Accueil Mitsubishi Mitsubishi Outlander 2021 : pas pour l’Europe

Mitsubishi Outlander 2021 : pas pour l’Europe

0
23
PARTAGER
Mitsubishi

Avec 180.000 exemplaires vendus depuis 2013, le Mitsubishi Outlander détient le record de ventes en Europe pour la catégorie PHEV, dans laquelle le constructeur japonais fait figure de pionnier. Mais pourtant, l’héritier ne viendra pas sur le vieux continent.

La 4e génération arrive, afin de prendre la relève de la précédente version qui remontait à 2013, un sacré bail désormais dans l’automobile. Le changement est assez radical, et à tout point de vue.

Forte personnalité

D’abord, sur le plan esthétique, la relative discretion à laquelle il nous avait habitué laisse place à un style beaucoup plus affirmé, qui reprend assez fidèlement les idées du concept Engelberg Tourer aperçu au salon de Genève 2019. Le nouvel Outlander a été conçu suivant un concept japonais qui se prononce « i-fu-do-do » et peut se traduire par « authentique et majestueux ». 

Sa face avant « Dynamic Shield » conserve cette signature caractéristique en forme de boomerangs antagonistes, avec un jeu de double optique dans la veine du design Citroën mais plus extrême. Les phares très effilés qui dominent la calandre sont assortis de deux autres blocs optiques à la verticale. L’ensemble dégage de la robustesse et une certaine puissance à défaut de finesse. L’aspect plus massif s’explique aussi par son gabarit en hausse, plus large de 10 centimètres et plus haut de 4 centimètres. Le profil adopte une ligne de caisse haute et des volumes dynamiques tandis que la face arrière du SUV est moins typée, avec des phares également effilés mais un look davantage passe-partout.

 

Agrément en hausse

Reposant sur la nouvelle plate-forme CMF partagée également par le Nissan Rogue, l’Outlander embarque un nouveau moteur à essence 4 cylindres de 2,5 L bénéficiant de performances en hausse, avec 185 chevaux et 245 Nm de couple, le tout associé à une boîte CVT à 8 rapports en mode sport. Il est équipé de six modes de conduite pour les modèles 4WD et cinq modes pour les modèles 2WD. Les réglages du mode de conduite sont Normal pour une conduite normale, Tarmac pour une conduite sportive sur routes pavées, Gravel pour des performances de traction et une stabilité élevées sur les routes non pavées, Neige pour les routes enneigées et autres routes glissantes, et Boue pour augmenter la capacité de conduite sur route boueuse , dans la neige profonde et dans des conditions similaires.

A l’intérieur, la mise à jour est également importante et permet à l’Outlander d’entrer réellement dans le numérique pour se rapprocher des standards de la concurrence. Il existe deux types de compteurs en fonction du niveau de finition. L’écran conducteur entièrement numérique de 12,3 pouces est également équipé d’une fonction de personnalisation qui permet à une variété d’informations d’être librement combinées et affichées. Pour certains niveaux de finition, un grand écran de 9 pouces est utilisé pour l’affichage central et est équipé du système de navigation audio à affichage Smartphone-link. Pour fournir des informations de conduite en toute sécurité et plus rapidement, Mitsubishi a installé pour la première fois un affichage tête haute (HUD) de type pare-brise de 10,8 pouces pour projeter en couleur les informations nécessaires à la conduite.

La commercialisation est imminente aux Etats-Unis, avec une tarification qui débute aux alentours des 25700 dollars, soit 21400 euros. Les futures normes européennes et la très forte concurrence du marché sur le vieux continent, où Mitsubishi est bien moins fort qu’aux USA, ont incité la direction à revoir sa stratégie. Pas de nouveautés à l’horizon en Europe et un recentrage sur les marchés les plus lucratifs.

Images :Mitsubishi

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Mitsubishi Outlander 2021 : pas pour l’Europe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Bah de prime abord … tant mieux ! 😉

Paul
Invité

Il est beau ! Dommage

SGL
Invité

Rassurez-nous, c’est du second degré !? J’imagine… 😯

MINI_Stig
Invité

Aucun intérêt de le commercialiser en Europe, c’est un Qashqai maquillé… qui lui-même sera vendu dans le réseau Renault.
Le Nissan me semble nettement plus réussi et européen.

toto
Invité

tu a raison mais c’est un ROGUE (X-TRAIL) maquillé

Lucas
Invité

La gueule du maquillage ! Ca a tout coulé là ma chérie, faut faire quelque-chose ! 😀

Karuk
Invité

Le nouveau Nissan Rogue , qui sera le nouveau Xtrail commercialisé en Amérique du Nord ressemble , dans ses formes au nouveau Outlander

AFLC7
Invité

Donc « authentique et majestueux » pour un japonais, en plus d’être prétentieux, c’est moche… Bel effort

Lucas
Invité

Quelle horreur ce truc ! Mais comment peut-on dessiner des voitures aussi affreuses (même s’il est un petit chouilla moins hideux que le précédent) ? Si encore Mitsubishi avait en Europe l’aura de Toyota, ça leur permettrait sans doute dans vendre plus, à l’image de son jumeau handicapé esthétique Rav 4, mais c’est loin d’être le cas.

wpDiscuz