Accueil Ventes aux enchères Sotheby’s Milan 2021:trois pur-sang italiens à saisir !

Sotheby’s Milan 2021:trois pur-sang italiens à saisir !

0
5
PARTAGER
Sotheby's

Les ventes aux enchères dévoilent de nombreux trésors mécaniques taillés pour la route ou pour les circuits. L’évènement animé par Sotheby’s à Milan le 15 juin proposera trois bolides de compétition italiens d’exception de la fin du XXème siècle.

Alfa Romeo 155 TS 1994 ex-Tarquini

En 1992, Alfa Romeo présente la berline 155 dotée d’un style anguleux atypique mais racé. Toutefois, avec sa plate-forme de Fiat Tipo et l’abandon de l’architecture transaxle (moteur longitudinal et propulsion, boite de vitesse à l’arrière) au profit de la traction avant, cette 155 fut la mal-aimée des plus inconditionnels des Alfistes, qui hurlèrent au sacrilège. Pourtant, la 155 va bénéficier d’un ambitieux programme compétititon, afin de contrer la domination outrageuse de la BMW M3, la star des berlines de tourisme depuis 1987.

La 155 TS 2 litres est adaptée à la règlementation supertourisme qui s’applique dans la plupart des championnats européens, dont le très relevé BTCC britannique. En 1994, Gabriele Tarquini remporte le titre avec 8 victoires. Le châssis proposé est spécial puisque c’est celui avec lequel Tarquini disputa la dernière manche de la saison, sur le circuit de Donington, où il se rendit célèbre avec un fameux deux roues entré dans les annales du supertourisme.

Qui plus est, conformément à la promesse faite par Giorgio Pianta, alors directeur d’Alfa Corse, Tarquini reçut la 155 championne en cadeau et l’a gardée jusqu’à aujourd’hui. C’est donc une « première main » de prestige qui devrait être mise à prix entre 300.000 et 400.000 euros.

Alfa Romeo 155 V6 Ti ITC (1996)

Avant même la TS 2 litres, Alfa Romeo avait lancé en compétition dès 1992 une monstrueuse 155 GTA de 400 chevaux, avec 4 roues motrices, une boîte semi-auto et des freins dérivés de la F1. C’était à peu près une Lancia Delta HF Intégrale Groupe A relookée en 155 de circuit, étant donné que les deux marques avaient été « associées » dans l’entité Alfa-Lancia Industriale après leur rachat par FIAT. Nicola Larini avait surclassé le championnat italien 1992, jusqu’à ce que la règlementation n’évolue et ne condamne la GTA. Celle-ci fut alors transformée en une version V6 2.5 litres adaptée à la règlementation Class 1 du fameux championnat allemand DTM, plus permissive et orientée vers la technologie. Dès sa première saison, la 155 V6 Ti, avec sa transmission intégrale et son moteur de 420 chevaux à 11.800 tours/min, bat à plates coutures les Mercedes 190 Evo 2 et BMW M3 pour gagner le DTM aux mains de Nicolas Larini, au nez et à la barbe des Allemands !

La 155 V6 Ti présentée ici est son ultime évolution, celle engagée dans le championnat ITC 1996, une version internationalisée du DTM qui, malgré un sacré spectacle, ne survivra pas à sa première et unique saison en raison de coûts prohibitifs dignes de la F1. Cette version 1996 est un bijou de technologie, embarquant une carrosserie en fibre de carbone, l’ABS, l’antipatinage, une aérodynamique sophistiquée mais aussi un nouveau moteur. Alors que la 155 V6 alignée en 1993 utilisait un V6 à 60°, les ingénieurs ont voulu améliorer la réparititon des masses en passant à un V6 à angle de 90°. La règlementation imposant un moteur issu de la série, et le Biscione ne disposant pas d’une telle architecture moteur dans sa gamme, Alfa Corse dut piocher dans la banque d’organes du groupe FIAT et se rabattit sur…le V6 PRV implanté dans la Lancia Thema V6 2.8L! Très largement modifié évidemment, ce moteur « 690RC » développait 490 chevaux à 12.000 tours/min, avec un son diabolique !

Le châssis mis en vente arbore la fameuse livrée Martini avec laquelle Nicola Larini a conquis la pole position à Magny-Cours et Mugello, s’imposant aussi à Interlagos et au Mugello. Elle a été réhabilitée par des spécialistes avec des pièces d’origine et a participé au DTM Classic Series en 2019. Estimation entre 700.000 et 800.000 euros.

Ferrari 550 Maranello GT1 Millenio (2000)

Ferrari

Au début des années 90, Ferrari est présent en Endurance GT avec la F40 LM, mais quand la catégorie GT1 est lancée en 1997, le cheval cabré, qui donne la priorité à la F1, renonce finalement à participer. Les Porsche 911 GT1, Mercedes-Benz CLK GTR et McLaren F1 BMW s’affrontent sans la Ferrari F50 GT, dont le projet resta à l’état d’un prototype. Face à l’engouement suscité par la 550 Maranello à sa sortie, Stéphane Ratel, alors aux manettes du championnat FIA GT,  rassemble plusieurs investisseurs privés et charge Italtecnica de développer une voiture de course basée sur la Ferrari 550. La carrosserie est recréée en fibre de carbone et intègre des améliorations aérodynamiques. Le moteur est retravaillé pour atteindre 600 chevaux contre 585 ch d’origine. Bien que la première version course de la 550 ait été la 550 GT engagée en France en 1999, c’est cette version développée en l’an 2000, baptisée Millenio, qui inaugure les Ferrari GT de course du XXIème siècle.

En 2001, deux voitures sont engagées par le Team Rafanelli puis en 2002, le châssis 115811 est récupéré par le Dart Racing qui l’engage en FIA GT 2002 sur trois manches. Pilotée notamment par Dieter Quester, une légende autrichienne des courses de tourisme qui a obtenu la plupart de ses succès avec BMW, elle n’a pas obtenu de palmarès particulier, subissant même 3 abandons en trois courses, mais elle arborait une livrée Red Bull ! Elle sera ensuite revendue en 2003 au team français JMB. Même si ce châssis n’a pas eu le succès des 550 GT1 développées par Prodrive (dont un exemplaire a été vendu l’an dernier 3,6 million d’euros), cette 550 Millenio GT1 est estimée entre 1,8 et 2 millions !

 

Les photos officielles sont à voir ici, ici et ici

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Sotheby’s Milan 2021:trois pur-sang italiens à saisir !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Sympa !!!

🙏

Mwouais
Invité

Très sympa mais je prends la Martini ou la jolie rouge ?

J’avais adoré rouler avec la Q4 quelquefois à son lancement. Curieusement, j’avais aussi été étonné de la première courte et qui monte si vite sur la TD..
Joyeux souvenirs…

MOTÖRHEAD
Invité

Putain! la cote qu’elles ont 😍

carlito
Invité

Diabolique la Martini!

gustave
Invité

Tarquini, la LEGENDE !!
Pour la Maranello, cette version etait bcp moins performante que la version Prodrive !
Mais elle reste idéale pour une le mans classic futur 🙂

wpDiscuz