Accueil Actualités Entreprise Pénurie d’acier : exit les quotas, la Chine dans la bergerie UE...

Pénurie d’acier : exit les quotas, la Chine dans la bergerie UE ?

0
21
PARTAGER

Alors que de nouvelles pénuries d’éléments rentrant dans la fabrication automobile se font de nouveau sentir, le manque d’acier conduit désormais certains à vouloir remettre en question les quotas mis en œuvre pour freiner les importations chinoises. Ce qui est loin de plaire à la filière, pointant du doigt la qualité des produits issus de l’Empire du Milieu et la sévère concurrence que cela pourrait entrainer à terme. Ou quand la Covid pourrait faire rentrer le loup chinois dans la bergerie européenne …

Acier : prix et délais de livraison très tendus

En parallèle de la pénurie de semi-conducteurs qui touche tout le secteur automobile mondial, une nouvelle crise d’approvisionnements pourrait voir le jour …. Qui pourrait se doubler avec une crise politique, voire économique à long terme …

Les délais de livraisons d’acier s’allongent dangereusement en France, tandis que les prix s’envolent.

Les aciéries – qui ont vu leurs activités interrompues durant la crise sanitaire – sont actuellement en phase de redémarrage. Opération qui est loin de se faire d’un claquement de doigts  … de ce fait, les fournisseurs peinent à satisfaire la demande. Un contexte propice à la flambée des cours … D’autant plus que les acheteurs se bousculent au niveau mondial … et que les conteneurs ne sont pas multipliables à l’infini. Rajoutez là-dessus le blocage du canal de Suez … et vous aboutissez à un cocktail de difficultés peu digeste …

Les utilisateurs d’acier demandent l’abandon des quotas

Pour garantir leur approvisionnement en acier … et éviter ainsi des arrêts de chaînes de production, les industriels dont l’activité  nécessite de l’acier réclament l’abandon des quotas d’importation instaurés par la Communauté européenne en 2018.

Ces mesures avaient été mises en place pour éviter que suite à la taxation de l’acier chinois par les Etats-Unis, l’Empire du Milieu n’inonde le marché européen.

Hasard de calendrier : ces quotas arrivent à expiration en juillet 2021. La Commission européenne doit désormais statuer sur leur éventuelle prolongation.

Les aciéristes opposés à un abandon des quotas

Mais les aciéristes sont vent debout face à une perspective d’abandon des quotas.
« Ce serait se tirer une balle dans le pied, en ouvrant l’Europe à des productions moins respectueuses de l’environnement », explique Bruno Jacquemin, délégué général de l’organisation professionnelle A3M (Alliance Minerais, Minéraux et Métaux).

Notre avis, par leblogauto.com

Le monde semble découvrir peu à peu que économie et secteurs industriels sont imbriqués … et qu’un arrêt mondial des activités de production a des incidences majeures. Retour à la réalité dans un monde ou tout semblait un peu trop virtuel …

Reste que certains pays comme la Chine et désormais les Etats-Unis l’ont bien compris : les premiers à être libérés de la crise sanitaire …. seront les premiers à reprendre du poil de la bête sur les marchés … et dans un contexte de pénuries, ils seront les premiers sur la liste des acheteurs … à les premiers à être servis …

L’Europe quant à elle s’avère à la traîne …. Et risque d’être pénalisée à plus d‘un titre par sa politique sanitaire … : pénurie, flambée des prix, et pertes de marchés … le loup chinois toujours à l’affût pour profiter d’une brèche pour s’introduire dans la bergerie européenne.

Sources : Les Echos, A3M,

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Pénurie d’acier : exit les quotas, la Chine dans la bergerie UE ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Si les quotas correspondent au déficit de production et sont limités à du court terme, ça ne me semble pas si négatif.
En particulier si l’alternative est d’être obligé de réduire la production par manque de matériaux, et de se retrouver envahi par des produits finis chinois…

SGL
Invité

J’aimerais que l’Europe soit en autosuffisance en tout !
…et c’est possible si l’on serait réellement uni.

seb
Invité

Il y a quelques dizaines d’années, il y avait une union de républiques qui était autosuffisante en tout, elle n’a pas forcément bien finit. 30 ans plus tard, les républiques qui faisaient partie de cette union sont loin de faire parti des pays les plus riches de l’UE.
Je suis d’accord sur l’idée de l’autosuffisance, mais pas forcément en tout. Le truc le plus compliqué c’est de trouver le juste milieux.

Jdg
Invité

Seb si tu parle de l’URSS c’est pas le fait de travailler entre eux qui a posé problème. Et puis il y avait accord avec tous les pays communistes.
Le pb était le système non capitaliste qui bloquait les évolutions

F1Pat
Invité

En effet, le système économique de planification avait dû mal à lutter face au système consumériste Kapiltaliste.

SGL
Invité
+1 @Jdg, sans tomber dans les extrêmes de l’URSS, car l’économie communiste reste un échec par rapport au capitalisme. Mais le capitalisme, c’est la loi de la jungle sans contrôle… et les pays Asiatiques nous surclassent sans barrière et normes et sans un minimum de protections. On doit pouvoir trouver un juste-milieu… Même les Anglais et Américain sont devenus protectionnismes quand il le faut… Cela ne fait pas autant des Soviétiques ! En 1945, la France était une grande ruine… Trente plus tard, c’était presque une grande puissance avec une bonne part d’économie planifiée (ce que font les Chinois aujourd’hui)… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

L’URSS deja autosuffisant en puce electronique ? en cereale ukrainienne ? n’importe quoi

Jdg
Invité

Oui sgl c’est possible mais personne ne le veut , les consommateurs en premier lieu

SGL
Invité

Bah oui, je comprends, il y a nivellement par le bas de l’ensemble de la société par la faute de petits intérêts bien égotistes.
Vis-à-vis des jeunes, je suis un vieux con, mais j’assume, je leur dis que par principe, je mettrais 100 % de taxe sur les smartphones asiatiques.
Européens réagis de cette façon totalement égoïste, jamais dans l’intérêt de son état… Pourtant les Américains, Russes, Chinois, Japonais, Indiens, etc. sont tous nettement plus patriotiques … Ici, c’est un gros mot.

Jdg
Invité

@sgk: oui comme tu dis. Tous les Etats font du protectionnisme a fond sauf l’Europe, qui elle n’en fait que sur qques produits. Là supprimer les quotas seraient une sorte de solutions temporairement mais après? Nos industriels finiront coulés ou rachetés

pat d pau
Invité

pas facile de negocier avec des pays que l’on traite de Dictature (sauf l’arabie saoudite, oups…) tous les jours.

– Salut dictateur, on negocie ?
– Ben non ! en fait, j’ai pas besoin de toi donc non merci. tu veux des telephones ? des Dacia Spring madeinchezmoi ?

pat d pau
Invité

tjs etonné que l’etat achete des Clio turque ou bientot des Spring chinoise au lieu de Yaris francaise.. meme nos gouvernants n’en veulent pas.

Dom
Invité

Avant les aciéristes il y a les entreprises minières valant 100 milliards en bourse , l’anglais Rio Tinto et le brésilien VALE vont se régaler: Pénurie d’acier = Augmentation des prix.
https://www.zonebourse.com/cours/action/VALE-S-A-9970050/societe/

amazon
Invité

construisons durable, réparable, retrofitable.
on consommera moins de matières premières mais plus de compétences et de travail local.
le pb c’est que toute la structure de la société fonctionne sur le principe de la consommation de biens au lieu de la consommation de services.
Du coup quand on a besoin de plus de matière, le prix monte et toujours moins de travail car pour compenser le prix on réduit la main d’oeuvre.

lym
Invité

La pénurie ne viendrait-elle pas aussi, un peu, du format de ce qui se vend hélas bien: Le SUV. 100kg de ferraille en moins par véhicule, la pénurie serait moindre…

wpDiscuz