Accueil Personnalités Dacia : Alejandro Mesonero chez Alfa Romeo ?

Dacia : Alejandro Mesonero chez Alfa Romeo ?

0
31
PARTAGER
Alejandro Mesonero

Depuis quelques jours, on annonce le départ d’Alejandro Mesonero de Dacia. L’ex-nouveau patron du design Dacia aurait été débauché par Alfa Romeo.

La guéguerre entre le groupe Renault et l’ex-PSA (désormais Stellantis) continue. Différentes personnes de plus ou moins haut-rang sont passé de l’un à l’autre et vice-versa. Le dernier épisode serait donc Alejandro Mesonero-Romanos Aguilar.

L’Espagnol venait tout juste d’être nommé à la tête du design de Dacia-Lada et visiblement Luca de Meo comptait sur lui pour écrire la nouvelle page du constructeur roumain (qui prend aussi les commandes de Lada). Le départ surprise ne doit en être que plus inattendu pour le patron du groupe Renault. Son départ a été confirmé par un porte-parole du groupe.

David Durand

A la place de Mesonero, David Durand vient d’être nommé pour diriger le design Dacia. Issu de la promotion 1996 de STRATE, Durand était déjà en charge de plusieurs projets de l’entrée de gamme (« global access ») au sein du groupe Renault (comme Duster en Russie, Kaptur en Russie, Kwid en Inde, etc.).

 

Trop à l’étroit chez Dacia

Quant à Mesonero, il aurait reçu une proposition qui ne peut se refuser : diriger le design d’Alfa Romeo. Stellantis a de grandes ambitions pour la marque italienne et y met visiblement les moyens, dans l’encadrement en tout cas, déjà. Jean-Philippe Imparato, ex-patron de Peugeot a été nommé à la tête de la marque. Désormais, Mesonero aurait donc été débauché.

A 53 ans, Mesonero a suivi Luca de Meo quand ce dernier est parti de Seat pour le groupe Renault. Mais, Gilles Vidal a été débauché de Peugeot, et Renault se retrouvait donc avec « trop » de talents. De Meo a tranché et Mesonero a récupéré la tête du design Dacia. Or, ce dernier sort peu de véhicules, certains viennent de sortir (Sander / Logan) et le design du Duster est déjà acté.

Sans réel challenge, Alejandro Mesonero a donc visiblement cédé aux sirènes de la marque au Biscione.

Illustration : Renault / Alfa Romeo

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Dacia : Alejandro Mesonero chez Alfa Romeo ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
WillEV
Invité

c’était une perte de temps et talent pour lui chez Dacia, je le voyais plus chez Alpine à la place d’Antony Villain qui ne m’inspire rien de bon pour le développement du design chez Alpine. Pour Dacia pas besoin d’un grand nom pour gérer du design essentiel !

curieux37
Invité

c’est bien ça le plus difficile, faire du « séduisant » avec du cheap….. il faut un très bon

SAM
Invité

C’est sûr que niveau challenge … Stellantis c’est la porte ouverte à toutes les ambitions.

Puis il y a Audi présente son Q4 e-tron et on se dit que Maserati et Alfa … faut que ce soit Chuck Norris aux commandes. Il roulait en Dodge Ram en Walker donc il a déjà un pieds dans le groupe.

De Seat à Alfa. Ça vend du rêve!

Lolo
Invité

Ben Alfa vend plus de rêve que Dacia, oui 🙄

SAM
Invité

Puisse David Durand faire passer ses ambitions après celles de la marque où il travaille. Les ambitieux ça fait pas avancer les automobiles.

CDA
Membre

« Or, ce dernier sort peu de véhicules, certains viennent de sortir (Sander / Logan) et le design du Duster est déjà acté. »

Les mecs du design ne travaillent pas sur les modèles qui vont sortir dans 1 ou 2 ans ^^

Lucas
Invité
Excellente nouvelle ! Enfin ça bouge là où il faut pour Alfa Romeo ! Evidemment pour un designer, difficile de refuser Alfa, mais surtout il semble que la nouvelle direction ait mis le doigt sur un point fondamental: les designers qui ont pris la relève de Egger et De Silva chez Alfa sous l’ère Marchionne n’avaient pas le niveau. Non pas qu’ils furent mauvais; la MiTo (jusqu’au replâtrage immonde de la phase 3), la Giulietta, les Giulia et Stelvio sont de belles autos. Mais pas assez. Le compte n’y était pas. Il n’y a jamais eu à leur sorti l’effet… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
Lors de sa sortie je n’ai pas eu l’effet waouw qu’on s’accordait à donner à la ligne de la 156. Je préfère encore à ce jour là 155 (qui n’était pas belle non plus à son lancement) ou la Giulia qui me fait même envie désormais alors que ce n’est pas ma gamme fondamentale de voiture. La Mito s’est améliorée justement avec le temps pour ma part, parvenant à gommer par son style de phares l’effet globuleux de l’avant. Elle reste une des seules citadines intéressante au niveau style (toujours suivant mes goûts). La Giulietta aurait pu avoir plus de… Lire la suite >>
Lucas
Invité
Ok, mais il ne s’agit pas de faire de son cas particulier un cas général. Personnellement j’adorais (et j’adore encore) la 155, mais dire que celle-ci, ou même que la Giulia ont sur le plan esthétique eu l’impact de la 156 ne serait pas sérieux… Le résultat en termes de ventes se passe de commentaires… Que la MiTo se soit améliorée avec le temps ok, mais « curieusement » son restyling final qui devait l’aider à se relancer l’a surtout aidé à se faire enterrer. La Giulietta bien que jolie, effectivement aurait du être plus désirable… Et rentrer dans le détail de… Lire la suite >>
Thomas
Invité

D’un autre côté ce qui attendait l’ex-patron du design de Peugeot, Gilles Vidal, était aussi de prendre la tête du design de plusieurs marques de Stellantis(dont Alfa)et c’est celui de la syrène Renault qui l’a fait succomber 😮

wpDiscuz