Accueil Formula E Formule E ePrix de Puebla #2 : Mortara et Venturi gagnent

Formule E ePrix de Puebla #2 : Mortara et Venturi gagnent

0
0
PARTAGER
Mortara_Venturi_Puebla

Parti de la 3e place, Edoardo Mortara s’offre le second ePrix de Puebla sur sa RoKit Venturi. Il devance Wehrlein et Cassidy.

On est toujours sur l’autodrome Miguel E. Abed à Puebla à une centaine de kilomètres de Mexico pour la Formule E. Hier, la direction de course a poignardé Wehrlein après une superbe course du pilote allemand. Enfin, c’est une bourde de Porsche qui lui coûte la victoire, mais la décision aurait pu être annoncée plus tôt au lieu d’attendre le drapeau à damier.

Pour ce deuxième ePrix à Puebla, Rowland a signé la superpole pour Nissan eDams. Il devance justement Wehrlein. On se rappellera qu’hier, c’était Wehrlein devant Rowland et que le pilote Nissan a tout perdu au départ avec une voiture qui a buggué. Suivent Mortara, Vergne, Dennis et Lynn pour cette superpole. Cassidy, Blomqvist et Lotterer complètent le top 10 de départ.

Second de la course d’hier, René Rast a vu son tour qualif annulé et partira donc dernier. Mais, en FE, on a déjà vu des remontées de folie, hier d’ailleurs déjà. Di grassi, vainqueur d’hier partira 13e. Da Costa sur la deuxième DS Techeetah est loin de Vergne, 22e.

Départ

Cette fois, Rowland s’élance sans souci. Derrière, Mortara se porte à la hauteur de Wehrlein et l’oblige à rendre la main au premier virage. Derrière on a Dennis, Vergne et Lynn. Mauvais départ de Di Grassi qui perd 2 places. Buemi passe Cassidy pour la 7e place. Pour rappel, on part pour 45 minutes et un tour. Par deux fois il faudra prendre une trajectoire alternative pour déclencher un « mode attaque » qui donne 35 kW de plus pendant 4 minutes. C’est une partie tactique intéressante pour la Formule E.

Frinjs à l’arrière est le premier à déclencher son premier mode attaque. Tandis que Sette Camara s’accroche avec Turvey et en perd son « garde-boue » avant droit. Le leader Rowland déclenche son mode attaque et ressort 4e derrière Dennis. Il n’y a que 7 minutes de course de passées. Il passe Dennis rapidement grâce à la puissance supplémentaire.

Mortara déclenche à son tour, 3 minutes après Rowland. Il ressort 3e derrière Rowland juste et pourrait faire une bonne opération car ne compte pas 2 secondes de retard et va avoir 3 minutes avec plus de puissance. Wehrlein répond et active un tour après. Il se glisse entre Mortara et Rowland qui a déclenché déjà son second mode attaque. Tactique étrange de la part du pilote Nissan.

Soucis pour De Vries qui tente de rentrer aux stands. La poisse pour le pilote Mercedes. Belle attaque de Nato sur Vandoorne. Mais on se bat pour la 12e place. Vergne, Dennis, Lynn, Cassidy, Lotterer et Sims n’ont pas encore pris leur premier mode attaque. Peut-être une bonne course pour Vergne ?

30 minutes plus un tour

Wehrlein déclenche aussi son second mode attaque, de même que tous les pilotes derrière lui. Mortara aussi. Bizarrement Rowland a poussé les autres pilotes de tête à aller déclencher rapidement les deux modes attaque. Habituellement, le second mode est déclenché plus tard dans la course. Cela rend un peu confus le classement.

Alors, à 24 minutes 30 et 1 tour de la fin de cette course, on a Mortara confortablement en tête, devant Rowland à 2 secondes, Wehrlein, Cassidy, Vergne, Dennis, Lynn. Abandon pour Turvey qui se range proprement et évite une voiture de sécurité. Di Grassi prend une pénalité (drive through) pour avoir emplafonné l’arrière d’un concurrent (Turvey ?) et l’avoir envoyé dans un autre (Buemi ?).

Wehrlein commence à se montrer dans les rétroviseurs de Rowland. Très belle attaque de Pascal qui ressort mieux qu’Oliver et le passe. Il lui reste moins de 19 minutes pour aller chercher Mortara. Niveau capacité restante, pour le moment tout le monde se tient à peu près au pourcent près.

15 minutes plus un tour

Wehrlein est dans le diffuseur de Mortara. Sims est au ralenti. C’est le 4e abandon de la course après De Vries, Nato et Turvey. On est dans une bataille tactique et technique en ce moment. C’est à celui qui saura aller vite tout en consommant un pouïème de moins que son concurrent direct. Erreur de Vergne qui part en drift et laisse passer Dennis et Lynn qui lui mettaient la pression. Il glisse à la 7e place.

Wehrlein a un petit peu plus de capacité restante que Mortara et a aussi un « fan boost » de plus (un peu de puissance pendant quelques secondes). Argh. Vergne se fait passer par Günther. Est-il en difficulté avec ses pneus ? DaCosta son coéquipier se sort. Drapeau jaune pour l’instant. Da Costa est parti au large, sur l’herbe et a tapé les pneus qui ont arraché l’avant de sa Formule E Gen2.

Il a pu dégager la piste rapidement. Pas de voiture de sécurité… Mortara a repris un peu d’écart par rapport à Wehrlein. On rentre dans les 10% de capacité autorisée restants et il reste encore 2 minutes 30 et un tour. Evans est pressant sur Vergne. Cassidy passe Rowland et monte sur le podium provisoire. Vergne doit défendre sur Evans.

Dernier tour

Il reste 2% de capacité à Mortara pour faire le dernier tour, un peu plus pour Wehrlein. Mais, le pilote Porsche est trop loin. Blomqvist abandonne. C’est le 6e abandon. Mortara offre la victoire à Venturi ! Il devance Wehrlein et Cassidy. Suivent Rowland, Dennis, Lynn, Günther, Vergne qui a dû défendre jusqu’à la ligne d’arrivée sur Evans, et Rast qui complète le top 10. Rast a gagné 14 places sur cette course.

Top 10 du ePrix de Puebla #2

Cette course fut moins animée que celle d’hier. Pas de « full course yellow » ni de voiture de sécurité. On a eu une tactique un peu bizarre avec le déclenchement rapide des deux modes attaque.

Petite déception pour Vergne que l’on attendait mieux. Il a fait une faute et a dû batailler dur pour conserver la 8e place. Pour Rowland, c’est mieux qu’hier, mais partant de la pole il s’attendait sans doute à mieux. On notera tout de même que Rowland domine son coéquipier chez Nissan eDams, Buemi, pourtant champion de la discipline.

Le prochain ePrix c’est encore un « double header » (deux courses au même endroit) à New York dans 20 jours, les 10 et 11 juillet.

[Mise à jour 21/06 : Pascal Wehrlein a (encore) été pénalisé. Cette fois, cela confine au ridicule puisqu’il a déclenché son « fanboos » (un petit bonus de puissance pendant quelques secondes) à un moment où le manque de capacité restante n’a pas techniquement permis ce boost.

Bien que n’ayant donc pas pu avoir un avantage, il a pris 5 secondes de pénalité. La Formule E innove aussi dans les pénalités ! Avec cela, Wehrlein descend du podium, à la 4e place. Franchement c’est stupide. Stupida lex, sed lex.]

PositionPilote Equipe
1MortaraRoKit Venturi
2CassidyEnvision Virgin racing
3RowlandNissan eDams
4WehrleinPorsche
5DennisBMW i Andretti
6LynnMahindra
7GuntherBMW i Andretti
8VergneDS Techeetah
9EvansJaguar
10RastAudi Sport ABT Schaeffler

Illustration : Venturi

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz