Accueil Indycar Indy 500 2021 : Castroneves puissance 4 !

Indy 500 2021 : Castroneves puissance 4 !

0
1
PARTAGER

Du haut de ses 46 ans, le brésilien Hélio Castroneves a remporté les 500 miles d’Indianapolis, à l’issue d’une course historique à plus d’un titre.

 

Une édition particulière

Cet Indy 500 2021 avait un parfum de renouveau, avec pas moins de 135.000 spectateurs dans les tribunes. Le retour de cette folle ambiance dans les gigantesques tribunes du superspeedway, après une édition 2020 à huis clos, faisaient un bien fou, à défaut de rassurer les partisans des gestes barrières !

Cette édition a également été la plus rapide de l’histoire, les 200 tours ayant été parcourus en 2 heures 37’19 secondes. Seules deux neutralisations sont venues perturber la course, avec d’abord un tête à queue de Stefan Wilson dans les stands, qui a contrarié la stratégie de certains pilotes et pas des moindres, dont Scott Dixon, qui, après avoir réalisé la pole position et mené le début de la course, a plongé au classement et a passé le reste de l’épreuve à essayer de rattraper le temps perdu.

C’est après la mi-course que la seconde neutralisation est survenue, avec le crash de Graham Rahal qui est reparti des stands avec sa roue arrière gauche mal fixée. La sanction a été immédiate puisqu’à la sortie des stands, en pleine accélération, le fils de Bobby a perdu sa roue et est allé s’encastrer dans le mur, sans gravité heureusement. Rageant car le pilote était dans le coup pour la gagne. Cet accident a aussi été l’occasion de voir le bien fondé de l’Aeroscreen puisque une roue baladeuse, consécutive au crash, a été percutée en plein virage par Conor Daly. L’impact s’est produit plutôt sur le museau de la monoplace mais à quelques dizaines de centimètres près, on imagine ce que cela aurait donné sans Aeroscreen…

Quelle longévité !

Comme souvent, c’est dans les 30 derniers tours que les stratégies se sont dessinées et que les prétendants au titre se sont détachés. La fin de course nous a offert un beau duel entre Alex Palou (Chip Ganassi) et le vieux briscard Helio Castroneves (Michael Shank Racing). Un duel de générations entre le jeune espagnol de 20 ans et le vétéran brésilien de 46 ans, qui ne dispute plus que l’indy 500 depuis quelques années. Les deux hommes se sont doublés à plusieurs reprises, fondant sur Felix Rosenqvist et Takuma Sato qui, sur une stratégie décalée, ont essayé de la jouer à la consommation avec l’espoir d’une neutralisation. Mais le suédois et le japonais ont du se résoudre à stopper à 7 et 6 tours de l’arrivée, laissant le champ libre au duo Palou/Castroneves, auquels se sont joints dans les dernières boucles Pat O’Ward et un Simon Pagenaud revenu comme un diable de sa 26e place au départ.

Finalement, à deux tours du but, Castroneves a dépassé Palou à l’aspiration. Dans le dernier tour, les hommes de tête ont rattrapé un groupe de retardataires, ce qui a permis au brésilien de prendre l’aspiration et de se protéger d’un retour.

Hélio Castroneves remporte ainsi son 4e Indy 500, 20 ans après son premier succès ! Il entre dans l’histoire en rejoignant au sommet du palmarès les autres quadruples vainqueurs AJ Foyt, Al Unser Sr et Rick Mears. A l’ovation du public s’est ajoutée une immense émotion sur la Victory Lane, avant que Hélio ne nous gratifie de sa traditionnelle ascension des grillages qui lui a valu le surnom de « Spiderman ».

https://platform.twitter.com/widgets.js
Il devance donc sur le podium Alex Palou, qui fait la bonne opération en prenant la tête du championnat au détriment de Scott Dixon, qui ne termine que 17e. Simon Pagenaud, 3e, fait aussi une belle remontée au championnat mais peut nourrir quelques regrets car il termine à moins d’une seconde de la victoire. Encore une superbe course du Français, vainqueur en 2019.

Pat O’Ward est 4e devant le vétéran et spécialiste des ovales Ed Carpenter. Suivent dans le top 10 Ferrucci, Karam, Veekay et les vieux briscards Juan-Pablo Montoya (lui aussi bien remonté) et Tony Kanaan.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indy 500 2021 : Castroneves puissance 4 !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin
Il y en a eu des « bêtises » dans les stands….visiblement le freinage n’était pas bien maîtrisé par tout le monde. Sinon leçon magistrale de Castroneves (il ne fait pas la saison…et faisait donc une pige) mais oui, il s’en est fallu de « rien » que Sato par exemple fasse un hold-up. Il aurait fallu un 3e jaune à la fin et hop dans la poche. Quand à Pagenaud, il n’avait pas la vitesse de pointe pour passer en tête. Sa remontée fut belle mais un podium, aussi beau soit-il ne reste pas dans les annales. Dommage car le Montmorillonnais à piloter… Lire la suite >>
wpDiscuz