Accueil Ecologie Objectif UE: 30 M de véhicules propres en 2030, pneus et freins...

Objectif UE: 30 M de véhicules propres en 2030, pneus et freins exclus

0
31
PARTAGER

L’UE vient d’afficher sa nouvelle ambition concernant les routes européennes d’ici 2030. Objectif : avoir au moins 30 millions de voitures « zéro émission » à cette date. Pour tenter de respecter ses engagements en matière climatique, l’Union européenne souhaite en parallèle doubler à cette date le trafic ferroviaire à grande vitesse.

Reste que la pollution associée aux moteurs thermiques est principalement visée. Et ce, alors même que l’OCDE s’inquiète d’ores et déjà des émissions engendrées par pneus et freins. Redoutant que celles-ci ne deviennent à terme plus importantes que celles liées au type de motorisation.

Les véhicules électriques n’étant pas au final aussi « miraculeux » que l’on voudrait bien nous faire croire, le poids de leur batterie accroissant de facto le volume des particules émises par l’usure de leurs pneus.

Réduire de 90% les émissions de gaz à effet de serre dans les transports d’ici 2050

« Il est nécessaire de réduire de 90% les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports d’ici 2050 pour que l’Europe devienne à cette date neutre en carbone », a rappelé l’exécutif européen en présentant sa feuille de route pour une « mobilité durable ».

Un durcissement des normes de l’ UE proposé l’été prochain

En vue d’atteindre ces objectifs, Bruxelles entend proposer d’ici l’été 2021 un durcissement des normes d’émissions polluantes pour les voitures et camionnettes. Envisageant de s’attaquer d’ici 2022 aux poids-lourds. Selon l’UE, de nouvelles contraintes devraient garantir que « seuls des véhicules à faibles émissions seront mis sur le marché ». Reste tout de même à définir et lister la teneur de ces émissions de manière exhaustive, sous peine d’aboutir à des mesures inefficaces, si la pollution issue des pneus et des freins n’est pas prise en compte notamment ….

L’UE exhorte à développer massivement les infrastructures de recharge pour VE et hydrogène

Outre l’encouragement à des mesures fiscales – qui pourrait être traité dans le cadre d’un marché du carbone renforcé – la Commission européenne appelle par ailleurs à développer « à grande échelle » les infrastructure de recharge pour voitures électriques et à hydrogène. Selon elle, il est nécessaire de construire 3 millions de points publics de recharge d’ici 2030.

Prise de conscience des politiques

« Nos ambitions sont réalistes. Le contexte politique a changé : on voit clairement une prise de conscience aux niveaux politique, industriel et du secteur des transports », a fait valoir lors d’une conférence de presse Frans Timmermans, vice-président de la Commission chargé du climat.

« On a des besoins en transports en augmentation, et en même temps, il faut réduire le fardeau environnemental… Il y a déjà des choses simples à changer: il y a par exemple une dizaine de vols par jour entre Bruxelles et Amsterdam, alors qu’il y a le train », a-t-il fait valoir.

De fait, Bruxelles prévoit que, d’ici 2030, les transports collectifs sur des trajets inférieurs à 500 km soient impérativement « neutres en carbone »… notamment en transférant davantage de fret et de passagers vers le rail.

L’UE entend doubler en dix ans la circulation des trains à grande vitesse et accroître de 50% le fret ferroviaire.
Pas de mesure concrète néanmoins dévoilée …

Si le beau discours est là, l’UE n’a cependant dévoilé dans l’immédiat aucune mesure concrète accompagnant sa feuille de route. Laquelle fera l’objet de propositions soumises aux eurodéputés et Etats membres.

Les Vingt-Sept, réunis en sommet jeudi et vendredi, doivent adopter cette semaine un objectif de réduction de gaz à effet de serre de l’UE pour 2030.

Notre avis, par leblogauto.com

Reste que selon un rapport récemment publié par l’OCDE, la quantité de particules rejetées via les gaz d’échappement étant appelée à diminuer avec la multiplication des véhicules électriques, « la majorité des émissions particulaires imputables à la circulation routière pourrait provenir de sources hors échappement dès 2035 ».

Or, si l’exposition à ces particules – toutes origines confondues – provoque des infections respiratoires aiguës, des cancers du poumon et des maladies respiratoires et cardiovasculaires chroniques, seules les émissions d’échappement sont réglementées à l’heure actuelle …

Si elle réduit la pollution au CO2, la transition vers les véhicules électriques et à hydrogène ne mettra pas fin à l’émission de ces dangereuses particules dans l’air, avertit l’OCDE. Certains affirment même que cela pourrait l’augmenter. Le rapport poids/puissance d’un véhicule électrique ne jouant pas en sa faveur sur ce coup là … loin s’en faut.

Selon Walid Oueslati, économiste à l’OCDE et coordinateur du rapport, la pollution des freins, pneus et poussières du macadam jouera « un rôle central dans le futur ». « Au niveau national, les politiques publiques doivent prendre en compte cette pollution. Et nous avons aussi besoin de coopération internationale sur ce sujet », a-t’il lors d’une conférence de presse.

Le rapport considère par ailleurs comme une priorité l’établissement de méthodes normalisées de mesure des émissions de particules hors échappement.

Sources : AFP, Union européenne, OCDE

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Objectif UE: 30 M de véhicules propres en 2030, pneus et freins exclus"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Will
Invité
« On a des besoins en transports en augmentation, et en même temps, il faut réduire le fardeau environnemental… Il y a déjà des choses simples à changer: il y a par exemple une dizaine de vols par jour entre Bruxelles et Amsterdam, alors qu’il y a le train » Comme dit Arthur Keller, ils n’ont rien compri : Le réchauffement c’est un symptôme, pas la cause. La cause c’est la société de consommation et les besoins de transport en augmentation en font partie. Ca fait des années que le kérosène n’est pas taxé (ou de façon préférentielle) à la… Lire la suite >>
SGL
Invité

Le kérosène n’est pas taxé à cause d’une convention des Américains qui en 1944 avait le quasi-monopole de la construction des avions civils.
Maintenant ça serait possible dans UE, sur les vols intérieurs de l’Europe.
Les vols internationaux… c’est impossible, il suffit d’un pays qui ne joue pas le jeu pour créer une concurrence déloyale qui est le cas pour le transport maritime avec l’utilisation, encore plus grave, du fioul lourd.

amiral_sub
Invité

L’exonération fiscale du kérosène est historique. Elle émane d’une volonté onusienne de 1944, traduite dans la convention internationale de Chicago sur l’aviation civile internationale (OACI) qui avait à l’époque pour objectif de favoriser l’essor du trafic aérien. Elle a été votée à l’unanimité par les 191 États membres. Les etats unis sont aujourd’hui un des seuls pays à taxer le kerosene avec la Japon et le Canada http://www.francesoir.fr/societe-transport/la-taxe-sur-le-kerosene-des-avions-fait-de-nouveau-debat

amiral_sub
Invité

mais bon on est sur un blogauto et il est de coutume de pointer du doigts d’autres pollutions que la bagnole. Pourtant la pollution automobile est un énorme problème mais on a désormais des solutions : durcir les normes anti pollution (c’est en cours), favoriser les phev et les ve

AXSPORT
Invité

Un hybride rechargeable mal utilisé est pire qu’un léger full thermique…..

Quelle avancée…..

wizz
Membre
ce genre de dispositif dissuadera les gens (sociétés) de mal utiliser une hybride rechargeable https://www.challenges.fr/automobile/dossiers/mouchard-obligatoire-sur-toutes-les-voitures-a-compter-de-2020_687073 « D’ici à 2021, toutes les voitures neuves pourront transmettre aux autorités des données aussi intimes que leur appétit moyen et son évolution depuis la sortie d’usine. Objectif, détecter la fraude au moment de l’homologation et, accessoirement, apporter de l’eau au moulin de ceux qui militent pour soumettre les voitures hybrides rechargeables à des conditions de test plus sévères. Songez qu’une Peugeot 3008 HYbrid4 — pour citer un exemple récent — est donnée officiellement pour 1,3 litre aux cent kilomètres. Une consommation moyenne assez incroyable, qui… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Non. Caradisiac fait l’essai de comparer un C5 Aircross thermique et un hybride rechargeable. Qu’ils essaient batterie pleine et batterie vide.

Batterie vide, le C5 hybride consomme plus que batterie pleine. Mais toujours moins que le thermique. Alors que l’hybride rechargeable fait 225 CV et le thermique pur 180.

SGL
Invité

On prend quand même la bonne direction !
Moins de pollution, pas les mêmes polluants, mais quand même globalement moins.
Plus d’indépendance énergétique.
Peut-être voire sûrement plus d’emplois, si on associe la production d’électricité par les EnR plus les nouveaux programmes nucléaires.
Ce n’est pas 100 % parfait… Mais c’est un mieux évident !
De toute façon, tout retour en arrière est impossible maintenant.

amiral_sub
Invité

je pense qu’il y a une vraie prise de conscience, quasi générale. Tout le monde parle de la pollution. Par contre quand il s’agit d’efforts ou simplement de changer des habitudes y a quasiment plus personne

AXSPORT
Invité

Je crois pas, on y pense tous, à nos petits niveaux…

Mais surtout pas avec des ridicules citadines VE à 30 000…..

Ni des lourdes hybrides à 40-50000……

Revenons sur terre….

Mwouais
Invité

Je n’y pense pas en matière de transport. Si 10% réfléchit avant de prendre un moyen de locomotion ou optimaliser ses trajets,je veux croire que c’est beaucoup.

Hier j’ai même pris une trottinette électrique pour gagner 5minutes à faire 2km de trajet que j’aurais pu faire à pieds. Consommant un peu d’électricité de plus.

Klogul
Invité

pas de mention sur l ethanol 2eme ou 3eme generations rien sur du gnv issue de la bio masse…

l hydrogene vu le niveau de dangerosite je vois mal le quidam moyen avoir acces et quand a l electrique on en reparlera avec les soucis de bornes et potentiel blackout du aux enr.

Bref une liste au pere noel d homme politique

amiral_sub
Invité

l’hydrogène ce n’est aps tant sa dangerosité qui pose problème, c’est pas plus dangereux que le propane ou le butane, c’est la façon de le produire qui est infernale

Klogul
Invité

au niveau inflammabilite et explosif c est sans commune mesure (on est sur une compression a 300 bars).

Olcls
Invité

En ce qui concerne le biométhane, le problème principal est la quantité totale de biométhane qu’on est capable de produire.
En supposant le parc de PL + Autobus stable d’ici 2050, le biométhane pourra alimenter en 10 et 25% du parc (en fonction de la quantité de biogaz qu’on décide d’allouer aux transports)
http://www.carbone4.com/wp-content/uploads/2020/11/Motorisations-alternatives-publication-Carbone-4.pdf

Emmanuel
Invité
 » le poids de leur batterie accroissant de facto le volume des particules émises par l’usure de leurs pneus. » L’usure des pneumatiques, comme des plaquettes de freins est quand même largement imputable à ce qui se trouve sur le siège conducteur ! sur des forums VE vous avez à la fois des propriétaires de TM3 qui remplacent leurs pneus tous les 20 000 km, comme d’autres qui parcourent 50 000 km … Les plaquettes et disques avant de mon Berlingo essence/GPL ont été changées à 3250 km (sous garantie, suite à un rappel) puis à 200 000 km … et… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

90.000km avec les pneus d’origine sur la zoe de ma femme malgré une conduite très nerveuse, il a fallu les remplacer parce qu’ils craquelaient (pneus de 2014). Ca me fait rire l’argument des pneus qui s’useraient plus vite sur les ve. D’ailleurs meme les fabricants de pneus disent que c’est faux https://www.nokiantyres.fr/entreprise/communique/il-existe-un-idee-recue-sur-les-voitures-electriques-en-realite-les-pneus-durent-longtemps/ tout ça c’est des conneries de gens qui critiquent les VE sans connaitre

amiral_sub
Invité

les pneus de voitures électriques s’usent moins vite que les pneus de thermiques, ça se vérifie sur notre zoe, et meme les fabricants de pneus le disent https://www.nokiantyres.fr/entreprise/communique/il-existe-un-idee-recue-sur-les-voitures-electriques-en-realite-les-pneus-durent-longtemps/

KifKif
Invité
@Amiral_sub : Reconnais quand même que c’est contre-intuitif ! Plus de poids, plus de couple et moins d’usure ? Je vois deux biais explicatifs : 1 – l’usage de pneus verts à moindre friction associés systématiquement aux VE (tu ne vas a priori pas mettre du Pilot Sport Cup 3+ sur une ZOE) comme l’indique ton article « Lors du choix de pneus pour un véhicule hybride ou électrique, les trois critères les plus importants sont la sécurité, la faible résistance au roulement et le faible niveau sonore. Une résistance plus faible au roulement augmente l’autonomie du véhicule. » 2 – une… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

https://youtu.be/FdsrHpIGKG8

Je préfère un pneu qui s’use et surtout qui adhère……

Triste spectacle….

gigi4lm
Invité

C’est Cetelem qui a fourni l’image d’illustration ?😊

wpDiscuz