Accueil Electriques Comment aller chercher un VE à l’autre bout de la France ?

Comment aller chercher un VE à l’autre bout de la France ?

0
0
PARTAGER

Les véhicules électriques ont le vent en poupe, que ce soit en véhicule neuf ou en occasion. Mais, si l’occasion se trouve à des centaines de kilomètres, cela peut vite devenir galère de le faire rapatrier à moins de louer un camion porte-voiture.

Quand on pense à un porte-voiture, on a l’image du camion avec semi-remorque à double étage pour embarquer 8 véhicules. Mais, il existe des modèles pour une seule voiture. Ces plateaux sont très pratiques pour transporter un véhicule de course, une voiture de collection vers une concentration de vieilles voitures, ou même bouger un véhicule qui ne roule plus.

Mais, même si le véhicule roule, il y a des cas où le faire venir par la route peut s’avérer pénible. C’est le cas par exemple avec certains véhicules électriques. Avec la fin du service Autolib’, des centaines de voiture Boloré Bluecar ont été mises à la vente pour une bouchée de pain. Très rentable comme véhicule pour les trajets quotidiens, ces véhicules ont un seul gros « hic » : leur autonomie de moins de 150 km à peine sur route. Dès lors, ramener l’une de ces occasions en la conduisant relève de la gageure ou du chemin de croix.

Toutefois, on peut s’en sortir en louant un porte voiture. Car oui, ces véhicules se louent même si c’est une offre peu connue du grand-public. Accessibles avec le permis B (auto) classique en fonction de la charge utile, ces camions plateau peuvent vous éviter pas mal de frais de remorquage. La location vous coûtera moins cher. Vous pourrez même aller chercher par exemple une Méhari ou une 2CV électrique (ou pas) à Cassis ou ailleurs.

Remorquer sa propre voiture en panne

Evidemment, aller chercher un véhicule électrique n’est qu’un exemple. Car, vous pouvez aussi par exemple aller chercher votre véhicule qui vous a lâché. Cela peut vous éviter un transport coûteux si votre assurance ne le prend pas en charge. Evidemment, cela demande du temps et d’avoir bien souvent 3 ans de permis minimum. En effet, le camion ne se manœuvre pas comme une simple citadine et il vaut mieux avoir de l’expérience au volant. Une assurance spécifique pourra même être exigée. Néanmoins, le camion porte voiture sera plus évident à appréhender qu’une remorque de transport simple ou double essieu.

Pour le côté pratique, la plupart de ces camions vont avoir trois places dans la cabine. Intéressant pour ne pas faire la route seul et aider dans les manœuvres. En revanche, si vous envisagez de vous relayer à la conduite, vérifiez bien avec le loueur que c’est possible d’avoir plusieurs permis autorisés à conduire. N’oubliez pas la hauteur du camion et du chargement. Certains passages sous-terrain, parkings, ou autres pourraient être trop bas.

Prêtez aussi une attention particulière à la charge utile. Les voitures modernes pèsent de plus en plus lourd et pourraient dépasser la charge autorisée. Si c’est le cas, pour ne pas être en infraction, vous serez obligé de passer au modèle supérieur, qui ne se conduit pas avec un simple permis voiture.

Les professionnels aussi peuvent trouver un intérêt à la location d’un camion porte voiture. Cela permet par exemple à une entreprise de compléter temporairement sa flotte pour répondre à un pic de demandes, ou remplacer un camion en panne le temps de la réparation. Une souplesse et un coût que n’a pas l’achat direct.