Accueil Ecologie Région de Bruxelles : voitures thermiques interdites en 2035

Région de Bruxelles : voitures thermiques interdites en 2035

0
24
PARTAGER

La région de Bruxelles interdira son territoire aux voitures diesel dès 2030 et à toutes celles équipées d’un autre type de moteur thermique (essence ou gaz), y compris les hybrides, à partir de 2035 a annoncé vendredi le gouvernement régional.

19 communes de Bruxelles-Capitale concernées

Ce nouveau plan concerne les 19 communes de Bruxelles-Capitale, une des trois régions de Belgique avec la Flandre (nord) et la Wallonie (sud).

« Avec cette nouvelle étape dans l’organisation de la zone de basses émissions bruxelloise (LEZ, mise en place en 2018, NDLR), nous confirmons la volonté de la Région d’opter pour une transition climatique qui soit socialement juste », a affirmé le président de la région Rudi Vervoort, dans un communiqué.

Interdiction progressive et planning distinct selon le type de véhicule

L’interdiction des moteurs thermiques se fera progressivement, d’après un calendrier différent selon le type de véhicule.

Les scooters à essence seront ainsi interdits dès 2028, tandis que les motos devront être toutes électriques, comme les voitures particulières et les utilitaires légers, à partir de 2035.

Les poids lourds et autocars, pour lesquels aucune solution alternative au moteur thermique n’est encore apparue, pourront continuer à être propulsés par des carburants fossiles à condition de respecter des normes européennes récentes d’émissions polluantes.

Des mesures d’accompagnement pour les professionnels

L’exécutif régional assortit son nouveau calendrier plus restrictif d’une série de mesures d’accompagnement pour les professionnels, les taxis notamment, afin d’inciter à l’achat de véhicules électriques.

La « prime LEZ » offerte aux PME bruxelloise sera ainsi rendue « plus accessible », selon le communiqué, avec « l’objectif de rendre le prix d’achat entre un utilitaire électrique et un utilitaire thermique équivalent ».

De plus, 22.000 points de recharge électrique devraient être accessibles au public à l’horizon 2035. Il y en a seulement quelques centaines aujourd’hui.

Equipes mobiles de contrôle dès 2022

Dès 2022, des équipes mobiles contrôleront les véhicules étrangers circulant à Bruxelles pour s’assurer qu’ils respectent bien les critères fixés par la zone des basses émissions, ajoute la région.

Elle justifie ses décisions par l’impact de la pollution automobile sur la santé humaine et la volonté de contribuer à l’objectif européen de neutralité carbone à l’horizon 2050.

Est notamment citée une étude récente de la revue médicale The Lancet qui plaçait Bruxelles au 8e rang des villes où les concentrations de dioxyde d’azote sont les plus meurtrières (un millier de villes dans le monde étaient concernées par l’étude).

Sources : AFP

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Région de Bruxelles : voitures thermiques interdites en 2035"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

Les flamands ont trouvé un nouveau moyen pour rester entre-eux et entretenir leur consanguinité.
Quand on connaît la partialité de la marée-chaussée en Belgique, surtout en Flandres et Bruxelles, envers nous français, plus question pour moi de mettre les pieds là haut.

carlito
Invité

Quid des hybrides rechargeables s’ils sont en mode electrique? Comment le vérifier par les autorités?

Klogul
Invité

Une reglementation avec des leds exterieur va etre mis en place (dommage pour les vieux hybride…)

wizz
Membre

caméra thermique?

Klogul
Invité

trop cher le systeme de led suffira

wizz
Membre

je vais donc équiper ma Clio II de led adéquat…

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51OBgavNlmL._AC_SX342_.jpg

Christophe
Invité

« nous confirmons la volonté de la Région d’opter pour une transition climatique qui soit socialement juste »
https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/conseils/achat-vente-vehicule/recherche-auto-comparaison.php
Renault Zoé 17,7 t CO2e à la fabrication avec la batterie de 41 kWh, 18 avec la batterie de 52 kWh. Dans les faits avec un taux d’incertitude de 50 %, cela peut très bien être plus de 26 t.
Leur transition climatique consiste donc à émettre des tonnes de CO2 à la fabrication.
Une fable qui repose sur un gros biais.
Une véritable histoire belge.

Klogul
Invité

bientot il y aura les emissions well to wheel ce qui rebasculer la donne…

SGL
Invité

Extraire le pétrole, le transporter, le raffiner pour qu’il devienne du diesel, essence, kérosène, etc. Provoque des émissions…

SGL
Invité

Et je ne parle pas de la balance commerciale… encore un argument pour la VE a priori… ?

Klogul
Invité

ton combustible nucleaire provient d ou? tes terres rares proviennent d ou? c est utopique ton histoire de balance commerciale.

deuxieme le well to wheel concerne la production et utilisation c est deja pas mal

Amazon
Invité
tu sais combien coute le minerai d’uranium? avant enrichissement c’est 30 USD la livre, et donc après enrichissement (je ne parle que du coup matière, pas de l’investissement pour l’enrichir ni du travail que cela représente 150USD la livre). Dans une livre, tu as une 60aine de pastille de 7 g, et chaque pastille va libérer autant d’énergie qu’une tonne de charbon. le prix de la tonne de charbon c’est 40 USD aujourd’hui 100% importé en France alors que la production de pastille est faite en France donc de 40 euros de dépense pour une tonne de charbon qui va… Lire la suite >>
Klogul
Invité

ca n est pas le sujet du well to wheel

extraire de l uranium, extraite des terres rares c est pareil au meme.

Bio gnv ou e85 2eme et 3eme generation

wizz
Membre

klogul

La France a fermé ses mines d’uranium, et importe du minerai pour environ 1 milliard € par an. Le reste du processus, c’est fait en France (enrichissement/concentration en U235, etc…). Ce milliard € permet de produire environ 400TWh d’électricité. L’uranium est de très très très loin celui qui coute le moins en importation pour la France

SGL
Invité

Et pour nos énergies tous confondues, de mémoire nous dépendons encore à 64 % au pétrole.
Encore un élément pour pousser la VE … d’une façon raisonnable.

SGL
Invité

Quitte à faire un peu de H2 quand la fonction l’exige.

wizz
Membre
et même beaucoup de H2, le plus possible toutes les centrales au taquet, 100% tout ce qui n’est pas consommé sera utilisé pour produire du H2 mais ensuite, selon l’usage qu’on fera de ce H2, alors ce sera utile ou futile (là où on a le choix, et là où on n’en a pas) ex: -une voiture peut très bien être élect, sans peser 3 tonnes. Faut juste que les gens acceptent de faire un petit effort, une petite concession de leur mode de vie. Pas besoin d’une voiture PAC H2, que l’on peut alors réserver pour d’autres usages -la… Lire la suite >>
SGL
Invité

On en avait déjà parlé plus d’une fois.
Effectivement nos dépenses d’uranium, c’est, suivant les années 0,5 à 1 milliard quand le pétrole est de 30 à 70 milliards.
Autrement dit pour le service rendu c’est RIEN !
C’est un énorme avantage pour le nucléaire.
Financièrement, cela nous encourageait à produire l’électricité uniquement par le nucléaire.

Christophe
Invité

@SGL
Si le pétrole servait uniquement à fabriquer des carburants, ok.
Mais le pétrole sert à fabriquer des médicaments (dont les deux plus utilisés l’aspirine et le paracétamol (formule brute C8H9NO2 donc un hydrocarbure modifié)), de l’enrobé (tu sais là où roule les voitures et que l’on retrouve sous forme de particules dans nos bronches), du plastique (à profusion dans une bagnole), du caoutchouc synthétique (tu sais pour les pneus que l’on retrouve sous forme de particules dans nos bronches), etc.

Christophe
Invité

La formule brute de l’aspirine étant C9H8O4 donc là aussi un hydrocarbure modifié.

wizz
Membre

christophe
non, malheureux
surtout pas
faut pas produire de l’aspirine
une femme qui a souvent la migraine, ça participe à la limitation de la population mondiale…

Salva
Invité
L’économie, c’est la transformation de l’énergie. le problème de la planète n’est pas un réchauffement Goebbelsien de la planète, mais un problème d’ épuisement de RESSOURCES. Le réchauffement climatique est le nom, politiquement correct ,de cet épuisement. Aucun ordinateur n’est capable de prédire le climat au delà de quelques jours. la première baisse globale de production de pétrole est apparue en 2017 (-0,3%) et s’est confirmé en 2019 (-2.5%), après un court rebond en 2018. Dans 10 ans, la situation sera devenue tellement grave qu’elle sera incontrôlable. On a dix ans, pour qu’elle ne le devienne pas. Et appliquer le… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

là c’est grave…

wizz
Membre
salva Ne pas confondre entre cause et conséquence Je dirai plutôt  » L’économie, c’est utiliser l’énergie pour transformer le monde qui nous entoure » Et plus on a de l’énergie à notre disposition, et plus on peut transformer notre monde, transformer des ressources en produits à valeur marchande. L’épuisement rapide des ressources, c’est rendu possible grâce à l’énergie fossile, disponible en très grande quantité, pas chère https://lewebpedagogique.com/cdisoulier/files/2015/05/%C3%A9tape-de-construction.jpg Par exemple au moyen âge, on taillait les pierres au marteau/burin. Ce n’est pas très rapide. Puis tirés par des charrettes à boeufs pas très rapide non plus. Transportés par des navires à voile… Lire la suite >>
wpDiscuz