Accueil Jaguar Jaguar Land Rover (JLR) : 2.000 emplois supprimés

Jaguar Land Rover (JLR) : 2.000 emplois supprimés

0
28
PARTAGER

Jaguar Land Rover (JLR) va supprimer environ 2.000 emplois dans le monde dans les prochains mois.

Réduction nette de 2.000 emplois pour Jaguar Land Rover

Le constructeur automobile britannique détenu par l’indien Tata Motors anticipe une réduction nette d’environ 2.000 personnes de sa masse salariale lors de la prochaine année financière.

Le groupe a invoqué la nécessité de réduire ses coûts afin de se transformer vers une « organisation plus agile ». Faisant ainsi référence à la méthode Agile très à la « mode » à l’heure actuelle et particulièrement prisée de la sphère informatique. Laquelle place met en avant individus et interactions plutôt que processus et outils, l’objectif étant d’aboutir rapidement à un résultat de travail opérationnel, quitte à s’adapter de manière flexible aux premiers retours sur le produit déployé.

L’objectif du constructeur est de pouvoir retrouver une marge opérationnelle à deux chiffres et une trésorerie nette positive d’ici 2025.

JLR cible la neutralité carbone pour 2039

Cette information émanant de JLR intervient deux jours après l’annonce d’une stratégie visant à atteindre la neutralité carbone pour sa chaîne d’approvisionnement, ses produits et ses opérations d’ici 2039 et le passage de la marque Jaguar au 100% électrique à partir de 2025.

Si le groupe avait alors annoncé que sa transformation entraînerait une réduction sensible de ses activités autres que la production au Royaume-Uni, il n’avait toutefois pas fourni plus de détails. Précisant toutefois que le personnel des usines ne serait pas affecté.

JLR assure ne pas vouloir fermer d’usine

Le constructeur britannique assure même ne pas vouloir fermer d’usine. Le site de Solihull (implanté au centre de l’Angleterre), où sont également fabriquées des Land Rover, abriterait la plateforme 100% électrique de Jaguar.

S’agissant du site de Castle Bromwich – dans la même région des Midlands – où sont produits certains modèles de Jaguar, Thierry Bolloré, le patron du constructeur avait alors assuré que le groupe disposait de « plein d’idées » pour cette unité de production.

Jaguar Land Rover a par ailleurs promis d’investir 2,8 milliards d’euros par an, en grande partie dans l’électrique.
Le groupe veut travailler sur le développement de l’hydrogène pour répondre à la future demande et entend par ailleurs collaborer avec le groupe Tata sur l’énergie propre et les logiciels informatiques.

Notre avis, par leblogauto.com

En janvier 2020, Jaguar Land Rover avait déjà annoncé la suppression de 500 emplois dans son usine de Halewood, situé non loin de Liverpool, au centre de l’Angleterre. Des mesures prises – nous disait-on alors – dans le cadre de son programme de restructuration destiné à se prémunir des conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit). Y sont fabriqués les SUV Range Rover Evoque et Land Rover Discovery Sport.

Le constructeur argumentait sa décision par la nécessité d’améliorer la productivité. Une réorganisation du travail de ses salariés devait ensuite être mise en place à partir du mois d’avril 2020. Des mesures qui – affirmait-il alors – devraient « entraîner des gains opérationnels importants dans l’usine afin de répondre à la demande en hausse des clients » pour les deux modèles de SUV.

JLR précisait par ailleurs que ces suppressions de postes s’ajoutaient au plan de réduction d’effectifs annoncé en janvier 2019. Lequel concerne directement 4 500 emplois, soit plus de 10 % des effectifs en place au début de l’année 2019.

Cette réduction de personnel avait vu le jour en parallèle de la mise en place d’un plan de redressement plus large visant à réduire les coûts et à recentrer l’activité, après de fortes pertes en Chine et la chute de la demande en diesel, alors que ce type de motorisation représente la majeure partie de ses activités au Royaume-Uni et en Europe.

Sources : JLR

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Jaguar Land Rover (JLR) : 2.000 emplois supprimés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité

Un monde soi-disant plus vert mais pour moins de monde au travail.

Il paraît que  » l’écologie » va fabriquer des milliers d’emplois. Vaut mieux faire de moins en moins d’enfants finalement.

Lucas
Invité

C’est vrai que tout va très bien chez JLR, c’est bien connu (…), et que dans un monde sans transition écologique, où on ne ferait que du thermique, ils ne les auraient jamais supprimé ces emplois, hein…
La faut à l’écologie je vous dit ! Hors sujet débile mais c’est pas grave, ça fait du bien.

SGL
Invité

@Lucas, il faut vivre avec son temps !

SGL
Invité

Bah si … il ne suffit pas de le dire pour que cela marche… il faut le faire !
Parce que OUI, le green business peut faire des millions d’emplois.

Mwouais
Invité

@SGL : affirmer que le green washing va créer des millions d’emplois est une affirmation rapide ou une vérité basée sur des chiffres ?

A part quelques conseillers énergie qui existent depuis les années 70, je cherche encore où est cette nouvelle création d’emplois.

SGL
Invité

Vestas Wind Systems = plus de 20 000 personnes dans le monde….
Une société sur des milliers d’autres !
Sans parler de l’entretien.

wizz
Membre
question à se poser : pour un MEME service rendu (ou un même produit), si la société A a créé 1000 emplois alors que la société B a créé 10000 emplois, alors à votre avis, quelle est la société qui sera la plus compétitive? . Par exemple, un village de 1500 personnes, formant 500 foyers, achetant chacun 1 baguette par jour, soit un business de 500 baguettes par jour à vendre -la boulangerie A a créé 1 emploi -la boulangerie B a créé 5 emplois Quelle est la boulangerie la plus compétitive, qui va attirer le plus de clients (ps:… Lire la suite >>
SGL
Invité

Payer des chômeurs à rester chez eux, coûte cher aussi !
…sans parler d’autres problèmes que cela génère.

SGL
Invité

Après la solution n’est effectivement pas la même si l’on se met à la place d’un État ou d’une société privée ou d’une municipalité qui cherche à faire des économies à tout prix.

wizz
Membre

que ce soit l’Etat ou une société privée, cela ne change pas beaucoup.
Une société privée peut être très raisonnable
Et l’Etat enchainant les déficits, ça ne dure pas longtemps
Le seuil minimum, c’est le cout de revient que l’on doit répercuter aux consommateurs

wizz
Membre
Payer des chomeurs, ça coute cher aussi. OK donc. Soit! Si je me souviens bien, SGL, tu avais opté pour le diesel lorsque la différence de prix à la pompe fut trop forte, avec plus de 30cts de différence. Supposons 1€ vs 1.30€ -Imaginons que l’Etat aurait imposé que les pompes de gasoil soient uniquement servies par un pompiste, avec le litre à 1.50€ afin de pouvoir payer son salaire…. -Imaginons que la région Ile de France aurait imposé le retour des poinçonneurs, et supprimer les portiques automatiques. Cela se traduirait par l’embauche de 1 million de personnes. 1 million… Lire la suite >>
amazon
Invité

Moins d’emplois de production de bien de consommation c’est sûr, mais plus d’emploi de service normalement.
cela revient à trouver les besoins réels de l’humanité: une fois nourrie, logée et occupée intellectuellement, le reste n’est que superflu!
L’industrie de consommation de masse à en gros 100 ans d’existence, depuis que l’on confond être et avoir… me voilà philosophe tout à coup

je commente
Invité

« mais plus d’emploi de service normalement »… Oui ils sont déjà dans nos rues : livreurs à vélo, de courrier, de colis, de repas et bientôt d’autres fournitures… En d’autres termes des emplois de services pour un public jeune, à priori pas trop qualifié, et à peu près sous payé. Une économie de larbins corvéables à merci aux ordres de néo-nantis de la nouvelle économie, fats et glandeurs…

amazon
Invité
Chacun sa liberté de faire appel aux services des livreurs. Pour ma part ca ne m’est jamais arrivé, et pour vivre autour de personnes qui utilisent les services des livreurs, je peux vous assurer que se ne sont pas les « néo-nantis de la nouvelle économie, fats et glandeurs… » qui sont les premiers à les solliciter! Et si les livreurs étaient payés comme des salariés, tu peux être sûr qu’ils seraient 10X moins nombreux, les clients qui n’ont pas la force de marcher jusqu’au Mc truc ne seraient pas d’accord de payer le service à hauteur du smic. Je pense plus… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

@amazon,
et dire qu’il m’est arrivé de vous mettre des -1 !
Cela prouve que l’on ne peut pas être d’accord pour tout mais vos deux posts précédents font du bien.

wizz
Membre
amazon que ce soit des livreurs uber eat ou des assistants aux personnes âgées, ça ne change pas le fond du problème : le cout et que ce soit l’Etat ou pas, cela ne changera pas non plus: il faut payer ces employés Nous consommateurs, on n’accepterait jamais de payer le cout de la livraison Uber Eat suffisamment pour qu’il ait un salaire au smic. C’est ce que tu as dit. Mais c’est exactement pareil pour le secteur service: -on double le salaire des profs, et l’Etat devra augmenter son budget, augmenter les impôts pour assumer cette augmentation salariale -on… Lire la suite >>
KifKif
Invité
Sur le fonds, d’accord à 100%, l’économie de Service est bien trop souvent faîte … à l’économie °-( Pour la forme, par contre : – Larbins, pas très sympas pour les mecs qui galère plutôt que de vivre à tes crochets, au fond de leur canapé en se grattant les nouilles… – Aux ordres de néo-nantis (si tu veux, bien peu de gagnants pour une grande majorité de perdants) fats (oui le melon est livré avec la réussite) mais glandeurs… Tu ne côtoies pas ce milieu pour sûr : ceux qui réussissent ne manquent ni d’idée, ni de courage, ni… Lire la suite >>
SGL
Invité

Bien sûr que les EnR peuvent provoquer des millions d’emplois !
C’est d’une évidence biblique… Évidemment, si l’on importe tout de Chine … Ben ça ne le fait pas !
Mais SI l’on fait nos batteries en Europe, nos éoliennes, nos panneaux photovoltaïques + l’entretien de tout cela !
Il faut vraiment être de mauvaise foi pour dire le contraire !

KifKif
Invité

Bien sûr que les EnR peuvent provoquer des millions d’emplois… Industriels en majorité, donc cela favorisera la Chine, la Corée, l’Allemagne, l’Italie du Nord, le Luxembourg, la Hollande…
Mais si tu prônes une économie de service tu n’auras que les miettes…
A la rigueur avec l’IP (la propriété Intellectuelle, la R&D donc) la France peut s’en tirer, mais vu le fiasco de la R&D tricolore pour les vaccins, le « doute massaI »…

SGL
Invité

Sanofi et l’institut Pasteur ont perdu une bataille sur la Covid-19, mais ils gagnent dans plein d’autres batailles contre des milliers de maladies.
Dans la recherche, l’échec même avec beaucoup de moyens est la norme une fois sur dix !
Il ne faut pas que l’échec pour le vaccin donne un bilan général de la qualité des recherches de Sanofi et de l’institut Pasteur !

Thibaut Emme
Admin

@SGL : Sanofi a abandonné les recherches sur un vaccin « classique » contre la Covid pour se concentrer sur un vaccin ARN.

SGL
Invité

Avant 2015, Vestas Wind Systems était le plus grand fabricant mondial d’éoliennes !
D’origine danoise, le Groupe Vestas rassemble aujourd’hui plus de 20 000 personnes à l’échelle mondiale.
Au Danemark, l’éolien produisait 48 % de l’électricité du pays en 2019 et couvrait 40,5 % de la consommation électrique danoise sur la période de mi-2017 à mi-2018.
blob:null/6f85ed7c-5bef-426b-b931-649050bb7bd1
Le Danemark reste un petit pays ! et ils le font uniquement avec un type d’EnR… et part ça les EnR ne peuvent pas provoquer des millions d’emplois au niveau de l’Europe !?

SGL
Invité

MAIS les EnR doivent être made in Europe !

Bizaro
Invité
@Mwouais, Avec ou sans l’électrique, de toute façon il ne faut pas se leurrer, on est devenu trop performant pour occuper tout le monde à plein temps. Et l’automatisation va de plus en plus s’améliorer, en rendant l’action humaine obsolète cela a une conséquence plutôt positive sur la baisse de pénibilité et la baisse des compétences à aquérir. Il suffit de voir le nombre de bullshit jobs qui sont créer par les gouvernement pour occuper certaines personnes « inutiles », issu de « bullshit schools » ou du la bonne caste sociale. Alors qu’on a du mal à recruter et former dans d’autres secteurs… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

@Bizaro : ça fait des siècles que je le dis : on apprécie les robots pour supprimer les tâches ingrates et c’est très bien mais évidemment qu’il remplace plus d’un homme sans en créer la tâche d’un autre (sans quoi il ne serait pas intéressant).

Sauf à travailler sur l’allocation universelle, point de salut autre. Diminuer le nombre d’humains est déjà une solution mais pas même sous cet aspect travail.

Sans doute la population peut elle devenir youtubeuse en grand nombre et divertir ceux qui restent à produire ?

Klogul
Invité

une approche agile le nouveau pipeau du millineaire dans l automobile avec au final si on enleve les mots pompeux une reduction du temps de dev avec moins de prototypes et moins d inge / tech. Le resultat est couru d avance

r.burns
Invité

Si on fait, yaka faut kon… il faut être de mauvaise foi pour ne pas voir un peu plus loin que le bout de son nez…

Mwouais
Invité

@r.burns (que je perçois chafouin et avec une pointe d’agressivité comme étendard) : peux-tu développer le bout de ton nez ?

wpDiscuz