Accueil Constructeurs Pénurie de puces : l’Allemagne exhorte Taïwan à produire plus

Pénurie de puces : l’Allemagne exhorte Taïwan à produire plus

0
32
PARTAGER

L’Allemagne a demandé à Taïwan de persuader les fabricants taïwanais de contribuer à atténuer la pénurie de semi-conducteurs observée – notamment – dans le secteur automobile. Ces difficultés d’approvisionnements, dont Volkswagen s’est récemment alarmé, entrave la reprise économique du secteur après la crise engendrée par la pandémie du COVID-19.

Les constructeurs obligés de geler leurs activités partout dans le monde

Partout dans le monde, les constructeurs automobiles se voient contraints de mettre à l’arrêt leurs chaînes de montage en raison de problèmes de livraison de semi-conducteurs. Une pénurie, en partie accrue par les actions de l’ancienne administration Trump contre les principales usines chinoises de fabrication de puces électroniques.

La pénurie a ainsi d’ores et déjà affecté Volkswagen, Ford, Subaru, Toyota, Nissan, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et d’autres constructeurs.

Le ministre allemand de l’économie demande à Taïwan de produire davantage

Dans une lettre adressée à son homologue taïwanais Wang Mei-hua, le ministre allemand de l’Économie Peter Altmaier a demandé à son interlocuteur de traiter du sujet lors de discussions avec Taiwan Semiconductor Manufacturing, son principal fournisseur.

«Je serais heureux si vous pouviez aborder cette question et souligner l’importance pour l’industrie automobile allemande de disposer de capacités de semi-conducteurs supplémentaires de TSMC», a écrit Altmaier.

Objectif clairement affiché : obtenir davantage de livraisons de semi-conducteurs à court et moyen terme.

La lettre de Peter Altmaier fait suite à une intervention du groupe de pression automobile allemand, VDA, qui a averti que la pénurie actuelle de la production mondiale de puces affectait les constructeurs automobiles d’outre Rhin.

Le minsitre allemand a tenu à préciser que l’industrie automobile allemande était déjà en négociations directes avec TSMC au sujet des livraisons de puces électroniques et qu’il y avait eu des signaux «très constructifs» du fabricant allant vers une résolution du problème.

Une porte-parole du ministère allemand de l’Economie a déclaré qu’elle suivait la situation de très près et qu’elle était en pourparlers sur le sujet avec l’industrie automobile.

Berlin veut accroitre le soutien de l’Etat pour produire sur le territoire européen

La porte-parole a par ailleurs ajouté que Berlin envisage désormais d’augmenter le soutien de l’État allemand pour augmenter les capacités de production de semi-conducteurs en Allemagne et en Europe.
Objectif : réduire la dépendance vis-à-vis des fournisseurs asiatiques et éviter des problèmes similaires à l’avenir.

Demandes par voies diplomatiques

Le ministère taïwanais des Affaires économiques a déclaré avoir reçu par les voies diplomatiques des demandes pour aider à atténuer une pénurie de puces électroniques pour le secteur automobile, affirmant toutefois en pas être au courant de la lettre d’Altmaier.

Il a déclaré avoir entamé des discussions avec les producteurs nationaux de semi-conducteurs en réponse aux demandes d’autres pays, leur demandant de «fournir une assistance complète».

« La situation de l’offre et de la demande est également étroitement liée aux plans des usines de puces automobiles pour réduire les stocks pendant la saison morte », a déclaré le ministère.

Priorité absolue affirme TSMC

Dans un communiqué, TSMC a déclaré que la question des pénuries de puces pour les constructeurs automobiles était très importante pour la société.

«C’est notre priorité absolue et TSMC travaille en étroite collaboration avec nos clients automobiles pour résoudre les problèmes de prise en charge de la capacité», a-t-il indiqué.

Notre avis, par leblogauto.com

Si le gouvernement taiwanais compte bien jouer sur le jeu de l’offre et la demande, TSMC se veut quant à lui – officiellement  – plus empathique, trouvant là une belle aubaine pour se faire une place au soleil du marché des semi-conducteurs.

Sources : Reuters, Bloomberg

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Pénurie de puces : l’Allemagne exhorte Taïwan à produire plus"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Laportino
Invité

Pourquoi semble-t’il qu’aucun constructeur français ne soit impacté ? Ont-ils d’autres fournisseurs, de plus gros stocks, ou sont-ils simplement plus discrets sur le sujet ?

ugfui
Invité
Peu de chiffres en Chine, moins de ventes. TSMC fait de la gravure ultrafine, donc j’imagine que c’est surtout destinée aux véhicules autonomes et électriques qui conçoivent des processeurs de dernière génération pour des tâches critiques (IA, conduite autonome). Pour de l’électronique standard, l’Europe a ses fournisseurs. TSMC c’est la pointe mondiale de la technologie de gravure et seuls les tesla, nio, xeng et ce genre d’autos me paraissent dépendre de tsmc (et ce qui risquera de poser souci aux chinois plutard, plus que la pénurie, un potentiel embargo sur tsmc) Cela montre aussi que les allemands sont entrés dans… Lire la suite >>
Laportino
Invité

Votre théorie est intéressante, car il est vrai que presque personne (à part Samsung je crois) ne grave aussi fin que TSMC. Néanmoins, pour les constructeurs cités Subaru par exemple ne produit pas en Chine, l’usine Ford de Saarlouis en allemagne était impactée (la Focus n’est pas le nec plus ultra de la voiture autonome) et aucune des « start-up » que vous citez ne semblent se plaindre pour l’instant. J’ai l’impression que c’est une pénurie plus large que d’un certain type de processeur hi-tech.

amazon
Invité

ils vendent beaucoup moins peut être?

SGL
Invité

Et si l’Europe devenait fabriquant de puces !?
…une idée folle ?

Will
Invité

Ouais ils ont qu’à les faire les puces, tas de cons. Ca leur apprendra à tout délocaliser et concentrer au même endroit.
Dans le vélo c’est pareil. Avec le covid tout le monde veut un vélo, mais comme il y a grosso-modo 3 usines à Taiwan et qqunes en Chine qui produisent 99% des cadres (je caricature) ben y’a plus de stock et tout le monde est comme des cons. Les délais sont passé de 3 à parfois 18 mois. Des tas de références sont en rupture.

SGL
Invité

C’est un (gros) problème général… L’Europe doit devenir autonome en tout !
Notamment pour sa production énergétique et ses EnR , médicaments.
Faisons participer le Maghreb pour être plus large.

SGL
Invité

Les pénuries ont du bon… Elles mettent à jour nos faiblesses chroniques !
Aux Européens d’y prendre conscience pour y remédier au plus rapidement.

amiral_sub
Invité

y a-t-il peut etre un problème fiscal en europe , ce qui fait que les fonderies sont difficilement rentables en europe ?

zeboss
Invité
le problème est que le consommateur européen est surtout fidèle aux prix cassés, et habitué à ne pas choisir entre produits. Il veut un smartphone, une auto connectée, un lave vaisselle qui commande tout seul sa lessive (caricature) tout ça au prix de sa R5 d’enfance et du téléphone à cadran fourni gracieusement par son opérateur… Le cout intrinsèque de la fonderie est à mon sens faible dans le prix du produit final à partir du moment où la producteur accepte de rogner son volume de marge final. Ce qui implique qu’en fait le fabricant du produit final soit propriétaire… Lire la suite >>
phil
Invité

amiral, comment tu oses mettre « peut être » dans cette phrase ???
monte une boite et mesure le pourcentage effarant de charge, c’est assez étonnant qu’il puisse rester des activités non prisonnières encore actives en Europe

sweeck
Invité

Il y a ST Microelectronics.

amiral_sub
Invité

yes! (et infineon)

zeboss
Invité

qui produisent en chine ou à Taïwan…

Lolo
Invité

Apple est le principal client de tsmc, les autres passent loin derrière. Et ça ne va pas s’arranger puisque désormais même les mac sont équipés de puces gravées par tsmc plutot qu’Intel.
Il se dit même que les futures puces gravées en 3nm (on parle de 2022) seront intégralement réservées à Apple pendant min. 1 an…
Bref il serait temps que le vient continent se reveille.

donSallust
Invité
Apple n’est pas le « principal » client de TSMC, Amd, intel, Qualcom, etc.. un pression énorme de la part de AMD qui y fait par exemple produire toutes SOC pour les Playstation 5 / Xbox, tous ces processeurs, ces cartes graphiques, etc… je ne parle même de Qualcomm qui équipe nombre d’ordinateur portable avec ses modems, soc, et autres système de gestion d’énergie. Là ou je vous rejoins, c’es dans le fait qu’Apple est un client important, surtout au niveau de l’image sûrement, mais en terme d’occupation de chaîne de production AMD le surpasse largement. Exemple : AMD a contracté pour… Lire la suite >>
Lolo
Invité

Effectivement amd a été le plus gros client, surtout en 7nm, alors qu’Apple ce n’est que pour le 5nm.
Par contre question, Intel et Qualcomm ne fondent pas eux-mêmes ??

donSallust
Invité
Tout à fait d’accord pour le 5 nano, mais l’industrie automobile n’est pas dans sa majorité dans cette finesse de gravure, en effet la démarche d’Apple pour le 5 nano se centre sur les ordinateurs portables / téléphone / tablette. Ces éléments ont une quantité d’énergie limitée. Dans l’industrie automobile, nous utilisons du 10, 12 voir 14 pour l’électronique embarquée. La quantité d’énergie disponible est sans commune mesure et l’électronique embarquée est un « petit consommateur » en comparaison de la propulsion via un moteur électrique. De ce fait, ce n’est pas le 5 nanomètre qui pose un problème d’approvisionnement, mais les… Lire la suite >>
wizz
Membre

donsallust
tout à fait
je dirai même plus: les constructeurs automobiles sont très allergiques aux nouveautés, et préfèrent une technologie approuvée (dans la mesure où ça ne change rien au final). N’ayant pas de recul, alors si jamais ces nouvelles puces ont des problèmes, alors ça leur retombera sur la tronche (ex: multiplexage dont les premiers constructeurs en ont pris plein les dents, pendant que d’autres ont préféré temporiser un peu)

zeboss
Invité
Après ce peut être aussi un problème d’allocations de lignes de production, quand un produit nécessite un fort investissement, il parait judicieux de le produire en masse au détriment des anciens produits amortis, et vendus peut être moins cher. Donc entre nouveau et cher et ancien et moins rentable, l’industriel est forcement tenté de rentabiliser le plus vite possible son produit. Sans compter que certaines industries sont tentées de pérenniser de vieux produits fiables, sur une durée de vie longue, (une auto c’est 7/8 ans, un train c’est 30 ans minimum avant une lourde mise à jour) non compatible avec… Lire la suite >>
donSallust
Invité

Intel fond encore lui même pour ses processeurs, mais ils produisent (ou plutôt design et produisent ) encore leurs propres processeurs (mais c’est en train de changer : https://www.gizmochina.com/2021/01/21/intel-outsources-core-i3-tsmc-5nm-process/)

Pour d’autres production ou partie de production, ils ont déjà externalisés. Qualcomm externalise sur les finesses qu’il ne maitrise pas ou quand les capacités de production sont dépassées (comme en ce moment)

Le monde de la manufacture (qu’elle soit industrielle ou électronique) est rarement binaire, et surtout, les process de fabrication doivent répondre aux attentes du marché, et parfois cela mène à une externalisation à marche forcée.

Betavolumex
Invité

Je suis à Taiwan et la nouvelle fait grincer des dents ici, car dans leur demande diplomatique, les Allemands précisent tout de même qu’ils ne remettent pas en question le principe d’une seule Chine, histoire de ne pas vexer la Chine continentale et de pouvoir continuer à y vendre leurs voitures… Les Taïwanais trouvent ça vraiment ingrat de leur part…

SGL
Invité

C’est certain que la diplomatie allemande vis-à-vis de la Chine est vraiment la politique de la carpette depuis des années !

labradaauto
Invité

la chancelière est comme le paltoquet des Rotchield

zeboss
Invité

avant d’écrire n’importe quoi, commence par écrire correctement les noms…
Paltoquet ?
Fait un tour d’histoire, l’industrie du panneau solaire européen a été enterrée par Merkel face aux Chinois qui menaçaient de taxer lourdement les autos allemandes importées si l’Europe continuait de produire des cellules et panneaux protégés par une taxe spéciale (La Chine ne reconnait dans l’OMC que ce qui l’arrange, comme les States, ndlr..).
Alors ton paltoquet laisse le tranquillou, il n’y est pour rien…

zeboss
Invité

et repose de suite le bedot qui t’enfumes sur ce post… le premier est hilarant, le second démago…

labradaauto
Invité

boss prof de droit civil ? Tisserant ou Tisserand ? ton nom ou ton job ? les puces faut les commander à Honk kong ;ah ouais c’est en Chine , et c’est la même pour Taïwan tantôt si rien ne change à l’horloge, rapport de force des puissances , La mafia khazar ramifiée est responsable des intrus dans les GVT, et surtout des catastrophes, par tous les moyens impose régule les dépendances. Obéissance ! compris. l’ I.A. en outil.

labradaauto
Invité
phil
Invité

Surtout si par exemple il s’agit de sacrifier les industries des pays voisins contre un sauf conduit pour leurs bagnoles (CF visite du prédécesseur de ru jin tao pour obtenir le véto allemand sur les taxes à l’import des panneaux solaires chinois. La filière PV française ne s’en est jamais remise, et nous avons fermé nos tronches)

labradaauto
Invité
cette histoire politique peut paralyser des industriels. les puces sont du langage parler depuis toujours. Les vétérinaires en font choux gras en déparasitant nos boules de poils. Aujourd’hui que les avions chinois narguent Taïwan et que le PC Chinois, pas même maitrisé par Xi Jinping, est en « ébulition » depuis les histoires Dominion Scytl aux US, car à tout moment on s’attend au « hic » stratagème de l’armée en charge de la protection de l’humanité. OUI, les constructeurs automobiles peuvent être impactés immédiatement des agitations promises. La mondialisation orchestrée par les illuminati, l’Etat Profond est entrain de pourir la vie de tous.… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

la moquette a l’air bonne chez toi

wpDiscuz