Accueil Endurance Le Mans MissionH24 : Oreca et Red Bull fourniront le châssis

Le Mans MissionH24 : Oreca et Red Bull fourniront le châssis

0
0
PARTAGER

L’Automobile Club de l’Ouest (ACO) a lancé la MissionH24 pour développer des prototypes à hydrogène pour les 24 Heures du Mans 2024. Oreca et Red Bull s’allient pour fournir le châssis.

L’ACO avait fait un appel d’offres pour trouver un fournisseur unique pour le châssis des protos de la MissionH24. Dans une inédite association, ce sont donc Oreca et Red Bull Advanced Technologies qui ont été retenus. L’intérêt de cette association est de mettre en commun les savoir-faire.

On ne présente plus Oreca qui est l’un des constructeurs de châssis et de prototypes de course les plus connus en endurance. Quant à Red Bull Advanced Technologies, leurs connaissances en matière de récupération d’énergie, d’aérodynamique, de simulation ou de conception de voiture de course n’est plus à prouver après le programme F1, ou même l’Aston Martin Valkyrie (projet hélas avorté pour la course).

Les réservoirs des prototypes seront fournis par Plastic Omnium. Pour rappel, MissionH24 vise à mettre sur la piste un prototype fonctionnant avec une pile à combustible à dihydrogène (H2). Les prototypes seront donc électriques. Ces prototypes devront être prêts à s’aligner en course pour l’édition 2024 des 24 Heures du Mans. L’objectif est de montrer que la course peut être « verte ».

Pour Red Bull, c’est une opportunité de travailler sur l’une des pistes d’évolution du sport auto. « La catégorie hydrogène aux 24 Heures du Mans offre un bel aperçu du développement durable des sports mécaniques et promet non seulement de faire avancer l’utilisation de l’hydrogène dans les transports mais aussi la perspective d’une compétition palpitante » déclare Christian Horner, PDG de Red Bull Advanced Technologies.

Plusieurs constructeurs automobiles participent au groupe de travail de l’ACO consacré à l’hydrogène. La catégorie semble attirer, et on imagine tout à fait un Toyota basculer vers l’hydrogène une fois le programme Hypercar achevé. Cela ferait une publicité à leur Mirai, l’une des seules voitures à hydrogène pour l’instant commercialisée avec le Hyundai Nexo.

Du côté de Oreca, Hugues de Chaunac, président du groupe ORECA se montre évidemment enthousiaste devant les défis techniques et les innovations que cette MissionH24 va apporter. « Le Groupe ORECA apprécie les nouveaux défis et les innovations ; ce programme en est la meilleure preuve : c’est un terrain d’expression particulièrement intéressant et captivant. Avec le développement des catégories LMH et LMDh, l’Endurance entre dans une période pour le moins passionnante, techniquement et sportivement ».

Notre avis, par leblogauto.com

L’hydrogène et Le mans, c’est une histoire qui a commencé il y a quelques années. Green GT devait venir dans le cadre du Garage 56, mais cela a été repoussé. Désormais avec une date fixée à 2024, la pile à combustible est « là ». GreenGT continue d’être impliqué dans MissionH24 avec la LMPH2G qui effectue régulièrement des démonstrations.

Les 24 heures du Mans ont toujours été une vitrine pour les améliorations techniques des moteurs, des carrosseries, des châssis, etc. Cette piste de l’hydrogène est un développement naturel du double tour d’horloge sarthois.

Illustration : ACO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz