Accueil Toyota Toyota met les gaz sur l’hydrogène en Australie

Toyota met les gaz sur l’hydrogène en Australie

0
28
PARTAGER

Toyota a inauguré lundi sa première station commerciale d’Australie dédiée à la production et au ravitaillement d’hydrogène, à Melbourne, dans l’État de Victoria. Exhortant parallèlement le gouvernement australien à encourager le déploiement de davantage de sites. Objectif affiché : stimuler l’adoption de voitures plus propres. Le tout permettant de rentabiliser au plus tôt ses couteux investissements dans le domaine. Ne rêvons pas …

L’infrastructure de ravitaillement en hydrogène : un défi majeur en Australie

«Ici en Australie, l’infrastructure de ravitaillement a été le plus grand défi, et est toujours, pour introduire des véhicules pionniers comme le Mirai. C’est donc un pas en avant important pour y remédier », a déclaré à l’occasion Matthew MacLeod, directeur des technologies et de la mobilité du futur chez Toyota Australie.

Sur le site australien d’Altona – anciennement dédié à la production de véhicules – Toyota utilise des capteurs solaires de 84 kilowatts installés sur les toits et une batterie de 100 kilowatts pour alimenter un électrolyseur de 200 kilowatts alimenté par un panneau solaire. Le tout permettant de produire 80 kilogrammes d’hydrogène par jour. De quoi n’alimenter qu’environ 14 Toyota Mirai.

L’Australian Renewable Energy Agency a fourni près de la moitié des fonds du projet de 7,4 millions de dollars australiens (5,7 millions de dollars).

Toyota va déployer 20 Mirai en Australie

Toyota va déployer dès avril prochain 20 de ses voitures à pile à hydrogène Mirai en Australie. Ces dernières seront introduites dans des flottes en vue d’obtenir des commentaires sur leur fonctionnement.

L’Etat de Victoria n’a pas été choisi au hasard. Situé à l’ouest de Melbourne, il est également le plus grand au monde en termes de production, de stockage et de distribution d’hydrogène.

A l’heure actuelle, Toyota a vendu quelque 10 000 véhicules Mirai, principalement au Japon et aux États-Unis.

Hydrogène ou VE : Toyota ne choisit pas

Interrogé sur sa position dans le débat sur les véhicules électriques et les piles à combustible, Matt Macleod a insisté sur le fait que les deux pourraient avoir une place.

«Du point de vue de Toyota, nous ne nous concentrons pas sur les piles à combustible, nous nous concentrons sur zéro émission», a-t-il déclaré.

«Il est trop tôt pour choisir quelle technologie zéro émission est la meilleure ou la meilleure. Nous devrions adopter toutes les technologies pour atteindre tous les objectifs de durabilité. Les deux technologies présentent des avantages et des défis » a-t-il ajouté.

Selon «l’avantage distinctif» de la pile à combustible par rapport aux véhicules électriques réside dans sa capacité à remplir un réservoir en trois à cinq minutes. Le dirigeant n’a toutefois pas abordé le fait que la recharge des véhicules électriques était beaucoup moins coûteuse qu’un plein d’hydrogène ou d’essence (moins d’un quart du prix des voitures à essence en Australie, selon l’Electric Vehicle Council).

Le prix du plein d’hydrogène pas encore fixé

Lorsqu’on lui a demandé combien il en coûterait pour faire le plein du nouveau Mirai, Matthew Macleod a déclaré que cela «dépendra de l’endroit » où l’on se trouvera.

«Le coût de l’hydrogène peut être généré pour des quantités relativement faibles s’il existe une source d’énergie renouvelable. Le modèle de coût que nous examinerions est quelque chose qui est comparable à l’essence ou au diesel à court terme, puis en apportant des améliorations pour réduire les coûts » a-t-il indiqué. Ajoutant que sur les marchés où le ravitaillement en hydrogène était plus facilement disponible le coût était de l’ordre de 50 à 60 dollars.

Callachor a déclaré que le coût du ravitaillement en carburant d’un Mirai en Australie serait probablement inclus dans le forfait de location. Le nouveau Mirai ne devrait pas être en effet commercialisé pour le grand public dans le pays. Le véhicule sera très probablement loué à des organisations possédant de grandes flottes et souhaitant réduire leurs émissions.

2eme station service dédiée à l’hydrogène en Australie

Il s’agit de la deuxième station-service de ce type en Australie après qu’ActewAGL a commencé la semaine dernière à vendre de l’hydrogène produit par le français Neoen lors d’un essai portant sur 20 SUV Hyundai Nexo appartenant au gouvernement du Territoire de la capitale australienne.

L’Australie considéré comme un pays à la traîne sur les émissions carbone

L’Australie est considérée comme à la traîne dans la volonté mondiale de réduire les émissions de carbone du secteur des transports. Contrairement à la plupart des autres pays riches, le pays ne dispose d’aucun objectif ni de mesures de subventions en faveur de véhicules plus propres, même pour les véhicules électriques hybrides ou 100 % électrique.

Le gouvernement prévoit cependant que 26% des ventes de véhicules neufs seront des véhicules électriques en 2030, contre 1% en 2020.

Notre avis, par leblogauto.com

Les véhicules à pile à combustible constituent un segment de niche à l’heure actuelle à l’échelle mondiale au milieu des préoccupations concernant le manque de stations-service, les valeurs de revente et le risque d’explosion d’hydrogène.

Quant à l’Australie, elle pourrait surtout servir à Toyota de « plate-forme de tests ».

Sources : Reuters, Toyota, The Driven

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Toyota met les gaz sur l’hydrogène en Australie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Je crois au H2 pour le transport lourd et pour le stockage tampon des EnR
… la voiture, si les batteries déçoivent, ce n’est pas avant 2035 en quantité.
Mais l’expérimentation est importante dès aujourd’hui.

Invité

Et en Europe ? Ah oui, c’est l’Europe xptdr

SGL
Invité

…en Europe !?
plus on basculera au H2 pour les camions de 44 t, locomotives sur les voies sans caténaires, péniches, gros engins de chantier, stockage tampon des EnR.
Plus notre indépendance énergétique sera assurée.
Cela fera plus d’emplois et peut-être une baisse de sensibles de la pollution.

Invité

Je ne suis pas persuadé que la Mirai soit un 44 t !

AXSPORT
Invité

Laissons l’Europe « gérer » les vaccins

On verra pour le reste bien plus tard…..

🤣🤣🤣

SGL
Invité

Chaque fois que l’on critique l’Europe… C’est par absence d’Europe non par des actions de l’Europe.
Les vaccins, c’est chacun fait ce qu’il veut ou peut d’une manière désordonner dans l’inverse de l’intérêt général et au détriment de l’Europe.

Invité

c’est quoi le rapport avec les vaccins ?

Nithael70
Invité
Invité

La plus proche de chez moi est à Roissy Charles De Gaulle, ce qui obligerais à faire 150 km aller-retour pour faire le plein ! #SaitPasTrèsPratique

Nithael70
Invité

Plus qu’en Australie

phil
Invité

7 millions d’euros la pompe, 100 kg de co2 par plein, 52 kWh aux cent (contre 15 en VE) #sépastrèstrèsLogique

phil
Invité
malheureusement l’europe injecte déjà trop de thune dans cette escroquerie… laissons le H2 là ou il aurait du rester : dans l’industrie des engrais et des métaux. Verdissons le là ou il est produit au fossile, c’est déjà un bel objectif. Cette shadokerie d’un autre âge était déjà un échec en 1990 , c’est resté le même en pire (on est passé à 700 bars, on s’est même payé de luxe de perdre en rendement – déjà désastreux au départ – dans la dernière décénnie) une solution à contre-histoire, qui oblige à passer à la pompe et a payer son… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

Heureusement quetoyota ne met pas les gaz en Israel …

———-[] #pastaperhumournoir

robert
Invité

C Ghosn , monsieur emme devrait se pencher sur ton cas , et te bannir totalement de ce site , toi et tes pareils .

amazon
Invité

@Robert, c’est pas parce que c’est pas drôle et de mauvais goût que ça mérite une fatwa… On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ce justifie encore une fois malheureusement!

wizz
Membre

ça revient cher pour faire rouler peu de voitures

la Mirai, ce n’est pas donnée comme voiture

pour le cout de l’ensemble, voiture + infrastructure, vaut mieux rouler en Porsche ou petite Ferrari. Il reste encore assez d’argent pour faire beaucoup de plein d’essence. Il restera encore assez d’argent pour compenser ses émissions de CO2 avec une plantation d’arbres en Amazonie ou autres….

SGL
Invité

Oui, mais pour amorcer une nouvelle technologie, c’est obligatoire de passer par là !
Les nouvelles ne sont pas toujours rentables d’emblée…
Tesla avec ses voitures ET son réseau de Superchargeur ne gagne pas encore de l’argent depuis bientôt 10 ans.
Mais des banques et boursicoteurs y croient encore dur comme fer qu’ils seront rentables un jour !?

amazon
Invité
volume volume quand Tesla aura toutes ses usines en fonctionnement, le pognon va couler à gros bouillon. le prix des batteries continue de se casser la figure, et c’est 35% du prix de la caisse. 500000 ventes en 2020 malgré COVID, les USA la Chine sont repartis comme en 19; 2021 devrait être une grosse année Tesla. Réussir à construire une gamme de voitures et faire des volumes industriels en moins de 15 ans, c’est juste incroyable. Nos vieux constructeurs Européens, il y a 100 ans qu’ils bossent le sujet, pour une rentabilité de 5% pour les meilleurs. l’hydrogène, c’est… Lire la suite >>
SGL
Invité

les allemands ont essayé avec les dirigeables… Comme gaz de sustentation à défaut d’hélium (américain)

phil
Invité
disons que pour le prix d’une Miraî + infra, à peu près tout est plus performant, moins cher et surtout beaucoup moins impactant en ressource ou en Co2. la miraî c’est l’archétype : pour le prix d’une modèle S on a moins que l’habitabilité et de coffre qu’une Modele 3, les performances d’une Zoé (la V1 faisait moins bien qu’une Zoé !) , et avec 380 kms réels sur autoroute, on va moins loin qu’avec un VE de même prix. Là dessus ton plein aura généré entre 3 et 10 fois plus de co2 que ta VE, et couté 4… Lire la suite >>
amazon
Invité

c’est dommage on ne peut mettre que +1, j’en aurai mis +10

Thomas
Invité

PSA(Stellantis)vient aussi de présenter hier mercredi ses futurs utilitaires à moteur hydrogène(les Expert, Jumpy et Vivaro) 😀

Fabrication en fin d’année dans l’usine de Rüsselsheim(car Opel les a développés) 😉

phil
Invité

ça va être un immense succès, tout le monde va se ruer sur ces utilitaires à 65 000 euros pour 50 balles le plein de 400 kms et 1 million d’euro le système de recharge en entreprise , c’est sûr ! un TCO de malade qui va rendre les comptables comme des ressorts

SGL
Invité

Ce sera sûrement de la présérie pour se faire la main… Pour acquérir de l’expérience quand tout le processus sera mûr.

wpDiscuz