Accueil F1 F1 : petit bilan des 3j d’essais hivernaux

F1 : petit bilan des 3j d’essais hivernaux

0
19
PARTAGER

Cette saison, les essais hivernaux (ou d’intersaison) ont eu lieu à Bahreïn (et non Barcelone), et n’ont duré que 3 jours (et non 8). Ce qui n’a pas empêché les nouveautés de fleurir.

La F1 de 2021 ressemblera à celle de 2020. En tout cas physiquement. En effet, la FIA et la F1 ont conclu un accord avec les écuries pour garder un règlement stable, mais limité les développements possibles. La principale nouveauté aérodynamique est la rectification des fonds plat en enlevant (enfin) une zone grise qui avait vu fleurir des fentes, ailettes, etc. Au final, ces fonds plats n’ont plus de fentes, mais ont récupéré des ailettes. La palme de la bizarrerie revient sans doute à Mercedes qui invente le fond plat à vaguelettes.

Le principe exact n’est pas complètement sûr, mais en gros, cela servirait à « sceller » le diffuseur (ce que permettaient les fentes en 2020). On « scelle » le diffuseur en réussissant a créer un flux d’air sur les côtés du fond plat. Cela permet de remonter l’arrière de la voiture et de créer un diffuseur virtuellement plus grand. Avec le scellement, l’air ne s’échappe pas par les côtés. On peut aussi remarquer que chez Aston Martin on a aussi testé un fond plat à vaguelettes…

Des diffuseurs aux ailettes réduites, sauf chez McLaren

L’autre nouveauté aérodynamique, ce sont les diffuseurs qui ont perdu de la hauteur sur leurs ailettes. Cela devrait donner moins d’appui à l’arrière et des voitures qui passeront moins vite en virage. Enfin, cela, c’est sans compter avec les ingénieurs qui trouvent des moyens pour contourner les règlements.

Par exemple, McLaren a trouvé un trou dans la raquette et a dévoilé un diffuseur avec certaines ailettes « longues ». De quoi avoir un peu plus d’appui. Les autres écuries ont forcément lancer la « machine à réflexion » et pourraient sortir des solutions inspirées d’ici quelques semaines, ou mois.

On pourra aussi citer la « cheminée » chez Alpine. Déjà, la Renault RS20 avait une prise d’air supérieure et un capot plus volumineux que d’autres. Mais, cette année, elle ressemble à un Schtroumpf, ou à certaines illustres ancêtres de la F1. En fait, Alpine a repositionné pas mal d’éléments des pontons vers cette prise d’air. Le but est d’amincir les pontons, quitte à avoir un aspect « bizarre » et faire gloser. Est-ce que c’est efficace ? On le saura durant la saison.

Retrouver de l’appui comme on peut

Evidemment, on ne peut pas tout citer car tout ne se voit pas. Et surtout, certaines écuries ont testé 2 ou 3 versions de certaines pièces (comme les ailettes des fonds plats, ou des configurations d’ailerons avant. Vu le peu de temps de ces essais, les pilotes ont enchaîné les tours jusqu’à pouvoir réaliser une simulation de grand-prix. Et ce n’est pas la tempête de sable de vendredi après-midi qui les a arrêtés. Chez Mercedes, la boîte semble fragile. Est-ce que l’écurie a tenté une solution extrême qu’il faut fiabiliser ? En tout cas on a sorti la « machine à ouin ouin » chez Mercedes, comme en chaque début d’année.

Cela fait plusieurs années que Mercedes cache largement son jeu durant les essais hivernaux. Là, la boîte n’a pas aidé. Au total des tours, Alfa Romeo et Alpha Tauri sont en tête avec 422 tours. A l’opposé, Mercedes ferme la marche avec 304 tours, derrière Aston Martin avec 314 tours et McLaren 327 tours. Un retard de tour pour 3 écuries motorisées par Mercedes c’est à souligner. Alpine de son côté frôle les 400 tours.

Le jeu de dupes des essais d’inter-saison

En termes de temps au tour, les voitures n’ont pas forcément cherché la perf sur un tour mais plutôt, pour rester cachées, des temps partiels, voire sur un enchaînement de virages. Aujourd’hui, il y a tout de même eu une petite chasse à la performance. Max Verstappen a signé le meilleur temps en 1 minute 28 secondes et 960. Il devance Yuki Tsunoda chez Alpha Tauri avec 1 minute 29 secondes 053. Deux moteurs Honda très proches et en tête. De quoi faire figure de favoris pour le début de la saison ? Trop rapide comme conclusion évidemment.

On a vu pas mal de figures de style en piste. Le sable, mais aussi l’aérodynamique diminuée a poussé les pilotes à chercher les limites des voitures. Il y a eu du « spin » et même le septuple champion du monde lui-même y est allé de sa figure. Sinon on a pu voir les petits nouveaux en piste : Tsunoda chez Alpha Tauri, Schumacher et Mazepin chez Haas (futur Mazepin team). Un petit « nouveau » aussi chez Alpine avec le retour de Fernando Alonso.

Désormais, rendez-vous à Barheïn dans 12 jours pour le premier weekend de course du 26 au 28 mars 2021. D’ici-là, les écuries vont travailler sur les données récoltées et choisir les meilleures pistes pour développer leur monoplace. Quant à nous, nous vous préparons, comme chaque année, le guide de la F1 2021.

Illustration : F1, écuries respectives

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "F1 : petit bilan des 3j d’essais hivernaux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
C Ghosn
Invité

Mercedes est la seule écurie à ne pas avoir fait de shakedown qui pourrait être une grossiere erreur.

Si l’on compile les kms/moteur, c’est bien le bloc Mercedes qui a le plus de kms:

01 Honda 1:28.960 Max Verstappen 791 4281 km
02 Ferrari 1:29.611 Carlos Sainz 1217 6586 km
03 Mercedes 1:30.025 Lewis Hamilton 1318 7133 km
04 Renault 1:30.318 Fernando Alonso 396 2143 km

Sombrero
Invité

Article très intéressant, merci. Bel effort sur les livrées 2021 de la part des écuries…

4aplat
Invité

En effet, Merci Thibaut !

C Ghosn
Invité

Il a fait quoi Massepain ?

GTi
Invité

Alonso et Verstappen écrasent déjà leurs coéquipiers respectifs … on peut comprendre pourquoi Hamilton a préféré garder Bottas avec lui …

Invité

Alpine n’a fait aucun essais de qualif (Aston aussi)
Quant a Red Bull, c’est logique que celui qui fasse le chrono en dernier soit le plus rapide, le circuit est plus rapide l’après midi que le matin

wpDiscuz