Accueil Alpine Alpine, la tentation de la Chine ?

Alpine, la tentation de la Chine ?

0
19
PARTAGER
Alpine A110 Chine

Selon Les Echos, Renault serait tenté d’introduire la marque Alpine en Chine. Un retour par le premium sport dans un pays où le généraliste est peu présent ?

Le marché automobile chinois continue d’aiguiser les appétits des constructeurs internationaux. S’y implanter n’est pas chose aisée et bon nombre de constructeurs généralistes s’y cassent, ou s’y sont cassé les dents. Pour Renault, la présence est via le partenaire local Jiangling Motors Corporation Group (JMCG) et une coentreprise dans les véhicules électriques (JMEV) annoncée il y a deux années.

A l’époque, François Provost, patron de Renault pour la Chine expliquait : « La Chine est un marché clé pour le groupe Renault. Ce partenariat avec JMCG dans le domaine des véhicules à énergie nouvelle soutiendra notre plan de croissance en Chine et nos capacités dans le domaine des véhicules électriques ». En 2020, Renault a vendu officiellement un peu plus de 156 000 véhicules en Chine.

Avec Alpine, le groupe Renault se différencierait en apportant des véhicules sportifs et électriques. Le retour ne se ferait, en effet, pas avant 2024 quand la gamme s’ouvrira à autre chose que l’A110 actuelle.

Notre avis, par leblogauto.com

Ceux qui connaissent la marque Alpine sont surtout des européens de l’ouest, pas forcément jeunes, et quelques fans ou spécialistes pour le reste du monde. Pour autant cela pourrait être une marque intéressante pour mettre un pied et communiquer dans différents marchés. On pense, comme ici, à la Chine. Mais, il y a sans doute d’autres marchés où des véhicules sportifs premiums seraient les bienvenus.

Le passage à l’électrique pourrait ouvrir plus de marchés. Certains états des USA ne jurent pas que par les V8 essence et ont une population plutôt aisée comme la Californie par exemple. En tout cas, ces rumeurs, si elles s’avèrent, montrent que Luca de Meo a une réelle ambition pour Alpine. Et c’est tant mieux.

Illustration : Alpine modifiée par leblogauto.com

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Alpine, la tentation de la Chine ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Francois
Invité

En Chine, la notoriété n’apporte déjà pas forcément des ventes délirantes, Jeep en est le parfait exemple, alors une marque totalement inconnue comme Alpine…

Se pose aussi le problème de la production, ces Alpine, on les importe de France ou on monte une ligne d’assemblage en Chine ? Pour quoi à l’arrivée ? Quelques dizaines de véhicules par an ? Distribués (+ le SAV) par qui ? Rien que le défi logistique, quelle que soit l’option choisie, rend cette histoire hautement improbable.

Gui
Invité

En général le plan des français (Mais pas que) c’est:
1- on va attaquer le marché chinois! Construisons y une énorme usine!
2- les chinois hyper nationalistes s’en battent les couilles de cette marque qu’ils snobent complètement.
3- plutôt que de fermer l’usine, continuons à y produire à bloc et re exportons toute la prod en Europe !

-> en fait juste un coup en 2, 3 bandes pour délocaliser.

SAM
Invité

@Gui. C’est un problème de réseau … le français n’y arrivent pas en Asie car ils ont peu de points de ventes. Par ailleurs en dessous d’un certains volume, ils ne peuvent pas solder comme Toy ou VW.

Michel
Invité

On peut lancer un système d’échange avec DS, une ALPINE importée, contre une DS9 exportée 😀

Dom
Invité

Du camembert en chine , oui , mais Alpine !!!

SAM
Invité

Si c’est à la Maserati, la Porsche ou à la Lotus.
Ils peuvent avoir un succès d’estime mais ils ne feront pas de volumes.
Importer des Alpine made in France en Chine? Why not? Renault y importait bien le dernier Espace.

A l’époque du premier Scenic, il y avait le projet d’envahir Pékin avec cette auto à succès. Le losange n’y est pas allé finalement.

Navigator84
Invité

Attention aux mirages.

Je me souviens avoir vu fleurir des concessions Brabus en 2013-2014 qui ont fermé 3-4 ans plus tard avec tout un tas de Classe S W221 non vendues…

Parmi les petits constructeurs ayant tenté l’aventure chinoise, il y a eu Melkus, Mitsuoka, Carlsson, PGO …

Invité

C’est quoi le marché en Chine pour les petits coupés sportifs légers, et de petites citadines sportives électriques? Ça ne doit pas être loin de zéro ..

wpDiscuz