Accueil Actualité Ineos Grenadier : un intérieur à contre-courant

Ineos Grenadier : un intérieur à contre-courant

0
13
PARTAGER
Ineos

Fortement médiatisé par l’équipe cycliste éponyme (ex-Sky) qui participe au Tour de France, le 4×4 Ineos Grenadier, bientôt produit en France, a révélé son intérieur, qui va à contre-courant des tendances actuelles.

Le groupe chimique anglais Ineos fait beaucoup parler de lui depuis deux ans, d’abord via le mécénat sportif en rachetant l’OGC Nice puis en devenant co-actionnaire de l’écurie Mercedes-AMG F1, mais aussi sur le plan industriel en ayant racheté fin 2020 à Mercedes-Benz le site de Hambach, en Moselle, où étaient fabriquées les Smart, afin d’y produire un véhicule bien différent, à savoir un 4×4 dans l’esprit du Land Rover Defender ! L’Ineos Grenadier deviendra ainsi le premier modèle de la nouvelle marque Ineos Automotive créée en 2017 par Sir James Ratcliffe.

Un vrai, un tatoué

Le constructeur revendique l’influence du Mercedes Classe G, qui est d’ailleurs assemblé au même endroit que les prototypes Grenadier, à savoir chez Magna Steyr en Autriche, mais aussi de la Jeep Willys et des premiers Toyota Land Cruiser, soit de vrais véhicules tout-terrains qui ne limitent pas leurs capacités de franchissement aux trottoirs des stations huppées mais se frottent à du vrai hors piste.

Nous savions déjà depuis l’an dernier, quand le look rustique du Grenadier a été présenté, que ce « Defender » réssuscité ne serait pas non plus un Lada Niva (qui a aussi son charme, hein), embarquant des mécaniques modernes, 6-cylindres 3.0 essence et diesel BMW, néanmoins sans hybride ni électrique, et une boîte 8 rapports d’origine ZF. L’intérieur joue par contre une carte bien plus originale « à l’ancienne », avec un design très opposé aux tendances actuelles qui font la part belle à l’épure, aux grandes dalles numériques et aux habillages colorés.

Ambiance aviation militaire

Ici, nous serons dans un 4×4 « pur et dur », simple, pensé pour être robuste et même facilement nettoyé avec un plancher lavable au jet dont le plancher en caoutchouc est muni de bouchons de vidage. Pas de place pour les fioritures.. Même si un écran tactile de 12″3 pouces trône au sommet du tableau de bord très vertical, le contraste n’en est que plus saisissant avec le reste du « cockpit », qui puise son inspiration dans l’aviation avec pléthore de boutons physiques installés à la fois sur la console centrale et sur le plafonnier, scindant le toit ouvrant en deux parties distinctes au-dessus du conducteur et du passager.

Ces gros boutons, dont la fonction est rappellée par des inscriptions, bien espacés entre eux (pour une utilisation en mains gantées) dans des cadres bien carrés aux vis apparentes, donnent une touche austère et très militaire au véhicule (en même temps, le classe G est d’abord sortie n version militaire avant de sortir en version civile) mais aussi un côté « vintage » assez amusant, bien loin des univers ultra-tech qui, pour certains, se ressemblent tous.

Notre avis, par leblogauto.com

Ce produit de « niche », petite folie du patron d’Ineos, a au moins le mérite de maintenir le travail en France ! ce Defender revisité peut paraître bien austère mais il apporte finalement une certaine fraîcheur, malgré son côté rustique assumé, face à la déferlante de dalles et systèmes numériques de l’automobile moderne.

images : Ineos

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Ineos Grenadier : un intérieur à contre-courant"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

Gros intérêt…même dans 30 ans on pourra dévisser une plaque et changer un bouton 😀

Amazon
Invité

enfin réparer le bouton car il ne se fabriquera plus…

Thibaut Emme
Admin

Non non le changer, pour un équivalent, un truc imprimé en 3D ou carrément un commutateur basique.
Comme ce sont pour ce que l’on voit, des plaques vissées, rien n’empêche de dévisser, virer le bouton et mettre un équivalent, voire de refaire une plaque si le trou du bouton ne convient pas 🙂

McEnroe
Invité

Ca fait tellement de bien de voir des boutons !

Hugo
Invité

C’est tellement un marché de niche… Comment peut on faire vivre 2000 employés avec ça ?

mich30
Invité

Ben on peut mais pour 1 an… Avant le plan social.

panama
Invité

Ca me rappelle la mode des Hummer. Tout le monde a eu envie d’en avoir un (un H2 ou un H3) mais ceux qui pouvaient se l’offrir ont changé d’avis.
Au moins on sait que les moteurs viennent de BMW – le sélecteur de la BVA me fait penser à voir des Louboutins dans un marché de la banlieue de Lomé, bref ridicule.
C’est objectivement à la fois moche et très décevant pour un véhicule rustique.

Jdg
Invité

C’est…… Comment dire…….. Particulier !

Emmanuel
Invité

toutes les commandes sont prévues pour être manipulées avec des gants …
ça explique en bonne partie la disposition et la taille des commandes.

wpDiscuz