Accueil Sécurité Accidentalité Routière – mai 2021 : +4%

Accidentalité Routière – mai 2021 : +4%

0
17
PARTAGER

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) note une hausse du nombre de morts sur les routes en mai 2021 par rapport à mai 2020.

En effet, 216 personnes sont décédées le mois dernier, en France métropolitaine, contre 207 en mai 2020. Cela représente une hausse de 9 personnes tuées soit 4%. Toutefois, si on compare avec le mois de mai 2019, hors période Covid donc, ce chiffre est en baisse de 11%. Il est à noter que le trafic est revenu « presque » à la normale selon le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement).

Les autres indicateurs suivent la même logique : en hausse par rapport à mai 2020, mais en baisse par rapport à 2019. Ainsi, le nombre d’accidents corporels s’établit à 4 542 en mai 2021, contre 3 121 en mai 2020 (soit une hausse de 46%). Ce même nombre, comparé à mai 2019, est en baisse de -3% (4 664 accidents).

Du côté des blessés, les forces de l’ordre en ont dénombré 5 763 en mai 2021, contre 3 710 en mai 2020. Cela représente 2 053 personnes blessées de plus (+55%). Par rapport à 2019, c’est, là encore, en baisse de -2% (-91 blessés).

Les usagers vulnérables plus touchés

Depuis le début de l’année 2021, le nombre de tués sur les routes s’établit à 948. Cela représente une hausse de 6 tués par rapport à 2020, mais une baisse de 278 tués par rapport à 2021. En 2020, le premier confinement avait arrêté 80% du trafic. Cette année, le trafic a moins été interrompu, mais les interdictions de dépasser 30 km sauf motif impérieux, et les couvre-feu ont largement limité le trafic routier en soirée. Sur une année glissante (juin 2020 à mai 2021), la baisse est spectaculaire par rapport à juin 2018-mai 2019 avec 693 tués de moins (21%) pour un total de 2 547.

Parmi les catégories d’usagers de la route les plus touchées (en variation de pourcentage), on trouve surtout les cyclistes avec 5 tués de plus qu’en 2020, mais surtout 14 de plus qu’en mai 2019. Depuis le début de la pandémie, le nombre de cyclistes quotidiens a fortement augmenté. Malheureusement, les autres usagers qui ne respectent pas forcément toutes les règles, les infrastructures toujours (souvent) inadaptées et la promiscuité entre des véhicules et des humains font que les accrochages sont de plus en plus nombreux, au détriment évidemment des plus vulnérables.

Cela est corroboré par la hausse de la mortalité en agglomération. Ce sont 17 tués de plus en 2021 par rapport à mai 2020, et 5 de plus par rapport à 2019. Là encore, il faut réagir promptement avant que ces chiffres ne dérapent.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Accidentalité Routière – mai 2021 : +4%"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Bannir les cyclistes seraient une bonne solution pour améliorer ces chiffres

Nithael70
Invité

et les pietons « la promiscuité entre des véhicules et des humains font que les accrochages sont de plus en plus nombreux, au détriment évidemment des plus vulnérables. »

Jdg
Invité

@nitharl: ben l’article parle surtout des vélos et pas trop des piétons.

gabriel
Invité

quand on voit le nombre de vélo qui roule comparait au nombre d’auto, vous avez raison.
quand on compare le nombre de personne qui pourrait faire en vélo le déplacement qu’elle fait en voiture, on voit les choses sous un autre angle.

Gabriel
Invité

…qui roule COMPARÉ…
Petite faute de conjugaison

wizz
Membre

« quand on compare le nombre de personne qui pourrait faire en vélo le déplacement qu’elle fait en voiture, on voit les choses sous un autre angle »

dans la série scolaire, y a t il si peu de personnes concernées que tu as dû mettre au singulier?

Invité

Oui, ceux qui le font en vélo se mettent en danger pour rien, autant le faire en voiture

Klogul
Invité

non reduire la vitesse des velos en instaurant une limite, avec des sanctions forte en cas de non respect du code la route.

Bref pas de difference entre les voitures et les velos

Jdg
Invité

« les autres usagers qui ne respectent pas les règles… »: C’est quoi cette phrase ? La route est a tous et pas qu’aux cyclistes, ils l’oublient souvent et ‘e respectent que librement le code de la route. Pourtant ils sont vulnérables comme le dit l’article, ils devraient donc faire deux fois plus attention.
Merci d’arrêter de dire que ce sont les vilains méchants automobilistes qui veulent écraser les piétons et vélo.
Je vois tous les jours des infractions, souvent le téléphone au volant mais encore plus les cyclistes enfreindre le code de la route

Jdg
Invité

Pour les vélos (qui vont sur la route) j’avais déjà proposer l’obligation d’avoir casque + feu avant arrière et clignotants.
Après tout les autres usagers sont bien obligés. Ça fera baisser les chiffres facilement.
Mais bon à l’époque certains trouvais ça ridicule. Plus simple de dire que tous les problèmes viennent des voitures et les interdire tout court des centres villes

C Ghosn
Invité

l’eclairage est obligatoire à vélo.deja.

Jdg
Invité

A bon? Il me semble pas, ou alors il y a bcp de vélo hors la loi que je vois tous les jours

gabriel
Invité
en vélo, à un carrefour, il ne faut JAMAIS être à côté d’un véhicule motorisé. on n’apprécie mal l’emprise qu’il aura en tournant (la semi qui se rabat à l’intérieur du virage, les portes à faux qui fauchent, les véhicules qui coupent les virages…). de la même manière que pour les autres véhicules, un permis ou tout du moins une formation serait judicieuse pour expliquer aux cyclistes que sur la route, ils ont nécessairement tort: s’ils touchent un véhicule, même si celui ci est en faute, celui qui aura mal (ou plus jamais mal), c’est le cycliste. en vélo, il… Lire la suite >>
Jdg
Invité

Tout à fait. Quand on passe son permis deux roues ont l’apprend en premier. Entant que deux roues ont doit faire plus attention car comme tu le dis , c’est pas la voiture qui va avoir mal

wpDiscuz