Accueil VW L’action Volkswagen s’envole, grâce à des annonces électriques

L’action Volkswagen s’envole, grâce à des annonces électriques

0
24
PARTAGER

Pas de pitié pour les salariés de Volkswagen pour les investisseurs. Alors que le constructeur allemand a annoncé il y a quelques jours à peine que la transition vers les véhicules électriques le « contraignait » à supprimer des emplois … les marchés boursiers ont préféré s’axer sur la stratégie électrique du constructeur.

Bilan des courses : la valeur marchande (et virtuelle ….) de Volkswagen atteint désormais 121 milliards d’euros.

Le prix de l’action Volkswagen s’envole

Les actions privilégiées de Volkswagen négociées sur l’indice DAX allemand ont bondi de 9,3 % mardi, portant la valeur boursière du constructeur à plus de 121 milliards d’euros. Les marchés réagissant de manière positive à la récente publication de VW de détails concernant son ambitieuse expansion dans le domaine des véhicules électriques.

Les titres ont ainsi atteints leur plus haut niveau depuis le 3 juillet 2015.

Les actions ordinaires de Volkswagen ont quant à elles bondi de 29%, son plus gros gain intrajournalier depuis 2008 au cours duquel le constructeur était brièvement devenu la société la plus valorisée au monde.

Objectif de doubler les livraisons de VE en 2021

Un jour après avoir dévoilé son projet de construction d’une demi-douzaine d’usines de cellules de batteries en Europe, le constructeur allemand a annoncé son intention de plus que doubler les livraisons de véhicules électriques cette année.

Plan de réduction de couts permettant d’accroitre les marges …

Lors de sa conférence de presse annuelle, le groupe automobile a également réaffirmé sa confiance dans le fait que les réductions de coûts contribueraient à augmenter les marges bénéficiaires dans les années à venir.

«Notre bonne performance en 2020, une année dominée par la crise, nous donnera un élan pour accélérer notre transformation», a déclaré le directeur général Herbert Diess dans un communiqué.

VW a confirmé qu’il visait une marge opérationnelle de 7% à 8% d’ici 2025, ajoutant qu’il finirait probablement 2021 à l’extrémité supérieure d’une fourchette cible comprise entre 5% et 6,5%.

A titre de comparaison, Stellantis, quatrième constructeur automobile mondial issu de la fusion de Fiat Chrysler et du constructeur Peugeot PSA en janvier, vise une marge opérationnelle ajustée de 5,5% -7,5% cette année.

L’objectif de Volkswagen sera atteint en abaissant les coûts fixes de 2 milliards d’euros d’ici 2023 par rapport à 2020, correspondant à une diminution de 5%, ainsi qu’une baisse de 7% des coûts des matériaux sur la même période, a précisé Herbert Diess, sans donner plus de détails.

… mais synonyme de suppressions d’emplois

Pourtant … tout n’est pas rose au pays de Volkswagen … N’oublions pas que le groupe a annoncé dimanche un plan de suppression d’emplois. Si ce dernier s’avère non encore chiffré à l’heure actuelle, jusqu’à 5.000 postes pourraient être supprimés d’ici fin 2023. Les mesures s’inscrivent dans le cadre d’une réduction des coûts. Objectif affiché : financer la transition vers l’électrique. Un dossier que Herbert Diess s’est bien gardé de mettre en avant …

Pas le moment d’introduire en Bourse la vache à lait Porsche

Interrogé sur une éventuelle introduction en Bourse de sa filiale Porsche, Diess a déclaré qu’il n’y avait pas besoin d’une action immédiate étant donné l’importance du constructeur Premium dans les efforts de redressement du groupe.

Selon le dirigeant, une réflexion doit être de manière extrêmement sérieuse à chaque étape d’une telle opération.

Diess estime même que Volkswagen vaut 200 milliards d’euros

Diess a par ailleurs déclaré qu’il estimait que Volkswagen, dont les marques vont des Seats et Skodas à petit budget aux Audis et Bentleys haut de gamme, valait 200 milliards d’euros. Des propos -reflétant son ambition de détrôner Tesla en tant que premier constructeur de voitures électriques au monde.

Notre avis, par leblogauto.com

Une envolée du cours qui ressemble bigrement à l’emballement du titre Tesla observé ces derniers mois. De quoi créer une nouvelle bulle sur les marchés … histoire de trouver avant tout un titre sur lequel spéculer ?

Car si certes, certains analystes considèrent que Volkswagen est en avance sur la plupart de ses concurrents en termes de mobilité électrique, une telle flambée de l’action ne semble pas totalement en phase avec les « fondamentaux », à savoir : la capacité de Volkswagen à relever le défi qu’il s’est lancé …

Sources : Reuters, AFP

A lire également :

. La valeur boursière de Tesla dépasse celle de VW …. virtuellement

. Volkswagen a vendu plus de voitures électrifiées que Tesla

 

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "L’action Volkswagen s’envole, grâce à des annonces électriques"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
darkargos
Invité

Bigre, les hostilités à la bulle financière dans l’automobile sont lancées.

Demain Carlos Tavares annonce la fermeture officielle du site R&D de Velizy et la finalisation de sa délocalisation au Maroc à Kenitra ou son outsourcing en Inde. Au programme aussi des annonces inédites sur le triplement des ventes à venir d’AMI et de DS3 Crossback ETense grâce à…. et à …, et euh… mais aussi ….. Bon on va juste virer les gens et couper dans les coûts, ça devrait suffire pour faire passer l’action à 20€. Le long terme tout le monde s’en fout.

Invité

C’est pour ça que quand certains naïfs zécolo-bobos ne cessent de faire des incantations depuis un an à propos du « monde d’après », l’espérant moins destructeur que « le monde d’avant » alors que certains d’entre eux n’ont aucun des réflexes écologiques qu’ils veulent imposer aux autres, je me marre !

amiral_sub
Invité

j’ai rien compris

Invité

Baaaaah … tant pis !

r.burns
Invité

Leblogauto qui se met à commenter le cours de la Bourse… ça manquait tellement

Thibaut Emme
Admin

Vous ne suivez pas assez assidument pour ne pas savoir que ce n’est pas une première…

Sylver
Invité

Oula, triple négation, je suis perdu dans les « pas » 😀

AXSPORT
Invité

Le rouleau compresseur VAG se remet en marche……

Jo.
Invité

Oui, c’est le protocole Panzer. Très efficace quand tout est en ordre, mais n’aime pas les imprévus…

Klogul
Invité

vu les bugs sur leur voitures elec ont a du temps 😂le panzer il va rester sur la bande d arret d urgence.

Sinon pour revenir a l article on voit ce mouvement qui « valide » les licenciement (soit disant gain) et le 100% ve a la bourse depuis plus de un an.

Mais bon sgl viendra nous expliquer que ces emplois vont revenir 😉

Sylver
Invité

@klogul les bugs du lancement ont été corrigés via les update over-the-air, faut suivre un peu aussi…
Pour ce qui est des emplois, ou est le but de continuer a employer des gens pour fabriquer des trucs qui qui ne se vendent plus… ? Et pour ce qui est du reseau vente, sa valeur ajoutée se réduit comme peau de charging. Reste le SAV mais on peut bien mieux servir le client avec des solutions mobiles.

amazon
Invité

Exact! pour rester dans la mobilité, le marché du fer à cheval c’est cassé la gueule au début du 20eme siècle tout comme celui des harnais de trait. Les maréchal-ferrands ont du se recycler dans la machine-outil agricole, les bourreliers sont partis à la pêche!

vu la rupture technologique entre un véhicule électrique et un thermique, toute la chaine de valeur (garage mécanique, marchand d’huile, de carburant) doit se remettre en question.
seuls les carrossiers devraient continuer à faire du business, et les installateurs de borne de recharge

Klogul
Invité
revolution… oui oui on en reparlera de la revolution a vous battre pour avoir acces a un point de charge rapide 🤣 Clairement l infastructure au global n est pas dimensionne / prevu pour des VEs vous pouvez retourner le probleme dans tous les sens que vous voulez un VE remplace une deuxieme voiture mais pas plus. Et il faudra aussi accepter que ca pollue aussi et que ca va creer un chomage important ( on augmentera vous charges comme vous semblez content afin de payer pour tous les emplois perdu). Bref encore un pseudo revolutionnaire qui pense que on… Lire la suite >>
Klogul
Invité
mais bien sur il y a plein de fonctions inhibe surement pas mature et clairement la voiture qui est dans la rue n a rien d un produit mature ou fini (d ailleurs on a vu comment vw galere a sortir un projet qui n a pas un retard massif). Bref leur niveau de validation est mauvais! Quand a l effet d esbrouf fait avec l argent publique attendont plusieurs choses 1)de voir si les etats coupe les vivres 2) deux a trois ans d utilisation d un VE Mon petit doigt me dit que ca n est pas si… Lire la suite >>
SGL
Invité

Le problème est que l’on fait les choses à l’envers comme souvent… On commande massivement des composants uniquement en Asie, avec à la clé des tas de problèmes d’approvisionnement et en créant une dépendance énorme, et on se plaint par la suite de la suppression des emplois en Europe…
Si l’on fait intelligemment la transition énergétique on crée des millions d’emplois SAUF si l’on continue bêtement de se gaver de composants asiatiques.

amazon
Invité
SGL, il y aura surement de la création d’emploi au passage de la mobilité thermique vers électrique ou autre. mais toutes les petites mains (ce n’est pas péjoratif, juste que les miennes sont souvent trop grosses pour accéder à cette p***n d’ampoule derrière le cache plastique) qui crées, fabriquent et entretiennent un thermique vont être désoeuvrées: un moteur électrique c’est 10x moins de pièces qu’un thermique. le graissage est à vie, pas de révision, juste un coup de soufflette de temps en temps lorsque on change les pneus et les plaquettes! même les mises à jour, évolutions du véhicule se… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité
amazon c’est même pire que ça , fabriquer un moteur thermique nécessite des petites mains, ce n’est pas entièrement automatisé (car impossible), alors que fabriquer un moteur électrique peut être entièrement automatisé. De même fabriquer des batteries est entièrement automatique. Mais c’est ainsi on ne peut rien y faire c’est le sens de l’histoire. Où les gouvernements peuvent jouer c’est sur la relocalisation de la fabrication en europe de certains composants, médicaments, etc, mais ça va nécessiter d’augmenter la compétitivité de l’europe, notamment de la France (donc l’industrie est peu compétitive). Et augmenter la compétitivité se fait par baisse des… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

La France est un pays agricole avant tout au contraire du Royaume Uni et l’Allemagne qui sont des pays industriels . Une fois qu’on aura compris et enregistré cela, il faudra aller de l’avant. Sinon c’est s’obstiner comme un gaulois à aller dans le mur.

SGL
Invité

Il y a énormément à faire dans les réseaux de recharge + les EnR, notamment avec des ombrières photovoltaïques qui permettront à recharger les VE sur les parkings d’entreprise 8 h par jour.
Il y a donc des millions d’emplois à créer.

amiral_sub
Invité

vous voulez relocaliser avec des panneaux PV importés de chine ? Là je comprends plus… Pour rappel le gouvernement Chinois a mis en place un dumping des prix sur les panneaux PV et a tué volontairement la concurrence occidentale. Ce secteur est pour le moment définitivement perdu

SGL
Invité

@amiral_sub, rendons la monnaie de la pièce au Chinois.
Interdisons les PV Chinois.

amiral_sub
Invité

je serais pour. En plus ça les verdirait

SGL
Invité

@amiral_sub, avez-vous vu la 1re réunion tendue en Alaska entre les Etats-Unis et la Chine sous l’ère Biden ?

amiral_sub
Invité

les défis restent nombreux pour VW : chute vertigineuse des ventes de TDI, sans aucun doute chute des ventes en europe des gros moteurs (des audi S et RS par exemple) malgré la continuité de la R&D sur ces gros moteurs, usines à adapter aux VE, usines de batteries à construire ou partenariats à amplifier, gamme VE à développer et grande question les ventes de VE vont-elles suivre? Et encore et toujours les bugs de la gamme ID à corriger (mais c’est en cours). Et pour les autres ça s’annonce encore plus difficile (Stellantis, etc)

wpDiscuz