dans le nucléaire : sur place, sur les chantiers de construction ? ou dans un bureau Areva / Framatome / Cogema .. à la Défense ? Mon père a réalisé une bonne partie de sa carrière professionnelle dans la chaudronnerie nucléaire, il voyait bien que sur les chantiers de construction des centrales, les donneurs d’ordres laissaient passer un tas de trucs qu’y n’auraient pas du l’être. Mais comme les fournisseurs étaient régulièrement choisis en fonction des cadeaux, et même, parfois, du physique de la « secrétaire intérimaire » qui apportait (était ?) le cadeau, ce n’était pas toujours le meilleur, ni… Lire la suite >>
SGL
Invité

L’ingénierie dans plusieurs corps de métier qui allait du refroidissement, retraitement des déchets, au contrôle d’aces des sites sensibles.
Oui avec le contrôle qualité d’aujourd’hui tel que l‘EPR, aucune centrale actuelle seraient admises en service.
Le syndrome de Tchernobyl +11 septembre + Fukushima, on est dans la saturation de sécurité qui retarde la mise en service.

Emmanuel
Invité
Mais c’est nécessaire. Mon père m’a raconté qu’e lors d’une intervention sur des conduites liées au coeur, il avait été découvert que les passages réservés dans l’épaisseur de béton n’avait pas était intégralement bouchés : seulement 10 à 20 cm de béton de chaque coté sur un contreplaqué au lieu des 1 ou 2 mètres normaux de béton. Ce qui est passé lors de la construction pendant les années 80 ne passerait plus à notre époque, parce que l’ensemble de l’enceinte est radiographiée avant validation, ce qui n’était pas le cas auparavant. Mais cette « économie » de béton, sous entend que… Lire la suite >>
SGL
Invité
Tout à fait @ Emmanuel D’ailleurs, ce qui est stupide est l’hypocrisie politique de Hollande sur Fessenheim… Si elle était « trop vieille » et « trop dangereuse » il faudrait donc arrêter dans moins de 5 ans 30 réacteurs actuellement en service ! Ce qui serait très bien d’un côté… Et très mal de l’autre ! Suivant du point de vue où l’on se place. Ça serait très bien parce que l’on pourrait relancer un programme bis de Messmer et finir par mettre 2 ou 3 réacteurs en service par an ! Avec des baisses de coût considérable à… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité
« faudrait donc arrêter dans moins de 5 ans 30 réacteurs actuellement en service ! » Sans le grand carénage en cours, c’est ce qui devait être fait, aucune centrale n’ayant été prévue pour passer 2030 ! Nos centrales étaient conçues pour durer 30 à 40 ans maxi. La dernière mise en route date de 2002, la première 1979. Mon père a pris sa retraite, anticipée, en … 2001 ou 2002, à l’époque EDF cherchait, désespérément des intervenants et sous traitants pour la maintenance afin de réussir à faire durer les centrales jusque 2020 à 2030 ! Il était au Bugey, s’il… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

Ola dire la verité sur la corruption dans le nucleaire ne va pas plaire aux « specialistes » comme sgl qui eux ne voient jamais ca dans leur analyse..

SGL
Invité
Oui @pat d pau, les 10 premières centrales avec les 25 premiers réacteurs ont été construits un peu trop « à la va-vite » Mais pas autant que les RBMK russes de l’époque ! Leurs niveaux et plus ou moins bon suivant si l’on se place du côté des écolos ou des non-investisseurs du futur. Jeune dans les années 80-90, j’ai effectivement entendu que de petits « pépins » avaient été cachés à l’époque de leur construction. Mais tous les problèmes sont connus par l’ASN, sans passer par le stade « tout va très bien, Madame la Marquise » la… Lire la suite >>
SGL
Invité

… que des news qui poussent encore la VE en général !

amiral_sub
Invité

celui qui hésitait n’hésitera plus

Klogul
Invité

vous avez oublier les greves qui ont bloque les pompes messieur? personne ne sait jeter sur l electrique.

On verra surtout quand on aura des verts au gouvernement qui en tant que reveur supprimeront le nucleaire et nous enchainerons blackout sur blackout on verra qui pleurera avec ca batterie vide 🤣

amiral_sub
Invité

si y a blackout, les stations services ne fonctionneront plus

Klogul
Invité

sauf que le resevoir sera rempli rapidement et dure plus longtemps donc bon 😉

amiral_sub
Invité

Klogul: ben non on ne pourra pas remplir les réservoirs

Sylver
Invité

En cas de black-out, on verra les VE alimenter les maisons de leur proprio… largement de quoi tenir 1 ou 2 jours.

SGL
Invité

Les PV et micros éoliennes vont se développer sûrement…

SGL
Invité

Il y a eu un reportage sur France 2 sur des gens dans une maison non raccordé aux réseaux faisait 1000 € /an sur l’excentricité et 400 € /an sur l’eau pour un investissement d’environ de 6k€.
Des batteries servent pour la maison… Mais cela pourrait devenir par la VE.
Par contre les contraintes sont nombreuses, mais pas insurmontables, l’aspirateur, machine à laver, c’est quand les batteries sont pleines et que la météo prévoit du beau temps pour les PV.

Klogul
Invité

encore faut il avoir du v2x… et la batterie sera vide a un moment donc pas deplacement

Achille Talon
Invité

Ah ah ! C’est bien, la politique ! Les pro-Brexit ont menti à leurs concitoyens, maintenant ils en bien, bien conscience.
C’est quand, les prochaines élections en Grande-Bretagne ? Ca sent une grosse claque dans la tronche du gros blond.
On pourrait peut-être exporter le concept du gilet jaune ? 😀

amiral_sub
Invité

chacun a ses gros cons. Eux ont eu le brexit, nous les gilets jaunes, les espagnols ont Pudgemont, les américains ont Quanon. C’est ça aussi la démocratie

Amazon
Invité
Houlà, heureusement que ce ne sont pas les même! en tout cas on peut pas tous les faire rentrer dans la même classe! nos gilets jaune sont au départ des gens qui n’ont juste pas les moyens de payer une taxe supplémentaire! Certains meneurs sont des râleurs professionnels, jamais d’accord avec rien, souvent les même que les antivax et on une sainte détestation du pouvoir en place, des « idiots utiles » d’une certaine frange de la politique française. Mais ils ont fait évoluer le rapport au peuple de notre jeune président à mon avis, qui maintenant fait (un poil) plus attention… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

je vous résume: nos gilets jaunes sont des gens bien, les nationalistes catalan ça passe et Quanon c’est des cons. Ma vision c’est que tout ça c’est pareil, des cons violents, mais pas tout à fait pour les mêmes raisons effectivement

SGL
Invité

Le problème quand l’on parle de GJ… Le profil type n’existe pas !
– Des petits patrons qui ne s’en sorte pas avec les taxes.
– Des gars qui disent que les allocations payées par les taxes qui manquent pour certains
– Qu’il a trop de pollution
– Mais que le diesel est trop cher
– Des fachos
– Des royalistes
– Des extrêmes gauches
– Des « Macron, je ne peux pas l’encadrer. »
– Des, je n’ai pas travaillé à l’école et je ne veux rien foutre aujourd’hui.
Bref du bon et du moins bon. 😉

apple
Invité

arrêtez de raconter des conneries serieux ! La Norvege et la Suisse sont pas dans l’UE et se portent très bien!

Thomas
Invité

Ils n’ont jamais fait partie de l’UE, ils n’ont jamais fait exit 😉

Amazon
Invité

oui mais les 2 ont des accords très forts avec l’UE, et c’est plus facile désormais de commercer ou même de voyager en Norvège et en SUisse qu’au UK pour un européen

SGL
Invité

La Suisse a les banques, la Norvège a du pétrole et des zones de pêche uniquement pour eux et est dans l’union de défense scandinave.
Cela n’explique pas tout, mais cela peut jouer un peu !?

amiral_sub
Invité

La Suisse et la Norvège sont dans l’espace shengen , pas le Royaume Uni https://www.schengenvisainfo.com/fr/liste-des-pays-avec-visa-schengen/

zafira500
Invité

@apple.
Néanmoins, la Norvège et la Suisse font partie de l’espace Schengen.

wpDiscuz