Accueil Mitsubishi Mitsubishi quitte la coentreprise chinoise Soueast

Mitsubishi quitte la coentreprise chinoise Soueast

0
3
PARTAGER
Soueast DX5 (2019)

Mitsubishi a intégré la coentreprise Soueast, avec Fujian, en 2006. Il recentre à présent officiellement ses activités chinoises sur GAC-Mitsubishi en cédant ses parts à un fonds local.

A ce jour, Mitsubishi disposait officiellement de deux coentreprises en Chine : l’une avec Fujian, avec la marque Soueast, et l’autre avec GAC. Si Soueast est officiellement né en 1995, Mitsubishi n’y prend part qu’en 2006, en rachetant 25% des parts au groupe taiwanais China Motor Corporation. Ce dernier se trouve d’ailleurs être son partenaire de production à Taïwan, on reste donc en terrain connu.

Avant l’arrivée de ce partenaire, la production était limitée à des modèles apportés par CMC, mais aux origines Mitsubishi, Delica, Lioncel, Freeca… La production de modèles Mitsubishi débute, et peu à peu certains modèles commencent également à arborer le logo Soueast, c’est par exemple le cas de la Lancer, devenue Soueast V3 Lingyue. La marque chinoise commence ensuite à développer ses propres modèles sur des plateformes Mitsubishi, comme la berline V5. Enfin le lancement en 2015 du SUV DX7 marque une nette prise d’autonomie, avec une plateforme dédiée. A ce stade, Mitsubishi se contente de fournir les moteurs et ne semble plus vraiment investit dans le développement de la marque chinoise. En parallèle, le constructeur japonais a en effet conclu en 2012 un nouvel accord avec GAC, et tous les lancement de nouveaux modèles passent alors par GAC-Mitsubishi.

Mitsubishi va donc à présent céder ses 25% de participation dans Soueast à un fonds d’investissement détenu par la municipalité de Fuzhou, capitale de la province de Fujian. Sachant que 50% appartiennent au constructeur public ce la province, Fujian Motors. China Motor Corporation conserve en revanche sa participation de 25%.

Notre avis par Leblogauto.com

Cette cession vient tourner la page de 15 ans de partenariat. Elle clarifie surtout les choses puisque Mitsubishi était quasiment inactif au sein de Soueast depuis près de 10 ans, se contentant d’un rôle de fournisseur.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Mitsubishi quitte la coentreprise chinoise Soueast"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Navigator84
Invité

Cela faisait quelques années que Soueast ne produisait plus de modèles estampillés Mitsubishi.

Il y a 15 ans, Soueast assemblait aussi des Dodge Grand Caravan/Chrysler Gand Voyager et en échange l’usine Chrysler de Pékin assemblait les Mitsubishi Outlander I et Pajero Sport.

Dom
Invité

Pour ne vendre que des moteurs , comme l’a fait ISUZU avec Renault et SAAB, pas besoin de marque.
En 2021 , Mitsubishi Corporation est le premier actionnaire de ISUZU MOTORS LIMITED qui a racheté en 2020 UD trucks ( Nissan camion ) à Volvo AB..
Ses billes , faut les placer au bon endroit , surtout en Chine.

Navigator84
Invité

Les 2.0 et 2.4 Mitsubishi ont fait le bonheur de tout un tas de modèles chinois depuis la fin des années 1990.

wpDiscuz