Accueil Tesla Tesla se prépare pour des débuts en Inde en 2021

Tesla se prépare pour des débuts en Inde en 2021

0
4
PARTAGER

Le ministre indien des Transports, Nitin Gadkari, vient de confirmer aux derniers jours de l’année 2020 que Tesla – constructeur américain de véhicules électriques – débuterait ses opérations commerciales en Inde au début de 2021.

Le ministre indien des Transports confirme le lancement de tesla en Inde en 2021

S’exprimant lors du programme Indian Express Idea Exchange, le ministre a confirmé que Tesla débuterait ses activités sur le territoire indien en se déployant commercialement dans un premier temps et qu’il examinerait les possibilités d’assemblage et de production locale plus tard en fonction du volume de ventes réalisées dans le pays.

Tweet de Musk en octobre dernier

Tesla est devenu un des sujets d’actualité à New Dehli lorsque Elon Musk, DG de la société, a tweeté en octobre dernier que le constructeur de voitures électriques était prêt à étendre sa présence mondiale en Inde.

Pour rappel, à l’heure actuelle, le constructeur est présent commercialement en Europe, en Amérique latine, au Japon, à Singapour, en Chine et en Australie.

Reprise des réservations dès janvier 2021 ?

Selon un article d’ET Auto, Tesla serait sur le point de reprendre les réservations en Inde dès janvier 2021 … après des débuts – infructueux – opérés en 2016 sur le territoire indien. Les livraisons ne devraient débuter que plus tard dans l’année.

En 2016, le constructeur avait collecté un montant symbolique de 1000 dollars auprès de clients potentiels en Inde afin de réserver le Tesla Model 3, mais Elon Musk avait ensuite argué de difficultés liées aux normes FDI (Foreign Direct Investment : règles concernant les investissements étrangers en Inde) pour expliquer le report de livraisons.

Certaines préoccupations ont été soulevées par Tesla au sujet des règles sur l’IED (ou IDE pour Investissements Directs à l’étranger) en Inde, lesquelles imposent aux entreprises à marque unique que 30% de l’approvisionnement soit produit sur le territoire national.

Le gouvernement indien a modifié les règles sur les IDE en 2019 et a autorisé l’approvisionnement en biens et services par le biais de fournisseurs tiers de l’entreprise. Ce changement dans la politique d’IDE de l’Inde a été utile pour des entreprises telles qu’Apple et Xiaomi.

Au cours de l’année 2020, l’Inde a assoupli les contraintes administratives pour les investissements étrangers dans certains secteurs industriels, en abolissant, sous certaines conditions, la nécessité d’approbation de la part de la Banque Centrale du pays.

La Model 3 : 1ere véhicule Tesla déployée en Inde

Comme annoncé précédemment, Tesla Model 3 sera la première voiture à être déployée en Inde. Il est très peu probable que Tesla s’associe à des concessionnaires déjà implantés dans le pays. Le constructeur devrait appliquer en Inde les mêmes principes que ceux de son modèle commercial déployé dans d’autres contrées, vendant ses voitures via ventes directes et numériques.

Notre avis, par leblogauto.com

Bien que Tesla lui-même n’ait pas exprimé très clairement son intention de s’établir en Inde, les développements opérés en 2020 ont été suffisants pour refléter la volonté du constructeur d’exploiter l’un des plus grands marchés automobiles du monde.

En septembre dernier, Tesla a entamé ses discussions avec les responsables du gouvernement du Karnataka pour la mise en place d’un centre de Recherche et Développement à Bangalore.

En juillet 2020, Elon Musk avait annoncé que Tesla ferait très prochainement ses débuts en Inde. Il s’agissait en tout premier lieu, d’y implanter ce centre. Si les pourparlers prennent une tournure fructueuse, l’Inde serait alors le deuxième pays en dehors des États-Unis où Tesla aura un centre de recherche.

Cette décision permettrait également au gouvernement indien de pouvoir attirer plus facilement les autres constructeurs automobiles étrangers.

Bangalore serait un choix judicieux car la ville héberge également d’autres entreprises indiennes et internationales du secteur automobile, telles que Bosch, Mahindra Electric, Daimler. De nombreuses start-ups dédiées aux véhicules électriques comme Aether, Ola Electric, Sun Mobility, y sont également présentes.

Reste que si Elon Musk avait certes indiqué en juillet dernier, que Tesla envisageait d’ouvrir une autre usine de production de véhicules et de batteries en Asie, en dehors de la Chine, il avait toutefois ajouté que le constructeur devait auparavant achever la construction et la mise en place de sa nouvelle Gigafactory européenne à Berlin ainsi que celles « d’un deuxième site américain pour desservir la moitié orientale de l’Amérique du Nord. »

Sources : Times of India, Fdi.finance

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Tesla se prépare pour des débuts en Inde en 2021"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité

Les derniers chiffres de ventes retenus pour ma part en Inde indiquait un volume de voitures au prix premium vraiment très réduit. Bon, Tesla vend au Luxembourg sans doute moins qu’il vendra en Inde…

Volonté de suivre le développement indien et de capter les nouveaux clients ou d’utiliser les compétences des ingénieurs indiens ?

C Ghosn
Invité

460 Tesla vendus au Grand duché en 2019. Je bosse à 50m de la concess qui est situé non loin de BMW, Range Rover et Audi/Bentley. Aston MArtin n’est pas loin non plus.

Pour comparer, 78 Maserati ont été immatriculées en 2019, 72 Ferrari, 31 Bentley, ou encore 20 Cadillac.

VW, Merceds et BMW sont les 3 marques les plus vendus.

mich
Invité

Sans supercharger, compliqué, mais sans route… Et utiliser autopilot sans les rues anarchiques de Vanarasi ou Calcutta…

Mwouais
Invité

C’est sur ces routes que les bêta testeurs apporteront une information utile de ce que le système fonctionne. Ou pas d’ailleurs…

wpDiscuz