Accueil Ecologie Périphérique de Paris : Pécresse veut un référendum

Périphérique de Paris : Pécresse veut un référendum

0
51
PARTAGER

Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a annoncé qu’elle souhaitait organiser un référendum sur « l’avenir du périphérique » de Paris.

S’exprimant samedi dans les colonnes du journal Le Parisien, l’élue a qualifié d’« idéologique » la volonté de la mairie de Paris d’en revoir l’usage.

Centre de Paris piétonnisé / suppression d’une voie pour la circulation : inenvisageable selon Pécresse

« Il n’est pas envisageable pour la région Île-de-France que la Ville de Paris piétonnise le centre de Paris et qu’en même temps, en 2024, elle envisage la suppression d’une voie pour la circulation générale », affirme Valérie Pécresse.

Pour rappel, la mairie envisage de réserver une voie à certains véhicules après les JO 2024.

« Le covoiturage ou les arrêts de bus sur le périphérique, cela ne peut pas fonctionner. C’est un voeu pieux. Est-ce que vous imaginez quelqu’un aller prendre le bus sur la voie de gauche du périphérique à une porte de Paris ? », a-t-elle ajouté.

Selon une étude réalisée par la mairie, les usagers du boulevard périphérique parisien sont très majoritairement hostiles aux modifications – abaissement de la vitesse, suppression de voies – envisagées par la maire socialiste Anne Hidalgo, qui veut pour les JO de 2024 réserver une voie aux participants. Cette voie pourrait ensuite être conservée pour l’autopartage et les transports en commun.

Un projet « totalement idéologique » selon Pécresse

Ce projet « totalement idéologique » de la mairie dirigée par la socialiste Anne Hidalgo, candidate potentielle à la présidentielle de 2022, aboutirait selon elle à une « thrombose de l’Île-de-France ».

Pour ces raisons, Mme Pécresse, candidate elle aussi à la présidentielle via une éventuelle primaire de la droite et du centre, va organiser un référendum régional sur l’avenir du périphérique.

« Nous en reparlerons dans les semaines qui viennent pour préciser le cadre et le mode de fonctionnement » de cette consultation, ajoute-t-elle.

Mme Pécresse souligne que tous les Franciliens seront appelés à se prononcer, car le « périph n’appartient pas qu’aux Parisiens ». Elle rappelle que « sur les 1,2 million de véhicules qui l’utilisent tous les jours, 40% vont de banlieue à banlieue ».

Pécresse veut récupérer la gestion du périphérique de Paris

« La Ville a pour projet de supprimer une voie sur le périphérique parisien » alors que « 40 % des trajets sont des trajets banlieue-banlieue. Cette infrastructure est une infrastructure régionale, elle ne peut pas rester uniquement la propriété de la Mairie de Paris », a estimé en mai dernier Valérie Pécresse lors de la présentation de son programme pour les transports, compétence phare de la région.

Notre avis, par leblogauto.com

Le ton est donné : un des thèmes majeur de la campagne présidentielle 2022 sera écologique … avec toutefois une forte dose d’économie, le périphérique parisien étant emprunté par des banlieusards pour le plus souvent aller travailler. Les loyers de la capitale les contraignant à résider en banlieue de moins en moins proche.

Sources : Le Parisien, AFP

Poster un Commentaire

51 Commentaires sur "Périphérique de Paris : Pécresse veut un référendum"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité
J’ai peur que dans les deux camps l’idéologie soit de mise à contrario du pratique et de l’utile. Moscou qui possède une succession d’anneaux similaire au périph parisien avec pas loin de 7 voies pour certains souffre des pires embouteillages du monde… Tokyo avec ses mesures drastiques de possession de véhicules, les Keys cars sinon justification de possession d’une place de garage privée est parmi les villes les plus dégagées en circulation au monde. Bordelisme organisé à la russe et discipline des japonais mise à part, il y a probablement une logique commune aux deux villes. Plus on tente de… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité

@zeboss
Pas mieux +1

AQW
Invité

A86 même partiellement payant, et assez cher.
Il faut avoir un sacré porte-monnaie pour l’utiliser au quotidien…

gigi4lm
Invité

Bien vu @zeboss

zeboss
Invité

tiens pour une fois je ne ramasse pas une pelle de -1..
lol

lym
Invité
Sauf que les voies sur berges n’existent plus vraiment (on y mets des discothèques et autres infra récréatives à refaire à chaque montée de la Seine aux frais de la princesse). Le tram a pris une bonne part des maréchaux alors que le tracé de feu petite ceinture voisin restait libre et propriété de la SNCF. Les voies de bus/cyclables ont rogné toutes les grandes artères et les feux, loin d’être devenus intelligents (aller voir une autre capitale, Kigali, dans un pays qui il y a 25 ans était à feu et à sang, pour rire jaune) sont systématiquement réglés… Lire la suite >>
Klogul
Invité

creer des bouchons est ce bien ecologique?clairement pas donc le projet d hidalgo est ideologiqueppas eecologique.

Le referendumest normal car l impact va se ressentir jusqu’a la grande couronne

Achille Talon
Invité
Faire sauter une voie du périphérique parisien va avoir un effet désastreux sur les conditions de circulations. Rennes avait passé une partie de son périphérique à 70 km/h en 2016, le résultat a été catastrophique : plus de pollution car ça créait des bouchons même hors des heures de pointe, et plus d’accidents que dans les zones restées à 90. Après un an, la mesure a été abandonné. Pas besoin d’être devin pour imaginer le résultat. Maintenant, Pécresse la joue fine. Elle sait que Hidalgo multiplie les mesures impopulaires (suppression de 60000 places de parking, fortes hausses de taxes en… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
« Rennes avait passé une partie de son périphérique à 70 km/h en 2016 » >> Non, non. C’était TOUTE la rocade (et pas le périphe allons allons…c’est à Nantes le périph 😛 ). Oui à Rennes ce fut ridicule car les voitures se retrouvaient à la vitesse des camions, et les écarts entre les véhicules diminuaient, rendant difficile l’insertion (alors qu’à Rennes on ralentit volontiers pour laisser s’insérer les autres). Au moins la Maire Apéré est revenu en arrière (tout en gardant les entrées 2×2 à 90 au lieu de 110 ce qui n’est pas totalement idiot non plus). En fait,… Lire la suite >>
Achille Talon
Invité

C’est vrai que ce sont des rocades, mais depuis l’existence de la rocade nord, c’est devenu périphérique. 😉
Sur le fond du sujet, Valérie Pécresse n’a pas tort. L’engorgement de Paris est devenu infernal, même pour beaucoup de parisiens (ce que m’expliquait un collègue parisien vendredi).
Mais on sait que les 2 élues ont pris l’habitude des joutes ces dernières années, c’en est juste une de plus.
Si le référendum a lieu, qui sera une manière de s’attaquer à la légitimité d’Anne Hidalgo, est-ce que ça changera quelque chose ?

seb
Invité

@Thibaut Emme, un article qui explique cet « appel d’air »: https://couleur-science.eu/?d=be49ed–le-paradoxe-de-braess-ou-comment-aller-plus-vite-en-ralentissant

En fin d’article il y a un exemple concret (et non voulut) de Séoul, qui est beaucoup plus grosse que Paris, qui a supprimé une voie rapide, ce qui a réduit les bouchons.

Thibaut Emme
Admin
En fait pour réduire les bouchons il faut supprimer les entrées et les sorties, ainsi que les changements de nombre de voies. Ceux qui connaissent le périph parisien le comprennent…les entrées (bien que priorité à droite) sont des nids à emm… car il y a deux qui ne laissent pas entrer, ceux qui veulent entrer absolument au bout du bout, ceux qui déboitent avant et gênent les autres voies, ou ceux qui se rabattent à la fin de la fin pour sortir, voire qui poussent sur un zébra… Et les passages de 4 à 3 voies sont aussi bordéliques. Ce… Lire la suite >>
Francilien
Invité

Pour réduire les bouchons il y a plus simple, c’est remettre les voitures où elles sont le plus efficientes, pour de longues distances, dans des zones sans transport en commun
Pour les zones urbaines comme l’île de France le plus simple et le plus respectueux de l’environnement et du porte-monnaie, c’est le combo transports en commun/marché à pied le vélo
Perso j’ai l’expérience de 15 ans d’Ile de France, voiture, moto, transports, vélo et je suis passé au vélo (35 bornes À/R par jour) Quand je suis fatigué ou pressé ou chargé je prends les transports…

SGL
Invité

@Francilien
La Citroën AMI est votre amie pour les transports quotidiens 😉

Thibaut Emme
Admin
« Pour les zones urbaines comme l’île de France le plus simple… » >> Oui et non. Il y a des centaines de milliers de cas où se passer de la voiture est impossible. Ou alors il faut prendre sa voiture pour aller à une gare de banlieue (ce que certains font) et alors on reporte le pbm sur cette gare de banlieue. Ensuite, il y a des cas où les TC prennent plus de temps que la voiture…malgré les bouchons. Durant des années, j’ai fait le trajet quotidien Résidence Aquitaine à Boulogne Billancourt Boulevard Voltaire Asnière-sur-Seine. En voiture par les quais… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité

dans certains pays il est strictement interdit de tourner à gauche, Ex : avril 2003, Cuba, La Havane : ma femme conduit la voiture de location, elle tourne à gauche -> PV 50$ … l’équivalent de 2 nuits à deux d’hébergement en B&B

Pour revenir avec Paris et les embouteillages, habitant La Bretagne, et ayant de la famille en Picardie, soit il faut passer par Paris (au minimum 2h) soit contourner par le nord via Rouen, Beauvais et Compiègne … pas les meilleures voies de circulation !

Fongicide
Invité

Il faudrait peut-être songer à terminer l’anneau de l’A86

Thibaut Emme
Admin

Impossible, sauf à exproprier, ou creuser comme à l’ouest pour le « duplex » qui a coûté un bras.

SGL
Invité

Creusons … Creusons !
On passe bien sous la Manche, l’importance des enjeux est presque équivalent proportionnellement.

AQW
Invité

Le but de Pecresse ne serait il pas simplement de faire porter un tel referendum au niveau Ile-de-France plutôt Parisien ?
La majorité des parisiens intra-muros donc n’ont pas de véhicule.
La majorité des personnes d’Ile-de-France vivent l’invers.
Bref selon qui répond, le résultat sera bouclé dans un sens ou dans l’autre…

seb
Invité

C’est ce qui est écrit plusieurs fois dans l’article 😉

« Pour ces raisons, Mme Pécresse, […], va organiser un référendum régional sur l’avenir du périphérique. »

« Mme Pécresse souligne que tous les Franciliens seront appelés à se prononcer, car le « périph n’appartient pas qu’aux Parisiens ». « 

Klogul
Invité

ce sujet concerne la banlieu car les bouchons vont ruisseler en petite et grande couronne… donc il est normal que les banlieusard est leur mot a dire sous toute mesure drastrique impactante

wpDiscuz