Accueil Electriques La MIA 2.0 continue de prendre forme

La MIA 2.0 continue de prendre forme

0
18
PARTAGER
fox_e-mobility_Mia_2.0

La MIA (ex-Heuliez à Cerizay) a été reprise par une société germano-suisse, Fox E-Mobility. La société annonce une version « 2.0 » améliorée. Mais toujours avec la même philosophie.

Le principe de la MIA est de maximiser l’efficience en limitant le poids et la taille, tout en affichant un volume intérieur incroyable et une autonomie suffisante pour tous les jours et plus.

Sauf que la Mia est arrivée sans doute trop tôt. Et pas avec un look ravageur comme un petit roadster sur base d’Elise par exemple. Si on rajoute les atermoiements d’une direction « floue », la MIA fut un échec commercial, financier et politique.

Toutefois, elle a de la ressource et de la pertinence cette MIA. Fox y croit et lance la MIA 2.0. Le look est revu, la partie électrique aussi, et elle conserve son idée de départ.

Côté look, on conserve la forme de tube, de vrai mini-monospace avec porte coulissante pour un grand accès latéral. Mais son dessin est revu et fait moins « boîte en plastique ». Bicolore dans les vues 3D de présentation, elle conserve une silhouette attrayante pour un véhicule du quotidien (alias ‘commuter’). Cela reste une 3 places avec un conducteur en position centrale au rang 1 et deux fauteuils au rang 2.

Redessinée sans perdre son âme

L’avant est sans doute ce qui change le plus, avec des feux escamotés derrière le parebrise immense. Fini les feux façon « after market ». A l’arrière aussi ils sont intégrés au hayon et font moins pièce ajoutée. Les roues restent rejetées aux quatre coins de la voiture, pour des porte-à-faux minimes. Pour le moment ce sont des vues pour « donner des idées ». La MIA 2.0 de série pourrait ne pas être totalement identique (aïe aïe).

On pourra noter que l’antenne filaire est remplacée par un aileron de requin, qu’il n’y a pas d’essuie-glace (ce qui sera le cas en production) et que les pneus font très (trop) taille basse pour être honnêtes. L’intérieur devrait faire un bond technologique puisque la MIA d’origine a des instruments affiché par un écran orange à cristaux liquides.

Surtout, Fox promet une amélioration côté motorisation. Il faut dire que la MIA faisait le minimum avec 24 chevaux. Suffisant au quotidien mais avec le souffle court dans certaines conditions. Côté batterie, Fox prévoit là aussi une forte amélioration puisqu’ils annoncent 200 km réels. On sera donc loin des 8 kWh LiFePO4 qui équipaient de base la MIA, pour 80 km d’autonomie. On est même au-dessus des 12 kWh optionnels qui permettaient d’aller à 120 km d’autonomie (+ 4 300 € tout de même…).

Fox devrait aussi la doter de l’électronique actuelle come l’ESP, l’ABS, l’ACC et même les alertes d’angle mort. Une batterie « grande autonomie » serait dans les options et le prix de départ pourrait (conditionnel de mise) se situer vers les 16 000 € (hors bonus). Comme pour la MIA 1.0, Fox E-Mobility confiera la production de la batterie à InoBat Auto en Slovaquie par exemple. La voiture en elle-même sera sans doute assemblée à Komarom en Hongrie comme la MIA 1.0.

Notre avis, par leblogauto.com

Fox E-Mobility compte profiter de la volonté de l’Europe de bouter le véhicule thermique hors de ses frontières, et des ventes de crédits carbone. Ces « droits à polluer » vont voir leurs mécanismes revus, mais devraient permettre, un peu à la manière de Tesla, de faire baisser le prix du véhicule pour le consommateur. Par contre, la voiture est annoncée pour 2023, ce qui laisse le temps aux concurrents (Dacia Spring, etc.) de s’installer.

Si le tarif de 16 000 € hors bonus pour 200 km réels est tenu, ce sera un sacré candidat au véhicule « de tous les jours ». Cela donne 11 700 € environ bonus déduit (27% maximum du prix) pour un véhicule consommant 10 kWh environ (merci le poids plume) aux 100 km soit 1,50 € environ.

De quoi rester un peu plus longtemps un automobiliste du quotidien…

Illustration : Fox E-Mobility

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "La MIA 2.0 continue de prendre forme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Amazon
Invité

Suffisant pour 90% des usages. et vu la petite batterie, pas besoin de supercharger.
ca va être dur de justifier une Twingo électrique à 25000 euros après ça (si elle sort un jour)

Emmanuel
Invité

L’idée de ce véhicule est bonne, mais comme dit l’article, est ce que les promesses seront tenues ?
Quand on compare avec Sion et la Sono, il y a une sacré différence entre l’annonce initiale, et la version définitive présentée il y a quelques semaines.

georges
Invité

Enfin par rapport à une Dacia Spring ?

Carlos G.
Invité

100% des emmerdes /prix pour les pièces , pneus que personne n’a , rétroviseurs , plaquette de freins , tout l’arrière en un seul bloc de plastique qu’on répare au Scotch , le Scotch sur ces voitures c’est comme les puces sur un chat …etc etc etc .

Carlos G.
Invité

Pour les pneus PETLAS , j’ai bien lu la photo ? le souk d’İstanbul …
Un pare-chocs arrière n’a pas à finir à la portière sur une voiture bien faite … , chacun son avis.

Carlos G.
Invité

Vous l’avez vu ou la séparation ? Sous le feux gauche , la fente dans le plastique est surement pour le crochet de remorquage ,
Au dessus de la plaque d’immatriculation la séparation elle est ou ??? on n’a pas les mêmes photos ?
On est sur du « REDUCE TO THE MAX » , c’est pas moi qui le dit , c’est le site Fox E-Mobility.
De toute façon , ce n’est qu’un beau dessin.

Carlos G.
Invité

Pour l’instant présent soit 2021 , les Aixam et autres qui finissent leur vie scotchées de partout dans ma région…. On verra avec la MIA 2.0 .

Acam
Invité

Ma leaf consomme 12kwh en conduite normale ville/nationale. Donc la consommation n’est pas très impressionnante sauf si c’est une erreur.

wpDiscuz