Accueil Honda Honda/Toyota : manque de puces et de mousse pour siège

Honda/Toyota : manque de puces et de mousse pour siège

0
10
PARTAGER

Les groupes automobiles japonais Honda et Toyota sont à leur tour impactés par des problèmes de pénurie en Amérique du Nord.

Honda a fait part d’un certain nombre de problèmes d’approvisionnement tandis que Toyota a déclaré qu’il était frappé par une pénurie de produits pétrochimiques.

Honda : arrêt de production en Amérique du Nord et au Mexique

Honda a déclaré mardi que des problèmes de chaîne d’approvisionnement entraîneraient un arrêt de production dans la majorité de ses usines automobiles aux Etats-Unis et au Canada durant une semaine. Le constructeur a ajouté à la suite mercredi que les arrêts de production s’étendaient aux usines au Mexique.

Honda précise désormais que les difficultés rencontrées entraîneront des réductions de production la semaine prochaine dans toutes les usines américaines et canadiennes, citant comme raisons tout à la fois « l’impact du COVID-19, la congestion dans divers ports, la pénurie de micropuces et les intempéries hivernales au cours des dernières semaines ».

« D’une manière ou d’une autre, toutes nos usines automobiles aux États-Unis et au Canada seront touchées », a ajouté le constructeur.

Si certaines usines américaines et canadiennes pourraient réaliser de moindres réductions de production la semaine prochaine, un porte-parole de Honda a toutefois ajouté que «le calendrier et la durée des ajustements de production pourraient changer».

Honda a refusé de préciser le volume de véhicules impactés mais a déclaré que les équipes achats et production s’efforçaient de limiter l’impact de cette situation.

Selon AutoForecast Solutions, Honda produit en temps normal environ 30 000 véhicules par semaine aux États-Unis et au Canada.

Toyota touché par un manque de produit pétrochimiques

Toyota a indiqué de son côté que le froid sévère survenu au Texas le mois dernier avait réduit l’offre de produits pétrochimiques, (comprenez : mousses pour fauteuils) affectant la production aux États-Unis et au Mexique.

Certaines lignes de production, équipes voire même potentiellement des sites entiers devraient être temporairement arrêtées pendant plusieurs jours dans le Kentucky, en Virginie occidentale et au Mexique, a déclaré mercredi une du constructeur, sans fournir plus de détails.

Pénurie de puces et tempête hivernale au Texas

La pénurie de puces, qui a frappé la plupart des constructeurs automobiles mondiaux, découle d’une confluence de facteurs. Notamment de la mise en concurrence des besoins de l’électronique grand public pour l’approvisionnement en puces et de ceux du secteur automobile. La pandémie ayant accru la demande de matériels connectés tandis que les constructeurs tentent de retrouver leur cadence de production d’avant Covid.

Mais il faut également compter sur les conséquences de la tempête hivernale survenue au Texas le mois dernier. Laquelle pourrait avoir un impact sur la production automobile après l’arrêt des usines pétrochimiques essentielles de la région.

Notre avis par leblogauto.com

Début mars, les medias US indiquaient que les fournisseurs se démenaient pour redémarrer la production après les tempêtes hivernales dévastatrices du Texas.

Les tempêtes ont coupé l’électricité pour des millions d’habitants et ont provoqué des pénuries d’eau dans tout l’État du Texas, les usines pétrochimiques texanes ne sont pas restées indemnes.

Des sources proches du dossier laissaient alors entendre que  le problème pourrait devenir sérieux dans les semaines à venir …

La cadence à laquelle le secteur va redémarrer la production fera toute la différence … avaient-elles indiqué.

Sources : Bloomberg, Reuters, Automotive News

A lire également :

. Pénurie de mousse pour siège auto : arrêt de production US ?

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Honda/Toyota : manque de puces et de mousse pour siège"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Youssef
Invité

Les gens changent souvent de voiture ou de téléphone alors qu’ils n’en ont pas besoin. Je connais même certains qui éclatent volontairement leur smartphone par terre pour justifier d’un changement. Il faut cesser cette surconsommation consécutive d’une reproduction humaine excessive dictée par la pression sociale du « il faut faire faire des bébés ».

Jdg
Invité

Les gens font des enfants car c’est dans notre nature de nous reproduire.
La surconsommation ça c’est sociale

Thibaut Emme
Admin
La surconsommation est aussi pour partie dans notre nature. Il suffit de regarder à traves les âges le comportement des humains partout ou presque sur la planète. Il y a bien eu ça et là des peuples qui ont su rester sobres dans leur consommation et leur rapport à la nature. Mais, la plupart des peuples ont imposé la propriété privée, la consommation, l’accaparement des biens et terres légalement ou pas la force. Des fois c’était sous des motifs pseudo-religieux, d’autres fois juste pour le « pouvoir » que représente le fait de posséder tant et plus. Le peuple actuel de la… Lire la suite >>
Béret vert
Invité

Cher Thibaut, vous êtes étonnamment compétent dans les domaines automobiles, techniques.. je suis un misérable insecte à côté de vous. Pour l’anthropologie, laissez faire les vieux rats de bibliothèque. Pour la religion, un jour, si vous voulez comprendre, branchez vous sur la Torah. C’est le meilleur bouquin sur le sujet.

Thibaut Emme
Admin
La reliquoi ? Ce machin qui veut que certains hommes (car ce sont souvent des mâles) imposent aux autres la « bonne » façon de penser ? Aïe… En quoi la Torah serait le meilleur bouquin ? Eventuellement un bouquin sur l’indouisme (1300 ans avant le judaïsme)…et encore, les animistes sont bien plus anciens 😉 Nature versus culture c’est de l’anthropologie comme vous dites (pas de la religion qui vient faire quoi ici ? 😉 ) et/ou de la philosophie. Mais je ne vois rien dans mon commentaire qui puisse être contredit par un « rats de bibliothèque ». L’Homme éprouve un plaisir (démontré… Lire la suite >>
Béret vert
Invité

Ca vaut mieux en effet.

Salva
Invité

La mondialisation ne résistera pas aux pénuries qui s’approchent à grands pas.
C’est effectivement une condition de la mondialisation : l’abondance. Pour la pénurie, la mondialisation cesse d’être heureuse.

Klogul
Invité

le prophete de malheur qui vient se rependre sur tous les articles ici… aucune donnee factuel juste son « esperance » d une fin de la civilisation ancre en lui… Ca ne sera pas le dernier faux prophete a avoir tort (dedicasse a Paco)

GTi
Invité

Salva vient peut-être de se faire plaquer par sa femme et s’est mis par conséquent à détester toute l’humanité.

Roland Barthes
Invité
wpDiscuz