Accueil Constructeurs Les véhicules électriques moins onéreux que les thermiques ?

Les véhicules électriques moins onéreux que les thermiques ?

0
242
PARTAGER

L’UFC-Que Choisir dévoile une étude sur les coûts comparés des véhicules qui semble montrer que le véhicule électrique a d’ores et déjà un intérêt économique.

Pour son étude, l’UFC se base sur le coût total de détention (alias TCO – total cost of ownership en anglais). C’est l’ensemble des coûts engendrés par la possession du véhicule pour son propriétaire. Ainsi, on compte la perte de valeur (différence entre prix d’achat et prix de revente) le « carburant » (au sens large), les coûts d’assurance, l’entretien, etc.

La première leçon de cette étude est qu’à part pour les véhicules de grand gabarit, le VE est déjà moins cher que les autres véhicules automobiles. De son étude, il ressort que pour les véhicules neufs, conservés 4 ans, avec 16 500 km/an, l’essence est le plus cher avec 9 025 € par an de coût de détention, tandis que le véhicule électrique revient à 7 275 €. 1750 € de différence par an, soit près de 20% !

Petit ou grands rouleurs

La hiérarchie évolue un peu avec l’âge du véhicule (ou le nombre de propriétaires). Mais, même en 2nde ou 3e main, la différence reste peu ou prou de 1000 à 1200 € par an entre le VE (le moins cher) et le plus cher des types de véhicules (l’essence). Les PHEV se trouvent au milieu des deux, plus ou moins à égalité avec un véhicule Diesel. Pour ces PHEV, l’extrême compétitivité du prix du kWh en France leur permet, s’ils sont rechargés très souvent, d’être bien moins coûteux qu’un véhicule essence.

Selon l’association de consommateurs, même les « petits rouleurs » ont un intérêt économique à passer au VE. Cet intérêt est plus important pour les gros rouleurs. Ce n’est pas une nouveauté et c’est d’ailleurs l’un des paradoxes du VEB puisque ces gros rouleurs vont devoir faire non pas plusieurs grands trajets dans l’année, mais plutôt quotidiennement des trajets moyennement longs (dans l’autonomie limitée du VE).

C’est d’ailleurs comme cela que le profil « idéal » du propriétaire de VE peut être vu comme un péri-urbain, ou mieux, un rural, avec des distances plutôt importantes pour le trajet domicile-travail, et la possibilité de recharger au domicile.

Ainsi, même avec 10 000 km/an dans une citadine, on peut économiser 625 € par rapport à une citadine essence, et 425 € par rapport à un Diesel. Cette économie est doublée si on roule 20 000 km annuellement avec cette citadine. Pour avoir un ordre de grandeur, 10 000 km, c’est 40 km (2×20 km) de trajet domicile-travail tous les jours. Comme le souligne l’UFC, ces ruraux ou péri-urbains font généralement plus de kilomètres quotidiens que les urbains et surtout ne bénéficient pas d’une offre de transport en commun adaptée.

Merci l’électricité nucléaire, merci le bonus

Evidemment, cette compétitivité est principalement due comme on l’a déjà évoquée au coût de l’électricité modéré (même si on la trouve toujours trop chère). Mais, c’est également grâce au très généreux bonus de 7 000 € (6 000 € à partir du 1er juillet 2021) pour un véhicule électrique de moins de 45 000 € de prix de vente que la balance penche en faveur du VE. Mais, en remettant ces 7 000 €, amortis sur plusieurs années de possession, le VE reste économiquement dans les eaux d’un véhicule essence.

Selon les différentes estimations, en 2025 se produira une bascule de prix et les petits VE pourront être « rentables » par rapport aux thermiques, même en l’absence de bonus. Et si c’était justement le bon moment pour échelonner encore mieux le bonus, et de diminuer peu à peu le montant, et le prix maximum des véhicules pour en bénéficier ?

L’UFC-que-choisir pointe aussi du doigt un souci de communication sur le coût total de possession. Les VE en concession, c’est cher, malgré le bonus. Et face à ce prix d’achat, certains ne voient pas le coût global. L’UFC voudrait donc que l’on informe plus les potentiels acheteurs sur tous les coûts « cachés » auquel on ne pense pas, ou que l’on ne calcule pas au moment du choix du véhicule. Cela pourrait prendre la forme d’un coût kilométrique.

Notre avis, par leblogauto.com

On prend toujours ces études avec des pincettes. En effet, elles sont faites à partir de moyennes et ne collent pas forcément tout le temps à votre cas particulier. Cependant, cette étude a le mérite de parler du coût total de possession. C’était déjà un coût à calculer entre les Diesel, plus chers à l’achat, et les essence, plus gourmands sur la route. Pourquoi pas un score ou un rappel des coûts induis (entretien, etc.).

Ces études ne veulent pas dire que TOUT LE MONDE doit passer au VE. Loin de là. Mais, cela permet à ceux qui pourraient passer à l’électrique d’être rassurer sur le coût du VE qui est plus cher à l’achat.

Surtout, l’UFC indique que le marché de l’électrique est mature, au moins sur les petits véhicules. Dès-lors, on peut se demander s’il n’est pas temps de baisser le bonus progressivement jusqu’en 2025. Cela pourrait passer par une baisse du montant alloué, mais également au plafond du prix des VE bénéficiant de ce bonus max (45 000 € actuellement).

D’ailleurs, cette baisse du bonus pourrait bénéficier aux quadricycles électriques (AMI, Twizy, etc.) qui ne bénéficient que de 900 € maximum de bonus alors qu’ils remplacent très avantageusement un véhicule thermique du quotidien.

L’enquête complète de l’UFC-que-choisir est ici.

Poster un Commentaire

242 Commentaires sur "Les véhicules électriques moins onéreux que les thermiques ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Twin Spark
Invité

Autre enseignement de cette étude : l’hybride rechargeable est la formule la plus coûteuse (hors essence simple), même si on recharge souvent.
Moi qui suis un opposant à cette formule, pour différentes raisons déjà évoquées plusieurs fois sur ce site, l’étude UFC-Que-Choisir confirme que c’est une belle escroquerie…

versdemain
Invité

Le problème des Phev est que leurs contradicteurs ne développent pas un raisonnement juste à leur égard.

Avec un faible bonus 2000 € les phev se vendent plus que les 100% électrique pourtant avec 7000 € de bonus pour elle.

C’est bien la preuve que les gens y retrouve leur compte.

Pour moi les phev sont la meilleur réponse court terme pour développer et éduquer rapidement la population au moteurs électriques.

Twin Spark
Invité

Je ne reviens pas sur les raisons qui font que je combats l’hybride rechargeable.
Mais déjà la réponse de Thibaut en donne un aperçu : fiscalité avantageuse (sans raison ), frime auprès des voisins, avantage en nature de la part de l’employeur… rien qui respire l’intérêt général, ou simplement une moindre consommation…

lym
Invité

Et le carte Total alors que la recharge à domicile coûte et qu’au travail il n’y a pas forcément de bornes libres… Une arnaque aux malus qui ferait passer VW pour vertueux!

patdpau
Invité

En proposant des voitures de fonctions les entreprises n arrangent rien a la situation.
Cela deresponsqbilise le conducteur

Polaris
Invité

« frime auprès des voisins »: cette argument me paraît de bien mauvaise foi. je n’ai encore jamais vu un propriétaire de Captur, Mégane, Ceed ou Prius hybride rechargeable « frimer » (au demeurant, ce serait assez cocasse). En revanche, des proprios de TM3 qui friment (après avoir empoché les confortables 7k€ d’avantage fiscaux publics)… ils sont nombreux.

amiral_sub
Invité

les 7k€ de bonus ne sont pas financés par l’argent publique mais par le malus que payent les couillons en éssuvés

Polaris
Invité

Non. En matière de finances publiques, il y a un principe absolu : la non affectation des recettes. Les 7 k€ de niche fiscale, ce sont tous les contribuables qui les paient.

patdpau
Invité

Bien d accord.. mais y a bcp de pognon autour de lhybride rechargeable.. donc ils vont te dire que cest bien..
Les memes qui se moquent du HSD toyota depuis 20 ans.

SGL
Invité

Enfin, il me semble que lors d’un cas où la personne utilise à 98 % son PHEV en mode VE durant l’année sur moins de 40 km par trajet après recharge… le PHEV est « l’arme absolue ! »
Cela lui évite la possession d’une 2e voiture pour les vacances…c’est une économie ÉNORME !
Plusieurs dizaines de millions doivent être dans un cas proche de celui-ci !?

SGL
Invité

Maintenant, il y a une solution radicale qui marcherait à 100 % … on double le prix des carburants fossiles… et du jour au lendemain… plus une seule mauvaise utilisation des PHEV !
😉

Klogul
Invité

et si deja on remettais les taxe de l electricite au niveau du petrole pour montrer lequel est vraiment le moins cher?

SGL
Invité

D’accord @Klogul, pour remettre le vrai prix du kWh
Mais même tripler le prix du kWh le coût des 100 km sera toujours à l’avantage de la VE.
Le problème de la VE, c’est surtout le coût d’acquisition à la base (c’est bientôt fini.) mais surtout l’autonomie pour les vacances et les temps de recharge 100 fois plus élevés …et l’absence de bornes en état de marche sur les bords des routes.

Klogul
Invité

ne faites pas que vos calcul base sur une recharge domicile seul… deja il y a plein de personne qui n ont pas de maison et remplacer un thermique obligera donc a faire quelques charge rapide sur autoroute😉 puis bon revez pas les politiquesne vont pas laisser passer la manne financiere et reflechisse deja aux!taxes 2.0 pour les VEs.

Ne revez pas trop les prix ne sont pas bouger ou se reencherir pour plusieurs raisons (problematique des puces, ressource qui se tendent pour les batteries).

Polaris
Invité

Non, le problème majeur du VÉ n’est plus l’autonomie mais… Le nombre ridicule de bornes de recharge publiques. Petit rappel à l’usage des 90% de propriétaires actuels de VÉ qui rechargent à domicile dans leur pavillon ou leur garage et qui imaginent que tous les français sont dans leur situation : environ 50% des automobilistes français n’ont aucune place de parking attitrée et dépendent totalement des infrastructures publiques. Et non, une grande majorité de ces automobilistes ne peuvent pas dépendre des TC pour aller au travail (sinon cela ferait belle lurette qu’ils auraient revendu leur fumante).

Emmanuel
Invité

L’électricité est déjà taxée à 45%
Les carburants c’est 60%, donc l’écart est plutôt faible

Klogul
Invité

avez vous deja regarder votre facture? c est 33% de taxe mon bon monsieur…

Emmanuel
Invité

l’ademe parle de 45% de taxes
et si je regarde une facture : 64€ de conso, 37€ d’abonnements (9 kVA) et 42 € de taxes (22,9 + 19,12) soit quasi 42% (101 ht et 143 ttc)

patdpau
Invité

Ben oui et cest plus que ca ma bonne dame klogul…

SGL
Invité
@Thibaut Emme, le prix du kWh est sous-coté en France, deux fois moins cher qu’en Allemagne. Ce qui empêche les industries françaises d’EnR d’être rentable et de pouvoir embaucher… Parallèlement, on subventionne des champs d’éoliennes étrangères qui poussent la consommation de gaz également étrangère au détriment de notre industrie nucléaire qui attend des fonds pour son renouvellement… L’état de notre parc nucléaire est préoccupant. « au lieu de demander l’allègement des taxes carburants » autant faire un chèque aux Saoudiens ou aux autres émirs du pétrole pour qu’ils puissent nous acheter encore plus de joyaux de la France… Je préfère… Lire la suite >>
Amazon
Invité

l’électricité en France n’est pas sous-côté. Enedis vit très bien, EDF aussi. le truc c’est que les centrales sont amorties depuis longtemps et que la provision pour risques et démantelement est surement sous estimée.
mais produire par le nucléaire actuellement est rentable et serait Ultra-rentable avec des réacteurs à fusion au lieu de faire uniquement de la fission qui ne génère qu’un faible % de l’énergie disponible.
cherry on the cake =0 CO2 (ou presque)

Klogul
Invité

disons que j ai perdu mon cote utopiste d esperer une baisse de taxe 😉

Donc autant remettre tout le monde au meme niveau comme ca pas de soucis…

Klogul
Invité

oui je ne sais que trop bien qu ils vont tout augmenter et trouver des moyens pour recuperer un equivalent tipp sur l electrique…

Mais ils ont. peut etre oublie que ces augmentations risque de mal passe meme s. ils esperent convaincre les personnes avec leur c est pour la planete… Pour ma part je suis septique sur bon nombre de taxe mis en place et leur utilisation reel (desendettement de l etat pour payer les hauts salaires de nos dirigeants,les divers fraude fiscale et sociale etc)

Emmanuel
Invité

La Cour des Comptes, qui surveille le chantier de l’EPR a calculé que le coût de construction est tellement élevé, que l’électricité produite le sera entre 110 et 120 € le MWh (50€ lors des prévisions, et 120€ fixé par contrat pour les EPR anglais).
Le coût de production des vieilles centrales c’est 36€/MWh puis 46 (ou 50) €MWh après le grand carénage.
si avec ça le prix de vente de l’élec n’augmente pas ….

wizz
Membre
Emmanuel L’EPR de Flamanville est en quelque sorte un prototype : toute la filière française repart quasiment de zéro. Il est normal que ça traine en longueur, et que ça coute cher en conséquence. Mais on peut penser qu’une fois rodé, avec retour expérience, on arrivera à construire plus rapidement, donc moins cher Peut importe que ce soit une centrale nucléaire, ou un pont, ou un tunnel, ce qui coute cher, ce qui finit par couter cher, c’est le crédit (par son taux ET par la durée entre le début du crédit et le début des recettes) Imagine que tu… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité
l’EPR n’est pas une nouvelle manière de construire une centrale nucléaire, c’est une évolution des centrales déjà construites ! et pourquoi Flamenville serait un prototype alors qu’un EPR était déjà en construction en Finlande ? et que 2 autres ont été construits en Chine quasi en même temps qu’en France ? une centrale nucléaire n’est pas une automobile, ont ne peux pas en construire rapidement une dizaine pour tester différentes solutions techniques 1 – 2004 – en Finlande, en cours de tests finaux avant mise en route début 2022 2 – 2007 – Flamanville – soit 3 ans pour utiliser… Lire la suite >>
patdpau
Invité

C est beau de lire n importe quoi

Amazon
Invité

tu ne peux pas comparer le coût de production sur du matériel amorti avec un matériel neuf et prototype (en plus de ceux qui se gavent sur le chantier)

bzep
Invité

Et du coup vous sanctionnez combien de personne qui n’ont pas de revenus conséquent ? Il faut parfois rappeler que le salaire médian (50% au-dessus/50% au-dessous) est de 1700€ (de mémoire: à revérifier…).

SGL
Invité

@bzep, bientôt avec la Dacia Spring, la VE sera moins cher dans toutes les cases sauf à l’achat par rapport aux autres Dacia bas de gamme thermique.
Dans 10 ans, rouler en thermique sera un privilège de riche.

PH-EV
Invité

Oui mais la tu auras de nouveau les Gilets Jaunes-Bleus-Rouges-Marrons dans la rue…

Twin Spark
Invité

@SGL
Pour celui qui fait 98% de trajets en full électrique, la voiture électrique est plus avantageuse. Et les 2% restants il les fera avec une voiture de location, qu’il pourra choisir en fonction du besoin : 4×4 pour aller au ski, SUV ou break 7 places quand il doit se coltiner la beldoche…
Quant au doublement du prix du carburant, tu prêches un converti… 😎

SGL
Invité

Alors @Twin Spark, d’accord… l’idéal est d’avoir plusieurs voitures pour chaque utilisation… on est très d’accord sur le principe… mais financièrement c’est encore plus cher qu’un PHEV (généralement) unique dans le foyer.
Et pardon de parler de Paris… mais une place de parking supplémentaire coûte 20 k€ (parfois 50k€ au centre) et la location par mois est de 160 à 500 €.
Maintenant, je vois souvent dans les jardins des maisons dans le 89, 2 – 3 voire jusqu’à 5 voitures par foyer… Une ou deux Spring ou AMI devrait être très plausible dans le futur proche.

Fredlille
Invité

Avez vous déjà essayé de louer un 4×4 pour aller à la neige, ou un break / SUV pour l’été? Le parc des loueurs est pris d’assaut, ils ont ces grands véhicules en surstock toute l’année et en manquent en Février et Juillet août. Louer un véhicule spécifiquement pour les vacances est une utopie.

Amazon
Invité

déjà on va arreter d’aller au ski il n’y aura plus de neige, et après 3 hivers de COVID il n’y aura plus de belle-mère…

wizz
Membre
Un PHEV peut être un très bon véhicule. Mais comme partout, il y a le contexte, qui fait que le meilleur compromis diffère selon. -un mauvais concept (pas optimisé!). Il y a des moteurs thermiques ayant un très bon agrément, une réactivité. Mais ce sont des moteurs qui consomment beaucoup. Et inversement, il y a des moteurs avec un très bon rendement énergétique, mais très molasse, très lent à monter en régime, les rendant inutilisable en usage automobile. En revanche, si on les associe avec un moteur électrique ayant une réaction instantanée, alors cet inconvénient disparait A cause du surcout,… Lire la suite >>
Rowhider
Invité

Nous avions fait le comparatif avant d’acheter notre E-208 il y a plus d’un an
Dans le pire des cas la E-208 revenait exactement au même tarif que la Fiat 500 qu’elle remplaçait: dès que le l’on cumule le coût annuel de l’entretien et du carburant on se trouve à l’équilibre.
Pour les assurances cela dépend: souvent les voitures électriques sont équipées de moteurs puissants qui les rendent difficile à assurer pour un conducteur avec moins de 5 ans de permis.
En clair: Surprime à l’assurance du niveau d’une sportive voir refus d’assurance total! Attention à cela.

beniot9888
Invité

Avec 44cv, pas de surprime sportive avec la Dacia Spring !

amiral_sub
Invité

j’ai suivi une spring sur toute sineuse, ben ça envoie bien, sans doute le couple et la légéreté. En tout cas c’est pas poussif

Amazon
Invité

je paie moins cher d’assurance avec la Tesla M3 performance que la BMW 330D.
-300 € par an.
j’ ai + de 50 ans et pas de sinistre depuis …. ceci explique peut être cela ?

C.Ghosn
Invité

En passant d une 330 d a une 330i, tu aurait aussi payé moins d’assurance.

Klogul
Invité

donc que de la recharge a la domicile dans cette etude j aimerais bien voir le bilan avec 25 charges sur borne ionity ce que ca donne…

Invité

Je suis tout à fait favorable au passage à l’électrique, parce que c’est très avantageux en terme d’émission de CO2 (particulièrement en France)
D’un point de vue économique, ça peut être avantageux dans certain cas (gros rouleurs quotidien travail/domicile) mais c’est loin d’être le cas pour tout le monde…
Dans mon cas, une petite voiture essence occasion très vieille, parcourant 7-8000 km par an à environ 5.5 litre/100km, aucune voiture électrique ne peut s’approcher des coûts annuels quand même bien faibles. Mais peut-être que ça va changer dans quelques années quand il y aura plus de véhicules électriques d’occasion.

Jdg
Invité

Étude sans intérêt. Déjà débourser 40k€ ou même 30k€ n’est pas donné à tout le monde. Ensuite le coût est calculé avec le prix de l’électricité a aujourd’hui et la faible décote. En vrai les VE pullulent de plus en plus dons la décote va vite arriver et l’électricité on verra le prix bientôt

wpDiscuz