Accueil Electriques Norvège : 75 % de VE parmi les nouvelles immatriculations

Norvège : 75 % de VE parmi les nouvelles immatriculations

0
41
PARTAGER

La Norvège devrait voir bientôt trois quarts des véhicules nouvellement immatriculés sur son territoire être entièrement électriques. C’est ce qu’il ressort d’une estimation réalisée par un organisme spécialisé se basant sur les chiffres de la tendance actuelle.

Un record a d’ores été enregistré dans le pays en août, la Norvège occupant la première place du podium dans le domaine.

VE : 71,9 % des voitures neuves vendues en Norvège en août

Selon le Conseil d’information sur le trafic routier (OFV), 71,9% des voitures neuves vendues le mois dernier en Norvège étaient des véhicules à batterie.

Sur 16 427 voitures particulières neuves immatriculées pour la première fois en août, 11 810 sont électriques.

Un record qui devrait permettre au pays scandinave d’atteindre son objectif fixé pour 2025 selon lequel toutes les nouvelles voitures particulières devraient être des voitures à zéro émission.

La précédente valeur record enregistrée sur un mois d’août s’élevait à 14 524 voitures particulières neuves, donnée enregistrée en 2018.

Le Tesla Model Y en haut du podium

En août 2021, une hausse de 52% d’immatriculations de voitures particulières neuves a été observée par rapport à août 2020. Une progression fulgurante obtenue notamment grâce au Model Y de Tesla, nouveau succès du mois avec 1 309 voitures neuves immatriculées.

Neuf des dix modèles les plus vendus en Norvège le mois dernier sont électriques. En dehors du Model Y, la Ford Mustang Mach-E et la Volkswagen ID.4 forment le trio de tête. Le seul modèle non-électrique en haut du tableau est un véhicule hybride, le Toyota RAV4.

Multiples avantages et modèles attrayants

« Si on n’y arrive pas complètement parce qu’il y a toujours des endroits dans le pays qui ont besoin d’autres formes de carburant, on n’en sera pas loin » d’atteindre l’objectif de 2025 , a déclaré le directeur de l’OFV, Øyvind Solberg Thorsen.

Selon lui, l’évolution « beaucoup plus rapide que prévu » est due au fait « que de plus en plus de constructeurs proposent des modèles électriques bons et intéressants ».

Le recours à la propulsion électrique est jugé d’autant plus pertinent dans le pays que celui-ci tire la quasi-totalité de son électricité de barrages hydrauliques qui ne produisent pas d’émissions de gaz à effet de serre.

En Norvège, la voiture électrique (« elbil ») bénéficie de multiples avantages même si les autorités ont commencé à restreindre les avantages qui lui sont accordés, tels que la gratuité des péages urbains ou la possibilité d’emprunter les couloirs de transport collectif.

Contrairement aux voitures diesel ou essence très lourdement taxées, les voitures électriques y sont exemptes de quasiment toute taxe, un pur bonheur pour le pouvoir d’achat des Norvégiens.

Les Norvégiens veulent des SUV

Parmi les nouvelles voitures particulières immatriculées en août, un type se démarque : des SUV de milieu de gamme du type des Tesla Model Y, Toyota RAV4 et la nouvelle Hyundai IONIQ 5 – en plus d’autres modèles similaires. Plus d’un tiers – 5 946 – des voitures particulières neuves immatriculées en août, sont des SUV de milieu de gamme.

Et si l’on regarde l’année dans son ensemble, jusqu’à présent, ce sont les différents types de SUV – grands ou petits – qui dominent complètement, avec 69 748 des 110 864 voitures neuves.

Selon l’OFV, ce résultat est lié à deux facteurs principaux. Si tout le SUV est un type de voiture qui couvre les besoins automobiles d’un très grand nombre, il note également que beaucoup de ces voitures ont été commandées il y a longtemps, et sont désormais arrivées en Norvège en grand nombre pour être enregistrées et livrées aux clients.

Les 10 modèles de voitures les plus vendus en août 2021 en Norvège :

Tesla Model Y             1 309
Ford Mustang Mach-E    907
Volkswagen ID.4           861
Tesla Model 3                774
Toyota RAV4                 721
Volkswagen ID.3           649
Hyundai IONIQ 5          631
Audi Q4 e-tron             589
Audi e-tron                  565
Nissan Leaf                  444

Notre avis, par leblogauto.com

Petit rappel tout de même, compte-tenu de leurs tarifs, le Tesla Model Y et la Ford Mustang Mach-E sont loin d’être les voitures de Monsieur ou Madame Tout le Monde. La Tesla Model Y Long Range 2021 est ainsi disponible entre 40 000 et 49 000 euros en Norvège.

Reste que si le consommateur souhaite acquérir un véhicule de même type mais en thermique, il lui faudra compter avec de lourdes taxes.

Ce « succès norvégien » des véhicules électriques pourrait être donc quelque peu tronqué … car au final, le client achète-t-il un VE parce qu’il recherche avant tout de l’électrique ? … ou tout simplement parce qu’ayant fait ses comptes, à prestations, confort, qualité … équivalents, un SUV électrique revient moins cher au final qu’un SUV thermique  ?  et ce d’autant plus si l’on tient compte de tous les avantages associés.

Sources : OFV, AFP, ccarprice

Poster un Commentaire

41 Commentaires sur "Norvège : 75 % de VE parmi les nouvelles immatriculations"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Amazon
Invité
en Norvège les taxes et péages rendent les thermiques plus chères que les électriques+ des zones entières des villes sont réservées aux électriques. c’est un peu comme si en France on vendait les électriques au prix HT! Sur une voiture de 60000 € en FRance, le prix tombe à 50000 (exemple du Tesla MY LR). du coup les électriques sont de facto ultracompétitives c’est donc simplement un choix économique de la part des Norvégiens avant d’être une « religion » anti-CO2, car l’état continue d’engranger des sommes faramineuses avec la vente d’hydrocarbures et toute la population vit confortablement grâce aux aides sociales… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

c’est le meme ratio en France avec un bonus à 6k€ pour des VE vendus principalement aux alentours de 30 k€, c’est comme du HT. En face la majorité des thermiques ont droit à du malus

C.Ghosn
Invité

Le Q4 etroin se vend deja plus que l’EQC , qui doit être un fiasco pour Mercedes.

DOMI
Invité

Toujours pas de voiture électrique la plus vendue en europe, bizarre!!!
Zoé où est tu?

SGL
Invité

Pas assez chère mon fils !

Klogul
Invité

normalement le chargeur non isolé n est pas le plus adapté pour le regime de terre specifique à la Norvege.

Donc suite a une mauvaise presse je pense que les norvegiens ne prendront pas de Zoe on verra avec le Megan-E

wizz
Membre

La ZOE norvégienne est différente, avec un équipement électrique adapté aux normes locales

Le truc, c’est que la Norvège applique des taxes sévères sur la voiture thermique sur des critères telles que la consommation, les émissions des divers polluants. De ce fait, une grosse berline ou un gros SUV thermique sera très très très taxé, contrairement à une Clio qui sera « à peine » taxée. Et donc, il n’y a pas de photo: les clients des gros véhicules thermiques ont tout intérêt à passer en élect, contrairement aux prolos roulant en Clio

Thibaut Emme
Admin

@Wizz : il y a aussi le fait que la Norvège a un niveau de vie élevé.
Durant des années, les Norvégiens se sont déplacés dans des Th!nk, des Tazzari, des « machins » électriques, etc.
Alors maintenant qu’ils ont des VE premium à disposition, ils ne se gênent plus.

wizz
Membre

La Norvège a un niveau de vie élevé, MAIS tous les Norvégiens n’ont pas un niveau de vie élevé, suffisamment élevé pour leur permettre de rouler dans des Audi électrique. Il y a le Norvégien riche, le Norvégien moyen de la classe moyenne, le Norvégien moins bien loti, etc…. Et donc, forcement, il aurait dû avoir une tranche de la population dont le pouvoir d’achat serait au niveau de la ZOE et non de l’Etron. Or, les ventes des ZOE sont insignifiantes par rapport aux cadors (ET grosses bagnoles)

Thibaut Emme
Admin
Ceux qui n’ont pas un niveau de vie qui leur permet une voiture élec premium font comme partout dans le monde…ils ne changent pas de voiture, achètent de l’occasion ou…prennent les transports en commun 🙂 Et à Oslo, ils sont sympas. Entre le métro (qui va loin pour une ville comme Olso) et les bus, il y a largement de quoi ne pas prendre la voiture individuelle. Ceux qui la prennent sont souvent des CSP ou CSP+. Mais il y a aussi évidemment des Leaf, des VE d’occasion, et on croise encore des petits VE. Mais via l’occasion. La Zoe… Lire la suite >>
Elisabeth S
Invité

Cf post sur id.3 en Chine

Klogul
Invité

Vous auriee du preciser que ce chiffre est atteint grace a sa rente petroliere sans cela je pense qu ils seraient loin du compte

Thibaut Emme
Admin
Grâce à la rente pétrolière ? Mouais…pour l’automobile c’est surtout une taxe sur les thermiques et une TVA non appliquée qui ont convaincu les Norvégiens d’y passer. Mais aussi les parkings gratuits avec prise électrique (simple) pour tout le monde, un temps les voies de bus empruntables (de moins en moins vrai) mais aussi les péages urbains gratuits. La manne fossile a surtout financé d’immenses travaux pour avoir une électricité décarbonée, mais aussi la refonte du système social norvégien. Après si les autres sont trop BIIIIP pour leur acheter leur pétrole… Ce ne sont pas les seuls à utiliser ce… Lire la suite >>
Klogul
Invité

le pouvoir d achat n est pas le meme (merci le petrole) et ils ont les moyens d investir via les dividendes.

SGL
Invité

J’ai toujours dit que les Norvégiens sont des gens intelligents …
Le pétrole pour ces cons de clients et les VE pour eux ! 😉
Et nous Français, on n’a pas de pétrole et on préfère les VT aux VE … Cherchez l’erreur !

Joledemago
Invité

C’est pourtant simple, leur rente liée au pétrole leur permet de financer une transition sur le VE. Ils ont entièrement raison. Une fois qu’on a dit ça, toute comparaison avec un pays tel que la France (et en fait la plupart des autres pays) est tout simplement hors de propos tant les 2 pays sont différents… Donc critiquer le comportement des français sur l’utilisation du thermique (qui doit représenter plus de 90% du marché mondial) est un peu facile.

SGL
Invité
@Joledemago, loin de moi l’idée de vouloir critiquer le comportement d’achat des Français. Je suis moi-même plutôt pour le développement de la VE depuis les années 90, mais la critique va sur les gouvernements successifs français depuis plus de 30 ans qui ont pris un retard énorme sur la VE et ses infrastructures. Moi-même, pour des multiples raisons, je roule en diesel et dans l’état des faits, j’encourage vivement encore pour les grands trajets sur autoroute et route de ne pas abandonner trop l’énergie diesel avant une bonne dizaine années. Sinon la situation des deux pays reste malgré comparable… Si… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@SGL
Ce n’est pas parce que les voitures ne tourneront plus au pétrole que les norvégiens ne vendront plus de pétrole, il en faudra toujours pour fabriquer les médicaments et notamment les deux plus diffusés que sont le paracétamol et l’aspirine.
Par contre tous les carburants deviendront des déchets à traiter.

SGL
Invité

@Christophe, oui…
Maintenant, quel est le volume de consommation du pétrole pour faire les médicaments ?
Ça représente quoi ? … Une heure de consommation mondiale des autos sur la planète pour faire la totalité des médicaments dans l’année entière ?

Klogul
Invité

on a pas comme eux des barrages. qui alimentent tous le pays… l uranium n est issu de france quand aux elionnes ou panneau solaire c est la meme.

Donc vous remplacez une importation par une autre…

Christophe
Invité

@Klogul
Il ont des barrages mais une grande partie de leur réseau ferré n’est pas électrifié.
Avec les conditions de circulation hivernale, privilégier le train me semble plus logique.
Dans les faits les norvégiens sont très loin de la neutralité carbone et ont beaucoup d’efforts à faire, plus que les français. Les prendre en exemple, comme prendre les allemands en exemple cela me fait bien rire et ne peut que provenir de lobbyistes de l’autosolisme qui voit la VE comme la solution pour ne surtout pas remettre en cause leurs choix.

Klogul
Invité

je me permer un recadrage je parle ici de leur production d electricité non de leur reseau ferre.

Je les cite car il beneficie de plusieurs facteurs mais pas en « exemple »

Christophe
Invité

@Klogul
Merci j’avais bien compris.
Il n’empêche que l’électrification des voies ferrées est beaucoup plus efficace pour atteindre la neutralité carbone que la voiture électrique.
En France la plupart des barrages, notamment ceux des Pyrénées et les installations du Sud-Ouest ont été construits par les compagnies ferroviaires pour alimenter leurs trains.

Amazon
Invité

sauf que dans un pays ou les chutes de neige peuvent cumuler 2-3 mètres dans certaines régions et qu’il y a de la glace entre septembre et mai, la caténaire ne passe pas l’hiver, les trains ne circulent plus. il ne reste que le fioul comme carburant
notre modèle de train n’est pas exportable dans toutes les régions du monde.

wizz
Membre

Amazon.
Et en Suisse, c’est comment leur climat?
Et pourtant, ils ont des trains électriques alimentés avec des caténaires…

Bref, le soucis de la Norvège, c’est un grand pays et une faible population. Les trains ne sont pas très très fréquentés, en pourcentage par rapport à la population ou en absolu. Les investissements et entretiens liés aux caténaires ne seraient pas justifiés.

SGL
Invité

Le coût de l’importation de l’uranium est totalement négligeable par rapport au pétrole et gaz … D’un rapport de 1 à 50 au minimum

SGL
Invité

« Donc vous remplacez une importation par une autre… » Tout dépend de la facture totale !
Parfois, les rapports sont de 1 à 100 !
L’installation massive des éoliennes en Europe provoque une augmentation de la consommation du gaz Russe ou Algérien.
Les sources de fourniture de l’uranium sont multiples et abondantes pour le moment.
Toutes les sources d’énergie ont leurs avantages et inconvénients.
Le nucléaire sort pour le moment le grand gagnant, mais il ne faut pas mettre tous nos œufs dans le même panier.
Le rendement des EnR progresse très vite chaque décennie.

MMC
Invité

Le CO2 et le NOX respectent-t-ils les frontières norvégiennes ?

Christophe
Invité

Quelqu’un peut me rappeler les émissions moyennes de GES par an et par habitant de la Norvège ?
Au moins en achetant des VE, ils externalisent les émissions de production des voitures (ce qu’ils font avec les VT au demeurant n’ayant pas d’industrie) tout en amenant à « zéro » les émissions à l’usage.
C’est juste de l’optimisation environnementale.
Je serai curieux de savoir le kilométrage moyen annuel d’un Norvégien.

wpDiscuz