Accueil Nouvelles technologies Voiture du futur ? smartphone roulant selon le Pdt allemand

Voiture du futur ? smartphone roulant selon le Pdt allemand

0
25
PARTAGER

La voiture du futur ne doit pas seulement être climatiquement neutre, elle doit également utiliser une technologie intelligente pour s’adapter aux besoins des gens, devenant ainsi une sorte de « smartphone sur roues », a déclaré le président allemand Frank-Walter Steinmeier, lors d’un sommet traitant à la fois de l’action climatique et de l’industrie qui s’est déroulé cette semaine à Berlin. 

L’industrie automobile allemande doit se transformer pour pouvoir respecter les objectifs climatiques

Pour atteindre les objectifs climatiques de l’Allemagne, l’industrie automobile doit subir une transformation significative, a déclaré le président allemand Frank-Walter Steinmeier lors d’un sommet intitulé « Industrie et action climatique en utilisant l’exemple de l’industrie automobile » qu’il a organisé à Berlin.

Le président a invité des personnalités de l’industrie et de la recherche d’outre Rhin à discuter de la transformation de la mobilité durable et de ses conséquences sociales et économiques.

S’adapter aux besoins des gens, pour devenir un « smartphone sur roues »

La voiture du futur ne doit pas seulement être climatiquement neutre, elle doit également utiliser une technologie intelligente pour s’adapter aux besoins des gens, devenant ainsi une sorte de « smartphone sur roues », a déclaré Steinmeier. Ajoutant que la recherche et le développement devront rester une priorité pour l’Allemagne en tant que site industriel dans les années à venir.

Une transformation synonyme de perte d’emplois ?

Néanmoins, une transformation structurelle présente un risque de perte d’emplois. Jörg Hofmann, président du Syndicat des métallurgistes ( IG Metall ) a tenu à préciser pour sa part lors du sommet que des équipementiers supprimaient des emplois en Allemagne, et en créaient de nouveaux à l’étranger.

Le dirigeant syndical a fait valoir un « manque d’action », notamment dans le développement de l’infrastructure de recharge.

Ottmar Edenhofer , directeur du Potsdam Institute for Climate Impact Research ( PIK), a souligné quant à lui que la révolution technologique, aussi nécessaire soit-elle, pourrait entraîner des pertes d’emplois.  «Les ménages à faible revenu doivent donc être pris en compte dans cette transformation», a-t-il déclaré.

La protection du climat ne doit pas diviser la société en gagnants et perdants, a déclaré de son côté Siegfried Russwurm, patron de la Fédération des industries allemandes ( BDI ).

« En Allemagne aussi, il y a des gilets jaunes dans chaque voiture », a déclaré Russwurm, faisant allusion au mouvement des gilets jaunes en France, lesquels se sentent notamment laissés pour compte par une politique climatique montrant, à leurs yeux, peu de considération pour les personnes à faible revenu.

Plaidoirie en faveur des carburants synthétiques et moteurs thermiques efficaces

L’industrie automobile allemande s’est engagée en faveur d’une mobilité climatiquement neutre d’ici 2050, mais certaines entreprises rejettent une seule focalisation sur la mobilité électrique et affirment qu’une combinaison de moteurs à combustion efficaces et de carburants synthétiques est également essentielle pour atteindre les objectifs climatiques.  A moins qu’il ne s’agisse surtout d’atteindre leurs propres objectifs financiers ? ….

L’adoption des véhicules électriques a été lente en Allemagne par rapport à de nombreux autres marchés, mais en 2020, le nombre de voitures électriques nouvellement immatriculées a considérablement augmenté. Alors que les principaux constructeurs automobiles du pays se concentrent fortement sur la mobilité électrique, son important secteur d’équipementiers automobiles se tourne également vers des technologies alternatives, en particulier les piles à hydrogène et les carburants synthétiques fabriqués à partir d’hydrogène renouvelable.

Notre avis, par leblogauto.com

L’Allemagne tente de préserver l’emploi de son important secteur industriel en mettant en avant moteurs thermiques « efficaces » et carburants synthétiques …. histoire aussi de ne pas trop dépendre des pays asiatiques et de la Chine, qui constituent les principaux fournisseurs de batteries indispensables aux véhicules électriques.

A force de mettre en avant la mobilité électrique, l’Allemagne – et les autres pays d’Europe – pourraient se faire en effet harakiri … : une telle technologie nécessite moins de mains d’œuvres, moins d’entretiens. De plus, la batterie, pièce maîtresse du véhicule n’est pas – ou peu – produite localement, et ne permet donc pas de créer des emplois sur le sol allemand tout en faisant la part belle à la Chine qui peut ainsi jouer sur les prix … voire sur les livraisons.

Quant au coté « smartphone sur roues », Berlin tente également de se différencier par rapport à la concurrence chinoise qui commence à arriver en Europe sur le marché des véhicules électriques … souhaitant faire perdurer son image de marque de « Deutsche Qualität » en proposant des véhicules high tech et s’adaptant aux besoins des clients.

De quoi faire également comprendre l’intérêt du déploiement de la 5G … laquelle permet notamment (voire avant tout ?)  de connecter des véhicules à des applications et services de plus en plus gourmands en transfert de données.

Sources : Süddeutsche Zeitung

A lire également :

VE chinois : nouvel adversaire de l’industrie auto allemande

 

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Voiture du futur ? smartphone roulant selon le Pdt allemand"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Hugo
Invité

Je n’ai pas besoin d’un smartphone sur roues à 80k mais d’une compacte électrique à 25k avec 500km wltp et des bornes de recharge suffisantes… C’est trop demandé ?

Mwouais
Invité

@Hugo : vois donc le prix d’une tablette ou d’un OS pour comprendre que le coût de ta voiture n’est pas là.

Moi j’aime beaucoup l’affirmation de voiture climatiquement neutre. C’est bien ce que je pense déjà 🙂

Emmanuel
Invité

pourquoi 500 km ?
250 à 300 réels avec 4 passagers + bagages ça me suffit largement
avec une pause de 15 / 20 min toutes les 2 à 3 h pour retrouver 250 à 300 km d’autonomie. et c’est parfait. C’est quasiment ce que nous pratiquons actuellement lors des départs en vacances ou longs trajets afin de rejoindre la famille ou des amis.
Et c’est assez proche de ce que devrait proposer une TM3 ou la Ioniq 5 avec des bornes à 250/300 kWh.

r.burns
Invité

Bof, 500 bornes c’est pas terrible, c’est la vitesse de charge le problème…

sandycov
Invité

des smatphones sur roues et des mouchards….et dans ce dernier cas on peut compter probablement sur la france pour développer l’emboucanement généralisé 2 litres pour nous pourrir l »humeur, les routes ressemblant déjà à un stalag à flash

Dom
Invité

Voiture du futur = smartphone roulant selon le Pdt allemand ….. il est urgent de le transférer dans un EHPAD.

Mwouais
Invité

@DOM, après ton bon mot, tu peux aussi te remettre en question et te demander ce qui va séparer dans l’idée l’évolution de la voiture avec celle du développement du smartphone.

Là peut-être comprendras tu l’analogie faite par cet homme qui a comme défaut d’être vieux ou allemand ?

Dom
Invité

« En tout cas » , c’est pas lui…. la séparation …., c’est un mouton qui suit le troupeau qui va à l’abattoir …

beniot9888
Invité

Le troupeau de ceux qui refusent le progrès ?

Dom
Invité

Ta caisse sera formatée Google, tu la prête ton fils qui voudra l’ouvrir via Microsoft …. alarme dans toute la rue à minuit ….trop sympa.
Les bouffons de leboncoin ( groupe américano/norvégien ) t’ informe d’une tentative d’intrusion dans ta boite email personnelle chez free si tu change de navigateur….. ( mettons que tu vas sur LBC avec Chrome ou Firefox … et consulter si tu a des acheteurs avec ta boite email avec IE ) »– ALARME — » …….. c’est trop cool le progrès de cette dictature GAFA… tout le monde en veut ….

seb
Invité
1er paragraphe: « La voiture du futur ne doit pas seulement être climatiquement neutre, elle doit également utiliser une technologie intelligente pour s’adapter aux besoins des gens, devenant ainsi une sorte de « smartphone sur roues », a déclaré le président allemand Frank-Walter Steinmeier, lors d’un sommet traitant à la fois de l’action climatique et de l’industrie qui s’est déroulé cette semaine à Berlin.  » 4e paragraphe: « La voiture du futur ne doit pas seulement être climatiquement neutre, elle doit également utiliser une technologie intelligente pour s’adapter aux besoins des gens, devenant ainsi une sorte de « smartphone sur roues »,… Lire la suite >>
Bizaro
Invité

Sûrement qu’après avoir fait traduire l’article original, l’auteur s’est mélangé les pinceau en voulant mélanger les paragraphes pour pas être ennuyé.

wpDiscuz