Accueil Electriques Usine chinoise de batteries électriques pour Renault à Douai

Usine chinoise de batteries électriques pour Renault à Douai

0
43
PARTAGER

Selon Le Figaro, le groupe Chinois Envision va implanter une usine de batterie à Douai (Nord) pour fournir le constructeur automobile Renault.

Selon le quotidien, ce n’est qu’une question de semaines avant l’officialisation. Envision, vous connaissez le nom si vous suivez la Formule E. C’est en effet le partenaire de Virgin Racing dans la série de monoplaces électriques. Renault a la volonté de faire de Douai un pole électrique. Enfin, LE pole électrique européen. La Renault 5 Prototype de série devrait y être produite.

Ainsi, l’usine de batterie installée dans le pole nordiste permettra une plus grande intégration avec l’assemblage des véhicules électriques Renault. Selon Le Figaro, « deux mille emplois y seront créés d’ici à 2025, lorsque le site aura atteint toutes ses capacités ». Il ajoute : « L’État, la région et l’agglomération vont apporter leur soutien financier à cette installation ».

Ainsi, Envision pourrait devenir le partenaire privilégié de l’Alliance. En effet, selon le Financial Times, Envision aussi serait pressenti pour gérer une usine de batteries pour Nissan, au Royaume-Uni. Pour rappel, c’est Envision qui avait repris la division de batteries de Nissan (AESC) il y a quelques années.

Le Brexit a obligé Envision à revoir sa stratégie. Alors que le fabricant Chinois pensait tout mettre au Royaume-Uni, la sortie du royaume de l’Union Européenne a forcé Envision à faire deux implantations, dans et en dehors de l’UE. Mais, les premières indiscrétions parlaient alors d’un millier d’emplois créés en France. Visiblement, avec le partenariat Renault, cela va doubler ces emplois potentiels.

Le groupe Envion ne fait pas que des batteries, loin de là. Le groupe Chinois produit des éoliennes, des solutions de stockage de l’électricité, du photovoltaïque, mais également un environnement numérique pour les entreprises ou les villes aider à leur transformation numérique et à diminuer leur empreinte carbone.

Notre avis, par leblogauto.com

Si le partenariat Envision-Alliance Renault Nissan se confirme, c’est tout bon pour tout le monde. Cela participera à une plus grande mutualisation des composants des VE au sein de l’Alliance. En effet, cela peut paraître paradoxal, mais depuis la décennie électrique chez Renault-Nissan, les VE de chaque marque n’ont rien en commun, pas même les cellules des batteries lithium-ion.

Avec son envie de pole électrique européen, Renault la joue un peu perso par rapport au projet d’Airbus des batteries. Mais, avec l’Alliance, Renault et Nissan ont du poids et surtout du volume pour négocier des prix auprès d’Envision. Si en plus cela crée des emplois à Douai, que demander de plus.

A noter que ces emplois électriques créés ne compenseront pas ceux perdus dans les métiers traditionnels comme dans les fonderies.

Poster un Commentaire

43 Commentaires sur "Usine chinoise de batteries électriques pour Renault à Douai"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Béret vert
Invité

Pragmatisme de Renault. On n’en dira pas autant de l’Airbus des batteries des zéropéens.

polo
Invité

Il n’y a pas vraiment « d’Airbus » c’est un abus de langage vu que ce sont plusieurs sociétés qui seront soutenues par l’UE, tu auras ACC pour Stellantis, Northvolt pour VAG….

Thomas
Invité

Et dire que Renault avait l’occasion il y’a quelques mois de s’associer avec Stellantis pour cette usine de batteries… 🙄

versdemain
Invité

Donc bientôt, il ne restera plus rien des choix historique de Renault dans l’électrique ?

Les moteurs VE Renault seront de technologie Nissan,

Les batteries seront de techno liés à l’ancienne filiale de Nissan racheté par un chinois. Exit le partenaire technologique LG ?

Idem pour les chassis, ou Renault utilisera le chassis conception Nissan pour la futur e-mégane.

wizz
Membre
Il n’y a pas eu de partenariat technologique spécialement avec LG. Avant ce dernier, Renault avait même travaillé avec le CEA. La batterie lithium était à son début. Dans l’Alliance, il y avait 2 approches: -celle de Nissan, sûr de lui, sûr de l’avenir de leur technologie, et sûr du succès (imminent). Ils ont alors construits 3 usines de batteries, au Japon, aux USA et en Grande Bretagne!!! -celle de Renault, ayant connu entre autre le « grand succès » de la triplette avec PSA, Clio, Saxo et 106 électrique. Renault a été plus modeste (ps: c’est plutôt une attitude japonaise). Le… Lire la suite >>
patdpau
Invité

Renault a ete plus modeste.
Ahahahahaha
On va vendre 140.000 zoé par an des 2015.
Ca cest de la modestie a la japonnaise ?

patdpau
Invité

Exak.
Et perso jai mlus confiance dans une nissan micra ev quune twingo ev.
Dommage que lon ai pas la micra enote en france.

Dom
Invité

…… Le groupe Chinois produit des éoliennes, des solutions de stockage de l’électricité, du photovoltaïque …..
Le Français TOTAL lui apprend le métier en Chine à 50/50.

patdpau
Invité

Ca serait drole que la france sembrouille avec la chine et que macron demande a renault darreter de produire des batteries chinoises en france..

Salva
Invité

l’agence internationale de l’énergie préconise de gérer en extinction l’industrie pétrolière. En fait, si l’agence le dit, c’est que c’est déjà en cours. Les délires de la voitures électriques seront vite calmés. Peut être en roulera t’il quelques unes, pour les riches, au côté des quelques voitures roulant au jus de betterave.
La Chine reconnait avoir des problèmes d’approvisionnement en uranium et des réserves limitées, et un approvisionnement international défaillant. Elle veut extraire de l’uranium de l’eau de mer.
On peut lui souhaiter bonne chance, en connaissant déjà le résultat

patdpau
Invité

Nimporte quoi

totoro
Invité
« Les délires de la voitures électriques seront vite calmés. Peut être en roulera t’il quelques unes, pour les riches, au côté des quelques voitures roulant au jus de betterave. » Calculez combien de betteraves il faudrait, revenez vous excuser. « La Chine reconnait avoir des problèmes d’approvisionnement en uranium et des réserves limitées, et un approvisionnement international défaillant. Elle veut extraire de l’uranium de l’eau de mer. » La chine bosse déjà sur la Gen 4 et le Thorium, tout en plantant de l’éolien et solar massif, tout en bâtissant les plus grandes batteries à flux redox du monde, tout en cachant pas… Lire la suite >>
wpDiscuz