Accueil Ford Ford réduit la production du F-150 faute de puces électroniques

Ford réduit la production du F-150 faute de puces électroniques

0
30
PARTAGER

Ford a annoncé jeudi réduire davantage et de manière drastique la production de son pick-up F-150, modèle phare et véritable locomotive des ventes du groupe automobile US.

Comme nombre de ses concurrents, il est en effet confronté à des problèmes d’approvisionnements engendrés par une pénurie mondiale de puces électroniques qui sévit déjà depuis plusieurs semaines. Et qui pourrait perdurer pendant de nombreuses autres …

Un problème d’autant plus important pour Ford, que le F-150 se vend comme des petits pains outre Atlantique et qu’il génère de généreuses marges.

Ford contraint de suspendre les activités de nombreuses équipes

Le site de Dearborn Truck, qui emploie 4 600 employés, passera de trois équipes à une équipe pendant une semaine. L’usine d’assemblage de Kansas City, qui emploie 7 300 personnes pour la construction du pick-up et du Transit, passera de trois équipes à deux équipes sur la ligne F-150, également pendant une semaine.

Les deux usines devraient retrouver leur niveau de production normal lors de la semaine débutant le 15 février.

Il s’agit de la dernière action en date prise par Ford dans le cadre de cette pénurie. Le constructeur avait d’ores et déjà réduit les équipes de travail à Dearborn, à Kansas City, à l’usine d’assemblage de Chicago et à celle de Louisville. Chicago construit les best-sellers Ford Explorer, Police Interceptor et Lincoln Aviator. Louisville construit le Ford Escape et le Lincoln Corsair.

Négociations avec les fournisseurs

« Nous travaillons en étroite collaboration avec les fournisseurs pour faire face aux éventuelles contraintes de production liées à la pénurie mondiale de semi-conducteurs et nous travaillons à prioriser les lignes de véhicules clés pour la production, en tirant le meilleur parti de notre allocation de semi-conducteurs », a déclaré Kelli Felker, responsable mondial de la fabrication et des communications chez Ford.

« Ford surveille actuellement l’état d’une situation très volatile impliquant des puces électroniques nécessaires à la technologie de tous les véhicules, a-t-elle ajouté déclaré.

La Ford Série F, véritable vache à lait du constructeur

La Ford Série F est l’épine dorsale financière de l’entreprise vieille de 117 ans, avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 50 milliards de dollars.

L’emploi impacté

Des milliers d’employés verront leur contrat de travail temporairement suspendus. Ford n’a pas pu fournir de détails sur les équipes concernées. Les travailleurs horaires recevront environ 75% de leur salaire brut, selon un montant négocié dans le cadre de leur contrat de travail.

D’autres suspensions en parallèle

En outre, Ford a suspendu du 18 janvier au 19 février la production de son usine allemande produisant la Ford Focus pour l’Europe.

Au Canada, son usine d’Oakville, en Ontario, qui construit le Ford Edge et le Lincoln Nautilus, qui emploie 3 500 travailleurs horaires, a cessé son activité durant une semaine en raison notamment de problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement.

Notre avis, par leblogauto.com

Si dans les tous premiers temps de la pénurie, le problème semblait peu relayé au niveau des medias, désormais, les annonces de suspensions d’activités s’enchaînent.

N’oublions pas que Volkswagen s’était alarmé dès les premières heures – au début du mois de décembre dernier –  face aux graves conséquences qu’une telle situation pourrait engendrer.

Plus encore, VW indiquait dans un communiqué que la situation était telle qu’elle pourrait conduire à une interruption de la production automobile chinoise dans sa globalité, les tensions dans l’approvisionnement devenant chaque jour plus critiques du fait de la hausse de la demande engendrée par la reprise à plein régime du marché chinois.

Reste que le producteur de semi-conducteurs taïwanais TSMC pourrait accroître sa production, à la demande notamment de l’Allemagne, Taïwan profitant même de « l’occasion » pour tenter d’obtenir un soutien de l’Union européenne pour obtenir des vaccins contre le Covid-19 en échange de composants.

Le centre de commandement central de l’épidémie (CECC) de Taiwan a déclaré le 27 janvier dernier qu’il «saluait» tous les efforts visant à augmenter l’approvisionnement du pays en vaccins contre le coronavirus, y compris l’échange de semi-conducteurs TSMC contre des injections.

Lors d’une conférence de presse 27 janvier, un journaliste a demandé au chef du CECC Chen Shih-chung si le centre envisageait d’autres moyens d’augmenter la quantité de vaccins commandés à l’étranger, tels que l’échange de puces contre des vaccins.

Chen Shih-chung a répondu que le CECC contactait activement tous les principaux fabricants et qu’il était ouvertement favorable à toute méthode permettant d’en acquérir davantage.

Sources : Detroit Free Press, AFP, Ford, Taïwan News

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Ford réduit la production du F-150 faute de puces électroniques"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

La guerre économique avec la Chine a déjà commencé. Ca va mal finir croyez-moi

Koko
Invité

Le géant des semi conducteurs TSMC est taiwanais et non pas chinois.
Ne pas confondre la république populaire de Chine et la république démocratique de Chine (Taiwan) !

wizz
Membre

pas de chance pour ces Chinois, à devoir choisir entre une république populaire ou démocratique

il y a d’autres pays où c’est une république populaire et démocratique…

panama
Invité

Coucou Koko 🙂
A ton avis elles sont fabriquées où les puces de TSMC ?
En Chine continentale.

Koko
Invité

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Taiwan_Semiconductor_Manufacturing_Company

« Les sites de production sont essentiellement situés à Taiwan « 

panama
Invité

Oui mais aussi en Chine :
TSMC Nanjing Company Limited, 300 mm (12 inch) : Fab 16 (Nankin, Chine)
TSMC China Company Limited, 200 mm (8 inch) : Fab 10 (Shanghai, Chine)

Où sont donc fabriquées les puces en question ?

Tcho
Invité

On en arrive donc à du chantage sanito-écinomique !!??

Ça y est, on a touché le fond.

J’ai hâte de découvrir la prochaine étape ceci-dit.

The Stig
Invité

Bof, c’est pas nouveau non plus. Ne pas oublier les programmes Armes contre nourriture, ou Pétrole contre nourriture qui ont existé pendant des années… Parfois même sous l’égide de l’ONU…

Elisabeth S.
Invité

je pensais effectivement à Pétrole contre nourriture

polo
Invité

C’est quand même bizarre la plupart des constructeurs semblent touchés sauf PSA et Renault dont en plus le principal marché n’est pas touché par une fermeture des concessions. Est-ce parce qu’ils ne font pas appel à des producteurs impactés ou justement ils ne sont pas impactés par le fournisseur bloqué par Trump?

The Stig
Invité
Autre fournisseur, fort probablement. TSMC est très (très très) gros, mais ce n’est pas le seul et unique fondeur. Entre autres, Samsung en est un énorme aussi, et pour ce qui concerne Renault, ne pas oublier que l’alliance a une synergie avec Samsung, ayant repris Samsung Motors. Ça peut aider. Pour ce qui est de PSA, aucune idée. Il est possible qu’ils utilisent un autre fournisseur. Enfin, ne pas oublier que tout gros qu’il soit, TSMC n’a pas production infinie, et est très très demandé en ce moment. En plus de fournir les constructeurs automobiles, ne pas oublier qu’ils sont… Lire la suite >>
wizz
Membre

très peu probable que Samsung vend les puces à Renault, qui ensuite conçoit le reste du circuit électronique autour…

ces différents systèmes électroniques qui gèrent la voiture, c’est conçu par des équipementiers, genre Bosch, Valeo, Conti… C’est à eux que les fondeurs vendent leur puces, et non aux constructeurs automobiles…

amiral_sub
Invité

PSA ou renault sont bien plus petits que ford (moins de besoins de composants) et produisent principalement en europe (production localisée en europe). Ca aide

Elisabeth S.
Invité
Elisabeth S.
Invité
amiral_sub
Invité

merci! production en europe donc, vive STM ! par contre l’article parle de cette nouvelle génération de composants de puissance pour les voitures électriques (techno deja utilisée par tesla pour améliorer l’efficience)

The Stig
Invité

@Elisabeth S. : Bien vu, j’avais la flemme de vérifié et j’avais complètement oublié STM… très bon fondeur au demeurant, même s’il n’a pas l’aura ou les capacités gigantesques de TSMC ou Intel 😉

wizz
Membre
STM n’a pas les capacités de TSMC, mais ce n’est pas le même type de produits non plus. STM est davantage axé sur les industriels, avec un cycle long en durée de vie (commercial du produit), et un volume à peu près constant, avec une sollicitation à peu près constante aussi Par exemple, un controleur du moteur (gérer l’injection, coupure, richesse, cliquetis, température d’air, pression du turbo, pollution…..). Cette durée de vie est plutôt longue, bien plus de 10 ans. Cela permet de fiabiliser le produit, et d’amortir son cout. Pas besoin de faire la course au profit (ou amortissement)… Lire la suite >>
The Stig
Invité

@wizz : Ah mais je suis 100% d’accord, d’où le fait que je dise que c’est un très bon fondeur. Quand je parlais d’aura, c’est justement concernant la résonance qu’à la marque auprès du grand public, quasi inexistante face aux deux autres. Mais c’est en effet totalement logique vu qu’ils sont plus axés sur la production de « puces de l’ombre », très peu médiatisées mais indispensables à l’industrie, comme des contrôleurs ARM « basiques », des contrôleurs de tension, des gyro sur 6 axes, etc 😉

gigi4lm
Invité

Une autre théorie : PSA et Renault ne sont peut être pas impactés car il n’y a rien d’électronique dans leurs véhicules.
Sur une Clio ou une 208 tout fonctionne avec des ressorts, des bielles et des goupilles.😊

wizz
Membre

DS non plus n’est pas impacté par cette pénurie de composants d’électronique : ils ont encore beaucoup de véhicules en stock…

Will
Invité

J’ai pas envie d’être complotiste mais à se demander si tout cela ne s’appelle pas la décroissance, les limites (du monde, de la croissance, des ressources) et qu’on nous a gonflé à outrance un vieux covid moisi (qui existe néanmoins) pour ralentir l’activité sans nous le dire clairement… parait que 2008 c’était pas tant les subprimes que le pic d’extraction du pétrole conventionnel. Après on a eu un « répit » avec le pétrole de schiste et les sables bitumineux. Alors peut-être que 2020 c’est le pic d’extraction de pétrole conventionnel.

Will
Invité

*NON conventionnel en 2020

beniot9888
Invité

T’as pas envie d’être complotiste, mais un peu quand même 🙂

Sinon, c’est qui le « on » qu’il nous a refilé le Covid (ce salaud) pour ralentir l’économie ?

Will
Invité
@Beniot9888 C’est ça qui est curieux, c’est mon esprit qui fait des théories sans que je lui demande :p. J’ai un collègue complotiste pour qui tout ça c’est des certitudes (enfin lui c’est plutôt « c’est un complot, le vaccin c’est pour stériliser la population, c’est pour nous prendre nos possessions », Qanon, le fils de Biden pédophile, des cas de grippe déclarés en covid pour avoir des subventions etc), donc non je n’ai pas envie d’être complotiste comme ça, mais il parait que c’est normal que l’esprit tisse des théories quand les explications officielles ne sont pas forcément convaincantes, même s’il… Lire la suite >>
The Stig
Invité

@Will : j’aime assez l’idée. Au final, c’est juste essayer de tirer parti de toute situation, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Et c’est finalement tout ce qu’on demande à un dirigeant, qu’il soit d’entreprise ou d’un pays.

Will
Invité
Ouais voilà, enfin, le problème c’est que c’est d’une part un raisonnement à courte vue, puisque c’est certes « tirer parti » mais de façon égocentrique, au détriment d’autrui plutôt que dans une recherche de compromis, d’autre part le parti en question va toujours en grande partie aux mêmes, et quand ça se tend encore plus… Par exemple j’ai eu l’info, par quelqu’un y travaillant, que la branche jets privés de Dassault se porte très bien… donc ceux qui se suicident car ils sont ruinés à cause du covid apprécieront, là où il sont. Le soucis, si cette idée devait être plus… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

le pic d’extraction des pétroles conventionnels a eu lieu vers 2008 à 69 Mb/j (source: https://www.lemonde.fr/blog/petrole/2019/02/04/pic-petrolier-probable-dici-a-2025-selon-lagence-internationale-de-lenergie/ par un expert en pétrole). 2020 a été une année exceptionnelle, mais avec la baisse de consommation on a quand même un baril à 57$ en ce moment et persone ne s’alarme. Vous pouvez dors et déjà stoker des barils de pétrole dans le jardin parce que 2021 va voir les prix flamber avec la reprise de la consommation de pétrole.

Will
Invité
Oué, c’est flippant, et on peut se demander ce que ce serait sans les ralentissements dus au Covid. Mais par contre si t’écoutes Jancovici, il explique que le prix du baril n’augmentera pas forcément dans les proportions de 2008. Il explique (de mémoire, je peux me tromper) que le prix d’une ressource ne varie en fait pas tant en fonction de la demande par rapport à l’offre, mais en fonction des investissements qu’on est prêts à faire pour acquérir la ressource. Donc possible que tu aies une pénurie sans que le baril ait flambé. Les « investisseurs » n’auront juste pas envie… Lire la suite >>
wpDiscuz