Accueil Legislation Berlin : une loi allemande crée le statut de piéton

Berlin : une loi allemande crée le statut de piéton

0
21
PARTAGER

La capitale allemande, Berlin, vient de franchir une nouvelle étape dans la transition vers la mobilité avec la première loi sur les piétons instaurée en Allemagne.

Le statut de piéton mis en avant

Le parlement régional a voté le 28 janvier une loi qui permettra de rehaussera le statut des piétons par rapport aux autres modes de transport, de rendre le système plus accessible aux fauteuils roulants et offrir aux aveugles des déplacements plus sécurisés.

Les phases de feux de circulation pour les piétons seront quant à eux prolongées, tandis que le chemin de l’école sera rendu plus sûr pour élèves et étudiants.

Le gouvernement de la ville souhaite par ailleurs assumer la responsabilité d’accélérer les projets piétonniers en retard dans les quartiers individuels.

La marche et les piétons tiennent le haut du pavé

«La marche est le moyen le plus écologique de se déplacer dans la ville», a déclaré à cette occasion la sénatrice berlinoise des transports Regine Günther. Pour la première fois, un État allemand a mis la réglementation de la circulation des piétons au niveau d’un texte de loi , donnant à «la circulation des piétons un tout nouveau statut», a-t-elle ajouté.

Berlin désormais moteur sur la transition énergétique

La loi sur les piétons fait partie du plus grand paquet législatif de Berlin sur la mobilité. La ville avait traîné les talons sur la transition énergétique pendant des années, mais le gouvernement s’est récemment fixé de nouveaux objectifs climatiques.

Si la peur d’être infectée par le Covid-19 a dissuadé les gens d’emprunter les transports publics et des systèmes d’auto-partage, elle aura stimulé l’usage de voitures privées, mais également du vélo et de la marche.

Notre avis, par leblogauto.com

Ce nouveau statut de piéton pourrait faire des émules. Après des règles liées aux émissions polluantes de plus en plus strictes, des emplacements de stationnement de plus en plus réduits, des pistes cyclables empiétant sur l’espace routier, la guerre contre les automobiles en ville est bel et bien déclarée.

Sources : Presse allemande

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Berlin : une loi allemande crée le statut de piéton"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lovehornby
Invité

Si ça peut permettre de protéger les piétons des vélos, patinettes, solowheel…

Bastardino
Invité

Il faut vivre acex des œillères pour avances de tels propos…

Bastardino
Invité

Il faut vivre avec des œillères pour avancer de tels propos…

Christophe
Invité

Vous ne devez jamais être piéton pour ne pas savoir que l’on rencontre plein de vélos (et assimilés) sur les trottoirs avec des comportements du style pousse-toi que je passe, mêmes comportements dans les zones de rencontre ou dans les zones piétonnes.
Mais le pire c’est que seulement 10 % des nouveaux vélos sont des anciens automobilistes. Donc autant dire vélo et voiture riment avec individualisme.

Will
Invité

En même temps, un vélo demande de l’élan pour avancer (et tenir en équilibre), alors qu’un piéton peut faire une mini-pause dans sa marche (juste faire un pas lent) pour laisser passer un cycliste, là où le cycliste devra freiner, s’arrêter, pauser pied à terre, repartir (pas à la bonne vitesse s’il a dû s’arrêter à l’arrache), donc d’un point de vue logique, sans pour autant être sans gêne, il faudrait autant que possible que les piétons laissent passer les vélos.
Bien sûr plus il y a d’aménagements dédiés aux vélos, moins il y a de flou et donc de conflits.

Lovehornby
Invité
Il y a chez moi de nombreuses « pistes cyclables », difficilement repérables, qui ressemblent plus dans les faits a des autoroutes pour deux roues électriques. Elles sont parcouru par des deux roues a assistance 😂 électrique, ou tout autre « truc » a assistance electrique, a des vitesses très élevées. Ils sont équipés d’énormes trompes ou sonnettes, pour rappeler a l’ordre tout piéton qui viendrait a poser un morceau de pied sur leur précieuse bande. Les parents entrainent leurs jeunes enfants a avoir plus peur de ces deux roues que des voitures ! Et nombre de piétons ne savent plus comment cheminer et… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Lovehornby
Majoritairement piéton, cycliste et utilisateur de trottinette lors des trajets plus longs, je ne suis pas pour qu’il existe des infrastructures vélos le long d’une infrastructure routière sans infrastructure piétons. Pourtant c’est très courant et cela pose des problèmes d’usage.
C’est le résultat du lobbyisme des associations de cyclistes qui ont bien compris que pour se faire entendre, il faut se structurer. Ils savent aussi bien diviser pour régner.

Christophe
Invité

@Will
Si je suis votre logique, alors un piéton « d’un point de vue logique » « il faudrait autant que possible que les piétons laissent passer les » voitures quand ils sont sur un passage piétons.
Cependant il y a des règles :
– au passage piétons, tout véhicule doit laisser passer les piétons,
– les véhicules (dont font partie les vélos et assimilés) n’ont rien à faire sur les trottoirs (sauf les jeunes enfants allant à moins de 6 km/h).

Will
Invité
@Christophe : Non non, j’ai pas tout détaillé mais j’applique cette logique entre cyclistes et piétons car c’est une propulsion musculaire. L’automobiliste n’a qu’à réappuyer sur la pédale pour accélérer, je pense qu’il peut supporter (même si c’est pas bon pour l’environnement, mais dans ma logique, on vire les voitures autant que possible pour redonner l’espace des rues aux mobilités douces). Par ailleurs un automobiliste qui se prend un piéton il n’a pas trop mal, mais un cycliste qui se prend un piéton, c’est moins fun. Donc un cycliste n’a pas « intérêt » à se prendre un piéton. Par ailleurs au… Lire la suite >>
Jo.
Invité
La violence routière est un cancer social. La minorité des délinquants routiers est en train de détruire l’automobile et son image. Car une population de plus en plus large le rejette de plus en plus. C’est actuellement dans les villes, mais ça va s’élargir partout, même bientôt dans les campagnes. Bien sûr que la pollution est un outil masque utilisé parfois pour écarter les comportements routier à problème. Le pire d’utiliser agressivement sa voiture pour imposer sa dictature de petit tyran frustré, comme forcer le passage sur les piétons, coller agressivement la voiture devant, la doubler queue de poisson, etc,… Lire la suite >>
wizz
Membre

l’homme n’a pas attendu la voiture pour devenir con

et demain, sans voiture, rien ne dit qu’il deviendra plus sage, plus intelligent….

DiZeL
Invité

Woohoo ! j’ai enfin eu mon premier commentaire censuré sur Leblogauto. Pourtant je n’y avais pas mis de gros mots. Par contre je ne comprends pas trop pourquoi le commentaire de Jo est passé. C’est quoi le truc ? On a le droit de dire que les gens qui vivent dans les départements « pauvres » sont ceux qui dégradent notre belle capitale ? C’est quoi la suite ? Une douane aux entrées du périph pour ne laisser passer que les 92/78 ?

DiZeL
Invité

… et je renvois les censeurs du site à ce que disait Agnès Jaoui à propos de la grossièreté dans Un Air de Famille

DiZeL
Invité

@Elisabeth : moi pas problème, mais la prochaine fois que vous censurez, pensez à le faire jusqu’au bout tout de suite sans à ce qu’on ai besoin de vous le faire remarquer, vous gagnerez en crédibilité.

wizz
Membre

La marche et les piétons tiennent le haut du pavé.

S’ils pouvaient y rester, et laisser le bitume aux véhicules, ce serait si bien….

C Ghosn
Invité

Mmmh la bonne odeur de transpi dans les bureaux….

Will
Invité

La bonne odeur de carburant brulé dans les rues…

Yorgle
Invité

Perso j’ai la solution: rouler en Solex! Mmmh la bonne odeur d’huile brulée 😉

Becquart
Invité

Génial!
Ça serait formidable que cela s instauré en France , dans les grandes villes!!

wpDiscuz