Accueil Renault Renault Retail Group : nouveau plan de cession de 8 sites

Renault Retail Group : nouveau plan de cession de 8 sites

0
16
PARTAGER

Renault semble multiplier les mesures pour obtenir du cash. Désormais le groupe automobile s’attaque à RRG (Renault Retail Group). La filiale de distribution du constructeur poursuit en effet son plan de restructuration. 8 sites supplémentaires sont désormais mis en vente. Une annonce qui intervient après celle de la vente de la Fonderie de Bretagne et de la cession de ses parts dans Daimler.

Renault va mettre en vente 8 concessions supplémentaires

Renault a annoncé, le 11 mars 2021, un nouveau processus de mise en vente de 8 établissements supplémentaires sur le territoire national. Une décision qui intervient après la vente de 10 établissements, plan dont la mise en œuvre est toujours en cours.

La cession des sites de Rennes, Nantes, Toulon, La Seyne-sur-Mer et de la plaque du Nord de la France qui comprend les sites de Lille, Douai, Valenciennes, Seclin, a ainsi été annoncée par le constructeur.
1 200 salariés sont concernés, les syndicats en ont été avertis lors du comité social et économique (CSE).

Plusieurs repreneurs potentiels en fonction de l’implantation géographique

De sources porches du dossier, le groupe GGP serait en discussion en ce qui concerne pour reprendre les concessions implantées sur la plaque Nord. Synethis serait en lice pour les sites de Toulon et la Seyne-sur-Mer. Le point de vente de Rennes serait quant à lui racheté par LS Group. Nantes pourrait aboutir dans les mains de Rouyer.

En 2020, les 10 cessions concernaient les établissements de Nîmes repris par le groupe GGP, Orléans par le groupe LWarsemann, Nancy par le groupe ByMyCAR, Strasbourg, Mulhouse, Montbéliard et Belfort par le groupe Hess. Les négociations sont toujours en cours pour les sites de Toulouse et Montpellier tout comme le siège de Beaugrenelle à Paris pour laquelle 10 acheteurs sont encore en lice.

Les emplois préservés selon RRG

Philippe Buros, directeur ventes et marketing du groupe Renault et président de RRG, a tenu à préciser que les emplois seront préservés et que la reprise du contrat de travail est garanti lors de la cession.

Se voulant rassurant pour les salariés, il indique également que les opérations de revente seront réalisées avec « des acteurs de la distribution reconnus et déjà bien implantés sur ces zones de chalandise ».

RRG doit baisser son poids dans les immatriculations du groupe Renault

Pour Philippe Buros, « RRG doit se réimplanter, redéfinir un plan d’action et baisser son poids dans les immatriculations du groupe Renault ».

En 2018, RRG a pesé jusqu’à 45 % des immatriculations du constructeur, pour ensuite baisser à 37 %.

Suite aux cessions qui vont être opérées, la proportion devrait être ramenée entre 20 et 25 % du volume des marques du groupe et environ 115 000 immatriculations.

RRG demeure dans le rouge

Autre problématique de taille : les comptes de RRG demeurent dans le rouge. Après avoir enregistré une perte de 202 millions d’euros en 2018, la filiale distribution a affiché un déficit de 41 millions d’euros en 2019. Une bien mauvaise performance que la crise sanitaire liée au Covid-19 n’aurait fait qu’aggraver. Une perte de près de 80 millions d’euros pourrait être observée en 2020.

Une situation qui, selon Philippe Buros, explique en partie cette deuxième vague de cessions. Une troisième vague pourrait voir le jour alors qu’une révision territoriale des établissements situés dans l’ensemble de l’Europe va être menée, en respectant à chaque fois la législation nationale sociale.

Notre avis, par leblogauto.com

La mise en vente de concessions de RRG fait partie du plan Renaulution, présenté par le nouveau Directeur Général du groupe Renault, Luca de Meo. Objectif : apporter au groupe une nouvelle rentrée de cash.

Les besoins semblent particulièrement pressants … alors que Renault a annoncé la semaine dernière son intention de céder l’intégralité de sa participation dans Daimler et de vendre le site de la Fonderie de Bretagne.

Au final, une fois les différents cessions réalisées, RRG disposera en France de 76 sites en contre 94 auparavant. En Europe, la présence sera quant à elle de 200 sites.

Sources : RRG

A lire également :

. Renault joue à cash cash et vend la Fonderie de Bretagne

. Renault vend sa participation dans Daimler pour se désendetter

. Renault : entre chômage complet et partiel, l’Etat préserve le cash

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Renault Retail Group : nouveau plan de cession de 8 sites"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Donc Renault possède des concessions en direct ?
Je savais pas, je croyais que toutes les concessions auto étaient indépendantes des constructeurs

curieux37
Invité

A une époque on appelait ça des succursales, quand certaines concessions appartenaient au constructeur

pierre-jean gerboud
Invité

rrg est une succursale .

Emmanuel
Invité
@Jdg – l’intérêt de la concession filiale c’est qu’il est possible de mieux négocier le tarif d’un véhicule en les mettant en concurrence avec un mandataire ou l’achat à l’étranger (c’est plus facile en étant frontalier). Pour être déjà aller dans les concessions Renault Lilloises (La Madeleine et Ronchin) franchement ça ne donnait pas envie d’être client : des commerciaux boudinés en costumes cintrés avec pompes pointues à la machine à café, des petits jeunes qui faisaient patienter les visiteurs, les responsables dans leurs bureaux en train de rire au téléphone … et un potentiel client qui avait entendu parlé… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

la vache chez renault tout est dans le rouge !

Thomas
Invité

L’Atelier des Champs-Elysées va finir par être vendu aussi(comme Peugeot, Citroën et DS ont dû faire quelques années plus tôt) 😮

Stabak
Invité

Après en soi, est-ce encore utile de nos jours ce genre de showroom?
A l’heure ou les salons automobile sont en crise, ou la communication des constructeurs se fait majoritairement sur les médias et ou les concessions doivent se métamorphoser pour attirer le client?

Malco
Invité

Inspiration Ferrari?
😉

mich1
Invité

Les mecs qui investissent dans des concessions ou groupes de concess en 2021… visionnaires…

Letinono
Invité

Il restera plus qu’à décider que la vente de véhicule se fera exclusivement sur le web sans possibilité de remise (façon TESLA) et la boucle est bouclée 🙂

wpDiscuz