Accueil Electriques Le Tesla Semi Truck roule ! Bientôt sur la route ?

Le Tesla Semi Truck roule ! Bientôt sur la route ?

0
75
PARTAGER

Depuis sa présentation en tant que prototype en 2017, le tracteur de Tesla s’est fait plus discret. Le revoilà, modifié, en test, mais la commercialisation pourrait prendre encore du temps, la faute à une batterie de trop grande capacité.

C’est via deux vidéos, prises par Chris Nguyen, et diffusées sur sa chaîne YouTube qu’on en voit plus sur le Tesla Semi. Grâce à un drone, il a pu filmer le camion 100% électrique en train de rouler par lui-même sur l’une des pistes de test de Tesla, près de son usine de Freemont.

Après sa présentation en 2017, on voyait moins et on parlait moins du camion tracteur. Il était réapparu transporté sur un camion il y a peu. Mais c’est bien la première fois qu’on le voit rouler. Il fait beaucoup moins prototype désormais : il a des rétroviseurs et non plus des caméras, de grandes vitres latérales, etc.

Pas assez de cellules de batterie pour le moment ?

Le camion a, à priori, réalisé une séance vidéo avec une Tesla « ouvreuse », coffre ouvert, visiblement pour faire un travelling « à l’ancienne ». La commercialisation du Tesla Semi doit intervenir dans le courant de cette année. Mais, cela pourrait démarrer symboliquement.

En effet, le Tesla Semi demande cinq fois plus de batterie que les berline du constructeur. Or, il ne rapporte pas cinq fois plus que ces dernières et ne devrait pas se vendre autant que les voitures 100% électriques. Tesla va donc devoir choisir et sans doute « jongler » en fonction de sa production de cellules de batterie. Cette production doit croître progressivement. C’est sans doute à ce moment que le camion prendra réellement son envol.

Mais, chez Tesla, l’image est importante. Sortir le Semi cette année permettra à Elon Musk de dire « vous voyez, on tient nos promesses », et surtout d’ouvrir une nouvelle voie pour les véhicules électriques.

Pour rappel, en 2017, Musk promettait jusqu’à 800 km d’autonomie pour son Semi Truck.

Illustration : Chrys Nguyen

Poster un Commentaire

75 Commentaires sur "Le Tesla Semi Truck roule ! Bientôt sur la route ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Koko
Invité

« La commercialisation du Tesla Semi doit intervenir dans le courant de cette année. Mais, cela pourrait démarrer symboliquement en 2021. »
??

SGL
Invité

Au moins deux questions me viennent…
– Poids et volume des batteries ?
– Temps de recharge avec quelle puissance ?

amiral_sub
Invité

c’est marrant parce que à mes yeux ces questions sont secondaires. La question principale est l’autonomie

SGL
Invité
Je ne pense pas et je ne crois pas aux 800 km dans une utilisation opérationnelle. Le ratio poids et charge transportée est une chose primordiale pour la rentabilité pour un transporteur. Là, c’est l’inconnu total ! Imaginons qui ne dépasse pas les 400 km… Il arrive à une borne opérationnelle, combien de temps de charge… Cela se compte en heures ou en jours ? Moi, je suis pour la mobilité électrique… En ville ça aurait peu être possible depuis 20 ans facilement… Mais sur une longue distance avec de la charge !? Une PAC H2 avec un réservoir d’une… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

En Europe le camion doit faire une pause toutes les 4 heures. A 90 kmh de moyenne ça donne 360 km

SGL
Invité

« Après un temps de conduite de 4,5 heures, les chauffeurs doivent faire une pause ininterrompue d’au moins 45 minutes »
https://europa.eu/youreurope/business/human-resources/transport-sector-workers/road-transportation-workers/index_fr.htm
45 minutes… C’est short pour récupérer 400 km !

wizz
Membre
45 minutes, c’est peu pour pouvoir récupérer 400, ou 600kWh d’électricité, et de repartir pour 400km, etc… Ceci dit, personne ne dit que les camions électriques pourront faire du transport international longue distance, transporter des tomates du sud de l’Espagne et livrer le jour suivant au Danemark ou en Grande Bretagne dans les supermarchés. Pour cela, il y a des trains qui pourraient desservir le « Rungis de Londres », le « Rungis de Glasgow », le « Rungis de Manchester », etc…. , avant de confier aux camions électriques pour la livraison finale aux commerçants ou industriels Parce qu’il y a des situations où un… Lire la suite >>
Christophe
Invité

C’est marrant mais sur un bus à batterie les 2 t de CU perdue (26 passagers en moins) ce n’est pas secondaire.

wizz
Membre
Un bus a été conçu pour transporter X tonnes d’humains Si on rajoute 2 tonnes de batteries, alors ça sera 2 tonnes d’humains en moins. Ceci serait dans le cas où le bus aurait été conçu au plus juste….tant en charge qu’en espace. Mais un bus pourrait être limité par l’espace et non en charge. Dans ce cas là, on pourrait rajouter quelques tonnes de batteries avant d’être à la limite physique du véhicule Par exemple, on construit un autocar diesel, 50 places, pour transporter 50 adultes de 100kg chacun. Puis il s’avère que les gens ne voyagent pas en… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@wizz
Tu oublies les limites du CR sur les longueurs et masse dont masse à l’essieu.
C’est bien cela qui limite pour les bus.
C’est pareil pour les cars.

phil
Invité

On est sur 5X le poids et les cellules d’une Tesla, dixit MUSK.
ça fait 3125 avec les « petites » cellules.

Vu la compacité des moteurs, on est loin d’une surcharge pondérable massive vu qu’il faut retirer un GMP + boite + transmission qui pèse plus d’une tonne.
Avec une échelle de châssis en alu, sans le carburant, l’échappement Fapé … on peut quasiment équilibrer.
En tout cas sur un 40 tonnes c’est pas un critère décisif (1 ou 2/40ème du PTRA perdu…)

Christophe
Invité
@phil batterie LR TM3 478 kg × 5 = 2,3 t avec seulement 425 kWh soit de quoi faire péniblement 450 km. Sur un PL le moteur électrique ne pèse pas moins lourd qu’un GMP thermique, c’est bien pour cela que les bus perdent en CU la masse de leur batterie. Les conditions d’exploitation sont très différentes de ceux d’une voiture avec la nécessité d’avoir un refroidissement de tous les composants, ce qui au final fait que l’on ne gagne rien. Reste à savoir si le double essieu arrière est une spécificité US ou si il est absolument nécessaire. Dans ce… Lire la suite >>
SGL
Invité

Je pense que deux formules pourraient être des alternatives d’emblée.
– Le biogazole par le colza ou les algues
– Ou PAC H2 par les ENR

Christophe
Invité

ou H2 directement dans le moteur thermique modifié des camions gaz.

Christophe
Invité

ou biogaz.

SGL
Invité

J’ai lu récemment qu’il y a, effectivement, une nouvelle piste de moteur thermique qui consommerait du H2 avec un bon rendement… Pas comme avant ou le rendement était totalement catastrophique.

Christophe
Invité

@SGL
Le rendement n’était pas catastrophique, le problème était qu’il fallait plutôt un gros moteur pour sortir une puissance suffisante notamment en bivalence.

SGL
Invité

« Les moteurs à injection hydrogène aussi efficaces que les piles à combustible ? »
https://www.h2-mobile.fr/actus/moteurs-thermiques-injection-hydrogene-aussi-efficaces-piles-a-combustible/

phil
Invité

comme alternative longue durée le plus « simple » (et encore) doublé d’un bon écobilan c’est le biogaz en stockage GNV

wizz
Membre

le biogaz à l’échelle locale, oui
le biogaz à la ferme pour alimenter les tracteurs, oui
le biogaz des ordures pour alimenter les camions ramassage ordure, oui

mais le biogaz à l’échelle nationale pour alimenter des millions de véhicules de l’importe où, non (de toute façon, il n’y en a pas assez de biomasse)

Pilote30
Invité

La bascule peut potentiellement être très rapide car les entreprises ne regardent que le coût au kilomètre, et Tesla le vend comme étant moins cher qu’un Diesel.
Après à voir la masse transportable…

amiral_sub
Invité

tout à fait. Pour a masse transportable pas de soucis, la moindre model S est deja plus puissante qu’un tracteur de semi remorque. La grande question est l’autonomie

Christophe
Invité

@amiral_sub
A ceci près qu’un PL est limitée par une masse maxi. et une masse par essieu maxi.
Résultat des courses un bus à batterie perd 2t de CU et peut embarquer 26 passagers en moins.
Je peux te dire que pour transporter de l’enrobé ou des cailloux pour faire des routes la CU c’est important.

wizz
Membre

oui christophe

mais tous les camions ne transportent pas au taquet de leur charge autorisé

https://i.ytimg.com/vi/0tzCxp43xKA/maxresdefault.jpg
par exemple, 2 bobines de tole, ça ne prend pas beaucoup de volume. Mais le camion est déjà au maximum autorisé. Difficile de rajouter quelques tonnes de batterie

Mais un camion, c’est aussi limité en longueur, en hauteur, et en largeur. Quand on transporte des cagettes de fraises ou de salade, alors on est plutôt limité en volume et non en poids
https://images.ladepeche.fr/api/v1/images/view/5c37a16b8fe56f02332253a4/large/image.jpg

Christophe
Invité
@wizz « Quand on transporte des cagettes de fraises ou de salade, alors on est plutôt limité en volume et non en poids » Ta photo est intéressante et montre qu’au taquet en terme de palettes, ils sont encore loin de toucher le plafond. Et pourtant là ils sont bien au taquet en masse (dans un remorque on charge 26 palettes en 1,20 × 1,00 ou 33 en 0,80 × 1,20. Compte-tenu de la charge utile du camion, chaque palette doit être à moins de 1 t. Regarde celle avec les pommes et les salades, ou celle avec les pommes seules, elles… Lire la suite >>
wizz
Membre
Le principe de camion électrique, surtout en voyant le tracteur routier de Tesla, j’aurais plutôt mis 1/4 de batterie sur le tracteur, et 3/4 sur la remorque (il y a assez de place sous le plancher, entre la structure échelle du chassis) Le camion arrive. Il gare la remorque, se sépare, va prendre l’autre remorque et repart dans l’autre sens. Dans ce cas là, la remorque restera plus longtemps sur le quai et peut se contenter d’une puissance de recharge plus raisonnable. Et pendant les quelques minutes de paperasse, avant de se séparer de la remorque, on servira à biberonner… Lire la suite >>
Nithael70
Invité

Ce qui obligerait les clients de changer l’intégralité des remorques.Problème lorsque l’on fait appel ponctuellement, à un chauffeur independant, proprietaire de son tracteur.

wizz
Membre
https://www.grosse-equipement.com/wp-content/uploads/2016/04/STRA-PACK-SR-2.jpg Ici, entre les roues et les pieds, on voit qu’il y a de l’espace. D’ailleurs, ils y ont placé des roues de secours. On pourrait facilement y caser quelques très gros pack de batterie sans difficulté. Des packs de tailles standard genre 100x50x20cm, avec un controleur gestion électrique. Il n’y aura aucun problème pour rétrofiter n’importe quelle remorque (sauf les spéciales). On se rappelle de la première Mini électrique en Californie, uniquement en 2 places. BMW a supprimé la banquette arrière pour y poser à l’arrache un pack de batterie. D’autres ont casé à l’arrache la batterie dans le… Lire la suite >>
wizz
Membre
https://www.cargobull.com/fr-ch/-/media/project/scb-sites/scb-global-site/products/scs-universtal-titel-hero-1920-x-989-lq60.jpg Voici l’usage type. Le camion vient avec une nouvelle remorque pleine, se gare sur le quai 4. On branche aussitôt sur le chargeur. Quelques minutes pendant laquelle on signe les papiers. Pose pipi-café éventuellement. 10 minutes. Disons que le tracteur embarque 150kWh et la remorque 450kWh. Une borne 300kW « relativement abordable » suffira, pour recharger 80% de la batterie en 30 minutes. Avec 10 minutes, on a rempli 1/4 de la batterie du tracteur Ensuite, le chauffeur abandonne la remorque, la puissance est redirigée vers les batteries de la remorque, qui mettra environ 2h-2h30. Le chauffeur va prendre la remorque… Lire la suite >>
wizz
Membre
Un camion chargé, ça consomme dans les 30 litres facilement. On dira que le rendement du moteur diesel serait de 1/3. Cela voudrait dire que 10 litres de gasoil ont servi à faire avancer le camion, et le reste en chaleur, soit une consommation énergétique nette de 120kWh environ En électrique, en supposant un rendement proche de 100%, il faudra donc 120kWh d’élect. Avec 600kWh de batterie, tout sur le tracteur, il pourra faire environ 500km, soit environ 1/2 journée de travail. Pause repas, puis on repart au taff. Il faudrait un chargeur plus de 1200MW, et donc une installation… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

La batterie pourrait être sur un châssis amovible sous la remorque. Une part sur le tracteur évidemment.

phil
Invité

apparemment inutile, ça rentre.
Musk expliquait 5X une TMS, donc 3125 kg de batt à loger en lieu et place du carburant et d’un GMP de tracteur

Michel
Invité

Attention, cette solution va se faire au détriment de la charge utile de la remorque (masse embarquée), ou alors il faut autoriser l’ajout d’une lorry entre le tracteur et la semi qui contient les batterie (style road train australien), mais on est limité par le PTAC

Christophe
Invité

Et on aussi limité par la longueur totale ce qui explique qu’il n’y a quasiment pas de nez long en Europe.

phil
Invité

 » cette solution va se faire au détriment de la charge utile de la remorque (masse embarquée) »
apparemment non, surcoût batt (3125 kg dans le premier semi, mais probablement moins avec le nouveau format de cellule) pour 1,5 tonnes de GMP+ boite + transmission, puis retirer échappement, fap, carburant.
Un allègement du châssis.
si ça dépasse d’une tonne on est large. Sur plus de 40.

Christophe
Invité

@phil
3,1 – 1,5 = 1,6 t de dépassement mais là on n’a pas le moteur. Donc avec le moteur + réducteur + électronique de puissance, le tout refroidi on a bien un dépassement de 3 t au moins.
C’est conforme à ce que l’on a sur les bus où la perte de charge est le poids de la batterie, le remplacement du GMP se faisant à isomasse.

wpDiscuz