Accueil Formula E Formule E Puebla ePrix : Di Grassi aidé par Porsche

Formule E Puebla ePrix : Di Grassi aidé par Porsche

0
0
PARTAGER

Lucas Di Grassi remporte le ePrix de Puebla sur tapis vert. La victoire devait revenir à Wehrlein, mais une erreur de Porsche lui coûte la gagne.

La Formule E est au Mexique. Mais, pas de Mexico ni d’Autodromo Hermanos Rodriguez au programme. Les monoplaces électriques sont à Puebla sur l’Autodromo Miguel E. Abed. Une partie de l’ovale est empruntée avec une partie « infield » pour un total de 15 virages et 2,98 km. Le virage 15 est le « banking » (virage relevé) de l’ovale. Cela pourrait jouer un grand rôle dans la consommation des FE (les différentes trajectoires ne font pas consommer tout à fait pareil NDLA).

Pascal Wehrlein a décroché la super pole devant Rowland, Dennis, Vergne, Günther et Mortara. Le leader du championnat, Frinjs, a fait un gros blocage de roue dans son tour qualif et partira 22e sur 24. Il n’est suivi que par Vandoorne et Blomqvist. Comme souvent avec les groupes qualif de la Formule E, il y a des surprises et des leaders piégés. Cela mettra un peu d’animation pour la course.

Pour rappel, on part pour 45 minutes + 1 tour. Durant la course, il faut déclencher deux fois obligatoirement un mode attaque (virage 8). Cela oblige à prendre une trajectoire alternative, plus lente, mais cela donne 4 minutes avec 35 kW de puissance supplémentaire. Par contre, habituellement c’est un extérieur de virage par exemple. Là, c’est un bout de piste différent qu’il faut prendre avant de revenir sur la piste principale. Attention à cet endroit.

Départ

Quel mauvais départ de Rowland. Il va perdre 10 places au moins. Devant Wehrlein ne s’est pas raté. Les deux pilotes BMW i Andretti s’attaque et Günther passe devant Dennis.  En fait, le mauvais départ de Rwoland a coûté une manœuvre d’évitement à Vergne et une place. Ah, Cassidy (Envision Virgin Racing) est dans le mur. « Full Course Yellow » (FCY) le temps de sortir la voiture de la piste. Et même voiture de sécurité.

Elle rentre cette Mini électrique. Et elle relâche tout le monde alors qu’il reste 37 minutes + 1 tour. La direction de course devrait retirer des kWh pour compenser le temps passé au ralenti. Wehrlein repart de loin et surprend un peu de monde. On déclenche des modes attaque à l’arrière. Wehrlein qui avait creusé un petit écart décide de déclencher son mode attaque. Il ressort 3e, au chausse-pied avec Dennis.

Il ne tarde pas à le repasser avec la puissance supplémentaire. A 30 minutes de la fin, Günther déclenche aussi son mode attaque. Wehrlein reprend la tête de la course. Pour le moment, Di Grassi fait une bonne course avec 3 places de gagnées et une 5e place provisoire. Da Costa en a gagné 4 pour une 7e provisoire. Mais il fait une erreur et dégringole à la 12e place.

Vergne, Evans et Bird sont les 3 derniers pilotes à ne pas avoir déclenché un premier mode attaque dans le top 10. Vergne déclenche son mode attaque et…se retrouve au ralenti ! Il y a visiblement eu une collision avec un autre pilote. C’est cela, en sortant de la trajectoire alternative, Vergne se fait balancer dans le mur par Sims. Difficile de dire si ce dernier a vu le double champion de FE ou non. Mais pour Vergne c’est l’abandon.

Di Grassi déclenche déjà son deuxième mode attaque. Frinjs prend 10 secondes pour avoir causé une collision. Pour le leader du championnat, c’est un weekend à oublier. Günther et Mortara l’imitent peu après. En effet, sur le replay, il se rate et balance de Vries.

20 minutes + 1 tour

Günther profite des 35 kW supplémentaires pour passer son coéquipier Dennis qui ne cherche pas à résister. Côté capacité on est sur les 50%. Argh ! Voiture de sécurité encore. Exactement comme pour Vergne, Sam Bird prend son mode attaque et en ressortant il se fait mettre dans le mur par Lynn. Pas de chance pour Dennis qui n’a pas encore pris son mode attaque. Les écarts sont désormais réduits derrière la voiture de sécurité.

La voiture de sécurité s’efface, il reste un peu moins de 13 minutes à courir plus un tour. Comme pour le premier safety car, 6 kWh sont de nouveau enlevés au total autorisé. Le pauvre Rowland, après son départ totalement manqué, se retrouve sans mode attaque. Il a tout de même tenté par deux fois de les déclencher, en vain.

A 10 minutes de la fin, Wehrlein est sous investigation pour infraction technique. Mystère, mais c’est un rebondissement ! Dennis passe Günther mais doit toujours déclencher son dernier mode attaque. Attention, il faut le déclencher avant l’arrivée, mais il doit aussi se terminer avant l’arrivée. Il faut donc le déclencher 4 minutes avant le drapeau à damier.

Rowland Buemi et Lotterer rejoignent Wehrlein dans l’enquête pour infraction technique. Les deux Porsche et les deux Nissan e.Dams. Günther perd son rythme. Il est passé par Mortara et Di Grassi. Dennis a dû prendre son mode attaque et est retombé à la 7e place. Tout le monde est plus ou moins à 15% de batterie autorisée à moins de 3 minutes + 1 tour de la fin.

Di Grassi attaque Mortara. Il faut dire qu’il a un peu plus de batterie que lui. Rast aussi ne devrait pas tarder. C’est la 2de place en piste qui se joue. Mais si Wehrlein est déclassé, c’est la victoire qui se joue. Rast passe un tour plus tard et devient 3e derrière Di Grassi.

Dernier tour

Cela va être tendu sur la capacité de batterie. Wehrlein l’emporte mais immédiatement est disqualifié. C’est donc Audi et Di Grassi qui l’emporte provisoirement. Une victoire qui est la première depuis plus de 20 courses ! Il faudra voir s’il avait encore de la batterie en passant la ligne. Rast assure le doublé pour Audi. Mortara (Rokit Venturi) complète le podium.

Pour Porsche, c’est une grossière erreur de l’écurie qui n’aurait pas déclaré les pneumatiques en bonne et due forme. Cela n’a rien à voir avec la performance et c’est clairement un crève-coeur pour Wehrlein qui a dominé cette course. L’écurie devrait être pénalisée, pas le pilote car il n’a tiré aucun avantage. Bon, on est sans doute pas objectif car c’est Di Grassi qui hérite de la victoire…

Classement du ePrix de Puebla

Le prochain ePrix sera…demain 20 juin à Puebla toujours.

PosPiloteEcurie
1Lucas DI GRASSIAUDI SPORT ABT SCHAEFFLER
2René RASTAUDI SPORT ABT SCHAEFFLER
3Edoardo MORTARAROKIT VENTURI RACING
4Alexander SIMSMAHINDRA RACING
5Jake DENNISBMW I ANDRETTI MOTORSPORT
6António Félix DA COSTADS TECHEETAH
7Stoffel VANDOORNEMERCEDES-EQ FORMULA E TEAM
8Mitch EVANSJAGUAR RACING
9Nyck DE VRIESMERCEDES-EQ FORMULA E TEAM
10Alex LYNNMAHINDRA RACING

Illustration : Audi Sport

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz