Accueil Renault Renault joue à cash cash et vend la Fonderie de Bretagne

Renault joue à cash cash et vend la Fonderie de Bretagne

0
18
PARTAGER

Le groupe Renault a annoncé jeudi qu’il cherchait un repreneur pour la Fonderie de Bretagne, usine située à Caudan (Morbihan). 350 salariés y sont employés selon la CGT.

Il n’y a donc encore une fois que les imbéciles qui ne changent pas d’avis … et ceux qui n’ont pas besoin de cash …

Alors qu’en mai 2020, Renault et syndicats annonçaient fièrement que le spectre de la fermeture s’éloignait de la Fonderie de Bretagne, la (le) Covid, la crise automobile et les problèmes financiers que tout ces facteurs ont engendré seront passés par là. Contraignant le constructeur à trouver du cash. Par différents moyens. Précisons en effet que Renault a annoncé jeudi son intention de céder l’intégralité de sa participation dans Daimler.

Renault présente un projet de recherche de repreneur pour la Fonderie de Bretagne

Après une revue stratégique concernant le site de production de la Fonderie de Bretagne, la direction du groupe a présenté jeudi au comité social et économique (CSE) de l’usine un projet de recherche d’un repreneur.

Selon elle, cette voix semble être celle la «plus à même de pérenniser les activités et les emplois et d’adapter l’outil industriel aux évolutions du secteur ».

Plan d’économies de plus de 2 milliards d’euros sur 3 ans

Confronté à des difficultés financières, Renault a annoncé début 2020 un plan d’économies de plus de 2 milliards d’euros sur trois ans. Ce dernier prévoit 4.600 suppressions d’emplois sur les 48.000 qu’ils comptent en France, et plus de 10.000 hors de France.

JD Senard estimait dès 2020 que la Fonderie de Bretagne n’avait pas vocation à rester dans le groupe

Dès le printemps 2020, l’épée de Damoclès planait toutefois sur le site. Le patron de Renault, Jean-Dominique Senard avait en effet déclaré dès cette date que l’usine bretonne n’avait « pas vocation à rester dans le groupe Renault ».

Le constructeur est pourtant installé à Caudan depuis 1965 … Y sont fabriquées des pièces de sécurité et des pièces pour les moteurs et les boîtes de vitesses, qui équipent aussi des BMW.

En 1999, le groupe automobile avait revendu l’usine à Teksid-Fiat, avant de la reprendre en 2009.

Revue stratégique de l’usine

A l’été 2020, Renault avait au final lancé une revue stratégique de l’usine. L’analyse de ses résultats a donc été communiquée jeudi. Selon ses conclusions, le site doit « diversifier ses activités et poursuivre la réduction de ses coûts de production ».

Arguments invoqués par la direction de Renault : « les évolutions de l’automobile vers des véhicules plus légers, la concentration des acteurs dans le secteur des fonderies et le déploiement du plan d’économie du groupe ».

Poursuivre le dialogue pour identifier un repreneur

Comme il se doit, Renault s’est engagé à « poursuivre le dialogue avec les partenaires sociaux et les acteurs du territoire » pour identifier un repreneur « qui soit le plus à même d’assurer la pérennisation des activités et des emplois sur le site de Caudan ».

Des actions prévues contre la « trahison » annonce la CGT

« Ce n’est pas une surprise mais c’est une trahison », a déclaré en réaction le délégué CGT Maël Le Goff à la sortie du CSE.

« Ce qui nous dégoûte dans cette histoire, c’est que les salariés ont tout fait pour reconstruire l’outil de travail », suite à un incendie en 2019, « et se sont démenés avec les changements de poste et changements d’horaires pour au final dire +on s’en va+ ».

Le syndicaliste promet « des actions » avant un prochain CSE, prévu le 22 mars.

Notre avis, par leblogauto.com

Au delà de l’impact social d’une telle décision, l’annonce de la vente de la Fonderie de Bretagne quelques heures à peine après celle mentionnant la volonté de Renault de céder l’intégralité de sa participation dans Daimler pourrait en inquiéter plus d’un … de telles opérations laissent entendre que le groupe automobile a un besoin pressant de cash …

Rappelons qu’en mars 2020, pour s’adapter à la baisse d’activité engendrée par la crise sanitaire, Renault avait mis 16 000 salariés franciliens au chômage partiel, la plupart étant des salariés du secteur tertiaire (comprenez cols blancs).

Les ordonnances mises en place par le gouvernement dans le contexte lié au coronavirus prévoyaient le financement par l’Etat de 84% du salaire net des salariés en chômage partiel. En ce qui concerne les salariés au forfait jour, notamment les cadres, en vertu d’un accord du secteur de la métallurgie, Renault devait verser un complément en vue d’atteindre 100% du salaire net.

Au final, le constructeur a du prendre sur ses deniers propres pour verser à ses salariés du secteur tertiaire un peu plus de la moitié de leurs salaires, correspondant aux heures de télé-travail du matin et au complément du salaire sur les heures de l’après-midi déclarées en chômage partiel.

Renault avait alors mener des discussions avec les représentants syndicaux de l’entreprise en vue de réinstaurer, sur le modèle du « contrat social de crise » de 2008-2009, un système permettant d’utiliser des jours de congés (ou plus précisément des RTT) des salariés les mieux lotis pour financer le maintien du salaire des autres.

Sources : AFP, Renault

A lire également :

. Bonne nouvelle, la Fonderie de Bretagne ne fermera pas

. Renault : entre chômage complet et partiel, l’Etat préserve le cash

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Renault joue à cash cash et vend la Fonderie de Bretagne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tesla
Invité

Vu les dernières news concernant Renault, on comprend mieux pourquoi ils ont préféré la discrétion et l’économie (frais marketing limités) pour annoncer leur changement de logo.

Renault a encore la capacité d’être réactif pour se désendetter, on sent qu’ils contrôlent encore leur destin.
Ce qui m’inquiète plus, c’est le surplace permanent de l’Alliance.
Il faudrait enfin modifier cette stucture qui a fait son temps et réaliser une vraie fusion, avec une maison-mère qui décide et des filiales…

SAM
Invité

Il y a eu l’opération Renaulution avec des annonces à foison mais visiblement dans le monde du net de l’instant présent, tout le monde est amnésique ou est inféodé au service communication de PSA (je penche pour la seconde option).
Annoncé en grande pompe son logo alors que Peugeot le fait en même temps aurait été contre productif. Par contre au final Peugeot a payé pour qu’on en parle et pour Renault … tout le monde en parler. Donc qui a mieux réussi son coup?

Invité
@SAM: curieux quand même d’annoncer un nouveau plan stratégique et d’oublier de parler de son nouveau logo. Et au contraire parler de son logo quand un concurrent le fait est plus que productif car vous pouvez être sûr que la presse parlera de l’un et de l’autre à coup sûr. Aussi, aujourd’hui, la press en parle, mais en parle t elle en bien? Tout ce que j’ai vu c’est des “mais c’est quoi ce bazar?” Encore une occasion foirée de Renault? Ca y ressemble, c’est assez classique (je parle en connaissance de cause). Ou alors en effet choix de remettre… Lire la suite >>
SAM
Invité

Du coup? On a parlé plus du logo de Renault dans la presse que celui de Peugeot. Occasion foirée … je suis pas sûr. Connaissez-vous le plan de communication de Renault pour l’année? Non. Donc avant de nous resservir la communication de Peugeot qui l’a mauvaise car Renault la court-circuité sur son annonce … attendez tout au long de cette année et l’année prochaine. C’est PSA qui a payé, c’est Renault qui en a profité!

SAM
Invité

Gilles Vidal vous répond :

rowhider
Invité

?! Renault ont surtout annoncé une futur R5 qui a totalement éclipsé leur changement de logo… Je ne vois pas ce que PSA viennent foutre là-dedans.

SAM
Invité
Nous aussi on sait pas ce que PSA vient faire là dedans mais tous les médias « affiliés à Peugeot » on pris soin de dire que Renault révélait son logo en « lousdé » … Alors que Peugeot révélait son logo en grandes pompes après Renaulution qui était en encore pus grandes pompes. La nouvelle 308 a fuité depuis 4 jours mais pas de buzz. Il ne faut surtout pas flinguer le plan de communication de PSA du 18 mars, donc on passe sous silence cette 308 nue … Si cela ce n’est pas de la connivence. Donc remettre en cause le plan… Lire la suite >>
SAM
Invité

La communication à la Daft Punk en laissant les gens s’interroger ça marche mieux du « eh regardez moi! ».

SAM
Invité

Et puis quand vous savez que vous allez faire des annonces difficiles au premier semestre … vous n’allez pas payer en décadence une communication pour montrer que vous êtes les meilleurs. Ils l’ont changé sur leur publicité, les gens l’ont noté … potentiellement quand il n’auront plus de nouvelles à donner, ils se la raqueront comme les autres. Il y a un temps pour la décence.

greg
Invité

« Il faudrait enfin modifier cette stucture qui a fait son temps et réaliser une vraie fusion, avec une maison-mère qui décide et des filiales » Oui, mais si la maison-mere n’ est pas Nissan, le patron de Renault se retrouve en prison au Japon.

Invité

Les très nationalistes (jusqu’au boutistes) japonais accepteront-ils cette voix de la raison, quand on sait que « l’affaire Ghosn » a justement été lancée par eux-même quand ce dernier est aller au japon pour réaliser cette fusion ?

Lulu
Invité

Il ne reste plus qu’à vendre le Technocentre qui a le potentiel d’un grand centre commercial avec le futur « Grand Paris ». Puis fermer une usine ou deux…

Twin Spark
Invité

Moi je dis bravo pour le jeu de mot 😎

Elisabeth S.
Invité

Merci !!!

MOTÖRHEAD
Invité

Trahison selon nos camarades de la CGT (qui attendent toujours le retour de Staline 😁) donc vite faut se mettre en grève et bloquer l’usine

Mwouais
Invité

Là je joue à cache cache avec un lecteur Viously…

C’est assez pénible…

wizz
Membre

Tu joues à cache cache avec Viously, et tu perds

LBA joue à cash cash avec Viously, et ils y gagnent…

SAM
Invité

Pas toujours … il s’est pas lancé quand je me suis connecté à cette page! 😉

wpDiscuz