Accueil Indycar Juan-Pablo Montoya à l’Indy 500 avec McLaren

Juan-Pablo Montoya à l’Indy 500 avec McLaren

0
5
PARTAGER
Montoya

Juan-Pablo Montoya, 45 ans, double vainqueur des 500 miles d’Indianapolis, disputera l’épreuve légendaire en 2021 avec…McLaren !

Monty au taquet

Montoya et Indianapolis, c’est une belle histoire. Il gagne dès sa première tentative en 2000, avec Chip Ganassi, ce qui le propulsera en F1 l’année suivante, et il s’impose de nouveau en 2015, avec Penske, après une fabuleuse remontada. Sa dernière participation remonte à 2017 avec une 6e place. Entre temps, l’ancien pilote Williams a fait les beaux jours du championnat IMSA chez Acura-Penske, avec un titre de champion à la clé en 2019, mais l’aventure a pris fin suite au retrait d’Acura.

L’an prochain, Montoya, également très actif en e-sport et occupé par la carrière naissante de son fils Sebastian en F4 italienne, aura un beau programme puisqu’il s’est engagé à temps complet avec DragonSpeed en WEC. Aux States, il n’est pas question de refaire une saison à temps complet mais de tenter un joli coup. L’Indycar demeure moins exigeante physiquement que la F1 et on peut tout à fait y être performant la quarantaine passée. Le colombien n’a rien perdu de sa pointe de vitesse, quand bien même sa silhouette, loin d’être très « fit », suscite quelques ricanements à l’image de ce que subissait Mansell en son temps.

Retrouvailles

Autre surprise, Juan-Pablo Montoya disputera les 500 miles d’Indianapolis avec l’équipe Arrow McLaren SP qui a débuté cette année dans la discipline. JPM retrouve ainsi l’équipe britannique, 15 ans après son passage houleux en F1. Certes, Arrow Mclaren n’a pas grand chose à voir avec l’équipe de F1, et encore moins avec ce qu’était la structure du temps de Ron Dennis. On se souvient que Montoya, arrivé en F1 comme un boulet de canon, avait été recruté par McLaren en 2003…pour la saison 2005 ! Une précocité rarissime. Sa première saison avait été marquée par 3 belles victoires mais aussi quelques incidents et une comparaison un peu difficile avec un Kimi Raikkonen alors au sommet de son art. En 2006, démotivé, pas aidé par une McLaren poussive et lassé des arcanes politiques, Montoya avait claqué la porte en pleine saison, après un Gp d’Indianapolis où il avait provoqué un crash suscitant la colère de Ron Dennis et accélérant son renvoi. Rancunier, le patron anglais avait sciemment contrarié les débuts de Montoya en Nascar en rechignant à le libérer de ses obligations contractuelles. Tout cela est du passé désormais…

Zak Brown, le PDG de McLaren, s’est bien évidemment réjoui : « Je suis ravi que Juan rejoigne la famille McLaren et fasse son retour aux 500 Miles d’Indianapolis avec Arrow McLaren SP. C’est un pilote immensément performant, très polyvalent, avec une grande expérience du plus haut niveau en sport automobile, et très soutenu par le public. Pour notre équipe et pour les passionnés d’IndyCar, ce sera fantastique de l’avoir à nos côtés aux 500 Miles l’an prochain. »

L’Indy 500, si tout va bien, proposera un beau plateau l’an prochain.

 

 

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Juan-Pablo Montoya à l’Indy 500 avec McLaren"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mich
Invité

Je viens de me faire madeleinedeprouster la tete… ah ma jeunesse…

Lolo
Invité

Idem, et j’espère qu’il se sera remis en forme pour faire le spectacle 🙂

Twin Spark
Invité

Moi je l’aime bien montoya.
Grâce à lui je me dis qu’on peut être vieux et gros sans être hors jeu…

Thibaut Emme
Admin

On pouvait déjà se le dire du temps de Mansell 🙂 :p

Twin Spark
Invité

@Thibaut
C’est vrai. Mais j’avais pas besoin de ça pour aimer Mansell : c’était un pilote flamboyant comme la F1 n’en fait plus 😉

wpDiscuz