Accueil WRC WRC Safari Rally Kenya 2021 : et à la fin c’est Ogier...

WRC Safari Rally Kenya 2021 : et à la fin c’est Ogier qui gagne

0
6
PARTAGER

Le rallye Safari du Kenya revenait cette année en WRC après 19 ans d’absence. Dans une course aux images superbes, Ogier et Ingrassia s’imposent à la résistance mécanique.

C’est sans doute réducteur de présenter cette nouvelle victoire comme cela. Mais, les concurrents de chez Hyundai ont connu des casses mécaniques ou des ennuis les empêchant de concrétiser une domination sur la piste.

Le premier jour, Thierry Neuville domine les débats. Enfin domine…son plus proche concurrent est le très véloce Rovanperä sur Toyota qui ponte à peine à 10 secondes après l’ES6. Hélas pour lui, sa Yaris se tanque après moins de un kilomètre dans l’ES7. C’est l’abandon et 10 minutes de pénalité. Avant lui, c’était Martin Prokop qui se sortait dans une portion rapide et abandonnait.

Pour Evans, prétendant au titre mondial, les ennuis ont eu lieu dès l’ES3. Ce rallye du Kenya va forcément laisser des traces. Toujours dans l’ES3, Sordo aussi était contraint de se retirer pour la journée ainsi que Solbrg (le fils de Petter). Fragiles WRC. A chaque fois, ce sont des suspensions qui lâchent ou des demi-trains qui cassent.

Incroyable Katsuta

Les Hyundai de Neuville et Tänak sont étonnamment scindés en deux par Katsuta sur Toyota « privée » (soutenue par Toyota mais non officielle). Habituellement, Katsuta fait suffisamment de petites boulettes pour reculer doucement dans le classement. Dans la dernière spéciale du samedi (ES13), Tänak a un souci de buée sur son parebrise et doit s’arrêter pour le nettoyer. C’est 43 secondes qui s’envolent et la place sur le podium provisoire.

Ce dimanche, on se dit que Neuville va pouvoir assurer sa victoire. Il compte près d’une minute sur Katsuta et 1 min 15 sur Ogier. Sauf que dès l’ES14, il abandonne plus de 45 secondes. Et ne repartira pas. Là encore c’est la suspension qui ne tient pas le choc et s’arrache. Et là se produit l’incroyable : Katsuta est en tête du rallye et pourrait signer une improbable victoire.

Sauf que derrière, Ogier a flairé le bon coup et pousse. D’une poignée de secondes, l’écart passe à 0,8 seconde puis à 0 ! Après l’ES16 (sur 18), voilà les deux équipages crédités du même temps. Katsuta fait ensuite une boulette (un tête-à-queue) et préfère assurer la suite.

A noter que dans la dernière spéciale (Power Stage), Tänak fait le meilleur temps et prend donc 5 points de bonus. Il devance Rovanperä, Evans, Ogier et Sordo.

Classement du Safari Rally Kenya 2021

Au final, Ogier et Ingrassia l’emportent devant Katsuta et Barritt. Tänak et Jäveoja grimpent sur le podium. Ils devance un incroyable Adrien Fourmaux sur une Fiesta pourtant un cran en retrait. Voilà sans doute la relève du rallye français. Plusieurs fois il a failli signer le meilleur temps d’une spéciale (scratch). A chaque fois il s’en est fallu d’un rien, et d’un Seb Ogier. Mais, Fourmaux et son copilote belge Jamoul, on enfin signé un scratch dans l’ES16 avec plus de 4 secondes d’avance sur Tänak. Excusez du peu.

Greensmith lui aussi sur Ford Fiesta signe une belle 5e place générale. Il n’a pas trop fait d’erreur et la Fiesta semble plus solide que d’autres. Malgré son abandon à la fin du vendredi, Rovanperä finit 6e. On trouve ensuite des locaux en WRC3 puis Evans à la 10e place. Evans pointe à 49 minutes d’Ogier. Preuve que le rallye a été cassant. A noter que le rallye du Kenya n’avait que 25 équipages au départ, et aucun WRC3/WRC2 qui font le championnat.

A noter que Fourmaux prend une pénalité pour n’avoir pas respecter le tracé lors des reconnaissances. Bien que n’ayant aucune intention de tricher, il perd sa 4e place au profit de Greensmith, mais termine 5e quand même.

POSPiloteCO-PiloteVoitureTemps totalDiff. 1er
1 S. OGIER J. INGRASSIA Yaris WRC3:18:11.3
2 T. KATSUTA D. BARRITT Yaris WRC3:18:33.1+21.8
3 O. TÄNAK M. JÄRVEOJA i20 Coupé WRC3:19:20.8+1:09.5
4 G. GREENSMITH C. PATTERSON Fiesta WRC3:20:05.9+1:54.6
5 A. FOURMAUX R. JAMOUL Fiesta WRC3:20:06.0+1:54.7
6 K. ROVANPERÄ J. HALTTUNEN Yaris WRC3:29:04.7+10:53.4
7 O. RAI D. STURROCK Polo Gti3:47:37.7+29:26.4
8 K. PATEL T. KHAN Fiesta3:51:41.7+33:30.4
9 C. TUNDO T. JESSOP Polo Gti3:54:52.0+36:40.7
10 E. EVANS S. MARTIN Yaris WRC4:07:34.0+49:22.7

Classement du championnat du monde 2021

Ogier fait un grand pas vers un nouveau titre mondial. En effet, Evans ne prend que le point de la 10e place auquel il ajoute 3 points de bonus dans la Power Stage. 4 points quand Ogier en compte 25+2. Ce soir, Ogier a 133 points, Evans 99. C’est un rallye blanc d’avance (25+5 points par rallye). A six épreuves de la fin du championnat, rien n’est joué, mais c’est une belle avance.

Neuville signe un 0 pointé et reste à 77 points. 56 points de retard, c’est énorme. Tänak revient sur son coéquipier à 69 points. Avec son incroyable 2de place, Katsuta reste 5e.

POSPilotePoints
1S. OGIER133
2E. EVANS99
3T. NEUVILLE77
4O. TÄNAK69
5T. KATSUTA66
6K. ROVANPERÄ56
7G. GREENSMITH34
8D. SORDO31
9A. FOURMAUX30
10C. BREEN24

Toyota marque plus de points que Hyundai ce weekend et totalise 273 points contre 214 pour Hyundai. Loin derrière, Ford M-Sport en compte 109.

Illustration : Toyota

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "WRC Safari Rally Kenya 2021 : et à la fin c’est Ogier qui gagne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
salociN
Invité
Il ne faut pas oublier tout de même ce qui a coûté 2 min à Ogier en début de rallye (perte d’un réservoir d’huile d’amortisseur dans l’ES3), et qui l’a placé très tôt dans une situation de chasseur-cueilleur, avant de finalement entamer une lente mais très sûre remontada, agrémentée de pas mal de scratchs (7, contre 4 pour Neuville) une fois le balayage terminé. Là on a un peu l’impression qu’une fois de plus, il a piqué la chatte à Dédé, alors qu’il doit surtout sa victoire au fait que c’est un véritable cannibale qui ne lâche jamais rien, et… Lire la suite >>
Fred21
Invité

Ogier, comme Loeb, fait moins d’erreurs que les autres, ça lui permet toujours d’être présent pour profiter des déboires des autres quand il n’est pas en tête. Tête avec le balayage qu’il assume bien plus souvent que les autres. Il sait aussi assurer les points quand il ne peut pas gagner, là, il profite aussi du fait que les autres veulent surtout une victoire avant de vouloir un championnat. Bref, il n’est pas 7 fois champion par hasard.

Thomas
Invité

Même suspensions cassées, les Toyota restent solide(Ogier, première étape) 😮

wpDiscuz