Accueil Actualités Entreprise Gruau sort de la procédure de sauvegarde

Gruau sort de la procédure de sauvegarde

0
3
PARTAGER

Gruau, groupe familial spécialisé dans le véhicule utilitaire a annoncé lundi être sortie de la procédure de sauvegarde le concernant. Cette dernière avait été déclenchée en décembre 2019 suite à ses difficultés financières. Le groupe qui se revendique « leader européen de la carrosserie sur véhicule utilitaire » emploie 1 500 personnes. 

Plan de sauvegarde adopté par le tribunal de commerce de Nantes

Dans un jugement du 30 décembre 2020, le groupe a vu son plan de sauvegarde adopté par le tribunal de commerce de Nantes.

Le principe de cette procédure est de permettre à une société ou un groupe d’affronter et traiter les difficultés avant la cessation de paiement. Elle doit permettre la continuité de l’activité, la sauvegarde des emplois, une réorganisation de l’entreprise et un apurement des dettes devant être mis en œuvre en parallèle.

Plusieurs évènements à l’origine de demande de protection auprès du tribunal

Créé en 1889 et basé en Mayenne, le groupe avait sollicité la protection du tribunal le 23 décembre 2019, « pour faire face à plusieurs événements dont un majeur et inattendu », à l’origine de la dégradation de sa trésorerie.

Gruau avait en effet subit les conséquences du passage au nouveau cycle d’homologation WLTP sur les émissions polluantes, lequel a engendré la réduction « significative et brutale » d’un engagement de commandes d’un constructeur automobile. Réduisant à néant son projet de vendre des navettes (de type microbus) au Royaume-Uni pour un montant de 40 millions d’euros. Alors même qu’il avait nécessité de lourds investissements sur le site de Laval.

L’arrêt d’une commande importante à l’export à la suite d’un embargo des Etats-Unis avait également mis Gruau en difficulté.

Gruau s’affirme désormais réorganisé et durablement rentable

« Gruau est aujourd’hui réorganisé et durablement rentable », affirme désormais le groupe.

En 2020, la société a enregistré un chiffre d’affaires de 215 millions d’euros, en baisse de 22,9% par rapport aux 279 millions d’euros enregistrés en 2019.

Si Gruau avait sollicité un prêt garanti par l’Etat (PGE) dans le cadre de la crise sanitaire, il n’a toutefois pas pu en bénéficier en raison de la procédure de sauvegarde le concernant.

« La période d’observation dont Gruau a bénéficié, lui a permis de repenser son modèle économique, d’améliorer son agilité et de retrouver une bonne trésorerie », indique la société dans un communiqué.

Principal fournisseur des véhicules des forces de l’ordre et des pompiers, Gruau réalise 80% de son chiffre d’affaires en France.

Fermeture de site et emplois supprimés

Une rentabilité qualifiée certes de « durable » mais obtenue toutefois via la fermeture de deux sites en Espagne et un site en France (à Corbeil-Essonnes) et la suppression d’une centaine de postes, dont 27 à l’occasion d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) sur le site de Laval.

Notre avis, par leblogauto.com

Gruau a pu ainsi refaire sa trésorerie, d’autant plus que les actionnaires historiques ont renforcé les fonds propres du groupe.

Le « nouveau modèle économique » aura toutefois impliquer fermetures et suppressions d’emplois …

A noter enfin, que les 14 sites de productions en France et dans le monde ont dû ralentir la cadence à cause de la crise sanitaire. Et ce, alors que Gruau est désormais alourdi par le poids de ses dettes.

Sources : AFP, France Bleu

 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Gruau sort de la procédure de sauvegarde"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité

Ouf, un bol d’avoine pour Gruau donc 🙂

R-one
Invité

C’est « blé-dit », mais c’est bon. 😉

KifKif
Invité

Warf !

wpDiscuz