Accueil Electriques VE : compétitivité compromise par manque de batteries, puces

VE : compétitivité compromise par manque de batteries, puces

0
21
PARTAGER

La compression continue de l’offre de batteries pour véhicules électriques (VE) et de puces électroniques rend les prix difficiles à prévoir, a déclaré le directeur d’un grand fabricant chinois de batteries, soulevant des doutes quant à la compétitivité tarifaire à court terme des véhicules électriques par rapport à ceux dotés de moteur thermique.

60% à 80% des commandes de batteries de haute qualité satisfaites

Lors d’un forum de l’industrie, Yang Hongxin, le président de SVolt Energy Technology a déclaré que seulement 60% à 80% des commandes de batteries de haute qualité étaient actuellement satisfaites, compte-tenu des pénuries d’approvisionnement qui ont émergé l’année dernière en raison d’un manque de certaines matières premières.

SVolt est l’ancienne branche batterie de Great Wall, constructeur automobile chinois coté à Shanghai et à Hong Kong. Son principal actionnaire est Wei Jianjun, qui détient également une participation majoritaire dans Great Wall.

L’industrie mondiale des VE face à deux pénuries

Ces propos voient le jour alors que l’industrie mondiale des véhicules électriques fait face à une double pénurie : manques de batteries alimentant les voitures électriques et de puces électroniques faisant fonctionner leurs systèmes.

Ces deux problèmes doivent beaucoup aux pénuries de production générées par la crise sanitaire du Covid-19, mais le phénomène est toutefois aggravé par les tensions géopolitiques, notamment entre la Chine et les Etats-Unis. Une grande partie des puces électroniques est en effet produite sur le continent asiatique.

217.000 véhicules à énergie nouvelle vendus en Chine en mai

Malgré les vents contraires, quelque 217.000 véhicules à énergie nouvelle (NEV) ont été vendus en Chine en mai, un nouveau record, selon l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM).

En Chine, les NEV comprennent les véhicules électriques à batterie, les hybrides rechargeables et ceux dotés de piles à combustible à hydrogène.

Le chiffre porte le nombre total de NEV vendus en Chine jusqu’à présent cette année à 950 000 unités, soit plus de trois fois le volume vendu au cours de la période équivalente de 2020, lorsque l’épidémie de la nation asiatique était à son apogée, selon la CAAM.

Baisse de production chez les fabricants de batteries

Selon une étude de China Merchants Securities, les compressions de production chez les fabricants de batteries sont dues à des pénuries de certains matériaux en amont, tels que les produits chimiques utilisés dans l’électrolyte des piles au lithium. Les groupes chinois produisant des véhicules électriques ressentent les effets des pénuries depuis des mois. En avril dernier, Nio, challenger chinois de Tesla a déclaré lors d’un appel aux résultats trimestriels que sa capacité de production était tombée à 7 500 véhicules par mois en raison de la pénurie de cellules et de semi-conducteurs.

Un cadre supérieur de New Energy Technology, fabricant de matériaux cathodiques et d’éléments rentrant dans la fabrication de batteries au lithium coté à Shanghai, a déclaré que la société fonctionnerait à pleine capacité pour répondre aux commandes des clients en aval durant 3 mois.

Les baisses des prix des batteries remises en cause

S’exprimant samedi dernier au China Auto Blue Book Forum, Yang Hongxin a déclaré que les baisses des prix des batteries qui avaient été prévues pourraient être désormais remises en cause par une augmentation des ventes de NEV depuis le second semestre de l’année dernière. Phénomène qui a entraîné une augmentation de la demande de matières premières en amont.

Le dirigeant n’a pas fourni de plus amples détails sur ses projections concernant l’évolution des prix. Yang Hongxin avait précédemment estimé que le prix des cellules pour les VE tomberait à 500 yuans (78 dollars ou 65 euros) le kilowattheure d’ici 2025, date à partir de laquelle – selon les analystes du secteur – les véhicules à batterie seront compétitifs par rapport à leurs homologues thermiques au niveau tarif.

Notre avis, par leblogauto.com

Alors que le prix de ventes de véhicules électriques freine leur essor, cela ne devrait guère s’arranger à terme. Les propos de SVolt Energy Technology sont là aussi pour prévenir les constructeurs occidentaux d’une probable hausse des prix des batteries. D’où l’urgence à freiner la dépendance vis-à-vis de la Chine.

D’autant plus que les plafonds européens de CO2 très contraignants qui s’appliquent désormais aux ventes automobiles  obligent les constructeurs à vendre des véhicules électriques pour éviter les amendes très lourdes prévues en cas d’infraction …

Sources : SVOLT

A lire également :

. Coûts de production thermiques / VE identiques dès 2026 ?

. Lithium : l’UE doit être moteur sur les normes face à la Chine

. Flambée des prix des matériaux liée au plan Biden sur les VE ?

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "VE : compétitivité compromise par manque de batteries, puces"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Il faut laisser le temps que les choses se mettre en place…
Face aux pénuries de puces, le patron de STM parlait que les problèmes de production pouvaient mettre 4 ans à être totalement résolue.
…Patient donc !
Rome ne s’est pas faite en un jour.

SGL
Invité

« Pourquoi la pénurie de semi-conducteurs dans l’automobile va encore durer »
Sur BFM Business, Jean-Marc Chéry, Président du Directoire et Directeur Général de STMicroelectronics dresse le calendrier d’un retour à la normale.
https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/pourquoi-la-penurie-de-semi-conducteurs-dans-l-automobile-va-encore-durer_AV-202105110092.html

SGL
Invité

Il a fallu 50 ans environ pour que le moteur à explosion soit totalement au point et vraiment rentable avec son carburant et sa distribution.
Pour la VE … Cela ne fait que 10 ans que l’on fait vraiment des efforts dans son développement… D’ailleurs les progrès ont été énormes sur 10 ans, normale qu’a tout point de vue que l’on continue à essuyer encore les plâtres….

wizz
Membre

Le moteur à explosion a TRES rapidement pris le dessus sur les boeufs, chevaux et machine à vapeur

Emmanuel
Invité

c’est pour cela qu’en France, on considère que la traction animale a été utilisée jusqu’aux années 70 dans certaines petites fermes.
Et, accessoirement, au début de la seconde guerre mondiale, le train des « armées modernes », était majoritairement à traction animale … comme l’armée napoléonienne 1 siècle auparavant !

SGL
Invité

Surtout l’Armée allemande par manque de pétrole… Pour la logistique et le transport de troupes.
Même la Russie avec les camions Studebaker US6 était nettement mieux équipée.

Emmanuel
Invité

Armées Allemande ou Française, c’était identique ; traction animale pour tout ce qui n’était pas urgent.
Pour une raison simple, il n’y avait pas assez de véhicules motorisés dans les armées pour déplacer autant de combattants et autant de matériel à proximité du front …
Il existe une photo de 1939/1940 illustrant une livraison de carburant à des chars français, par un réservoir sur une remorque tirée par des chevaux et une pompe manuelle.

SGL
Invité

Un peu d’histoire… Pour certain, ça ne le fera pas de mal !
La Wehrmacht, une armée (éco)innovante et décarbonée
https://greenwashingeconomy.com/la-wehrmacht-une-armee-innovante-et-decarbonee/#

wizz
Membre

Tout à fait Emmanuel….Mais au fait, sais tu faire la différence entre VOULOIR et POUVOIR? entre CAUSE et CONSEQUENCE?

Par exemple, actuellement, il y a des millions d’Africains dont le moyen de locomotion est la marche à pieds. Est ce que c’est le meilleur choix? Ou est ce qu’ils ne peuvent pas faire autrement, par manque de moyen financier?

Maintenant, qu’en était il alors de ces petites fermes en France? des armées européennes au moment de la guerre? etc…

Béret vert
Invité

La traction animale dans les petites fermes des années ’70 mais quelle blague !
Ou bien vous confondez avec un cirque de passage.

Emmanuel
Invité

J’habite dans une ancienne ferme, d’après l’ancienne propriétaire, en 1981 il y avait encore un cheval de trait, qui servait en dépannage quand le tracteur était occupé ailleurs.
Et le voisin, agriculteur à la retraite, m’a déjà indiqué qu’il a utilisé des chevaux jusque la sécheresse de 1976, idem pour une autre ferme dans un hameau voisin. L’occupant actuel se souvient de sa grand mère qui allait le chercher à l’école avec une carriole tirée par des chevaux, il est né en septembre 1964 !

SGL
Invité
Le premier moteur à deux temps fut imaginé et réalisé par Étienne Lenoir en 1859 Il faut ainsi attendre l’Américain George Brayton en 1872, pour imaginer un carburateur efficace utilisant le pétrole, donnant ainsi naissance à la première machine à combustion interne à huile lourde. https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/automobile-comment-au-xxe-siecle-le-thermique-a-battu-lelectrique-131247 extrait : « Aux Etats-Unis, il se vendait plus de véhicules électriques que de voitures à moteur thermique à la fin des années 1890. Il a fallu deux décennies pour que le moteur affirme totalement son hégémonie. Au milieu des années 1920, 400 véhicules électriques sont produits contre un peu plus de 3 millions… Lire la suite >>
SGL
Invité

Mais 50 % du parc mondial devrait pouvoir perdurer avec des moteurs thermiques aux carburants alternatifs… Au-delà de 2050, date théorique de la fin du thermique dans de nombreux pays.

mich30
Invité

Lelectrique , cest nul. Mais c’est marrant une fois. Mais c ‘est quand meme de la bouse.

Salva
Invité

Slate.fr fait partie des paumés qui ne savent pas dans quels monde ils vivent, ils viennent de comprendre que la base du réchauffement climatique et de sa panique était fausse : il n’y aura pas assez de fossiles pour bousiller la planète. Sauf qu’ils viennent de le comprendre 10 ans plus tard

wizz
Membre

salva

Si bousiller la planète signifie la rendre similaire à Vénus, alors non.
Mais il suffit de « pas grande chose » pour rendre la vie infernale pour nous humains, et spécialement les Occidentaux habitués à un certain niveau de vie, de confort…

SGL
Invité

@Salva … C’est presque déjà fait avec le point du non-retour du réchauffement climatique.
Mais l’on peut accélérer la fin… On remplace la totalité des centrales nucléaires par des centrales au charbon et au pétrole.

Lulu
Invité

Pauvre type…

wpDiscuz