Accueil Chevrolet Chevrolet Bolt :+350 % de ventes malgré +35 % de coût d’achat

Chevrolet Bolt :+350 % de ventes malgré +35 % de coût d’achat

0
13
PARTAGER

Les volumes de ventes des véhicules électriques ne seraient-ils plus désormais proportionnels au tarif pratiqué par le constructeur voire au coût net d’achat pour le consommateur, déduction faite des subventions ? L’exemple des résultats commerciaux enregistrés pour la Chevrolet Bolt semble le prouver.

Fin des tarifs incitatifs pour la Chevrolet Bolt

Alors que la Chevrolet Bolt passait de son année modèle 2021 et de sa première génération à son année modèle 2022 et à sa nouvelle génération, deux changements intéressants se sont produits.

Premièrement, GM a considérablement réduit ses prix incitatifs pour la Bolt sur ses marchés clés. Le cout d’achat du véhicule pour les consommateurs de l’Etat du Massachusetts – très favorable au VE – est ainsi passé d’environ 18 000 $ à 28 000 $ pour les versions LT.

Hausse du coût d’achat pour les consommateurs US

En l’absence d’incitation fiscale fédérale pour la Bolt, les seules remises applicables aux résidents du Massachussets sont une subvention de 2 500 dollars pour les véhicules électriques obtenue par le biais de l’État et les remises offertes par les concessionnaires et le siège social de GM.

Comptez également une réduction de 2500 dollars obtenu par le biais du « Drive Green Discount ».

On pourrait supposer qu’avec une augmentation des coûts pour les consommateurs de plus d’un tiers, le chiffre des ventes de la Bolt pour le dernier trimestre disponible serait mauvais.

Les ventes des Chevrolet Bolt en hausse de 350 %

En fait, le trimestre a été l’un des meilleurs jamais enregistrés par GM pour la Bolt. Avec 11 263 véhicules livrés au cours de la période, GM a non seulement résisté à la tendance à la pénurie avec sa Bolt, mais il a également connu un rythme environ 50 % supérieur à celui de ses derniers trimestres « normaux ». Par rapport à la même période en 2020, les livraisons de Bolt ont augmenté de 350 %.

VE : la demande supérieure à l’offre

Les analystes constatent que désormais la demande pour les véhicules électriques est telle que les constructeurs ont du mal à suivre le rythme de production.

Tesla, GM, Ford et Toyota vendent des véhicules électriques aussi vite qu’ils les produisent et les véhicules électriques à venir bénéficient d’un arriéré massif de pré-enregistrements.

Etonant – pour ne pas dire comique – de voir le gouvernement fédéral envisager des subventions pour les véhicules les mieux vendus de toute l’histoire comme s’ils s’avéraient indispensables pour pouvoir réaliser la vente.

Comme la Bolt l’a prouvé, les véhicules électriques n’ont même pas besoin des crédits d’impôt actuels pour les véhicules électriques pour augmenter les ventes, sans parler des nouvelles subventions destinées aux contribuables US.

Notre avis, par leblogauto.com

À 28 000 dollars, la Bolt LT demeure toujours une bonne affaire. Nouveau pour 2022, le Bolt dispose désormais d’Android Auto et d’Apple CarPlay sans fil, d’un nouveau look élégant, d’un siège amélioré si l’on en croit les commentaires des propriétaires et certaines des meilleures technologies d’aide à la conduite.

Certes le véhicule n’est plus doté d’une élasticité des prix … mais cela n’empêche pas ses ventes de s’envoler aux Etats-Unis.

Si la Chevrolet Bolt est sur le point d’être repensée et qu’ un nouveau membre devrait être ajouté à sa famille sous la forme de la Bolt EUV , un multisegment, la promesse d’un modèle amélioré n’a rien fait pour ralentir les ventes de la Bolt existante, qui ont augmenté de 54% ce trimestre par rapport au premier trimestre de 2020.

Sources : ToknCars

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Chevrolet Bolt :+350 % de ventes malgré +35 % de coût d’achat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

La VE est partie pour remplacer en partie la VT dans un 1er temps dans les pays développés, les hausses dans n’importe quel pays deviennent nettes, subventions ou pas.
Cela est une tendance générale et cela devient une question de géopolitique… Les aspects écologiques viennent dorénavant en 2e position.

amiral_sub
Invité

ah bon?

SGL
Invité

Les pays développés non-producteur de pétrole peuvent devenir non (ou moins) dépendant du pétrole…c’est un avantage énorme qui a dans le passé déclenché des guerres et en faire gagner ou perdre.
Moins un pays en dépendant du pétrole mieux il se porte.
Maintenant, l’un n’empêche pas l’autre, les avantages sur l’écologie, la santé, l’emploi et l’économie peut être également important… ça peut se rajouter.

Jdg
Invité

Ça rejoins un précédent article où on disait déjà d’arrêter les aides. Le marché est lancé sur le VE et ça vient pas plus des aides.
Alors il serait temps que état Francais arrêter de perdre des millions pour rien

amiral_sub
Invité

le bonus est financé par le malus, ce n’est pas l’état qui régale c’est les acheteurs de gros éssuvés qui régalent

Jdg
Invité

Lol le malus ne paye pas le bonus et de très loin.
Les constructeurs vendent des voiture avec bonus ou petits malus. Le VE c’est 5000€ payés par l’état et les thermiques avec 3/4000€ de malus il s’en vend très peu

Thibaut Emme
Admin

L’équilibre bonus-malus était défavorable jusqu’en 2011, puis largement favorable jusqu’en 2019.
L’an dernier, l’explosion du marché électrique a mis le système déficitaire de 214 millions d’€.
Mais l’équilibre n’est pas forcément un but. Le but est d’influencer le marché avec en théorie, un but sanitaire derrière…faire baisser la pollution.

Désormais le marché élec devrait supporter une baisse du bonus et du plafond de déclenchement.

SGL
Invité

Il faudrait appliquer la taxe carbone aux carburants… à la limite on aura plus besoin de bonus malus.

AXSPORT
Invité

Chiche avant les élections ?

Thibaut Emme
Admin

Tiens, amusant…quand on dit que taxer les SUV est idiot et qu’il vaut mieux se fier à la consommation on dit que ce n’est pas assez et qu’il faut taper le poids et le SUV… 😉

Jdg
Invité

Faut arrêter sgl vous l’avez déjà dit et pénaliser tout le monde c’est pas la solution.
La preuve les VE explosent sans avoir à taxer les thermiques.
Le bonus ne sert à rien ce sont les constructeurs qui ont fait la différence ( poussés par les volontés écolo des acheteurs bien sûr) et la réglementation sur les émissions

amiral_sub
Invité

sans bonus il e vendrait moins de VE

Amazon
Invité

le Massachussets est un des états les plus progressistes des USA. Pas vu de rednecks qui font du roll coal, un niveau de vie et d’éducation au dessus de la moyenne US, des distances courtes entre les villes et une densité de population digne de la région parisienne.

Bref, des ricains avec plus d’ouverture d’esprit sur le monde et sur les problèmes environnementaux et une géographie propice, font que la voiture électrique fait un tabac la bas.
pas sur que ce soit vrai dans le middle west ?

wpDiscuz