Accueil Constructeurs Limiter la vitesse à 30 km/h est une aberration écologique

Limiter la vitesse à 30 km/h est une aberration écologique

0
106
PARTAGER

Le CEREMA montre dans une étude qu’à 30 km/h, les émissions de CO2 et autres polluants sont aussi importantes qu’à 130 km/h et bien plus qu’à 50 km/h.

Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement vient de publier une étude sur les émissions des différents polluants des véhicules et l’influence de différents facteurs. Parmi ceux-ci il y a le type de véhicule (particulier, utilitaire, etc.), mais aussi le type de motorisation, la cylindrée, etc.

Tout ceci donne la méthodologie COPERT 5 (Computer Program to calculate Emissions from Road Transport). Cela permet de faire des « études d’impact » (sic.) et de donner aux décideurs les éléments pour choisir telle ou telle infrastructure routière, etc.

20 à 25% de polluants en plus à 30 km/h majoritairement à froid

Le facteur qui nous intéresse ici est la vitesse. De l’étude du CEREMA, il ressort que « pour un véhicule particulier, les émissions de NOx, de PM 10 et de GES sont minimales pour des vitesses proches de 70 km/h ». Tout le monde a pu constater que la consommation connait un minimum vers 70/80 km/h. Ce qui est intéressant, c’est que les polluants comme les oxydes d’azote, mais aussi les particules fines sont aussi minimisés à cette vitesse, en même temps que le CO2 émis.

Ainsi, sur les courbes de CO2e (équivalent) émis par un véhicule particulier, on peut voir qu’à 30 km/h, un véhicule de 2020 émet en moyenne 200 g/km alors que son minimum à 70 km/h est de 150 g/km. A 50 km/h, ce même véhicule est à environ 170 g/km soit 15% de moins qu’à 30 km/h.

Concernant les NOx, à 30 km/h le véhicule particulier émettra environ 0,45 g/km contre 0,35 à 50 km/h et 0,32 environ à 70 km/h. Rouler à 30 km/h en ville est donc moins écologique qu’à 50 km/h. Qu’on se le dise.

En revanche, cela rend moins dangereuse la ville pour les personnes « vulnérables » (piéton, cyclistes, etc.) avec des chocs largement moins graves à 30 km/h. Le bruit est aussi un peu réduit même si là, le rapport de boîte et le régime moteur joue et ne sont pas linéairement liés à la vitesse. Bien entendu, se passer de ou interdire la voiture rend l’étude du CEREMA caduque.

Une baisse sur le CO2 et les NOx, mais pas les particules fines

Le CEREMA rappelle évidemment qu’avec des véhicules comme les hybrides, électriques à batterie, GPL, GNV, ou électrique à hydrogène, les émissions de CO2e ou de NOx baissent. Par contre, le Centre rappelle ce que nous rappelons ici aussi, à savoir : « ces deux solutions, électrique et hydrogène, ne diminuent pas la part de particules fines « hors échappement » (et les métaux lourds présents dans ces particules) qui constituent déjà la majorité des particules fines PM10 générées par le trafic routier ».

Eh oui, les particules fines de l’échappement ne sont qu’un « pouième » des émissions de particules du trafic routier. Les principales sources sont l’abrasion des pneumatiques et de la route, les freins, et la remise en suspension des particules tombées au sol.

Pour lire l’étude dans son ensemble et voir par exemple que la pente de la route influe peu sur les particules fines mais beaucoup sur les autres émissions, c’est par ici.

Poster un Commentaire

106 Commentaires sur "Limiter la vitesse à 30 km/h est une aberration écologique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Le gain est plus à chercher du côté des chocs piétons qui sont potentiellement moins importants !?

versdemain
Invité

Moi je pense surtout aux cyclistes qui roule entre 10 et 25 km/h maxi lorsqu’ils empruntent la route des voitures. Meilleur cohabitation des vitesses.

SGL
Invité

@versdemain, oui aussi.
Moi, je pensais surtout aux gamins qui débouchent brutalement devant le capot en voulant récupérer des ballons.
Prêt de chez moi, des squares sont coupés par des voies, jadis limitées à 50, depuis 20 au moins à 30.
La différence est qu’à 50, les « chances » de le tuer ou de l’handicaper à vie sont extrêmement élevées …
À 30 km/h, les chances de s’arrêter sans le toucher sont nettement améliorées !

Rico
Invité

Ils n’ont qu’à faire attention en traversant ces petits cons😜

Toto42
Invité

C’est un peu facile non ? Ok pour les émissions a vitesse stabilisée mais en ville on passe son temps a accélérer et freiner entre deux feux ou croisement.

Maintenant si on prend une portion de 300m et qu’on compare les émissions départ arrêté, accélération jusqu’à 30 ou 50 km/h puis cribbage jusqu’à l’arrêt je pense qu’il n’y a pas photo.

On aura mécaniquement consommé 2,66 fois plus pour arriver à 50, et dégagé autant de particules de plus au freinage…

greg
Invité

Techniquement non: avec une limite a 50, ces phases de freinage et reacceleration font baisser la vitesse moyenne a 30-35km/h.
Dans une zone 30, la vitesse moyenne passe a 20-25, ce qui fait augmenter sensiblement les emissions d’ au moins 15-20%.
A basse vitesse, 5 a 10km/h font une difference assez importante. Et plus on baisse, plus l’ augmentation des emissions sera exponentielle.

Miké
Invité

Techniquement tu ne réponds pas à sa question.

Toto42
Invité
En effet tu ne réponds pas du tout a la remarque, j’imagine que les mesures évoquées sont a vitesse stabilisée et pas a vitesse moyenne. Il est évident que la production de particules est beaucoup plus élevée en phase d’accélération et de freinage. Or avec une limitation a 30 au lieu de 50 on réduit l’énergie nécessaire a l’accélération et a dissiper au freinage d’un facteur 2,5… Bref, prendre des mesures a vitesse stabilisée et en déduire « la limitation a 40 est une aberration écologique » c’est de la désinformation totale. Prenons on cycle normal de type urbain de x km,… Lire la suite >>
greg
Invité
Si je te repond, c’ est juste que toi et ton sbire vous ne comprenez rien. On a fait des tests. Plus tu baisses la vitesse autorisee en environnement urbain(sous les 50km/h), plus les emissions augmentent Einstein. C’ est assez simple pour toi? On a fait des simulations dans des villes assez peuplees dans les zones 20 (oui cela existe), 30, 40, 50 et 60-70 (autoroutes urbaines). C’ est en zone 20 qu’ on a les plus fortes emissions, et cela se reduit progressivement… Plus fort : du fait de travaux, on a pu comparer les memes rues entre limitations… Lire la suite >>
versdemain
Invité

On peut même ajouter que cette étude est basée sur des voitures 100% thermique. Hors d’ici 2 à 3 ans il n’y aura sans doute aucune voiture neuve qui n’a pas au minimum une hybridation légère hev. Donc sur le long terme…

Sur une hybride on a une forte réduction de consommation pour le démarrage au feu rouge jusque 30km/h.
Pour moi, on a ici une mauvaise étude pour glorifier les anciennes voiture 100% thermique.

sam
Invité

Mais qui dis zone 30 dis dos d’âne, stop inutile, chicane, feux rouge, rond points…. Bref tout les truc pour faire ralentir et donc freiner puis réaccélérer inutilement, alors qu’une grande rue à 50 on reste à 50 stabilisé 😉 (ou 40, ou 30 suivant les rues, mais pas de ralentisseur) Et puis si on traverse une ville à 30 on va mettre 10min à traverser alors qu’a 50 on va mettre 6:30min (je dis des chiffres au hasard) donc le moteur émet moins de pollution et moins longtemps 😉

Miké
Invité

Shhhhh, le grand génie greg a parlé

Invité

Ah bonne nouvelle, on va pouvoir passer la limitation de 130 a 150 !

C3po
Invité
Article un peu putaclic et qui passe à côté du sujet pour faire un joli titre Si on met en place des limitations à 30km/h c’est principalement pour réduire les nuisances sonores et les risques, devant les écoles par exemple Ensuite cela sert à inciter les gens à ne pas prendre la voiture pour faire 500 m pour aller à la boulangerie Ensuite il a un biais de lecture: le tableau s’exprime en vitesse moyenne, pas en vitesse à un instant T. Sur un trajet en ville faire 30km /h de moyenne est vraiment un bon niveau Pour faire le… Lire la suite >>
Jdg
Invité

Ah bon vraiment ?
J’ai entendu plus de maire dire que c’est pour l’écologie que pour la pseudo sécurité.
Qd au faux arguments des école c’est archi faux. Il y a déjà cinq dos d’âne devant l’école qui empêche de rouler même à 30, et des limitations a 30 sont partout maintenant et pas là où il a le plus d’accident.

C3po
Invité

Ce n’est pas un argument mais un exemple, donc de la à dire que je ment merci de vous relire avant de commenter

Si on limite à 30 la vitesse sur une large zone oui c’est écologique car on va décourager plein de gens de prendre leur voiture pour des micros trajets. Donc les voitures restantes vont émettre un peu plus de polluants mais comme elles seront moins nombreuses il y aura moins de pollution. En théorie bien entendu

Jdg
Invité

@C3po: ne le prenez pas contre vous, ça n’est pas le cas du tout. Je veux juste dire que c’est un faux argument. Je l’ai entendu de nombreuses fois. Mais en réalité si la zone 30 a été créée en premier pour les écoles effectivement, ça n’en ai pas moins inutile car il y a déjà dos d’âne etc……
Et que maintenant ces zones sont un peu partout.

Klogul
Invité

votre argumentaire est faux

1) car les gens prennent toujours leur voiture et non pas le choix

2) ces limitations fleurissent dans enormement de ville

et commz dis deja precise les abord d ecole / lycee sont plus que protege

C3po
Invité

C’est quoi votre délire à tous a reprendre la question des écoles ? On s’en tape, ce sont des zones 30 permis d’autres

Pas de choix ça dépend ou
Regardez les enquêtes de déplacements des grandes agglomérations, une grande partie des déplacements de moins de 3 km sont fait en voitures, du type je prend ma voiture pour aller bosser à 1 km ou acheter mon pain

Donc c’est une question de choix voulu et d’habitude plutôt que de contrainte

Jean
Invité

En Bretagne je dois mettre la 1ere pour passer les dos d’anes devant l’ecole, puis je dois accelerer fort parce que c’est en cote

greg
Invité

https://www.paris.fr/pages/zones-30-comment-ca-marche-5507
« La limitation à 30 km/h permet de réduire considérablement le risque d’accidents et leur gravité, mais aussi de diminuer les nuisances sonores et la pollution. « 

Lolo
Invité

Ah ouais ils sont cons.
Bruxelles a fait aussi le choix du 30km/h, mais a rejeter l’argument écologique ! Avouant même que ça pourrait même entraîner une sensible augmentation de pollution (qu’ils espèrent compenser par une baisser du traffic)…

Lolo
Invité

@greg
J’ai été lire ta source, mais près t’avoir répondu, erreur.
Tu oublie volontairement la pharase d’avant qui contextualise :
« La zone 30 favorise les modes de déplacement doux par la création de doubles sens cyclables »
La diminution de pollution espérée n’est donc pas directement attribuée au 30 mais par le développement de « déplacement doux ».
Donc non, ils ne disent pas qu’une voiture roulant à 30 pollue moins !
(Je suis contre ce genre de mesures pour un tas de raisons mais il ne faut pas pour autant déformer leurs propos ou intentions)

greg
Invité

C’ est rigolo, c’ est pourtant ce que je me tue a dire sur ce blog depuis de nombreuses annees.
Toutes ces donnees ne sont rien de nouveau, cela fait plus de 20 ans qu’ on a ces chiffres dans l’ industrie.

wpDiscuz