Accueil Faraday Future Faraday Future se relance, en Chine et à la bourse

Faraday Future se relance, en Chine et à la bourse

0
1
PARTAGER
Faraday Future FF91

Les tribulations de Faraday Future ne sont pas terminées. La start-up qui peine toujours à achever son crossover électrique est à la relance. Avec en vue un accord de coopération en Chine avec Geely, et une introduction en bourse. Ici aussi probablement avec Geel à la manœuvre…

  • Accord en Chine avec Geely pour une aide à la conception et la production
  • Projet d’introduction à la bourse de New York

Depuis 2017, Faraday Future a multiplié les hauts et les bas, au rythme des difficultés financières de son fondateur, et des promesses de nouveaux investisseurs. Mais le double F est toujours actif et compte toujours mettre en production le crossover électrique FF91.

Après plusieurs mois de silence qui a permis de stabiliser la situation et construire une nouvelle équipe de direction, Faraday Future est donc à nouveau à l’offensive. Et mène deux fronts à la fois. En Chine tout d’abord, un contrat est en discussion avec Geely, et nous rappelle le récent accord entre le constructeur chinois et Foxconn. L’accord porterait en effet sur des services d’aide à la conception et de production. Faraday envisage depuis longtemps déjà une production en Chine, soit du FF91, soit d’un second modèle plus abordable FF81.

La seconde partie de l’offensive porte sur le financement. Après les levées de fonds de Lucid, Nio, Xpeng ou Rivian, Faraday aimerait profiter de ce nouvel Eldorado. Il compte donc à son tour exploiter le système de SPAC (Special Purpose Acquisition Company) et fusionner avec une autre entreprise pour entrer en bourse. Faraday prévoit ainsi une fusion avec Property Solutions Acquisition Corp basé en Californie. A la suite de l’opération, la nouvelle entité serait cotée au Nasdaq sous le symbole FFIE.

Faraday espère ainsi lever environ un milliard de dollars, et parvenir à finaliser le FF91 et sa mise en production d’ici un an. Production qui aurait lieu dans son usine de Hanford en Californie, mais aussi en Corée puisqu’un accord semble en vue avec un producteur local. Et en Chine bien entendu, soit un programme très ambitieux.

L’opération de fusion accueille de nouveaux investisseurs. Et en particulier un constructeur chinois qualifié de « Top3 Chinese OEM », ainsi qu’une grande ville chinoise « Tier 1 ». Le constructeur concerné est très probablement Geely.

Notre avis, par leblogauto.com

L’intéressant crossover FF91 parviendra-t-il finalement à la production ? Le constructeur semble en effet vouloir se refaire une réputation auprès des investisseurs après plus d’un an de calme avec la nouvelle direction. Les ambitions sont nombreuses, mais l’entrée en scène de Geely pourrait changer bien des choses.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Faraday Future se relance, en Chine et à la bourse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Alalalala la saga Faraday il me font bien rire eux

wpDiscuz