Accueil Bilan Sécurité routière 2020 : -33,9% en novembre

Sécurité routière 2020 : -33,9% en novembre

0
17
PARTAGER
Silhouettes tuées
(c) Sécurité Routière

Vive le confinement serait-on tenté de dire. En tout cas pour la sécurité routière. Le mois de novembre voit les chiffres des tués diminuer de près de 34%

Selon les chiffres de l’Organisme Interministériel à la Sécurité Routière (ONISR), le nombre de tués en Métropole s’établit à 170 personnes. C’est 87 tués en moins par rapport à novembre 2019 soit -33,9%.

Même tendance du côtés des accidents corporels avec 2 834 occurrences contre 4 625 il y a un an. Ce sont 1 791 accidents en moins soit une baisse de 38,7%. Le nombre de blessés s’établit quant à lui à 3 331 soit 2 412 personnes blessées en moins par rapport à novembre 2019 et -42,0%.

Si on regarde les évolutions sur un an, on peut voir que toutes les catégories d’usager de la route sont en baisse sauf les cyclistes, les piétons et dans une moindre mesure les cyclomotoristes.

Depuis le début de l’année 2020, 2 326 tués sont à déplorer contre 2 960 pour la période janvier à novembre 2019. Cela représente une baisse de 21,4%. Les autres indicateurs sont à peu près dans les mêmes évolutions. Sur une année glissante (ie. de décembre 2019 à novembre 2020), la baisse est légèrement moins importante avec tout de même -19,6% pour les tués sur la route.

Moins de trafic, moins d’accident

Evidemment, le second confinement, mis en place à la Toussaint par le Gouvernement, a joué à plein son rôle. Moins de trafic sur les routes donne moins d’accident. Ce n’est pas linéaire comme relation mais très fortement corrélé. L’absence prolongé de touristes continue aussi de jouer son rôle.

Il faudra attendre les chiffres du trafic pour voir l’influence exact de ce dernier. Lors du premier confinement, une baisse jusqu’à 80% du trafic avait été observée sans que le nombre de tués ne baisse de 80%. Les comportements constatés sur des routes moins utilisées ont contrebalancé pour partie la baisse du trafic.

Le mois de décembre va être pour 50% au moins sous le signe du confinement. La période des fêtes, propice aux déplacements en famille va, elle aussi, être bouleversée par la pandémie à la Covid-19. Ainsi, le mois de décembre devrait lui-aussi connaître une baisse significative des chiffres de l’accidentalité routière. De quoi terminer l’année 2020 à 2500/2600 tués sur les routes de Métropole. Un plus bas historique qu’il conviendra d’archiver dans les aberrations statistiques pour les prochaines années non confinées.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Sécurité routière 2020 : -33,9% en novembre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yannick
Invité

J’espère que cette terrible pandémie montrera la voie à l’humanité afin de laisser de coté cette automobile dévastatrice et se recentrer sur des choses bien plus belles et plus respectueuses des autres et de l’environnement comme par exemple faire plus de bébés éduqués à gâcher leur nourriture, raser la végétation pour faire construire des maisons à la campagne ou avoir un chien qui « monte la garde » jour et nuit.

Invité
Automobile dévastatrice ? Oulah les grands mots ! Si on considère environ 3000 morts sur les routes , à rapporter à plus de 600 000 morts par an en France, toutes causes confondues, on arrive à un taux de 0,5%. Ce n’est pas négligeable certes mais de là à parler de dévastation ??? La covid 19 c’est plus de 50 000 morts , là vous dites quoi ? D’autre part les morts sur la route ce n’est pas que l’automobile : des cyclistes sont renversés par des autos, des motos, des camions et certains se tuent tous seuls en dérapant… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Gros Excès de vitesses en hausse et moins de décès ?
🧐

mich
Invité

Attention terrain glissant.

C Ghosn
Invité

En somme toute logique, plus tu roules vites, moins tu passes de temps sur la route. Moins tu risques de mourir ….

gigi4lm
Invité

S’il n’y a plus que 10 véhicules sur les routes, même à 300 km/h, au pire ça ne dépassera pas 10 morts.

Rikiki
Invité

Malgré la baisse des accidents les primes d’assurance vont augmenter

mich
Invité

Oui les assurances sont des entreprises. Leur but est bien le profit. Donc la logique est ailleurs, les primes augmentent chaque annee. Et personne n a son mot a dire, triste mais il faut accepter.

ema_
Invité

… d’une part, beaucoup d’assurances sont des mutuelles…
d’autre part, toute entreprise, association, etc (sauf l’état et les administrations) cherche à être bénéficiaire (dépenser moins que ses revenus), car sinon ce n’est pas viable à court ou moyen terme. Viser un bénéfice de zéro rend l’organisme (entreprise, association) extrêmement fragile (le moindre aléa risque de créer des pertes), il est donc important d’être profitable. La question peut se poser sur la répartition de ces profits, pas sur le fait de vouloir en faire.

L’alternative c’est le communisme (spoiler : ça ne fonctionne pas)

amiral_sub
Invité

on voit tous les jours des commentaires de gens pas d’accord avec votre conclusion …

Mwouais
Invité

Le communisme riche n’a jamais été essayé, sans doute serait il amené à un meilleur résultat.

Puis, si sur les routes, il n’y a plus que des Bentayga et Classes G, le nombre d emorts devrait diminuer : ce sont les 106, saxo et Clio qui font les morts.

KifKif
Invité

@Thibaut Emme : « pour les prochaines années non confinées. »
Dieu (ou n’importe quel @#§* équivalent) t’entende 😀

amiral_sub
Invité

mais c’est qu’on est en train de devenir un pays sûr sur la route !

wpDiscuz