Accueil BMW BMW vise une baisse de coût de production de 25 % par...

BMW vise une baisse de coût de production de 25 % par véhicule

0
16
PARTAGER

BMW prévoit d’importantes réductions des coûts de production d’ici le milieu de la décennie a déclaré l’un des membres du conseil d’administration du constructeur automobile allemand. Objectif affiché : accroître sa compétitivité face à Volkswagen, Daimler et Tesla. Vaste challenge.

Réduction des coûts de production par véhicule de 25 % d’ici 2025

« Nous réduirons les coûts de production par véhicule de 25 % d’ici 2025 – par rapport au niveau de 2019 », a déclaré Milan Nedeljkovic, membre du conseil d’administration de BMW en charge de la production, cité par le journal allemand Handelsblatt.

BMW sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de bénéfices 2021

Ses propos voient le jour, alors qu’au mois de mai, BMW a déclaré qu’il restait sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de bénéfices pour 2021. Et ce, malgré la hausse des coûts des matières premières telles que le rhodium, le palladium et l’acier et l’aggravation de la pénurie mondiale de puces électroniques qui pourrait affecter sa production au deuxième trimestre.

« Nous ne pouvons pas supposer que nous sortirons indemnes du deuxième trimestre », a toutefois déclaré le DG de BMW, Oliver Zipse, au début du mois dernier.

Malgré la baisse, BMW a réussi à afficher un bénéfice en 2020 grâce à un fort rebond enregistré au second semestre. Le constructeur automobile a affiché un bénéfice avant impôts pour l’année 2020 de 5,2 milliards d’euros. Cependant, la marge EBIT de BMW est tombée à 2,7% en 2020 contre 4,9% en 2019.

Produire des véhicules thermiques tout en investissant dans l’électrique

Les constructeurs automobiles comme BMW se trouvent dans une situation difficile pour maintenir leurs marges bénéficiaires, étant contraints de maintenir leur production de véhicules thermiques tout en investissant simultanément des milliards pour développer de nouveaux modèles électriques.

Un des moyens étudiés pour pouvoir réduire les coûts de production : le coût des batteries destinées aux véhicules électriques. Actuellement, les modèles alimentés par batterie coûtent beaucoup plus cher à produire que les véhicules à essence, ce qui entraîne des prix plus élevés par rapport aux véhicules à moteur à combustion interne.

La batterie : la partie la plus chère d’un véhicule électrique

La partie la plus chère d’un véhicule électrique est la batterie, sa valeur est mesurée en dollars par kilowattheure (kWh) à produire.

Bien que le coût des cellules de batterie diminue, le coût moyen par kWh est d’environ 137 $ selon BloombergNEF. Pour un véhicule électrique équipé d’une batterie de 75 kWh de taille moyenne, cela se traduit par 10 275 $.

Il y a dix ans, les prix des batteries lithium-ion dépassaient les 1 100 $. BloombergNEF prédit que d’ici 2023, les prix moyens seront proches de 100 $/kWh, ce qui est considéré comme le point auquel les véhicules électriques coûtent le même prix à produire que les modèles à essence.

Les coûts de production plus élevés des véhicules électriques affectent directement les bénéfices d’un constructeur automobile. Cependant, la stratégie de BMW visant à réduire les coûts de production de 25 % pourrait entraîner une augmentation de ses bénéfices à long terme. La vente de véhicules électriques aux tarifs moins onéreux devrait également aider le constructeur à maintenir sa compétitivité face à son rival Volkswagen, qui investit également des milliards pour électrifier sa gamme de modèles.

BMW s’attend à avoir 2 millions de voitures entièrement électriques sur la route d’ici 2025.

Notre avis, par leblogauto.com

BMW pourrait toutefois pécher par optimisme … Il y a quelques jours à peine, le directeur d’un grand fabricant chinois de batteries, a déclaré que la compression actuelle de l’offre de batteries pour véhicules électriques (VE) et de puces électroniques rendait les prix difficiles à prévoir. Le dirigeant avait alors soulevé des doutes quant à la compétitivité tarifaire à court terme des véhicules électriques par rapport à ceux dotés de moteur thermique.

Lors d’un forum de l’industrie, Yang Hongxin, le président de SVolt Energy Technology a déclaré que seulement 60% à 80% des commandes de batteries de haute qualité étaient actuellement satisfaites, compte-tenu des pénuries d’approvisionnement qui ont émergé l’année dernière en raison d’un manque de certaines matières premières.

S’exprimant au China Auto Blue Book Forum, Yang Hongxin a déclaré que les baisses des prix des batteries qui avaient été prévues pourraient être désormais remises en cause par une augmentation des ventes de NEV (New Electric Vehicules) depuis le second semestre de l’année dernière. Phénomène qui a entraîné une augmentation de la demande de matières premières en amont.

Le dirigeant n’a certes pas fourni de plus amples détails sur ses projections concernant l’évolution des prix. Yang Hongxin avait précédemment estimé que le prix des cellules pour les VE tomberait à 500 yuans (78 dollars ou 65 euros) le kilowattheure d’ici 2025, date à partir de laquelle – selon les analystes du secteur – les véhicules à batterie seront compétitifs par rapport à leurs homologues thermiques au niveau tarif.

Sources : Reuters, Bloomberg

 

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "BMW vise une baisse de coût de production de 25 % par véhicule"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lolo
Invité

Vraiment horribles leurs voitures en ce moment.

Nico
Invité

Si Bmw continue sur cette même voie, c est plutôt 25% de perte de chiffre d affaires et de ventes

sweeck
Invité

Oui en voyant la photo choisie pour illustrer l’article je me suis dit que s’il économisaient sur le coût de production ils pourraient peut-être investir un peu plus sur le design ?

Amazon
Invité

La seule bombasse est en bleu ….

Michel
Invité

Mais pour compenser, on augmente le prix de vente de 5% 😀

Emmanuel
Invité

« coût moyen par kWh est d’environ 137 $ selon BloombergNEF »
Etonnant ce tarif, je pense me souvenir que lors de l’annonce des ID aux financiers, le patron de VW avait parlé de 100$.
et Tesla a déjà indiqué que la cible à atteindre est 60$ leur de l’industrialisation des nouvelles batteries destinées aux Cybertruc, Semi et le coupé.

Si c’est le cas, il y a un sacré différentiel entre les constructeurs automobiles …

Thibaut Emme
Admin

@Emmanuel : n’oubliez pas qu’entre temps, BMW a décidé de sourcer son lithium, d’alimenter ses usines avec de l’élec renouvelable, etc.
Tout cela renchérit le coût des piles produites, mais permet à BMW d’avoir un discours sur ses VE qui sont moins polluants à produire que des VE dont les batteries seraient faites en Chine sans regarder l’électricité (donc charbonnée).

Emmanuel
Invité

Est ce que Tesla n’a pas des bâtiments couverts de photovoltaique ?

Je me méfie des discours sur l’élec renouvelable, il est tellement simple d’utiliser des certificats verts.

Thibaut Emme
Admin

BMW achète son électricité à un fournisseur et prend (vous vous en doutez) toutes les garanties vu qu’il axe son discours là dessus.
Après, les usines « neutres en carbone » c’est souvent par de la compensation oui.

Michel
Invité

Mon électricité est « verte », elle arrive via un compteur vert (Linky) 😀

Lucas
Invité

Quelle est cette monstruosité blanche en photo d’illustration ???
Au secours !!

Rickyspanish
Invité

C’est PeggIX la cochonne électrique

KifKif
Invité

Un peu de respect pour Peggy STP

Nicolas
Invité

« BMW s’attend à avoir 2 millions de voitures entièrement électriques sur la route d’ici 2025. »

Optimisites!
L’i4 est plutôt réussie, elle se vendra probablement, mais l’iX est hideuse….je comprends pas qu’elle ait pu être validée. Quant à l’i3….
D’autres modèles prévus d’ici 2025?

wpDiscuz