Accueil Berlines La nouvelle Peugeot 308 est là

La nouvelle Peugeot 308 est là

0
213
PARTAGER
Peugeot 308 (2021)

Actualité très chargée cette année pour Stellantis sur le segment C. Après les C4 et DS4, voici la nouvelle Peugeot 308, et une nouvelle Astra devrait suivre rapidement. Une nouvelle 308 qui vient améliorer son habitabilité, son contenu technologique et ajouter des motorisations hybride rechargeable.

  • +12 cm sur la longueur, dont 55 mm sur l’empattement, plus de place en vue à l’arrière
  • Contenu technique partagé avec la DS 4

Avec cette nouvelle génération, la 308 adopte à son tour la signature lumineuse lancée par la 508, et donc désormais unifiée sur la gamme. Le regard se fait plus incisif, la calandre s’étire, mais sans les bords estompés des 3008 / 5008. Cette nouvelle identité ne vient toutefois pas bouleverser la 308 dans son ensemble, qui semble adopter une stratégie « à la Golf » pour son allure générale. De profil, on pourrait penser à un gros restylage. Il n’en est rien, ce que confirment les dimensions. Avec 4367 de long, elle prend près de 12 cm. Son empattement prend 55 mm à 2675. Quant à la largeur de 1852, elle contribue à donner plus de musculature.

La précédente génération voulait jouer la carte d’une certaine compacité, en partie au détriment des occupants des places arrière. Ceux-ci devrait être les grands gagnants du changement de génération. Le coffre de 412 l est en revanche quasiment inchangé, mais figure dans la bonne moyenne du segment. Bien entendu le nouveau logo est de la partie, bien visible à l’avant comme à l’arrière, mais aussi sur les ailes avant.

A bord, l’ambiance se fait plus « techno » avec des lignes plus tendues, des surfaces planes dans l’esprit de la planche de la 508. Le i-cockpit est naturellement présent, avec l’effet 3D inauguré par la 208. L’écran central de 10 pouces avec le dernier système d’info-divertissement se complète désormais en partie basse les raccourcis vers les différents univers, en commande tactile. Quelques commandes physiques restent présentent pour les fonctions les plus courantes, verrouillage, accès aux réglages de climatisation, feux de détresse, désembuage, recyclage d’air, réglage du volume du système multimédia. Sur la console s’alignent comme à la parade bouton de démarrage, commande de la boîte automatique (versions manuelles non encore montrées), modes de conduite et frein de parking. Tout en haut une zone de recharge sans fil, et à droite  une zone de rangement ouverte et des porte gobelets avec un volet.

Outre le système multimédia plus complet (réplication de smartphone sans fil, widgets, double connexion Bluetooth), la 308 améliore son offre d’aides à la conduite. Les nouveautés ont été annoncées par la DS4. C’est surtout la fonction de conduite « semi-autonome » qui s’améliore. Le régulateur adaptatif Stop&Go avec centrage dans la voie s’accompagne du changement de voie semi-automatique, la préconisation de vitesse et l’adaptation automatique de la vitesse en courbe. On ajoutera une vision à 360° avec 4 caméras, en plus de la caméra arrière 180° désormais dotée d’une fonction de lavage. Quelques équipements de confort sont aussi ajoutés : pare-brise et volant chauffant, déverrouillage automatique à l’approche… Signe de la présence d’Opel dans le groupe, les sièges avant reçoivent le label AGR (Aktion für Gesunder Rücken), qui n’évoque pas le confort, mais l’amplitude ou le nombre de réglages. Ils seront chauffants et massants selon les versions avec des réglages électriques 10 voies avec mémoire.

La gamme des motorisations comportera 2 moteurs essence, 1 seul diesel, et 2 versions hybride rechargeable, dont une version plus abordable de 180 ch :

  • Essence Puretech 1.2 Turbo
    • 110 ch BVM6
    • 130 ch BVM6 ou EAT8
  • Diesel BlueHDI 1.5 Turbo
    • 130 ch BVM6 ou EAT8
  • Hybride rechargeable
    • Hybrid 180 – moteur essence 1.6 Turbo 150ch (110kW), moteur électrique de 81 kW, boite e-EAT8 / à partir de 25 g de C0₂ par km et jusqu’à 60 km d’autonomie 100 % électrique (selon le protocole WLTP, en cours d’homologation), batterie 12,4 kWh
    • Hybrid 225 – moteur essence 1.6 Turbo 180 ch (132 kW), moteur électrique de 81 kW, boîte e-EAT8 / à partir de 26 g de C0₂ par km et jusqu’à 59 km d’autonomie 100 % électrique (selon le protocole WLTP, en cours d’homologation), batterie 12,4 kWh

Notre avis, par leblogauto.com

La Citroën C4 a joué la carte du changement radical de concept pour renaître. Le 308 joue pour sa part la continuité, après une seconde génération qui a plutôt bien fonctionné. Avec ses dimensions en hausse, elle redonne de l’espace aux passagers arrière, et ses motorisations hybrides rechargeables sont clairement mises en avant alors que les motorisations essence ou diesel les plus puissantes ont disparu. Cette 308 devrait en outre servir de base à la nouvelle Opel Astra comme la 208 l’a fait avec la Corsa.

Poster un Commentaire

213 Commentaires sur "La nouvelle Peugeot 308 est là"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
r.burns
Invité

Quelle déception les moteurs… on attendait au moins de la micro-hybridation, on se trouve avec le triste puretech 130ch dérivé du thp, quant à la version hybride qui rajoute 300kg merci mais non merci

wizz
Membre

le puretech n’est pas dérivé du THP

Le THP est un moteur BMW, avec une chaine de distribution (dont la première génération a connu des soucis)

Le Puretech est un moteur 100% PSA, avec une courroie, humide, (et dont certaines versions ont connu des soucis)

Pour la micro-hybridation, il faudrait voir si c’est « par défaut » ou pas

r.burns
Invité

Pour info un système de distribution n’est qu’une partie du moteur, et toujours pour info, le THP avait pour base le bas moteur du « fameux » TU – ça ne pouvait pas fonctionner dès l’origine, et pas plus aujourd’hui en attestent les surconsommations d’huile, toujours pas résolues et qui ne le seront jamais

Jamie
Invité

En tout cas depuis le temps il doit être rentabilisé, servi comme il est à toutes les sauces.

DiZeL
Invité

Pour la fiabilité, on verra, mais au bout de 3 ans j’ai pas eu à ajouter une goutte d’huile sur mon puretech 225. Génération spontanée ?

Stabak
Invité

Non le bas moteur n’est absolument pas dérivé du TU. Les conceptions et architectures sont totalement différentes. Peut-être le EW à la rigueur qui s’en rapprocherait le plus et dont la famille de moteur THP, nom de code EP, remplace.

Supercante
Invité
Entièrement faux. Le 4 cylindres EP (EP3 et EP6) n’a strictement rien à voir avec le TU. Il lui a succédé dans ses versions atmosphériques mais le lien s’arrête là. Moteur réalisé par PSA en collaboration avec BMW et dont la partie distribution a été conçue initialement par BMW (d’ailleurs PSA jusqu’à 2006 ne produisait plus aucun moteur à chaîne de distribution depuis longtemps, et BMW a eu le même genre de problèmes de chaîne de distri de son côté avec son 18d/20d de l’époque dont j’ai oublié le nom). BMW a abandonné ce moteur dès 2014 et c’est PSA… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

« Quant à la fiabilité du EP6, elle n’a plus rien à voir aujourd’hui avec celle, désastreuse, premiers moteurs. En particuliers à partir des EP6F, c’est à dire 180/205/208/225/250/270 ch »

Effectivement, le 3 cylindres fait bien pire…..

sweeck
Invité

On peut regretter l’absence de micro hybridation ou même celle d’une pure électrique d’ailleurs.
Mais on ne peut pas leur reprocher d’en rester à leurs motorisations thermiques actuelles. Aucun constructeur européen ne va se lancer dans l’étude de nouvelles motorisations thermiques aujourd’hui : elles seront interdites à relativement court terme et ils ont déjà des investissements important à faire pour se convertir au tout électrique !

Mwouais
Invité

Assez d’accord avec Sweeck : personne n’investit plus dans les moteurs thermiques d’où un risque.

C’est comme si plus personne investissait dans la recherche de nouveaux supports publicitaires et que Viously soit une norme appelée à s’éteindre.

wizz
Membre
la micro-hybridation actuellement, c’est un alterno-démarreur, un moteur électrique réversible monté sur courroie. Pour assister le moteur thermique, c’est bien. Pour fonctionner seul, c’est moins bien, puisqu’il doit entrainer aussi le moteur thermique exerçant un frein moteur. Il vaut mieux que ce moteur électrique soit seul, puisse entrainer directement les roues, ou via la boite de vitesse. De ce fait, on l’intègre directement dans la boite de vitesse dont il suffit de débrayer pour ne plus avoir à entrainer le moteur thermique. C’est ce que fait PSA avec l’équipementier Punch La future boite automatique « double embrayage » contient un moteur électrique,… Lire la suite >>
wizz
Membre

voilà la boite de vitesse hybridée de Punch
soit pour la micro-hybride 48V
soit pour la version PHEV
https://www.largus.fr/actualite-automobile/psa-les-nouveaux-systemes-hybrides-testes-par-punch-powertrain-10575390.html

Tipi
Invité

En effet, de source source sure, tous les recherches et innovation sur les modèles thermiques ont été arrêtées nette il y a peu et les équipes redirigées vers l’électrique. Le tournant est pris.

Mwouais
Invité

Quand tu es ingénieur moteurs tu fais quoi alors pour te recycler ?

Je peux déjà te dire que tu ne passes pas à l’électronique de puissance ou au bobinage à la main de moteurs (des petits jeunes fraîchement formés feront ça plus vite et moins cher).

RIP ingénierie.

Klogul
Invité

ils virent les plus vieux… mais bon ne t inquiete pas sgl a dit aucune perte d emploi 🤣

Polaris
Invité

Le puretech 130ch est un moteur plutôt agréable et relativement performant. Par contre, il a un énorme défaut: sa consommation très élevée sur autoroute (autour de 7.5l/100pkm). Et dans ces conditions, le 1.6 THP est pire (et l’hybridation n’apportera hélas aucun gain en usage autoroutier).

wizz
Membre

ça apporte quand même
avec la réserve de puissance du moteur électrique, on peut se permettre de rallonger les ratio de la transmission, ou de rouler avec un ou deux rapports supérieurs (boite 8 rapports!) par rapport à ce qu’on ferait si on avait un simple thermique. Cela permet de réduire un peu la consommation

Miké
Invité

Elle avait la taille parfaite pour une compacte, et était déjà ultra logeable, dommage de rallonger autant.
Sinon à part le profil et le cul sac a dos, c’est plutôt pas mal.

Mwouais
Invité
Si l’intérieur est très convainquant en photo, l’extérieur n’est pas vilain mais me rend circonspect : il ne correspond pas à mon sens à la volonté annoncée de Peugeot de monter en gamme. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est très tuning de parkings carrefour mais c’est un peu le sens de ces lignes brisées et mises en avant un peu vulgaires de forces (calandres, excroissances de lignes pour dire regardez, ça aussi elle l’a…). La DS4 est plus logique et presque illogiquement plus sobre. Le prix fera la différence pour cette 308 mais donc le côté near premium ne… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité

bien d’accord, ça manque de sobriété stylistique … la calandre verticale avec la moustiquaire me laisse grandement dubitatif.
En France elle se vendra, mais ailleurs ?

DiZeL
Invité

Idem pour la sobriété, j’aimais bien pour ça la 308 II. J’ai du mal sur l’avant et la trop grosse calandre à la Audi, et l’arrière torturé fait plus Citroën / DS que Peugeot.

twruit
Invité

d’accord avec toi, les clients de prémium( beurk l’expression)aiment les voitures très fades audi a3, bmw 1, du coup elle va leur faire peur

twruit
Invité

par contre j’aime bien son intérieur, meme si j’aurai aimé plus de couleur, que ce gris noir, mais il feront une finition un peu plus gaie comme une rs line de renault.

KifKif
Invité

@Mwouais, pour ma part je suis à l’inverse plus convaincu par l’extérieur que par l’intérieur, à mon avis ils n’ont toujours pas embauché d’ergonome… Le volant devant l’instrumentation… La qualité perçue ne me convainc pas non plus…

lym
Invité
Ca me rassure, je ne suis pas seul à trouver cela peu réussi. Plus encore l’avant que l’arrière, pour ma part: Peugeot, quitte à changer de logo, aurait pu troquer le museau du lion pour le groin d’un cochon. Cela aurait été une en phase avec ses modèles récents et un mal hélas passé des light-truck en double-zéro aux compactes/berlines en simple-zéro. Peut-être que les clones Opel garderont des avants dont on n’ait pas l’impression qu’ils aient massé les hémorroïdes du véhicule de devant sur la chaîne de production: Explication de ces nez semblent avoir pris un bourre-pif et ces… Lire la suite >>
Miké
Invité

Et l’écusson sur l’aile avant, j’espère qu’il se retire.

Mwouais
Invité

@Mike, c’est comme pour autre chose : j’espère qu’il se retire.

On demandera à quelques jeunes des cités ?

beniot9888
Membre

Qu’en pense Florent Malouda ?

Mwouais
Invité

Ah, toi aussi mon fils !

Koko
Invité

Il en pense qu’il aurait dû mieux monétiser son droit à l’image !

Xavier
Invité

Le marketing de qualité incontestablement 😉

wizz
Membre

une vidéo (de lui) lancée = 1 centime

comment être millionnaire avant la fin de la journée….

Jean
Invité

Qui ?

Mwouais
Invité

Viously, vraiment…..

Oui, je profite de l’intérêt pour cette 308…

Mwouais
Invité

Ah, l’interface PSA renouvelée c’est bien mieux que Viously

N’avaient ils pas annoncé 2023 pour le système d’exploitation Android Automotive?

SAM
Invité

A quoi ça sert un gros logo noir avec des reflets argents sur une calandre noire avec des reflets argent? Le logo malgré sa taille n’est pas lisible. Le seul bémol reste sa face avant caricaturée. Je me suis amusé à lui fermer la bouche sur logiciel :

https://i.ibb.co/2PhSkJT/308.jpg

Joledemago
Invité

Je me suis toujours dit que ces calandres n’avaient de sens que pour de gros SUV. Les conserver sur des berlines fait disproportionné. Elle a de la gueule même si ça manque de sobriété (c’est dans l’air du temps). Par contre, à voir sur une version entrée de gamme…
Quant à la microhybridation, j’ose espérer que c’est par défaut, pcq ne proposer que des pures thermiques ou des PHEV, c’est très c**

Miké
Invité

T’as fini de pleurer ?

Mwouais
Invité

Moi j’en pleure encore.., de ces pubs

Lee O Neil
Invité

Sur la chaine POA, il y a des videos de ce reveal.
Et il est expliqué que le logo sur la calandre a servi à masquer le radar qu’il y a juste derrière. C’est donc invisible.
A titre de comparaison sur une Série 1, on voit très bien le radar au centre sous la plaque d’immatriculation. Sur une Série 3, c’est pareil avec une vue du câblage en plus !

wpDiscuz